vendredi 31 août 2012

Coupures massives dans la NFL

C'est une grosse journée de 4% dans la NFL et certains noms connus ont écopé.

-Les Pats ont coupé le vétéran WR Deion Branch. À part est le buddy de Tom Brady, Branch ne fait pas grand chose de bon depuis une couple d'années. Il fera un bon WR #4 à rabais quelque part. Les Pats ont ont aussi coupé les pontas avec le vétéran QB substitut Brian Hoyer, Ryan Mallett devient donc le #2. Hoyer devrait se trouver une nouvelle équipe rapidement.

-Les Browns ont libéré le QB Seneca Wallace. Ça signifie assurément que Colt McCoy demeurera à Cleveland. Wallace devra probablement attendre une blessure pour se trouver un autre emploi.

-Le draft bust Wernon Gholston (DE) a été coupé par les Rams. Il en était probablement à sa dernière chance. Next Stop: Regina.

-Tim Hightower a été limogé par les Skins, la recrue Alfred Morris lui a ravi son poste. Hightower se remet d'une déchirure de l'ACL, ça regarde mal pour lui.

-Le QB Josh McCown a été coupé par les Bears. Il avait quand même été acceptable en remplacement de Caleb Hanie l'an dernier, il pourrait refaire surface ailleurs.


La saison 2012 sous la loupe : la NFC Est

On continue notre tournée des divisions avec celle des champions du Super Bowl. Au clavier: Tony Savoie.


-Giants de New York (9-7 en 2011)-

Les Giants ont déjoué la plupart des experts en 2011 en gagnant le Super Bowl après une saison décevante. La recette miracle de l’équipe de Tom Coughlin restera la même en 2012.

Les G-Men possèdent une attaque aérienne dévastatrice menée par Eli Manning et un groupe de receveurs qui fait peur. Victor Cruz est la sensation de la NFL depuis quelques temps avec sa versatilité et ses talents de danseur, Hakeem Nicks est une grosse cible qui peut faire basculer l’allure d’un match avec un gros jeu dans les zones profondes, Domenik Hixon revient au jeu après avoir raté la majeure partie de la saison 2011 et la recrue Reuben Randle peut surprendre dans un rôle mineur.

L’ajout de David Wilson dans le champ arrière vient donner une nouvelle dimension à l’attaque des Bleus, lui qui a complètement dominé la défensive des Bears durant le troisième match pré-saison de son équipe. Brandon Jacobs sera rapidement oublié. La ligne offensive est solide à l’intérieur mais l’équipe cherche toujours un LT de qualité, Will Beatty n’ayant pas répondu aux attentes de ses supérieurs en 2011.

En défense, une ligne défensive qui applique une pression phénoménale sur le quart adverse. Jason Pierre-Paul et Justin Tuck ont, leurs forces conjuguées, la possibilité de dominer n’importe quelle ligne offensive. Ajoutez une pincée de Umenyiora et un soupçon de Canty et vous obtenez un résultat fantasmagorique.

La tertiaire est l’élément qui pourrait gâcher la saison des Giants. Après avoir laissé partir Aaron Ross, New York a perdu les services de Terrell Thomas et de Prince Amukamara, tous deux blessés pour des périodes variables. Avec 6 matches contre Tony Romo, Michael Vick et RG3, cette lacune est importante.

Les Giants se battront toute l’année avec les Eagles et les Cowboys pour la suprématie de la division et ils sortiront vainqueurs de cette bataille. Eli a prouvé à quel point il peut être dominant dans les moments critiques et la ligne défensive réussira à faciliter la tâche de la tertiaire pour ne pas trop les mettre dans le trouble.

Projection 2012 : 11-5, 1er de la division


-Eagles de Philadelphie (8-8 en 2011)-

Après une saison 2011 extrêmement décevante, les Eagles ont toutes les raisons du monde de revenir dans la course active aux séries.

Vince Young ne fait plus partie de l’équipe et ira pourrir la vie d’une équipe de la LCF. Point positif pour la ligue en général.

Plus sérieusement, les acquisitions de l’entre-saison 2011 vont commencer à se rentabiliser. La ligne défensive a terminé la saison en lion et terminera en théorie dans le haut du peloton cette année avec Trent Cole et Jason Babin en vedette. DeMeco Ryans viendra finalement donner une bonne présence dans la ligne de secondeurs du Philadelphie, ce qui aidera grandement à améliorer les performances de ces derniers contre la course. Du côté de la tertiaire, Nnamdi Asomugha et Dominique Rodgers-Cromartie ne peuvent pas faire pire que l’an dernier. Asomugha devrait recommencer à couvrir des receveurs "split wide", ce qui est sa vraie force. L'an dernier, il était utilisé comme une sorte de rover. Mauvaise idée.

Pour ce qui est de l’attaque, les éléments principaux sont tous en place. DeSean Jackson peut maintenant courir dans les zones profondes la tête tranquille grâce au contrat qu’il vient finalement de signer, Jeremy Maclin et Brent Celek commencent la saison en santé et LeSean McCoy… est LeSean McCoy, une machine à touchés. Michael Vick devra par contre rester en santé pour que l’attaque soit à son paroxysme, et laissez-moi en douter. Vick est aussi solide qu’un château de cartes au sommet du Mont-Royal et même s’il a bien performé en pré-saison, ce n’est pas Nick Foles qui transportera l’équipe en séries.

En résumé, Vick ne jouera pas les 16 matchs et c’est ce qui empêchera les Eagles de devancer les Giants dans la NFC Est.


Projection 2012 : 9-7, 3e de la division


-Cowboys de Dallas (8-8 en 2011)-

La saison 2012 sera une année charnière pour l’équipe de l’Amérique. Les playmakers sont en place et Tony Romo n’a aucune raison de ne pas performer, à part peut-être une brosse un samedi soir en compagnie de Dez Bryant. Miles Austin et Jason Witten sont amochés, mais quand ils seront en place, cette attaque sera capable de rivaliser avec les meilleures de la ligue. Le jeu au sol est entre bonnes mains avec DeMarco Murray, un playmaker extrêmement rapide qui devra prouver qu’il peut être un RB d’impact sur une saison complète. Félix Jones n’est pas très loin derrière, mais il devra avant tout être capable de rester loin de l’infirmerie. Si Romo déçoit cette saison, j’ai bien l’impression que les Boys auront une image différente en 2013.

Du coté défensif, la sélection de Morris Claiborne est un investissement risqué, étant donné qu’il a le quotient intellectuel d’un gars ayant mangé ses céréales avec une bouteille de Jack Daniel’s. Mais le risque est amplement justifié par la performance des CB des Cowboys l’an dernier. Avec la signature de Brandon Carr, Rob Ryan aura peut-être un duo de CB capable de stopper l’adversaire et qui pourra donner une chance au ‘’front seven’’ de se rendre au QB adverse. Celui-ci aurait cruellement besoin d’un DE de qualité, alors que Jay Ratliff est le seul joueur digne de ce nom sur cette ligne défensif, complétée par des joueurs marginaux. Heureusement, la pression s’amènera de l’extérieur, gracieuseté d’un certain DeMarcus Ware et de Anthony Spencer, récemment franchisé. Le jeune Sean Lee tentera de répéter les performances de l’an dernier, lui qui a sorti Keith Brooking de Dallas grâce à ses bonnes performances au milieu de la ligne de secondeurs.
Une année en montagne russe pour les Cowboys, qui seront à court d’une place en séries.

Projection 2012 : 10-6, 2e de la division

-Redskins de Washington (5-11 en 2011)-

La saison 2012 sera une année de transition à Washington, le prodige Robert Griffin III étant le point central de cette reconstruction. L’état-major de l’équipe a essayé de l’entourer à coups de millions sur le marché des joueurs autonomes en surpayant des gars comme Pierre Garçon et Josh Morgan, mais ce n’est pas de cette manière que l’on s’y prend. La vraie cible numéro 1 du troisième du nom sera assurément le TE Fred Davis. Le gars est excellent dans le trafic et possède les mains les plus fiable disponibles. La ligne offensive sera bonne devant Griffin, prenant pour acquis que Trent Williams soit actif pour la totalité de la saison et que les blessures frappent moins fort que l’an dernier. Comme à chaque année, Mike Shanahan se fait un plaisir de ruiner tous les pools qu’il peut en partageant les ballons entre 4 RB. Roy Helu en était un qui m’excitait lorsque RG3 a pris le chemin de Washington, mais maintenant il semble pris dans un trou noir de productivité poolesque, séparant le travail avec Evan Royster, Tim Hightower et l’illustre inconnu Alfred Morris. Damn you, Shanahan.

La défensive des Skins est une unité qui me plaît beaucoup. Brian Orakpo et Ryan Kerrigan sont extrêmement solides et très opportunistes au niveau des revirements, la ligne défensive est très potable avec la présence de Barry Cofield au centre et DeAngelo Hall est une véritable menace à interceptions pour les quarts adverses. La défensive des Skins sera une source de motivation pour les partisans dans les années à venir, en attendant de voir ce que RG3 a dans le ventre.

Une année qui sera dictée en majeure partie par les performances de Griffin III, mais la défensive pourrait surprendre bien des équipes en 2012.

Projection 2012 : 6-10, 4e de la division

-Tony Savoie-
Twitter : @Woodbine55

Les Miettes du Vendredi: David Garrard, changements de règlements et plus...

Garrard pourrait être libéré par les Fins, deux bonnes modifications aux règles et plus...

-Il semble peu probable que David Garrard se taille une place avec les Dolphins. Ryan Tanehill sera le partant, Matt Moore le #2, il n'est pas raisonnable de garder un #3 de 34 ans. En plus Garrard ne peur même pas courir suite à une opération au genou. On lui souhaite bonne chance.

-Le porteur de ballon Jarome Massam effectuera un retour avec les Eskimos d'Edmonton après avoir été coupé par les susmentionnées Dolphins. Massam se plaint de ne pas avoir eu sa chance à Mimai mais c'est souvent le cas des joueurs non-repêchés.

-Kenny Britt (WR, Titans) sera suspendu pour un match suite à sa récente arrestation pour conduite en état d'ébriété. Il s'en tire bien compte tenu du fait qu'il se fait arrêter pas mal souvent.

-La NFL et l'Association des joueurs ont finalement réussi à s'entendre sur deux changements de règlements intéressants. Premièrement, la date limite des échanges viendra maintenant le mardi après la semaine 8 plutôt qu'après la semaine 6. Excellente décision. Ça permettra des transactions plus intéressantes pour les clubs qui ont de mauvais débuts de saison. Secundo, les équipes pourront maintenant réactiver un joueur placé sur le injured reserve qui aurait retrouvé la forme. On s'entend que c'est un joueur par année par équipe mais c'est quand même une autre idée géniale.

-Le Superdome n'a pas été endommagé par l'ouragan Isaac, les Saints y accueilleront donc les Skins le 9 septembre comme prévu.

-Les Cowboys ont retiré le nom du demi de coin Mike Jenkins de la liste PUP, il sera donc disponible pour débuter la saison. Il ne devrait pas jouer mercredi contre les Giants mais pourrait revenir peu après.


jeudi 30 août 2012

Vidéorama: Tannehill ne connait pas les divisions de la NFL


Ryan Tannehill est peut-être excellent pour maitriser un playbook mais pour les divisions de la NFL, c'est un autre histoire...

Dernière chance pour le match Bills-Jets

L'ami Bill de Sports Tours Montréal a encore quelques billets pour le match Bills-Jets du 9 septembre et ils sont disponibles à partir de 300$ par personne. Vous pouvez contacter Sports Tours par courriel ou à un des numéros suivants: 514-229-3775, 450-692-4110 ou 1-866-692-4110.

On débutera la saison avec des arbitres de remplacement

La NFL a envoyé un mémo aux clubs pour confirmer que les vrais officiels ne seraient pas de retour à la semaine 1.

D'abord on doit dire qu'on n'a pas regardé suffisamment de matches pré-saison pour vraiment évaluer le travail des arbitres substituts. On entend dire un peu partout qu'ils font beaucoup d'erreurs mais on n'en a pas constaté énormément de visu.

Notre premier réflexe est de croire que cette annonce est une tactique de négociations. Les officiels en lockout perdront énormément de leur pouvoir de négociation si les matches se déroulent bien avec les briseurs de grève. Il est donc probable que le syndicat tente de régler à la sauvette. La NFL a clairement l'intention de casser le syndicat, il est peut-être temps pour les arbitres de sauver les meubles.

Cela dit, la ligue prend un énorme risque en laissant des officiels inexpérimentés travailler dans de vrais matches. La vitesse et l'intensité des rencontres sont décuplés et les erreurs seront évidentes et potentiellement coûteuses pour certaines équipes. En plus,la NFL envoie un message contradictoire par rapport à la santé des joueurs. Goodell et sa bande multiplient les sanctions aux joueurs mais leur impose ensuite des arbitres de deuxième ordre qui pourraient être dépassées par les évènements et laisser passer des fautes flagrantes...Contradictoire.

On ose toujours croire àun règlement qui nous permettrait de retrouver les Mike Carey et Ed Hochuli de ce monde...on commence même à s'ennuyer de Jeff Tripplette!

Source: ESPN

La saison 2012 sous la loupe : La NFC Sud

Stéphane Morneau saute sur son clavier pour vous présenter la NFC Sud en évitant, autant que possibles, les scandales et les mauvais gags de pirates.


Falcons d'Atlanta

En 2012, les Falcons vont attaquer directement le sommet de la division et tenter de capitaliser sur l’apparente faiblesse des Saints pour s’envoler vers le titre de la NFC Sud. Logiquement parlant, on ne déteste pas les chances des Falcons.

Sauf que la NFL n’est pas une ligue logique, ça, on le sait.

2011 était une bonne saison pour les Falcons mais les séries ont été décevantes et les capacités de Matt Ryan ont été relativisées plus d’une fois. Sauf que les échos du camp et de la pré-saison nous montrent une offensive par la passe revampée, un Matt Ryan en pleine possession de ses moyens qui utilise enfin les zones profondes et, surtout, un Julio Jones qui n’a plus le stress d’être la «recrue qui a coûté vraiment cher» et qui peut enfin être le receveur étoile qu’on pensait qu’il allait devenir. Ce côté de l’offensive des Falcons est très, très prometteur.

L’autre dimension repose une fois de plus sur les épaules de Michael Turner maisil est possible qu’il ne soit pas le seul bœuf derrière la ligne. Jacquizz Rodgers n’est pas mauvais du tout à petite dose et il pourrait prendre 10-12 ballons par match, ajoutant une couche à l’offensive des Falcons et reposant les jambes de Turner. Et un Turner reposé, c’est un Turner dangereux.

C’est en défensive qu’on est curieux de voir la nouvelle mouture des Falcons. L’arrivée d’Asante Samuel donne tout un coup de main à la tertiaire d’Atlanta qui n’était pas équipée pour affronter les Brees et les Newton de ce monde deux fois par année. Là, avec Robinson et Grimes, on parle d’un trio de CB très compétent qui peut enfin couvrir le terrain en Nickel sans exposer une faiblesse flagrante sous les safety.

Par contre, la ligne défensive ne rajeunit pas et les blessures commencent déjà à affecter la saison: Corey Peters va rater au moins six matchs en raison d’une blessure au pied. Peters est un vétéran très utile dans le milieu de la ligne et il sera intéressant de voir les remplaçants tenter de supporter Jonathan Babineaux pour freiner la course. C’est là que l’âge, les blessures et le départ de Curtis Lofton feront le plus mal. On est pas mal certains que les Falcons vont se débrouiller contre la passe, sauf que les Panthers alignent probablement la meilleure offensive par la course de la NFL et, contre les Falcons, ils pourraient se gâter royalement contre un Front-4 plus lent et moins apte à couvrir les corridors extérieurs.

Saison intrigante en prévision pour les Falcons qui seront explosifs en offensive, potentiellement l’une des cinq meilleures de la NFL, et causeront des revirements en défensive via la tertiaire. Reste à voir comment ils géreront les matchs plus physiques et, surtout, la progression des autres équipes de la NFC.

Selon toute logique, les Falcons se doivent de gagner la NFC Sud en 2012. C’est probablement la meilleure chance qu’ils ont avant le retour des Saints avec Sean Payton et, surtout, la progression complète de Cam Newton qui ne sera pas éternellement le «Next big thing» et qui deviendra l’homme à battre de la division, plus tôt que tard.

Projection 2012 : 11-5, 1er de la division


Panthers de la Caroline (6-10 en 2011)

L’intrigue de la saison dans la NFC Sud : Quelle sera la progression des Panthers, de Cam Newton et de tout ce beau monde après un vrai camp d’entraînement et une saison à peaufiner les jeux?

Du peu que nous avons vu en présaison, Newton est très en forme et il trouve encore le moyen de gagner 6-7 verges sur des «busted plays». En plus, il est entouré d’un monstre à trois têtes pour courir avec lui : DeAngelo Williams, Jonathan Stewart et le nouveau venu format géant Mike Tolbert. En présaison, Tolbert était souvent le FB devant Newton et, si j’étais les autres équipes de la division, cette formation me terroriserait. Non seulement Newton est toujours une menace de courir après une feinte de remise, mais là, Tolbert peut aussi faire avancer les chaînes sur des remises courtes devant Newton ou, encore pire, des «shovel pass» après des feintes. Le livre de jeux va s’agrandir pour Newton et, derrière le centre, le quart de 6 pieds 5 va vraiment y aller à l’instinct, lire ce qu’il voit, et improviser des jeux au sol qui vont nous faire dire qu’il est tout droit sorti d’un jeu retiré de la franchise Madden parce que trop surréel.

Newton est bon à ce point, mais qu’en est-il du reste de l’équipe?

Ron Rivera à fait du bon travail en peu de temps l’an passé et l’offensive sera au sol, surtout, et dans les mains de Steve Smith et Greg Olsen autrement. On parle de deux cibles d’expérience pour Newton et, avec le temps et les répétitions, la chimie est bonne présentement.

Aussi, on espère un retour en santé de plusieurs vétérans qui feront la différence pour les Panthers, notamment Jon Beason et Thomas Davis qui étaient, avant un séjour sur la liste des blessés, les deux meilleurs défenseurs de la formation. Aussi, l’ajout du choix de première ronde Luke Kuechly aux côtés de Beason et James Anderson pourrait être la petite épice subtile qui fait exploser la recette en bouche, littéralement. Kuechly impressionne depuis le début des camps et, avec tout ce beau monde en santé, les Panthers pourraient présenter l’une des très bonnes défensives contre la course de la NFL. C’est beaucoup de «si», mais le potentiel est là.

C’est au niveau de la tertiaire qu’on se pose beaucoup de questions.

Captain Munnerlyn, qui était le seul joueur d’impact de la tertiaire, se bat littéralement pour garder sa place de partant et dans une division très offensive, c’est inquiétant d’avoir autant d’incertitudes autour des partants chez les demis de coins. Ce sera vraiment un jeu d’au plus fort la poche pour le nombre de jeux en défensive et ce sera, sans l’ombre d’un doute, la grosse faiblesse des Panthers cette saison.

Saison sous le signe de la progression en prévision pour les Panthers qui devraient encore dominer au sol. Reste à voir comment les autres receveurs de passes, notamment Brandon LaFell et Louis Murphy, réagiront cette saison. La division ne va certainement pas se gagner par la brillance défensive, ce qui aidera les Panthers. Sauf que sur papier, ils ont quand même seulement la troisième meilleure offensive de la division et c’est probablement là qu’ils termineront la saison. Mais ce sera très spectaculaire et salement divertissant pour la suite des choses.

Projection 2012 : 8-8 (3e de division)


Saints de La Nouvelle-Orléans (13-3 en 2011)

Comment se jouera la saison après le «Bountygate» pour les Saints? Tout a mal tourné pour le Nawrlins durant la saison morte et, vraiment, votre prédiction sera sûrement aussi bonne que la nôtre.

Personne ne sait comment réagira Drew Brees sans Sean Payton. Tout comme personne ne sait comment réagira la défensive sans Jonathan Vilma qui est le capitaine et le meneur sur le terrain pour tout ce beau monde. C’est deux gros points d’interrogation, et ce, sans même entrer dans le cirque des entraîneurs qui joueront à la chaise musicale durant la saison pour finalement remettre les clés du bolide à Payton à la fin de la saison.

Un beau bordel.

Sauf qu’il y a quand même des certitudes. Jimmy Graham est un monstre, ni plus ni moins. Mark Ingram et Darren Sproles forment tout un duo derrière la ligne de mêlée et les problèmes de couvertures sont presque infinis quand on inclut les talents de Sproles en tant que receveur, la présence sûre et réconfortante de Pierre Thomas et le flair d’Ingram pour trouver la verge de plus à chaque fois. Brees n’a jamais lancé pour moins de 4300 verges depuis qu’il est avec les Saints et la ligne offensive ne sera pas trop affectée par le départ de Carl Nicks.

Ça, c’est ce qu’on sait. Pour le reste …

Meachem n’est plus en ville pour épauler Marques Colston et le rôle de Lance Moore sera visiblement bonifié dans l’offensive «nouveau genre» sans Payton. Sauf que cet aspect du jeu des Saints n’inquiète pas vraiment, on s’imagine mal une si grosse régression offensive avec Drew Brees aux commandes. C’est en défensive que tout est à déterminer.

Vilma n’y sera pas, Will Smith n’y sera pas pour une bonne partie de la saison, Gregg Williams n’est plus là pour dessiner les jeux et on ne sait pas trop comment vont réagir les nouveaux venus Curtis Lofton et Jonathan Casillas chez les secondeurs. Aussi, on espère une éclosion de Cameron Jordan qui entamera sa deuxième saison après une année recrue plutôt ordinaire. La tertiaire sera toujours opportuniste et efficace, donc on ne pense pas que les Saints tomberont dans le piège d’accorder trop de longs jeux par la passe, mais contre la course c’est une autre paire de manches. Le mélange de jeunesse, de suspensions et de nouveau système défensif pourrait semer la confusion rapidement sur la ligne et pour le Front-7 et les Saints vont, encore cette saison, donner beaucoup trop de longs jeux et de secondes chances au sol.

Heureusement, avec Drew Brees aux commandes de l’offensive on peut se permettre quelques erreurs en défensive, mais il ne faudrait pas abuser non plus. Les Saints ont très peu de marges de manœuvre cette saison et ils seront sous la loupe, littéralement, de Goodell et son équipe. Il sera difficile de répéter la saison 2011 pour les Saints, mais on ne pense pas qu’ils seront complètement en dehors du portrait non plus. Ça sera difficile, oui, mais on parle d’une équipe bien rodée, motivée et efficace depuis plusieurs saisons déjà.

Reste à voir à quel point les obstacles seront significatifs au classement.

Saison sous le signe de la rédemption pour les Saints, donc, qui tenteront de mettre les scandales de la saison morte dans une petite boîte à jeter au feu. Drew Brees a finalement signé son contrat, le morale semble bon et ça serait bête de prédire un désastre quand l’équipe a survécu à bien pire il n’y a pas si longtemps (Katrina, entre autres).

Projection 2012 : 10-6, (2e de division)


Buccaneers de Tampa Bay (4-12 en 2011)

Nouveau régime à Tampa, nouvel entraîneur, nouvelle direction, nouveau système, nouveau joueur vedette. Bref, l’expression «rien de neuf sous le soleil» ne s’applique pas du tout aux Bucs de 2012.

Sauf que le changement, c’est bien ou non?

À première vue, l’offensive est la grande gagnante de ce vent de nouveauté chez les Bucs. Josh Freeman sort d’une saison difficile où tout allait de travers et là, il reçoit deux beaux cadeaux. Vincent Jackson qui deviendra sans doute son «go to guy» en cas de pépins et, surtout, Carl Nicks s’en vient à sa gauche pour le protéger un peu de lui-même lorsqu’il s’aventure trop loin de sa pochette. En améliorant sa ligne offensive, on offrira peut-être de précieuses secondes supplémentaires à un jeune quart qui ne prend pas les meilleures décisions du monde encore dans la NFL, malgré son flair pour les jeux spectaculaires et les grandes occasions. Aussi, Doug Martin amorcera sa carrière chez les pros et pourrait rapidement devenir le porteur de ballon principal des Bucs, malgré les bonnes performances de LeGarette Blount jusqu’ici. Martin, contrairement à Blount, est capable de lire les défensives un peu, est capable de bloquer en situation de passes et, surtout, peut être utilisé en situation de passes comme légitime option offensive dans les routes «hold and go», ce qui ne faisait pas partie de l’arsenal des Bucs avec Blount.

De l’autre côté du ballon, c’est un plus un casse-tête. On ne sait pas trop ce qui adviendra d’Aquib Talib et de sa tête folle, mais les Bucs n’ont pas pris de chances et ont rapatrié Eric Wright pour patrouiller l’autre côté et, surtout, permettre à Ronde Barber qui ne rajeunit pas de glisser dans un rôle de safety ou de 3e CB dans les formations nickel.

Aussi, on espère une bonne progression des jeunes joueurs de talents sur la ligne, Gerald McCoy et Adrian Clayborn entre autres, pour revamper les performances désastreuses de l’an dernier.

Saison sous le signe d’une nouvelle étape alors chez les Bucs, le deuxième chapitre de l’expérience Josh Freeman d’une certaine façon. Avec les nouvelles additions et tous ces changements, on s’attend à une amélioration notoire par rapport à l’an dernier, sauf que la division est toujours aussi coriace et les tertiaires poreuses n’ont pas de chances de survies contre Drew Brees, Matt Ryan et Cam Newton. C’est malheureux, mais les Bucs ne seront pas trop dans le coup cette saison.

Projection 2012 : 5-11 (4e de division)

mercredi 29 août 2012

Chad Johnson est triste...

...il vient de réaliser qu'il n'est pas dans le jeu Madden 13. Pauvre homme.

Sondage-éclair: le championnat de la NFC Est

Commençons la run de la NFC avec la toujours glamour NFC Est.

La Saison 2012 sous la Loupe: la NFC Nord

C’est avec beaucoup de plaisir que Wallette vous présente la meilleure division de la NFL, la NFC Nord.


-Bears de Chicago-

Il y a quelques années, les Bears avaient donné beaucoup pour mettre la main sur Jay Cutler. Malgré quelques bonnes séquences ici et là, la transaction n’a pas encore rapporté de façon constante. L’arrivé de Brandon Marshall pourrait toutefois changer tout ça. Les deux messieurs ont connu de bons moments ensemble à Denver, tous les espoirs sont permis. Le duo Cutler/Marshall pourrait très bien devenir l’un des meilleurs de la NFL en 2012. Lors des matches pré-saison on a eu la chance de voir ce qu’ils pouvaient faire, et ça annonce bien. Ajouter Matt Forte à ceci, et le tout pourrait être gagnant.

L’offensive des Bears qui devient plus dominante, combinée à une défensive qui n’a plus de preuve à faire, et vous obtenez une bonne équipe. Lors du dernier repêchage, les Bears ont misé fort sur la défensive dans les 3 première ronde avec la sélection de Shea McClellin (DE – Boise St) et Brandon Hardin (FS – Oregon St). Les deux joueurs devraient s’ajouter à cette unité déjà bien rodée. La blessure à Brian Urlacher pourrait changer les données mais ça regarde plutôt bien.

Le principal problème des Bears est qu'ils évoluent dans une division avec deux équipes plus fortes qu'eux.

Ce qui fait plaisir aux fans :

La combinaison Cutler/Marshall qui fait des flammèches.
Une défensive solide.

Matt Forte au sommet de son art en 2011.

Ce qui effraye les partisans :

Jouer dans une division aussi forte

Affronter Ndamukong Suh deux fois dans l’année (connaissant le toughness de Cutler)

La situation médicale d’Urlacher.

Prédiction : Fiche de 8-8. Même si les éléments sont en place, la défensive décevra et deux défaites contre les Lions les empêcheront de jouer en Janvier.


-Lions de Détroit-

Ils ont longtemps été la risée de la NFL. Il n’y a pas si longtemps, ils ont connu la pire saison de l’histoire de la NFL avec une fiche de 0-16. Aujourd’hui, après plusieurs choix de repêchage dans le top 5, les Lions commenceront la saison avec l’une des équipes les plus jeunes et talentueuses de la NFL.

Même si il y quelques bémols à des positions cléfensives, l’équipe à les éléments pour faire peur. Le duo Matt Stafford et Calvin ‘Megatron’ Johnson est sans contredit dans le top 5 de la ligue. Si Megatron est couvert en couverture double, Stafford peut toujours se rabattre sur l’excellent TE- Brandon Pettigrew. Ajoutez(si la médecine le veut bien)le duo Kevin Smith et Mikel Leshoure)pour porter le ballon et vous avez des éléments pour causer des mots de tête aux coordonnateurs défensifs adverses.

En défensive ils comptent sur Ndamukong Suh et Nick Fairley. Probablement le meilleur jeune duo de D-Line de la NFL. Cliff Avril est de retour au poste de DE, la ligne défensive est donc terrifiante. Le groupe a toutefois eu d'ÉNORMES problèmes de discipline l'an dernier, ce qui doit cesser dès le début de 2012. Le groupe de secondeurs est quelconque et la tertiaire pleine de trous. Si le pass rush fonctionne bien, les Lions pourraient avoir une défensive potable mais gageons qu'ils devront marquer beaucoup de points pour gagner des matches.

Lors du dernier repêchage, les Lions ont rajouté le très prometteur Riley Reiff (OT – Iowa). Les Lions avaient besoin de ce gros gars de 6’6’’ et 313 lbs pour protéger l’avenir de Stafford.

Ce qui fait plaisir aux fans :

Savoir que tu as le meilleur WR de la NFL dans ton équipe (Calvin Johnson)

Avoir le duo Suh/Fairley

Stafford est en santé

Ce qui effraye les partisans :

Jahvid Best et ses commotions

Jouer dans la NFC Nordcontre les Packers

Être les Lions de Détroit (ça peut toujours les hanter!)

Prédiction : 11-5. Les Lions devraient connaître une solide saison si tout le monde reste en santé. Ils seront fort et obtiendront un ticket pour les séries grâce à une forte 2e position.


-Packers de Green Bay-

Les Packers n’ont plus besoin de présentation. Depuis 4 ans ils sont des aspirants au Super Bowl, ils sont solide, ils ont le meilleur QB de la ligue (selon Wallette), ils sont simplement les Packers de Green Bay.

Honnêtement je regarde l’alignement des Packers et j’ai des frissons. Ils comptent sur Aaron Rodgers, qui peut lancer à Greg Jennings, Jordy Nelson, Donald Driver (WRs) et Jermichael Finley (TE). S’ils décident de courir, ils peuvent remettre le ballon à Alex Green, Cedric Benson ou James Starks (probablement). Vite comme ça, ça fait beaucoup de choix. J’ai une étrange sensation que Benson connaîtra une solide campagne dans les champs du Wisconsin. Le fait qu’il sera utilisé dans une rotation à 3 porteurs et que l’offensive est aussi bien garnie, je crois qu’il deviendra l’une des bonnes armes de coach McCarthy.

En défensive les B.J. Raji, D.J. Smith, Clay Matthews et Charles Woodson demeurent. Pas gênant du tout sur papier mais l'unité a connu une mauvaise saison en 2011. Conséquemment, lors du dernier repêchage, les Cheeseheads ont consacré leurs six premiers choix à des joueurs défensifs. Seul Nick Perry (1ere ronde – DE – USC) devraient percer l’alignement de départ. La D doit s'améliorer pour enlever de la pression à l'attaque.

Ce qui fait plaisir aux fans :

Aaron Rodgers

Être l’équipe à battre dans la NFC North

Ce qui effraye les partisans :

Chaque fois que Rodgers se fait plaquer, on craint un commotion.

Jouer 4 fois contre les Lions et les Bears

Prédiction : 13-3 pour le premier rang de la division. Certains diront que j’y vais fort avec une fiche de 13-3 pour une équipe de la NFC Nord mais on parle des Packers et je sais qu’ils peuvent livrer la marchandise. Je vois Rodgers MVP de la saison.


-Vikings du Minnesota-

Je manque un peu d’inspiration pour vous parler des Vikings. Ils ne sont pas l’équipe la plus palpitante. Les années de vaches maigres ne sont pas finies au Minnesota. L’avenir est très rose dans la NFC Nord et les Vikings sont les perdants de cette fleuraisons. En plus de ne pas être compétitifs, ils affrontent 6 fois les Packers, Lions et Bears. Rien d’amusant pour les fans.

Les Vikings sont un peu victime du succès des autres équipes. On ne parle pas ici d’une équipe remplie de pied de céleri comme les Colts ou Redskins de 2011. Ils comptent quand même sur Adrian Peterson, Percy Harvin et Jared Allen. C’est seulement que le niveau de profondeur n’y est tout simplement pas.

Les Vikings qui avaient repêchés Christian Ponder un peu trop tôt en 2011, l’ont protégé en 2012 en allant chercher l’excellent Matt Khalil (OT – USC) au 4e choix. Ponder est un quart potable, mais il n’a pas assez de ressources devant lui pour performer. Une fois que Harvin est couvert, si Peterson ne porte pas le ballon, les options sont plutôt minces. AP revient d'une sérieuse blessure. Il serait bien étonnant qu'il connaisse une super saison. On donne un bon point pour l'acquisition du WR Jerome Simpson.

Défensivement, la ligne est vieillissante, même Allen, et le reste de l'unité est plein de points d'interrogation. La D sera moyenne au mieux.

Ce qui fait plaisir aux fans :

L’équipe est très très très underdog. Ils pourraient créer plusieurs surprises et faire mal à certaines équipes.

Adrian Peterson va jouer.

Ils auront un nouveau stade dans quelques années.

Ce qui effraye les partisans :

Jouer dans la meilleure division de la NFL lorsque ton équipe est en reconstruction

Christian Ponder, on ne sait pas sur quel pied danser avec lui. Est-il l’avenir ou seulement un pansement temporaire en attendant un sauveur dans un futur repêchage.

On peut se poser des questions sur la compétence de l'état-major.

Prédiction : 4-12.

mardi 28 août 2012

Chris Cooley libéré par les Redskins

Le vétéran TE perd son emploi après huit saisons à Washington.

Colley a confirmé la nouvelle lui-même dans une touchante conférence de presse. Il dit être convaincu de pouvoir encore jouer au football mais qu'il voudra réfléchir à son avenir.

Le joueur le plus cool de la NFL avait essentiellement été muté au poste de fullback après l'émergence de Fred Davis comme TE #1. Le receveur de passe Niles Paul avait aussi été muté à la position. Cooley gagnait 3.8 M$, un gros montant pour un substitut.

L'ami Chris a connu de solides saison entre 2005 et 2010, amassant cinq saisons de plus de 700 v. Il a été magané par les blessures l'an dernier mais il pourrait se trouver un poste ailleurs.

Source: PFT

Vidéorama: Jerry Jones rappe pour vous


Il n'y a pas grand chose de plus ridicule qu'un vieux blanc qui fait du rap. Et un vieux blanc qui fait du rap pour une annonce de pizza, c'est encore pire.

Adrian Peterson s'entraine avec contact

Le porteur de ballon est en voie d'atteindre son objectif de jouer à la semaine 1.

On sait que Peterson s'est déchiré l'ACL et le MCL le 24 décembre dernier et qu'il a rapidement affirmé qu'il serait de retour pour la saison 2012. Presque tout le monde trouvait que c'était une mauvaise idée mais les médecins des Vikings ne se sont pas trop objectés et AP a persévéré. Sa réhabilitation a toujours semblé bien aller et hier, il a pris part à une pratique avec contact. Son genou n'a pas enflé, tout est sous contrôle.

On souhaite bonne chance à l'ami Adrian mais comme les joueurs mettent habituellement une année complète à se remettre d'une déchirure à l'ACL, on doute du bienfondé de sa démarche. S'il se blesse à nouveau, ça pourrait mettre fin à sa carrière.

NCAA Semaine 1: les matches à surveiller

Après un an d’absence à des fins professionnelles, Wallette est de retour en force en 2012 pour vous présenter le football de la NCAA sous tous les angles.

Comme lors de la saison 2010, je vous présente deux chroniques, l’une pour les matchs à suivre lors du week-end et la deuxième pour le résumé des plus récentes rencontres. Le tout est complété avec des nouvelles en vrac.

Afin de toujours être à l’avant-garde, vos commentaires et opinions sont les bienvenus. Si vous voulez voir des modifications dans les chroniques ou des informations supplémentaires, laissez le tout dans les commentaires. Pour des commentaires live, je vous invite à me suivre au @TheWallette et avec le #6VBNCAA ou #iLoveNCAA. Je follow back les lecteurs du site qui me le font savoir.
Les heures inscrites ci-dessous sont à l’heure de l’Est.

Semaine #1 :

La NCAA commence toujours les activités en force lors de la première semaine avec des rencontres du Jeudi au Lundi. La majorité des équipes sont en action, malheureusement pour les lecteurs Canadiens et Français, ce ne sont pas tout les matchs qui sont télédiffusés, je vous invite à aller sur ce lien pour la majorité des duels: http://www.lshunter.tv/other-live-streaming-video.html Ça marche ces jours-ci.

Jeudi 30 Août :

(9) South Carolina Vs. Vanderbilt – 19h00 – The Score 
: The Score commence sa saison footbalesque en force avec deux adversaires de la SEC. Il y a une chose à voir dans ce match : Marcus Lattimore. Lattimore est un prétendant au Heisman et devrait être le premier RB repêché en 2013.

Samedi 1er Septembre :
Ohio Vs. Penn State – 12h00 – The Score : À ne pas confondre avec Ohio State, on parle ici des Bobcats d’Ohio. Penn State ne néceéssite plus de présentation, malheureusement...

Miami (The U) Vs. Boston College – 15h30 – ABC : Le match de l’après-midi selon votre humble serviteur. The U et les Eagles sont deux équipes qui aiment ne pas s’aimer. On parle ici d’une rivalité intéressante entre deux équipes qui pourraient causer des surprises dans la ACC.

Colorado State Vs. Colorado – 16h00 – The Score : On ne parle pas ici de deux grandes équipes mais la rivalité du Colorado est intense.

(8) Michigan Vs. (2) Alabama – 20h00 – ABC : Pour les fans de longue date vous savez que cette rencontre est ce dont tout le monde parle. Si vous êtes de nouveaux fans, je vous oblige à regarder ce match. Les Wolverines et le Crimson Tide lancent officiellement la saison 2012 dans le Cowboy Stadium Classic. Les champions en titre, Alabama, devront commencer l’année en lion s’ils veulent répéter les exploits de 2011. De leur côté, Michigan sont au sommet de leur art. L’année 2012 pourrait être l’histoire des Wolverines dans la Big-Ten.

Nouvelles :

-Alabama est réputé pour leur défensive qui pourrait probablement être meilleure que certaines dans la NFL. Le progrès n’arrête pas dans le sud des USA, alors que le Crimson Tide vient de signer le 24e meilleur prospect au pays pour la saison 2013. DeMarcus Walker (DE – Jacksonville High School) vient d’annoncer qu’il portera le marron l’an prochain.

-Les Gators de la Floride se cherchent encore depuis le départ du Jesus Back pour la NFL, l’équipe floridienne n’a pas encore son QB partant pour la saison. Jeff Driskel et Jacoby Brissett. Les deux QB sophomore ont connu des saisons recrues assez moyennes, la lutte devrait se poursuivre pendant quelques semaines.

-Les Ducks d’Oregon et leur fabuleuse ‘Blur Offence’ repartent à nouveau pour la saison. Alors que Darron Thomas a quitté pour la NFL, les Ducks de Chip Kelly ont choisit la recrue Marcus Mariota comme quart partant. On dit beaucoup de bien de Mariota et disons que les QB ont tendance à réussir sous les ordres de coach Kelly.

-Alors que Penn State connait les moments les plus sombres de son histoire, les mauvaises nouvelles continuent de se multiplier. Après les sanctions et le départ de joueurs vedettes, voici qu’une victime poursuit l’université. Ça n’annonce pas le ciel tout ça…

Bonne première semaine, n’oubliez pas de laisser des commentaires et m’écris @TheWallette, toujours un plaisir de vous lire et vous répondre.

lundi 27 août 2012

La dernière chronique de Nick T. sur Sports Extra

LUN 27 NICOLAS THIBAULT 3377204 by 6vb
Hé oui, dernière intervention de votre humble serviteur sur la bientôt défunte radio Sirius 156 (fin des émissions, le 31 août. On parle de Russell Wilson, T.O., Aaron Hernandez et bien plus. Enjoy!

Les Miettes du Lundi: Aaron Hernandez, David DeCastro, Russell Wilson et plus...

Nouveau contrat pour Hernandez, DeCastro gravement blessé, Wilson nommé partant et plus...

-Les Pats ont fait signer une prolongation de contrat à long terme au TE Aaron Hernandez. L’ami Aaron est maintenant signé pour six ans, on ne connait pas la teneur financière de l’entente. Les deux jeunes vedettes des Pats à la position, Hernandez et le Gronkster, sont donc solidement attachées au club pour plusieurs années. Les Pats n’aiment pas surpayer alors ils investissent à long terme avant que les joueurs n’atteignent l’autonomie, un peu comme les Eagles.

-Les Ravens ont placé le nom du vétéran Terrell Suggs sur la liste PUP, il ne pourra donc pas jouer avant la semaine 6. Suggs a subi une blessure au tendon d’Achille au cours de la saison morte et on doute qu’il puisse jouer en 2012. Il risue fort de se retrouver sur le IR après la semaine 6.

-Le premier choix des Steelers David DeCastro s’est défoncé le genou bien comme il faut samedi soir contre les Bills. Il s’est déchiré le ligament croisé médian et s’est disloqué la rotule. Il ratera de 3 à 5 mois, on ne le reverra sûrement pas cette saison. DeCastro devait être le RG partant du club, la ligne offensive du Pittsburgn va encore souffir…

-Mea maxima culpa: à la grande surprise de votre humble serviteur, les Seahawks ont nommé Russell Wilson comme QB partant. Le choix de 3e ronde supplante donc ainsi Matt Flynn, signé comme agent libre à fort prix. Il faut dire que dès son arrivée, Wilson a fait très bonne impression. Dès les OTAs il était pressenti comme un partant potentiel.

-Les Redskins ont coupé le vétéran botteur Neil Rackers. Ils continueront donc avec l’erratique Graham Gano.

-Même scénario chez les Jets : ils avaient signé Josh Brown pour lutter contre Nick Folk pour le poste de botteur. Folk a gagné, Brown est libéré.

-Le deuxième séjour de Donte Stallworth avec les Pats fut de courte durée, le WR a été libéré. Ce n’est pas une grosse surprise, les Pats avaient accumulé un nombre loufoque de receveurs de passes. Deion Branch et Jabar Gafney pourraient aussi se retrouver sans emploi.



Ce qu’on a appris des troisièmes matchs pré-saison


Il reste moins de 10 dodos avant le début des hostilités dans la NFL et les formations du circuit Goodell tenaient leur répétition générale la semaine passée. Certains s’en sont tirés mieux que d’autres…

Le duel des premiers choix : C’était le match le plus attendu de cette 3e semaine de préparation, le duel Andrew Luck – Robert Griffin III. Cependant, les feux d’artifices espérés sont restés bien cachés dans les boîtes. En fait, il a fallu attendre le deuxième quart pour voir les belligérants s’inscrire au tableau. Statistiquement, Luck fut le meilleur, complétant 14 de ses 23 tentatives pour 151 verges et ce majeur qui illustre à quel point il se déplace bien dans sa pochette de protection. D’ailleurs, si le nouveau QB des Skins tient le rôle de chouchou des médias, le premier choix global revendique les statistiques les plus probantes, là où ça compte vraiment, sur le terrain. Luck complète son calendrier préparatoire avec un très crédible 40 en 64 pour 514 verges, 3 TD et 2 Int. Il vient au 2e rang des QB partants pour les verges accumulées durant l’agace-football.

Du côté de RGIII, il a aussi conduit les siens vers la zone de buts samedi, mais il a eu l’air d’une recrue plus souvent que son adversaire. Ce qui surprend un peu est que le très mobile 3e du nom n’a porté la roche que 5 fois en 3 rencontres hors-concours. Ceci nous indique que son coach lui a probablement demandé de se concentrer sur ses lancers durant la pré-saison. Lorsque les vraies choses débuteront, les Redskins seraient fous de se priver des qualités athlétiques de leur QB. Et quitte à parler des Peaux Rouges, ajoutez le nom d’Alfred Morris à vos sleepers en vue des repêchages de Fantasy Football à venir. Le RB a déjà 39 portées à son actif, la plupart avec l’unité offensive # 1 des Skins et ses gains totaux de près de 200 verges lui valent le second rang de sa profession présentement. Contre les Colts samedi, il a inscrit le touché en plus d’amasser 107 verges. Mike Shanahan a le don de sortir des RB de nulle part et il semble en voie de nous faire le coup une fois de plus.

Peyton Manning est meilleur qu’Alex Smith !! : Vous me direz que je ne vous apprends pas grand-chose ici, mais si on se remémore ses déclarations loufoques de l’été, peut être que Jim Harbaugh avait des doutes! Si c’est le cas, le nouveau pivot des Broncos les a vite dissipés, taillant en pièce la pourtant dominante défensive des chercheurs d’or hier. Le # 18 a terminé sa demi-journée de travail en ayant complété 10 de ses 12 relais pour 122 verges et 2 majeurs. Denver a d’ailleurs inscrit les 17 premiers points de l’affrontement (tous au premier quart). Même les sceptiques devront travailler très fort pour déceler des symptômes d’un cou endolori après ce match-là! Remarquez qu’on ne s’inquiète pas trop des Niners non plus, mais cet affrontement nous a permis d’imaginer quelle machine de guerre hallucinante cette formation aurait pu être avec le Sheriff à sa barre.

Quitte à parler des 49ers, le retour au jeu de Randy Moss n’est pas trop éclatant jusqu’à présent. Plusieurs commentateurs croient même que ses snaps seront limitées et il ne semble pas un très bon fit dans l’attaque ultra-conservatrice du Frisco. Un scénario à la T.O. n’est pas envisagé pour le moment, mais le grand Randy peut rapidement devenir un cancer lorsque les choses ne vont pas à son goût…

Problèmes offensifs à Buffalo : L’acquisition de Tavaris Jackson par les Bills de Buffalo traduit bien l’inquiétude qui règne à Orchard Park concernant le jeu de la première unité offensive de l’équipe. D’ailleurs, comment interpréter autrement que par la panique l’acquisition d’un QB de la « tempe » de Tavarice!!! Il faut dire qu’en 3 rendez-vous préparatoires, Ryan Fitzpatrick (oui, oui, le gars d’Harvard!) et les autres ténors offensifs du Buffalo n’ont rien fait qui vaille. Par exemple, le QB a complété moins de 50% de ses passes, tandis que le RB CJ Spiller maintient une moyenne de 1.2 verges par course. Ouch! La défensive et particulièrement le nouveau venu Mario Williams qui a récolté 2 sacks contre Pittsburgh, semble prête, mais si Buffalo espère se qualifier pour les séries, l’attaque devra contribuer. Avec les Jets qui se donnent des allures de mauvais cirque et les Dolphins qui sont fidèles à eux mêmes, je crains qu’il faudra concéder le championnat de l’AFC Est aux Pats dès l’action de grâces … canadienne!

Belichick inquiet de sa ligne offensive : N’allez cependant pas faire état de la prédiction ci-haut à coach Belichick, car le monsieur n’entend pas à rire ces jours-ci. Déjà, plus tôt dans le camp, il a montré son insatisfaction en empruntant une page des tactiques de mes coachs de basket du secondaire qui nous faisaient courir des sprints pour exprimer leur mécontentement envers notre éthique de travail. Puis, il a renvoyé des joueurs au vestiaire en pleine pratique. Le voici maintenant qui fulmine à propos du manque de protection accordée à Tom Brady qui se fait frapper plus souvent qu’à son tour jusqu’ici en pré-saison. En 3 quarts de jeu vendredi, le beau brummel n’a enregistré que 127 verges au compteur contre les Bucs. La ligne offensive revampée des Pats combinée à des porteurs de ballon peu férus à leur tâche de garder le QB debout vont vraisemblablement causer quelques nuits blanches au génie à capuchon qui nous a cependant habitué à trouver rapidement des solutions!

Prêts, pas prêts… : Cette chronique l’a fait quelques fois déjà, mais il faut absolument reparler en bien des Falcons d’Atlanta, de leur QB Matt Ryan particulièrement. Celui-ci trône au sommet des statistiques à sa position ce qui s’explique largement quand on s’aperçoit que sa pire performance jusqu’ici en fut une de 155 verges avec un QB rating de 103. L’Atlanta a (finalement) décidé d’y aller d’une refonte de son attaque très conservatrice et d’instaurer un tempo beaucoup plus soutenu. Il faut évidemment craindre un retour aux mauvaises habitudes une fois que les matchs compteront, mais pour l’instant, le combo de WR Julio Jones et Roddy White, tous 2 en évidence vendredi dernier, à de quoi faire peur!

A l’inverse, les mines sont basses à Oakland, là où Carson Palmer lance les interceptions à un rythme effarent. La fin de la dernière saison devait lui permettre de s’acclimater à ses receveurs, mais quelques blessures à ceux-ci et le nouveau livre de jeux ont effacé tout ce progrès. En effet, le changement de coach du Silver & Black a entraîné une refonte complète du système offensif et ce dernier ne semble pas convenir du tout au QB. Darren McFadden est explosif, mais il ne pourra pas tout faire seul, surtout qu’il est fragile. Palmer devra absolument trouver une solution, car ce n’est certainement pas grâce à sa défensive que les Raiders aligneront les victoires. Plus ça va, plus l’échange qui a amené le vétéran dans le Black Hole vire à la catastrophe.

Un mot sur les champions : Nous terminons avec un petit mot sur les champions du Super Bowl qui ne font pas trop de vagues depuis le début des camps. A leur affaire, les Bleus se préparent paisiblement à entamer la saison. Contre les Bears vendredi, le Pass Rush avait sa férocité habituelle tandis qu’Eli Manning semble plus confortable que jamais derrière le centre. Sur la poussée offensive ayant mené au TD de Ramses Barden, le QB s’est amusé à trouver toutes les façons possibles de mettre le ballon dans les mains de Victor Cruz. Les Bears, qui ne sont tout de même pas des chaudrons en défensive, n’ont pu que jouer les spectateurs. Bref, n'en doutez point, the Champs are here!!

Puisque les 4e matchs pré-saison ne présentent que peu d’intérêt, les réguliers obtenant presque tous congé, cette chronique de reviendra pas la semaine prochaine. C’est donc dire que la prochaine fois que nous analyserons des résultats, ils compteront pour vrai!

dimanche 26 août 2012

Nouvelles du dimanche: T.O., Vontae Davis, Tarvaris Jackson...

Bon, on prend une journée relaxe et il se passe plein d'affaires...

-Terrell Owens a connu un deuxième match difficile de suite contre les Chiefs vendredi soir et les Seahawks ont décidé de le libérer. Pete Carroll avait invité plusieurs vétérans WRs au camp pour ajouter de la profondeur au groupe, seul Braylon Edwards est encore là. Il n'est pas impossible qu'un club fasse appel à TO mais disons que l'expérience à Seattle fut très décevant. À 38 ans, ça sent la fin.

-Les Colts ont envoyé un choix de 2e tour et un autre choix conditionnel aux Dolphins en retour du demi de coin Vontae Davis. Vite de même, c'est cher payé pour un gars qui n'a rien cassé l'année dernière. Malgré tout, il devrait être un upgrade pour la défensive des Colts, une unité déjà solidement amochée par les blessures. À première vue, on dirait que les Fins ont l'avantage dans la transaction mais Vontae demeure un joueur talentueux...

-Les Bills seraient sur le point d'acquérir le QB Tarvaris Jackson des Seahawks. On ne connait pas la compensation offerte aux Hawks mais ça doit être très minime. Apparemment, les Bills accrochnt un peu sur le salaire de 4 M$ de Jackson mais la transaction devrait se confirmer sous peu. Ça signifiera donc la fin de Vince Young et/ou Tyler Thigpen à Buffalo. Tarvaris est un solide backup, il s'est amélioré lors de son séjour à Seattle.

samedi 25 août 2012

Les miettes du samedi : Propriétaire en manque de visibilité et arbitres en manque de crédibilité!


Jim Irsay continue de se rendre ridicule sur Twitter, Billy Cundiff est sur le bord de la porte à Baltimore et les joueurs ne veulent absolument rien savoir des arbitres de remplacement. Voici vos miettes de début de week-end.

- Si Roger Goodell continue de prétendre que tout ira bien si la ligue entreprend la prochaine campagne avec des officiels de remplacement, les joueurs ne partagent pas cet avis. Robbie Gould des Bears y est allé d’un tweet sans équivoque qui le mettra probablement dans le trouble sur le sujet et un sondage du Sporting News révèle que 90 % des joueurs croient que le déroulement des parties sera affecté négativement par les arbitres scabs. Nous partageons leur avis.

- Billy Cundiff, le botteur qui a raté un placement de 32 verges pour les Ravens lors du match de championnat de l’AFC en janvier dernier est sur la corde raide à Baltimore. Justin Tucker, une recrue, fut employé dans toutes les situations de placements dans la partie de jeudi. Après le match, coach Harbaugh a tenté de minimiser la situation en disant que l’équipe évaluait Tucker, car elle sait déjà ce dont Cundiff est capable. Il a néanmoins reconnu qu’il aurait des décisions à prendre sous peu. Être un botteur de précision, c’est beaucoup dans la tête que ça se passe et c’est loin d’être certain que Cundiff, un botteur habituellement compétent, ait réussi à oublier son erreur qui a mis un terme à la saison des Ravens.

- Jim Irsay persiste et signe. Alors que plusieurs accusaient le proprio des Colts de s’être foutu de notre gueule en publiant son tweet sur une acquisition majeure à venir, la bibitte en manque d’attention à la tête les Colts se donne maintenant le week-end pour compléter son blockbuster. Les partisans des fers à cheval seraient sans doute heureux qu’Irsay s’échange lui-même, mais à lire ses tweets récents, on ne pense pas qu’il passerait le Wonderlic…
AJOUT : Un autre tweet d’agace d’Irsay en soirée. C’est officiel, Chad Johnson a perdu sont titre de Media Whore dans la NFL.

- Lors du dernier Super Bowl, la NFL avait organisé un party dans la Métropole (quelqu’un y était allé au fait?). A l’aube de la saison de football universitaire, la grosse ligue récidive avec des visites sur les différents campus de l’Ontario et du Québec. L’organisation promet une semaine d’activités pour les étudiants des universités concernées tandis que la journée des matchs, tous les partisans pourront rivaliser dans des concours d’habiletés et jeux vidéos, bref de quoi pimenter le tailgate. Il y a deux dates au Québec, soit le 2 septembre au PEPS de l’Université Laval et le 20 octobre au stade je-ne-sais-pas-c’est-quoi-son-nom de l’Université de Montréal!

- Geste surprenant des Steelers qui ont congédié leur entraîneur des unités spéciales Al Everest. C’est très rare qu’un coach soit congédié en plein camp d’entraînement et le fait que l’organisation n’a pas donné de raisons pour ce renvoi suscite des questions. L’entraîneur-chef Mike Tomlin s’est montré déçu des retours de bottés du noir et jaune lors de la 2e rencontre préparatoire, mais globalement Everest faisait du bon boulot avec une unité qui était le talon d’Achille des Steelers par le passé. Puisqu’aucune raison ne fut donnée, nous présumerons donc qu’Everest a couché avec la femme du boss. Jamais une bonne idée!

- Nous terminons avec un petit débat intéressant au NFL Network en cette période de Fantasy Football. Vu les problèmes majeurs au poste de quart-arrière chez les Cards , considérez-vous encore Larry Fitzgerald comme un WR d’élite dans vos repêchages ? A mes yeux, le porte-couleur de l’Arizone est le meilleur WR du football, mais avec ce qu’on voit de Kolb et Skelton jusqu’à maintenant, j’avoue qu’il descend aussi rapidement sur ma liste que la température de l’eau d’une piscine la nuit ces temps-ci.

vendredi 24 août 2012

Les Miettes du Vendredi: Jason McCourty, Marc Mariani et plus...

Prolongation de contrat pour McCourty, saison terminée pour Mariani et plus...

-Les Titans ont fait signer une prolongation contrat de cinq ans au demi de coin Jason McCourty. l'entent a une valeur maximale de 43 M$ avec un montant garanti de 20 M$. Pas pire pour un choix de 6e ronde. Avec le départ de Cortland Finnegan pour St-Louis, McCourty devient le CB #1 du Tennessee. Il a réussi deux interceptions et 107 plaués en 2011. 107 plaquées pour un demi de coin, c'est très bon.

-Les gens qui vont se déplacer pour le match Chargers-Vikings de ce soir rsiquent d’être déçus : Adrian Peterson ne jouera pas pour les Vikings tandis que Philip Rivers et Antonio Gates seront absents du côté des Éclairs. Dommage pour les gens qui paient le prix complet pour un match sans signification.

-Les Jets en ont marre de leur LT Wayne Hunter et ils tenteront d’aller chercher un remplaçant sur le marché des échanges. Ils ont déjà acquis Jeff Otah des Panthers mais celui-ci avait échoué l’examen médical.

-Jim Irsay frappe encore sur Twitter. Le proprio des Colts affirmait hier soir que son club travaillait sur une transaction pour aller chercher un « sérieux vétéran ». Tout le monde pensait à Mike Wallace ou Maurice Jones-Drew mais rien ne s’est concrétisé. Irsay est un imbécile.

-Le retourneur de bottés Marc Mariani (Titans) s'est fracturé la jambe gauche hier soir contre les Cards et apparemment c'était pas joli. Il fut transporté immédiatement à l'hôpital où a subi une opération chirurgicale. Sa saison est terminée. Il sera remplacé par Darius Reynaud qui faisait bonne impression au camp.

-Rien n'est acquis pour Terrell Owens à Seattle. Il s'est déjà bâti une réputation de plaignars et son spot sur la formation est loin d'être assuré. Il y en a qui n'apprennent jamais.




Le plus gros joueur de tous les temps?


On a failli ne pas vous parler de ce gargantua à cause qu'il joue dans une ligue très mineure (qui s'appelle ironiquement la Major League Football) mais look at the size of that guy!. John Taylor, 35 ans, des Piranhas de Central Penn est listé à 6'11'' 500 livres. En comparaison, Vince Wilfork est listé à 6'2'', 325 livres mais ils doit mesurer 6'1'' et peser 400 livres. Considérant que Wilfork a l'air d'un vrai towing sur le terrain, imaginez comment ce Taylor est gros.

jeudi 23 août 2012

Interlude musical: Fugazi, "Margin Walker"


La saison régulière approche alors les interludes achèvent. Tous les fans de rocks devraient apprécier ce classique alternatif de 1989.

Réservez maintenant pour le match d’ouverture des Jets!

C’est le moment ou jamais de contacter nos partenaires de Sports Tours Montréal pour le match d’ouverture des Jets. Ceux-ci recevront la visite des Bills le dimanche 9 septembre à 13h et l’ami Bill a encore des billets.

C’est l’occasion de voir les débuts de Mario Williams dans l’uniforme du Buffalo et d’être aux premières loges pour voir Tim Tebow avec les Jets.

Vous pouvez contacter Sports Tours par courriel ou au (450)692-4110

Les Miettes du Jeudi: Jason Witten, Aaron Kromer et plus...

Witten évitera l'opération, Kromer est le coach très intrimaire des Saints et plus...

-Jason Witten n'aura pas à subir d'opération chirurgicale pour sa blessure à la rate, procédure qui aurait mis fin à sa saison. Le vétéran TE vise toujours un retour lors du match d'ouverture mais il es plus probable qu'il revienne 11 jours plus tard contre les Seahawks.

-Michael Vick n'a pas subi de dommages importants aux côtes quans il s'est fait ramasser lundi soir contre les Pats. Il nous assure donc qu'il sera à son poste à la semaine 1 contre les Browns. Jusqu'à ce qu'il se fasse ramasser encore...

-Les Rams avaient besoin de profondeur sur la ligne défensive, ils ont donc fait signer un contrat au DE Vernon Gholston. Celui-ci fut un méga-bust après avoir été repêché en 1e ronde par les Jets en 2008. On doute qu'il débloque un jour mais on ne sait jamais.

-Les Saints ont choisi le coach de la ligne offensive Aaron Kromer pour diriger le club pendant la suspension de quatre matches du coach intérimaire Joe Vitt. Kromer dirigera l'équipe pendant les deux derniers matches hors-concours tandis que Vitt continuera à diriger les entrainements. Au début de la saison régulière, Kromer prendra les guides jusqu'au 22 octobre.

-Les grandes dépenses des Bills ont suscité l'enthousiasme chez leurs partisans: l'équipe a vendu quasiment 6000 billets de saison de plus que l'an dernier. C'est une augmentation de 15,8% et les Bills ont maintenant 43 267 abonnés annuels. Nice job.



mercredi 22 août 2012

Qu'adviendra-t-il de Maurice Jones-Drew?

Le diminutif RB fait toujours la grève et personne ne cède un pouce...

La grève de MJD en est à sa 27e journée et ça semble vouloir s'envenimer. Le proprio des Jags, Shaheed Khan, a déclaré que l'absence de Jones-Drew ne le stressait pas pantoute mais qu'il avait bien hâte que le RB rembarque dans le train de l'équipe. Suite à ces remarques, l'agent de Jones-Drew était bien mécontent que le "conflit" devienne public et a déclaré que son client était ouvert à une transaction. Ce sont les premiers signes d'animosité entre les parties mais la situation commence à être inquiétante.

Le problème est qu'il reste deux saisons au contrat actuel de MJD, un contrat de 5 ans d'une valeur de 31 M$ signé en 2009 . L'entente lui donne 4.45 M$ et 4.95 M$ au cours des deux prochaines années. Jones-Drew a donc perçu un salaire moyen de 7.2 M$ au cours des trois premières années du contrat et se retrouve maintenant avec les "petits salaires" de la fin du contrat. Les contrats de la NFL sont généralement "backloaded" avec des salaires faramineux en fin de contrat, des montants que les joueurs ne touchent jamais mais qui donnent des gros chiffres qui font plaisir aux agents. Un contrat avec de gros chiffres en début d'entente est plus rare et MJD en découvre les effets pervers. Il est le champion de la ligue pour les verges au sol (1606 en 2011), il est la seule arme offensive de son équipe et il est en voie d'être payé seulement 4.45 M$.

La coutume dans la NFL veut que les équipes soient disposées à renégocier les contrats auxquels il reste un an. Deux ans, c'est plus rare et il faut une maudite bonne raison. MJD a 27 ans et veut assurément une entente à long terme comparable à celle de Ray Rice. Les Jags auraient raison de ne pas vouloir le signer pour trop longtemps. À 30 ans, les RBs sont généralement finis et Maurice a couru avec le ballon 318 fois en moyenne au cours des trois dernières saisons. En plus, l'équipe va être poche avec ou sans lui alors ils peuvent le laisser poireauter sans trop de risque.

On peut se tromper mais vite de même, on a l'impression que ce holdout va durer longtemps. Les Vikes et les Texans sont les premiers adversaires du Jacksonville cette saison, ces équipes risquent d'affronter une formation complètement démunie en attaque.


La Saison 2012 sous la Loupe: l'AFC Sud

C'est le moment de débuter notre traditionnelle série de previews, la Saison sous la Loupe. Commençons avec la division la moins compétitive de la ligue: l’AFC Sud. Christophe Perreault est votre guide.


Texans de Houston

Les Texans sont devenus l’équipe à battre dans cette division et ils ne devraient pas perdre ce statut cette saison. Leur quart-arrière numéro un reviendra derrière le centre cette année. Disons qu’après la saison que TJ Yates vient de donner à l’équipe, l’arrivée de Matt Schaub sera une grande amélioration.

En plus, Schaub pourra compter sur un arsenal qui n’est pas piqué des vers. Son champ arrière sera composé d’Arian Foster, qui est certainement dans le top 5 des porteurs de ballon de la ligue, et Ben Tate qui est une option presque aussi dangereuse. En plus, il compte sur Andre Johnson qui est remis de toutes ses blessures (pour le moment) et Kevin Walter. C’est un duo qui va faire frémir les demis de coin adverses. Si jamais il est dans le trouble, il pourra remettre le ballon à son ailier rapproché, Owen Daniels, qui silencieusement, fait du bon travail.

Du côté de la défensive, la situation est aussi bonne. Il est vrai qu’ils ont perdu Mario Williams, mais l’effectif en place jumelé au système 3-4 de Wade Phillips fait en sorte qu’ils seront capables de s’en remettre. Il leur faudra simplement une grosse saison de J.J. Watt et Brian Cushing dans le front 7 et de Jonathan Joseph dans la tertiaire.

Ce qui fait plaisir aux fans:

-Ils jouent dans l’AFC Sud, la division la plus faible du football.
-Ils devraient avoir une semaine de repos vers la fin de la saison parce qu’ils auront déjà gagné le titre de division.

Ce qui effraye les partisans :

-Les tests anti dopage que doit subir Brian Cushing.
-Chaque plaquage contre Matt Schaub.
-La situation médicale d’Andre Johnson.
-La transition de la défense à l’époque post-MarioWilliams.

Prédiction : Une fiche de 12-4 et un titre de division gagné à la semaine 15.


Colts d’Indianapolis

Les fans d’Indianapolis ont connu l’enfer l’an dernier. Toutefois, ils ont obtenu une belle récompense en Andrew Luck, leur quart-arrière pour le présent et le futur. Il ne faut pas attendre de miracle chez les Colts mais ce sera mieux que l’an dernier. Le nouveau coach Chuck Pagagno arrive avec des idées différentes et une nouvelle approche défensive 3-4, ça ne nuira pas.

L’équipe va utiliser à profusion ses ailiers rapprochés pour accommoder le jeune quart-arrière. D’ailleurs, Luck va avoir à sa disposition un bon petit arsenal avec Reggie Wayne, Austin Collie (si son cerveau tient le cou), Donnie Avery, Dwayne Allen et Coby Fleener. Par contre, le champ arrière est plus dégarni puisque Donald Brown est leur porteur de ballon numéro 1.

Pour ce qui est de l’unité défensive, il y a encore pas mal d’expérience dans le groupe. Par contre, la plupart des piliers comme Freeney, Bethea et Mathis ont une certaine tendance à se blesser. En plus, Freeney et Mathis font la transition de DE dans un 4-3 à LB dans un 3-4. Passé 30 ans, c’est pas de la tarte. La défense promet d’être médiocre au mieux.

-Ce qui fait plaisir aux fans :

-Leur avenir semble prometteur avec Luck derrière le centre.
-La combinaison Fleener-Luck devrait rapporter pour plusieurs années à Indianapolis.
-Ils sont assurés d’avoir plus de victoire que l’an dernier.
-Newton et Dalton ont bien fait à leur saison recrue l’an dernier et cela nous porte à croire que Luck fera aussi bien.

Ce qui effraye les partisans :
-Ils ont vu jouer Blaine Gabbert l’an dernier, ils ne veulent pas que Luck lui ressemble.
-En cas de blessure en défense, celle-ci pourrait se transformer en passoire.
-Le compte twitter de leur propriétaire (croyez-moi, c’est vraiment effrayant)

Prédiction : 6-10 pour une 3e place dans la division.


Jaguars de Jacksonville

On va passer assez vite ici puisque c’est très déprimant. La lutte des quarts-arrières se fait entre Blaine Gabbert et Chad Henne. Justin Blackmon, leur choix de 1e ronde au dernier repêchage, est arrivé en retard. Maurice Jones-Drew n’est pas encore arrivé au camp parce qu’il est insatisfait d’être entouré de joueurs qui pourraient jouer avec les Argonauts de Toronto.

À la défense, ce n’est guère mieux alors qu’il n’y a que quelques bons éléments en Rashean Mathis, Paul Posluszny et Tyson Alualu. Par contre, ils sont bien seuls et si un des trois devait subir une blessure, on va voir une passoire à Jacksonville.

Ce qui fait plaisir aux fans :

-Sans attentes on ne peut pas être déçu.
-Justin Blackmon parait bien sur le terrain jusqu’à maintenant. Il va peut-être y avoir deux joueurs spectaculaires chez les Jaguars.
-La NFL a baissé son niveau d’assistance nécessaire pour éviter un blackout.

Ce qui effraye les partisans :

-Blaine Gabbert
-L’équipe au complet finalement…
-Los Angeles
-La grève de MJD

Prédiction : Une fiche de 3-13 et un jeudi soir à perdre nos vies devant un match Colts-Jaguars. On vous suggère de se planifier quelque chose le 8 novembre.


Titans du Tennessee

Les Titans sont dans une année de transition alors qu’ils ont décidé de faire confiance à Jake Locker au poste de quart-arrière. Leur ligne offensive s’est améliorée ce qui laissera du temps au jeune pour qu’il prenne les bonnes décisions. Il pourra également compter sur Chris Johnson qui est au camp depuis le début cette année. Pour ce qui est des receveurs, Kenny Britt est le plus gros point d’interrogation de la division, mais derrière lui il y a quelques joueurs potables.

La défensive est également dans le milieu du peloton dans la ligue. Ils ont de bons éléments qui pourraient surprendre plusieurs personnes. Compte tenu de la faible division dans laquelle ils évoluent, ce n’est pas farfelu de penser qu’ils pourraient être dans la lutte pour le titre de division et pousser un peu les Texans.

-Ce qui fait plaisir aux fans :
-Chris Johnson n’a pas fait la grève
-Le décompte de jours depuis la dernière arrestation de Kenny Britt prend maintenant 2 chiffres
-Jake Locker est impressionnant depuis le début du camp
-Une division faible leur donne des chances de faire les séries

-Ce qui effraye les partisans :
-Chris Johnson qui se blesse en tentant de prouver qu’il peut battre Usain Bolt dans une course
-Les cibles de Jake Locker excepté Jared Cook et Nate Washington

Prédiction : 9-7 et ça pourrait être meilleur si Kenny Britt subissait une greffe de cerveau.


mardi 21 août 2012

Vidéorama: Madden 13 avec Ray Lewis


Ray-Ray et l'acteur Paul Rudd ont tourné une série de pubs du nouveau Madden ensemble. Dans celle-ci, ils discutent des l'historique de leur fausse amitié. C'est drôle et Lewis est assez bon acteur.

Les Lectures Sanitaires 6VB: édition du Mardi

Voici une solide collection d'articles pour vous, mettant en vedette les toujours palpitants Jets et une fille qui tente de jouer dans la NCAA.

-Football Outsiders passe les previews d'Andy Benoit du NY Times. Je ne connaissais pas Benoit mais ses previews sont excellents. À date, il y a les Jets et les Ravens.

-Vous aimez les stats complexes? Bill Barnwell vous explique ses stats préférées, incluant le fameux principe du Plexiglass

-Un excellent article de Will Leitch sur l'arrivée des Nets de la NBA à Brooklyn. C'est un gros projet, un phénomène fascinant et complexe.

-L'histoire très intéressante de Mo Isom, une gardienne de soccer qui tente de devenir botteuse avec les Tigers de LSU.

-Adidas a eu de drôles d’idées pour les uniformes de Notre Dame. Ça ne fait pas l'unanimité.

-Petit bonus audio pas piqué des vers: en 1982, les joueurs de la NFL était en grève et les enjeux financiers étaient cruciaux pour l'avenir du sport. Pour explique ça au peule, la radio de Radio-Canada avait fait appel à un grand expert en football...Réjean Tremblay.

Les Miettes du Mardi: Ryan Tannehill, Tamba Hali et plus...

Tannehill nommé partant, Hali suspendu et plus...

-Sans connaitre un camp formidable, Ryan Tannehill a été nommé QB partant des Dolphins. C'est une décision compréhensible. Tant qu'à être poche, aussi bien commencer à former le quart de l'avenir tout de suite. Les Fins pourront courir avec Reggie Bush, faire des petites passes, etc...On parle encore d'une équipe en reconstruction...

-Comme les Rams se sont désistés, il semble que les Jags seront ceux qui iront jouer plusieurs matches à Londres. Le plan est de les envoyer en Angleterre quatre ans de suite, en commençant en 2013. Un choix logique, la NFL veut bâtir la popularité d'un club en Angleterre dans le but éventuel de la déménager là en permanence. Les Jags sont l'équipe qui a le plus de chance de vouloir déménager et même si ça ne se produit pas, les voyages à Londres leur permettront de faire du cash.

-Les Chiefs devront se passer de leur secondeur vedette Tamba Hali pour le premier match de la saison. Celui-ci fut suspendu pour avoir enfreint la politique anti-drogue de la ligue, l'infraction exacte n'a pas été précisée. Ce qui est tannant pour les Chiefs, c'est que les joueurs qui sont suspendus une fois sont surveillés de près par la suite.

-Comme Curtis Lofton est blessé et Jonathan Vilma suspendu, les Saints avaient besoin d'un nouveau middle linebacker. Ils ont donc acquis Barrett Ruud des Seahawks en retour d'un choix à déterminer (sûrement un 6, 7e choix). Ruud n'a jamais joué avec les Hawks, il a signé en avril et fut rendu superflu par l'arrivée de Greg Hardy au repêchage. Ruud a déjà connu de bons moments à Tampa, on parle de'un bon joueur de profondeur.

-Même si le football pré-saison n'est pas toujours super palpitant, le match Colts-Steelers de dimanche soir a tout de même attiré un auditoire-télé moyen de 8.9 M de téléspectateurs. Football rules.

-Dez Bryant (WR, Cowboys) souffre d'une tendinite au genou. Rien de trop grave mais il risque de ne plus jouer pendant les matches hors-concours. Il y a toujours quelque chose avec Dez, n'est-ce pas?

-L'autopsie pratiquée sur le corps de Junior Seau a révélé la présence de Zolpidem, un médicament contre l'insomnie, et de Naproxen, un anti-douleur anti-inflammatoire bien connu. Junior se serait donc gelé bien comme il faut avant de se tirer une balle à la poitrine.