mercredi 29 février 2012

Hines Ward sera libéré


On en vous en parlait récemment, c'est maintenant confirmé: les Steelers vont libérer Hines Ward. Le souriant WR affirme qu'il tentera de se trouver une job ailleurs. Un solide joueur qu'on a beaucoup apprécié, profitons-en pour regarder un petit montage de ses plus beaux jeux.

Les Lectures Sanitaires 6VB, édition du mercredi

Peyton Manning fait couler de l'encre mesdames, messieurs.

-ESPN défile toutes les équipes de la NFL en se demandant lesquelles pourraient bien s'intéresser à Manning.

-Un bel article de Michael Weinreb sur ce que représente Manning pour les gens d'Indianapolis. Celui-là est venu me chercher

-Très bon article de Mike Tanier sur les Draftniks, ceux qui vivent le repêchage de la NFL à l’année longue.

-Peter King nous parle d’Andrew Luck et du Combine en général. King réserve souvent ses meilleurs articles pour le magazine papier SI, comme c’est le cas ici.

-Le toujours pertinent site Smart Football se penche sur l'importance des entrainements printaniers au football.

Les Miettes du Mercredi: Ahmad Brooks, match d'ouverture inhabituel et plus...

Nouveau contrat pour Brooks, on aura droit à un Wednesday Night Football et plus...

-Les 49ers se sont entendus avec le secondeur Ahmad Brooks sur les termes d'un nouveau contrat de six ans. L'entente est d'une valeur maximale de 44,5 M$ et inclut un beau 17,5 M$ garanti. C'est de l'argent en ta pour un gars qui est le 5e ou 6e meilleur joueur défensif du club mais les Niners visent la continuité...Dans cette veine, le demi de coin Carlos Rogers devrait être le prochain à recevoir une offre.

-La saison 2012 de la NFL commencera le mercredi 5 septembre pour éviter d'entrer en conflit avec un discours du Président Obama lors de la convention démocrate. Ce sera le premier match de la ligue à avoir lieu un mercredi depuis 1948. Vite de même, je vous dirai que la saison commencera une journée plus tôt et c'est bien correct. Les Giants seront les hôtes du match, on ne connait pas leurs adversaires.

-On vous en parlait hier: le garde Kris Dielman des Chargers annoncera sa retraite demain.

-Tout indique que Mario Manningham quittera les Giants comme agent libre mais l'équipe devrait être en mesure de garder Domenik Hixon. Celui-ci vient de rater les deux dernière saisons quasiment au complet alors il ne coutera pas trop cher. C'est un bon WR de profondeur mais il ne remplacera pas Manningham.

-Selon Peter King,Peyton Manning et Reggie Wayne aimeraient bien se retrouver avec la même équipe et au moins deux équipes de la NFL seraient intéressées au package. Dan Snyder doit avoir de la misère à dormir ces jours-ci. Acquérir Manning et Wayne serait l'ultime move pour le petit Daniel.

-Jerry Jones a l'intention de dépenser de l'argent pour upgrader sa tertiaire et il a apparemment Cortland Finnegan (Titans) et Chuck Carr (Chiefs) dans sa mire. Les deux peuvent devenir agents libres et leur équipes actuelles peineront à les garder.

-Le vétéran WR ne sera peut-être pas de retour avec les Packers en 2012 mais il prendra part à Dancing with the Stars! C'est déjà ça.

mardi 28 février 2012

C'est la folie RGIII

Selon les rumeurs, les équipes se bousculent pour obtenir le 2e choix global pour pouvoir repêcher le QB de Baylor.

On aura vraiment un avant-repêchage divertissant cette année. Avec la saga Peyton Manning/Andrew Luck et la nouvelle course au 2e choix global, on ne s'ennuiera pas.

Hier, Adam Schefter d'ESPN rapportait qu'il était pratiquement certain que les Rams allaient échanger leur choix à une équipe désireuse d'obtenir Robert Griffin III et la machine à rumeurs s'est déjà emballée. Les performances du jeune homme au Combine ont écarquillé bien des yeux, les enchères pourraient monter pas mal haut.

On rapporte que les Redskins seraient prèts à offrir un #1, un #3 et un #5 pour obtenir le premiec chois des Rams. Comme les Skins ont le 6e choix global, l'offre aurait de l'allure. Ce ne serait pas une trop grosse drop pour St-Louis. Si les Skins ne peuvent mettre la main sur RGIII, ils se replieraient sur Ryan Tannehill de Texas A&M.

À Cleveland, on dit que les Browns seraient disposés à offrir TROIS choix de 1e ronde pour obtenir RGIII. Le Brun possède le 4 et le 22e choix au prochain repêchage, vite de même on dirait que c'est suffisant pour aller chercher le 2e choix. Pas besoin d'ajouter un 3e #1.

Les Dolphins seront assurément sur les rangs et Peter King rapporte qu'une équipe surprise pourrait venir brouiller les cartes.

Une histoire à suivre...

Source: PFT

Les Miettes du Mardi: Ray Rice, Kris Dielman et plus...

Rice sur le point d'être "franchisé", retraite imminente pour Dielman et plus...

-Ray Rice et son agent sont résigné à voir les Ravens imposer le franchise tag à leur RB vedette. Les deux parties sont en discussion pour un nouveau contrat mais le rapprochement tarde. Les Oiseaux Mauves ne peuvent absolument pas se permettre de perdre Rice, imaginez leur attaque sans lui.

-Le garde Kris Dielman (Chargers) devrait prendre sa retraite sous peu, à l'âge de 31 ans. Dielman a subi une solide commotion cérébrale l'an dernier qui lui avait ensuite donné des convulsions. Il y a quelques semaine, Dielman semblait vouloir revenir au jeu mais les médecins lui aurait suggéré de se retirer histoire de ne pas nuire à sa qualité de vie future. Il faut noter que Dielman a joué pendant près d'un quart complet après avoir subi sa commotion à la semaine 7 contre les Jets...

-Toujours à San Diego, le DT Luis Castillo en serait sur se derniers milles avec les Chargeurs. Il a raté la saison 2011 au complet suite à une fracture à une jambe et l'équipe ne veut pas lui payer son salaire de 3,9 M$. Il n'est cependant pas exclus que le SD le coupe et le resigne par la suite.

-Selon Adam Schefter, l'intérêt envers Peyton Manning serait plus élevé que jamais. Plusieurs équipes ayant déclaré ne pas être intéressées auraient changé d'idée et une bonne quinzaine de formations pourraient être sur les rangs. C'est clair qu'un Manning à 75% de ses capacités serait quand même un upgrade pour bien des équipes.

-Selon ce même Schefter, il est certain que les Rams vont échanger le 2e choix du prochain repêchage à une équipe désireuse de repêcher Robert Griffin III. Reste à savoir qui mordra à l’appât.

-Les Jets ont donné la permission à Bart Scott de se magasiner une transaction. Le vétéran secondeur doit gagner 4,2 M$ en 2012 et le NYJ n'a pas le goût de payer un tel montant. Scott a vu son temps d'utilisation diminuer grandement l'an dernier.

-On pensait bien que Brandon Jacobs quitterait les Giants après la saison 2010 mais il est revenu et il semble en voie de faire la même chose. Les G-Men et le clan Jacobs sont en discussion pour ramener le vétéran RB pour une 8e saison à NYC. L'ami Brandon a amassé 571 v et 7 touchés en 152 v en 2011.


lundi 27 février 2012

Interlude musical: Torche, "Kicking"


Ce groupe stoner rock de Miami nous offre une nouvelle toune franchement catchy. Rock on.

Nouveau contrat pour D'Qwell Jackson

Les Browns investissent pour garder leur meilleur joueur défensif...

Selon Adam Schefter, Jackson a signé une entente de cinq ans d'une valeur de 42.5 M$ avec un montant garanti d'environ 19 M$. D'Qwell a connu une solide saison en 2011 après avoir raté les deux saisons précédentes quasiment au complet. Il a amassé un épatant total de 158 plaqués au sein d'une défensive parfaitement médiocre.

Les Browns n'ont vraiment pas beaucoup de bons joueurs, ils ne peuvent se permettre d'en laisser filer. S'ils le désirent, ils pourront utiliser le franchise tag pour garder le botteur Phil Dawson ou le porteur de ballon Peyton Hillis.

Prédictions pour la saison morte


C'est le moment un peu plate avant la signature des agents libres et le repêchage. Stéphane Morneau vous offre une sélection de prédictions pour la saison morte, une façon comme une autre de pimenter cette période creuse de la NFL.

C’est la saison morte dans le NFL et l’expression n’est pas tombée du ciel. L’an dernier, nous étions distraits par la menace d’une grève et tous les scénarios possibles et imaginables qui faisaient la manchette au quotidien. Cette année, tout est bien dans le meilleur des mondes et la NFL, sans Favre et sans grève, est pas mal tranquille. Si ESPN doit se contenter de rouler des topos de dix minutes sur le fait que RG3 change la journée de son pro-day, c’est qu’on est profondément (déjà) en manque de football. C’est un deuil, un long deuil. Le parieur en moi n’est jamais complètement en hibernation alors, tant qu’à me tourner les pouces sur mon divan, je vais vous partager mes mille et une spéculations pour la saison à venir.

Bon, mille et une c’est un peu beaucoup et je n’ai pas 300 histoires de Sinbab pour passer le temps comme durant les mille et une nuits (lecture fastidieuse s’il en est une) alors je vous résume le tout avec un Top 10 à l’emporte-pièce de ce qui se produira durant la saison des agents libres et du repêchage. Alors sans plus tarder, dix prédictions à prendre avec un gros grain de sel mais qui pourraient quand même alimenter vos conversations entre ‘buddies’ vu que le CH n’est pas une partie de plaisir ces temps-ci.

10) DeSean Jackson sera franchisé par les Eagles


C’est un secret pour personne, DeSean Jackson est une diva et il espère recevoir un salaire à la hauteur de ses jeux spectaculaires. Remarque, on le comprend. Mais on comprend aussi l’organisation des Eagles d’être réticente à l’idée de lui offrir un beau gros chèque pour ensuite le regarder prendre de mauvaises habitudes sur et en dehors du terrain. Donc les Eagles vont écouter les offres pour le spectaculaire receveur et vont finalement lui appliquer le franchise tag, ce qui nous offrira une (ou plusieurs) sortie devant les journalistes de la part d’Action Jackson qui se plaindra de son pauvre sort.

9) Les Rams ne vont pas échanger le 2e choix global

Tout le monde voit les Rams échanger leur choix pour permettre à une équipe désireuse de payer le prix d’attraper Robert Griffin the Third. Même avec la nouvelle convention collective, j’ai encore un doute sur la probabilité d’un aussi gros échange et en plus, Matt Kalil de USC est un blue-chip Left Tackle qui pourrait devenir l’ombre et le meilleur ami de Bradford pour les années à venir. Les Rams vont écouter les offres, c’est sûr, mais Kalil portera le bleu et or et sera une figure majeure dans cette offensive pour la prochaine décennie.

8) Michael Bush sera le porteur de ballon le plus convoité de la saison morte

Il y a des gros noms sur le marché : Ray Riche, Marshawn Lynch et Arian Foster entre autres. Mais avec les saisons qu’ils viennent de connaître, ils ne vont sûrement pas bouger. Bush lui est le second derrière McFadden à Oakland et le tag coûtera plus cher que le salaire de Run DMC, c’est donc peu probable de voir les Raiders combattre pour garder ses services. Bush pourra alors se magasiner une équipe où il sera le porteur numéro 1 et une équipe comme les Jets ferait beaucoup de sens pour Bush qui pourrait remplacer le décevant Shonne Greene et permettre à Ladainian Tomlinson de finalement prendre sa retraite.

7) Les Bucs seront bruyants durant la saison morte

Les Bucs ont fait maison nette après une saison désastreuse et c'est Greg Schiano et son équipe qui débarque en Floride pour brasser le bateau un peu. Avec environ 60 millions de dollars sous le plafond salarial, les Bucs pourront flirter avec plusieurs joueurs d’impact et mettre du tonus des deux côtés du ballon. Comme Tampa n’est pas une destination de misère comme Cleveland, par exemple, ne soyez pas surpris de voir plusieurs gros noms devenir des pirates pour la prochaine saison. Arrrrrr…!

6) Albert Haynesworth signera avec les Rams à rabais

Jeff Fisher a pris la gouverne des Rams et pour ceux qui ont une excellente mémoire, Big Al était probablement le meilleur joueur défensif de la NFL sous la tutelle de Fisher. Par la suite, tout s’est écroulé pour Haynesworth mais la rumeur veut que Fisher puisse tendre la main à Albert pour une dernière danse. Comme ce sera une situation pas mal sans retour pour Albert, il signera un contrat d’un an et les yeux seront braqués sur le retour du vieux couple.

5) Randy Moss ne sera pas signé avant le début de la saison régulière

35 ans et frais sortie d’une retraite, Moss a beaucoup à prouver à une équipe avant qu’elle ne mette son nom sur le bas d’un contrat. Avec le repêchage et toutes les jeunes jambes souvent plus rapides que celles de Moss qui feront légions dans les camps des équipes, personne ne se mouillera avec le turbulent receveur avant qu’une blessure ne leur force la main durant la saison régulière. Moss sera une commodité pour quelqu’un, oui, mais la NFL est une ligue de jeunes et ils sont toujours favorisés, surtout durant la pré-saison.

4) Vincent Jackson signera un contrat lucratif et ridicule pour jouer avec les Bears

La rupture est imminente depuis deux ans déjà entre Vincent Jackson et les Chargers. Les Bears devront évoluer après le départ de Mike Martz et Jay Cutler, malgré ses défauts, possède tout un bras et une cible grand format comme Jackson sera un pas dans la bonne direction pour les Bears. C’est quelque chose de rare pour l’organisation, mais ils seront les plus gros joueurs dans la saga Jackson qui deviendra instantanément la cible favorite de Baby Jay.

3) La saga Matt Flynn sera aussi décevante que celle de Kevin Kolb

Les Packers vont sûrement se retirer du dossier de Flynn plus tôt que tard, ce sera donc la guerre ouverte. Miami semble avoir main mise sur le jeune quart vu son affiliation avec leur nouvel entraîneur, mais vraiment, il y aura plusieurs joueurs, un peu comme avec Kolb, et le dénouement sera décevant au mieux. Une équipe comme les Redskins ou les Browns fera une offre ridicule que Flynn ne pourra refuser et sa décision laissera tout le monde perplexe, incluant Kolb qui doit présentement remercier tous les saints du ciel d’avoir signé son contrat pendant que les gens le voyaient encore comme le prochain Kurt Warner. Du bel ouvrage!

2) Les Saints n’offriront pas de contrat à Marques Colston qui signera avec les Chargers

Les Saints vont lui préférer Robert Meachem, meilleur marché, et Colston signera un lucratif contrat pour remplacer V-Jax à San Diego. Ça sonne comme une grosse surprise, mais Colston est un résultat de l’offensive des Saints et bien honnêtement, la différence ne se fera pas tant sentir avec l’émergence de Jimmy Graham et Lance Moore. Colston sera sûrement une option intéressante à San Diego, mais il ne jouera plus comme un joueur étoile et les Chargers vont vite le réaliser à leurs dépens.

1) Peyton Manning ne jouera pas dans la NFL en 2012-13

C’est encore prématuré pour parler de retraite dans le cas de Manning, mais après quatre opérations chirurgicales au cou, les chances sont minces de revoir le Peyton Manning qui a terrorisé les défensives adverses comme personne d’autre avant lui. Les spéculations seront folles autour de Manning, un contrat sera peut-être même finalisé si les examens médicaux ne sont pas trop effrayants. Mais les Colts vont libérer Manning et selon moi, il ne sera pas suffisamment en forme cette année pour mettre les épaulettes sur le terrain. Peut-être en pratique, mais rien de plus.

Je vous rappelle que ce ne sont que des prédictions spéculatives et rien de plus. Je suis un peu comme vous, je lis les rumeurs et je suis sur le bout de mon siège à l’attente d’une résolution sur la plupart de ces dossiers. Mais si j’avais de l’argent à parier, clairement, j’irais avec l’un de ces dix scénarios. Ne perdez pas le moral, c’est le repêchage dans pas si longtemps, ça va nous tenir occupé un petit bout de temps avant le retour du vrai sport à la télévision. D’ici là, à la prochaine.

dimanche 26 février 2012

Interlude musical: Battles, "Africastle"


Pendant la saison morte, je vais vous suggérer des clips musicaux une fois de temps en temps, parce que ça me tente. Voici un clip réalisé par Pitchfork,mettant en vedette l'excellent groupe Battles et la flamboyante ville de Minneapolis.

Les Miettes du Dimanche: varia léger

Un petit amalgame de nouvelles pour débuter votre dimanche de belle façon...

-Même s'il reste deux ans à son contrat, les Falcons ont l'intention d'entreprendre des discussions avec Matt Ryan en vue d'une nouvelle entente. Ryan connait un solide début de carrière mais sa fiche de 0-3 en carrière porte ombrage à ses bons coups.

-La ville d'Indianapolis a l'intention de faire application pour tenir un autre Super Bowl. On en a peu parlé ici mais la ville a fait une super bonne job cette année et tout le monde a été emballé. Il est donc possible qu'Indy se taille une place dans la rotation des villes hôtesses régulières de l'évènement.

-Malgré les rumeurs de retraite, il semble que le centre Matt Birk reviendra pour une autre saison en 2012. Il aurait entamé des discussions avec les Ravens à cette fin.

-Imaginez-vous donc qu'en raison des modalités de la nouvelle convention collective, l'état-major des Colts ne peut voir Peyton Manning lancer des ballons avant la date fatidique du 8 mars. C'est cette journée-là que l'équipe doit payer le fameux boni de 28 M$ au #18. En fait, les médecins de l'équipe peuvent voir Manning s'exercer mais n'ont pas le droit de filmer les séances. Payer une telle somme sans le voir en action...

-Selon ESPN Milwaukee, il ne faut pas s'attendre à voir les Packers imposer le franchise tag à Matt Flynn pour pouvoir l'échanger. La raison: ce n'est pas la façon d'opérer du DG Ted Thompson, un homme qui suit les règlements à la lettre.

-Jason Cole de Yahoo rapporte que Randy Moss accepterait de se joindre à une équipe de la NFL sans avoir de contrat garanti avant le camp. Il serait donc signé seulement s'il fait le club. Intrigant.

samedi 25 février 2012

Vidéorama: Eddie George ou Megatron?


Un reporter de TMZ prend Eddie George pour Calvin Johnson et Eddie joue le jeu. Funny stuff.

Les Miettes du Samedi: Pierre Garçon, Brian Dawkins et plus...

Garçon aurait refusé une offre des Colts, Dawkins devra se trouver une autre équipe et plus...

-Selon Adam Schefter d'ESPN, Pierre Garçon (WR) aurait refusé une offre de contrat de 5 ans des Colts, voulant explorer le marché des joueurs autonomes. Garçon a capté 70 passes pour 974 v et 6 touchés en 2011, sa meilleure saison en carrière. Mettons que si Garçon et Reggie Wayne quittent les Colts, la reconstruction risque d'être rough.

-Le temps passe et les joueurs vieillissent chez les Packers. Selon Jason Cole de Yahoo, l'équipe libèrera le LT Chad Clifton (35 ans) et demandera à Donald Driver (37 ans, WR) d'accepter une sérieuse baisse de salaire. Le départ de Clifton tournera une page d'histoire...

-Andrew Luck a été très diplomate lors de sa conférence de presse lors du Combine, affirmant qu'il accepterait d'être le second de Peyton Manning. Bla bla bla. Évidemment, il y a bien peu de chances que ce scénario se produise. Préparez-vous, Manning sera coupé cette semaine.

-Brian Dawkins devra vraisemblablement se magasiner une nouvelle équipe. Le vétéran safety deviendra agent libre et il semble que les Broncos n'aient pas l'intention de lui offrir un contrat. À 38 ans, il est très proche de la fin.

-Les 49ers ont fait signer un nouveau contrat de trois ans au safety CJ Spillman, un as des unités spéciales.

-Les Bears ont recommencé des discussions contractuelles avec le RB Matt Forte. Avec un peu de chance, le nouveau DG Phil Emery apportera un nouvel angle aux conversations. Forte a 26 ans et l'équipe espère le signer à un contrat de 5 ans. On ose espérer que les Nounours auront plus de succès que les Titans et les Panthers en ont eu avec les contrats de leurs RBs vedettes.




vendredi 24 février 2012

Les Miettes du Vendredi: 2e choix global à vendre, Trent Edwards et plus...

Les Rams sont disposés à échanger le 2e choix global, Edwards se retrouve à Philly et plus...

-Plusieurs sources rapportent que les Rams sont en train d'offrir le deuxième choix global aux autres équipes de la NFL. Robert Griffin III (QB, Baylor) est le choix qui s'impose au 2e rang et comme St-Louis a déjà Sam Bradfiord comme quart-arrière, ils peuvent se permette d'explorer d'autres options. Au cours des dernières années, les choix du Top 10 nécessitaient tellement de gros investissements financier que les équipes ne voulaient plus effectuer de «trade up». Le nouveau rookie cap a cependant changé la donne pour le mieux. Les Browns, Redskins, Seahawks et Dolphins seraient intéressés au choix des Rams. Toutes ces équipes ont des choix dans le top 12 alors ils pourront offrir des packages intéressants. On ose croire que Dan Snyder fera une offre ridicule...

-À Cleveland, il semble que les Browns vont tenter d'obtenir Matt Flynn des Packers. Reste à savoir si Flynn sera agent libre ou si le Pack décidera de lui imposer le franchise tag. Le jeune homme coûtera cher d'une façon ou d'une autre.

-Ben Roethlisberger a restructuré son contrat pour la deuxième année de suite. Sans perdre d'argent, Big Ben permet aux Steelers de faire passer son cap numberde 16,9 M$ à 8.9M$. Ha, les magouilles de plafond salarial, un des petits plaisirs de la NFL...

-Ryan Grigson, DG des Colts, a déclaré que la formation n'avait pas pris de décision dans le dossier Peyton Manning/Andrew Luck. On ne le croit pas. C'est sûr que les Colts vont repêcher Luck.

-Les Eagles ont fait signer un contrat d'un an au vétéran QB Trent Edwards. Il viendra remplacer Vince Young et luttera probablement avec Mike «Franz» Kafka pour le poste de #2. Edwards était avec les Raiders l'an dernier, il n'a pas joué. On est toujorus étonné de voir l'ami Trent se trouver un nouvel emploi, il est vraiment poche.

-Il y avait tirage au sort pour déterminer l'ordre de certains choix au repêchage. Les Dolphins ont gagné leur pile ou face contre les Panthers, ils choisiront 8e et la Caroline 9e. Les Chiefs ont gagné le pile ou face pour le 11e choix qui les opposait au Seahawks.

-Après avoir vu ces photos, on est pas mal certains que LaRon Landry prend des stéroïdes.



Les points à améliorer : l’AFC Nord

Nous poursuivons notre série sur les besoins des différentes équipes de la NFL en se concentrant sur la seule division à avoir envoyé 3 clubs en séries, l’AFC Nord.

Ravens de Baltimore (fiche de 12-4 en 2011)

Cette équipe aura réussi à (re)prouver l’importance de ces têtes de turcs que sont les botteurs de précision. Ils ont finalement franchi l’obstacle que représentaient les Steelers pour remporter la division, mais l’échec de Billy Cundiff ramène à l’avant-scène quelques interrogations.

A l’attaque, deux positions doivent être renforcies. Vrai que Joe Flacco ne fait pas partie de l’élite, mais il lui manque au moins une cible de choix aérer le jeu aérien. Anquan Boldin est adéquat comme # 1, mais c’est bien mince ensuite. La recrue Torrey Smith a montré des signes prometteurs, mais il fut aussi inconstant et Baltimore n’a pas le luxe de se permettre d’attendre son éclosion. Des diachylons temporaires comme Lee Evans et TJ Houshmanzadeh n’ont rien donné, il est temps de sortir l’artillerie lourde et de ferrer les plus gros poissons chez les agents libres. On ne sait pas encore si tous ces agents libres potentiels seront disponibles, mais des gros noms comme Vincent Jackson, Reggie Wayne ou DeSean Jackson doivent se retrouver dans la mire d’Ozzie Newsome. L’autre source d’inquiétude est la ligne offensive. Qu’on se souvienne entre autres de la finale de conférence où le centre Matt Birk s’est fait repousser plus souvent qu’un alcolo sur la cruise par le gros Vince Wilfork. Birk pourrait d’ailleurs prendre sa retraite. Le garde Ben Grubbs pourrait aussi quitter comme agent libre, ce qui renforce l’urgence. Peter Konz, le centre des Badgers de Wisconsin, revient souvent dans les Mock Drafts… Dernier point en attaque, mais non le moindre, le statut de Ray Rice. Agent libre, il jouera à Baltimore l’an prochain, ne serais-ce qu’à cause du franchise tag, mais si la prudence dicte de commencer à prévoir un plan B, surtout si Monsieur Riz n’assouplit pas ses exigences démesurées.

Défensivement, il est bien difficile de reprocher quoique ce soit aux Ravens cette saison. Ils ont aligné une unité dominante : 3e pour les points et les verges accordés et 2e contre la course. Les faiblesses sont rares, mais les vedettes que sont Ed Reed et Ray Lewis prennent de l’âge. Prévoir les remplacements futurs n’est pas une mauvaise idée, surtout que les secondeurs partants Jameel McClain et Jarret Johnson sont sans contrat pour la prochaine saison. C’est donc la deuxième ligne qui sera le focus principal de ce côté-là du ballon. Bien sûr, impossible de conclure sans mentionner les unités spéciales. La petite annonce se lit comme suit : « Équipe aspirante au Super Bowl cherche botteur capable de réussir un botté de 32 verges sous pression. Billy Cundiff s’abstenir. »

Bengals de Cincinnati (fiche de 9-7 en 2011)

C’est fou ce qu’une saison peut avoir comme impact sur l’état d’esprit d’une concession. Présumément repartis pour un (autre) long cycle de reconstruction, le futur apparaît aujourd’hui des plus brillants à Cincinnati, surtout que le club dispose de la bagatelle de 60 millions sous le plafond salarial pour la chasse aux agents libres. 60 millions!!!! Avec cette cagnotte, ils sont presque capables de se payer Nick T. pour s’occuper de leur site web!

Offensivement, il faudra regarder du côté des porteurs de ballon, car le départ de Cedric Benson ne semble qu’une formalité. Bernard Scott et Brian Leonard sont de bons seconds, mais sans plus. Le repêchage semble la voie désignée pour remédier à cette lacune et si les astres s’alignent correctement, Trent Richardson pourrait glisser jusqu’à eux au 17e rang. Sinon, Lamar Miller, David Wilson ou Chris Polk pourraient être encore là au second tour. Sur la ligne offensive, la position de garde, tant à gauche qu’à droite, devra être rehaussée, surtout pour ouvrir le passage au jeu au sol. Un deuxième receveur fiable sera aussi recherché, car le spectaculaire Jerome Simpson est agent libre, très inconstant et a une accusation de trafic de drogue qui lui pend au bout du nez. Le but est de trouver un bon « route runner » qui Iibérera un peu d’espace pour AJ Green. Un scénario qui fait rêver ce blogueur verrait les Tigrés chiper l’agent libre avec restriction Mike Wallace aux ennemis de Pittsburgh, qui eux se débattent avec le cap salarial. Le 21e choix global (et deuxième choix tigré au premier tour) y passerait, mais l’idée d’une offensive composée de Richardson dans le champ-arrière, Wallace et AJ Green sur les côtés et Jermaine Gresham dans le milieu a de quoi faire saliver. Et ça ferait chier Pittsburgh, un atout non-négligeable!

En défensive, la tertiaire a la priorité. La blessure de Leon Hall a exposé le manque de profondeur de l’unité et autant un demi de coin qu’un Safety seront recherchés. Avec Hall et Nate Clements sous contrat pour l’an prochain, le corner peut provenir du repêchage se développer à son rythme, C’est moins clair pour le safety. Mark Barron serait un reach au 21e rang, mais le potentiel est là, tandis que le marché des agents libres ne s’enligne pas pour être un grand cru. Chez les secondeurs, Manny Lawson qui a surpris cette saison n’a pas de contrat tandis que Rey Maualuga demeure un cas risqué, surtout en dehors du terrain. Il faudra donc du renfort là aussi.

Browns de Cleveland (fiche de 4-12 en 2011)

Pauvre gens de Cleveland. Leur ville est laide, elle pue, la crise économique frappe fort, leurs maisons valent à peine plus cher qu’une Géo Métro 97, LeBron James continue de rire d’eux et nous savons tous que la seule raison pour laquelle les Browns n’ont pas de cheerleaders n’a rien à voir avec la tradition, mais s’explique plutôt le nombre insuffisant de belles filles dans la ville. En plus de tout cela, leur club de football est constamment nul et surtout, plaaaaaaaaaaaaaaaaaaate. Ces gens sont dus pour un break, dus pour une touche de spectaculaire.

Dit autrement, ces gens-là sont dus pour RGIII. En fait, les joueurs de talent manquent cruellement à cette offensive, et ça commence à la position de quart-arrière. J’aimerais bien voir Colt McCoy obtenir une vraie chance ailleurs, entouré d’armes de calibre NFL, mais force est d’admettre qu’il n’est pas la solution présentement à Cleveland. De toute façon, c’est assez difficile de performer à ce niveau quand tes patrons ne te font manifestement pas confiance. Les Bruns devront aussi obtenir de l’aide au poste de receveurs de passes. Les choix seront nombreux dans les agents libres et avec leur sélection en fin de première ronde (celui acquis des Falcons l’an dernier), ils pourraient obtenir Kendall Wright, un coéquipier de Griffin à Baylor, dans ce qui formerait une paire naturelle. Dans le lot actuel, seul Greg Little a une certaine valeur. On complète le trio des positions de talent avec les porteurs de ballon, là où de l’aide sera la bienvenue, surtout avec le départ probable de Peyton Hillis. Montario Hardesty peut se débrouiller, mais seulement comme membre d’un comité de porteurs.

Les nouvelles sont beaucoup plus encourageantes du côté défensif. La tertiaire fait rougir d’envie le reste de la NFL, particulièrement Joe Haden et TJ Ward. Les casques oranges ont terminé au 2e rang contre la passe. Chez les secondeurs, D’Qwell Jackson restera assurément à Cleveland, même si ça oblige l’utilisation du franchise tag. Globalement, chacune des 3 lignes défensives y gagnerait à ajouter de la profondeur, mais ce n’est pas là que sont les besoins les plus criants. On veut finalement avoir du fun dans le Dawg Pound. Cependant, si rien dans ce plan ne fonctionne et que Cleveland reste Cleveland, est-ce qu’on peut au moins leur donner un botteur qui botte droit? Ils ont perdu quelques matchs sur des placements ratés cet automne.

Steelers de Pittsburgh (fiche de 12-4 en 2011)

Ce dont cette équipe a le plus besoin n’a rien à voir avec le football. En effet, un bon comptable et un bon thérapeute aideront les Steelers beaucoup plus qu’un joueur autonome. L’évaluation la plus fiable projetait Pittsburgh à 22,5 millions au dessus du cap salarial en date du 6 février dernier. Ils ont effectué quelques coupures et la rumeur veut que leur quart-arrière ait fait sa très large part, mais la partie n’est pas gagnée. Surtout afin d’accoler le franchise tag à Mike Wallace, seule façon de s’assurer de conserver ses services. Il faudra donc remplacer les X et les O par les débits et les crédits dans les bureaux du Pittsburgh! Quant au thérapeute, il pourra être utile pour maintenir un semblant de relation entre Roethlisberger et le nouveau coordonnateur offensif Todd Haley. Le QB n’a pas caché son mécontentement suite au départ de Bruce Arians et Haley et lui se sont livré une brève guerre du silence. Les 2 hommes se sont parlés depuis, mais parions que cette relation pourrait fournir du matériel à plusieurs épisodes de Doctor Phil cet automne.

A part de cela, le principal besoin offensif du Pittsburgh se situe, (insérez un copier-coller de l’an passé et d’il y a 2 ans ici), sur la ligne offensive. A l’exception du centre Maukrice Pouncey, les 4 autres postes sont ouverts. Utiliser le choix de première ronde à cette fin serait une excellente idée, mais ça ne bouche qu’un des trous. En raison de leur situation financière, il faut craindre que le reste des postes soient comblés par un pas si savant mélange de jeunes déjà sur le roster et de rejets pas trop chers venus d’ailleurs. Il ne faut pas non plus négliger le poste de porteur de ballon. Rashard Mendenhall ne sera probablement pas disponible en début de saison et l’équipe pourrait voir une opportunité de s’en débarrasser, lui qui compte sa part de détracteurs au sein de l’organisation. Isaac Redman fut adéquat en remplacement, mais l’ajout d’un complément de qualité de ferait pas de tord.

Défensivement, il faut commencer à prévoir le remplacement des morceaux qui vieillissent ou qui partiront en raison des coupures salariales. Le mur de lard nommé Casey Hampton constitue un sacrifice possible qu’il faudra pouvoir remplacer. La tertiaire sera aussi sous la loupe, que ce soit en raison des safeties encore dominants mais vieillissants qu’il faudra éventuellement remplacer (Mark Barron pour se retrouver dans la ville de l’acier avec le choix de premier tour) ou des corner backs qui sont suspects. A part Ike Taylor, qui nous a lui-même montré ses limites face aux Broncos en éliminatoires, c’est très ordinaire à cette position. Sauf qu’à Pittsburgh, le manque d’argent empêche de rêver à des embauches de premier plan.

jeudi 23 février 2012

Les Lectures Sanitaires 6VB: édition du jeudi

On commence à penser au repêchage de la NFL dans cette édition des lectures…

-Voici le Mock Draft 2.0 de l’excellent Don Banks et celui du réputé site WalterFootball. John Clayton d’ESPN se demande de son côté qui sera le 3e choix global et nous dit quoi surveiller au Combine…On va commencer à s’imbiber de tout ça pour vous offrir notre couverture du repêchage sous peu…

-Drew Magary nous offre son guide pour les Oscars 2012 et c’est très drôle. En fait, on peut certifier que cet articles et bien plus divertissant que le sera la soirées des Oscars.

-Le magazine québécois Accrofoot a complètement revampé son site web, de la belle job. Difficile d’imaginer une meilleure couverture du football local.

-Bon article de Richard Labbé aujourd’hui : Arraon Ward, Kell Hrudey et Vincent Damphousse donnent leur avis sur la débâcle du CH. Ça fait du bien d’entendre l’opinion de gens extérieurs à notre beau petit cercle de joueurnalistes locaux.

-Hmmmmm, le Taser Ball? Pas sûr. Me semble que ça sent le canular. Merci à François Fournier pour le lien.


Les Miettes du Mercredi: Jimmy Clausen, nouveau stade en vue pour les Vikings et plus...

Clausen pourrait subir le couperet, les Vikings près d'une entente avec l'état du Minnesota et plus...

-Les Panthers doivent couper dans les salaires pour se conformer au plafond salarial et il semble que Jimmy Clausen pourrait écoper. Avec l’arrivée de Cam Newton, on avait pas mal oublié Jimmy, il est maintenant le QB #3 du club derrière Newton et Derek Anderson. Vous avez bien lu : derrière Derek Anderson. S’il est libéré, il se trouvera quand même une job de backup très rapidement.

-Tout indique que les Vikings vont bientôt s’entendre avec les autorités du Minnesota pour la construction d’un nouveau stade. Good. Les Vikes sont à leur place et on ne voulait pas qu’ils déménagent à Los Angeles. Que la NFL envoie les Jaguars ou les Chargers. On ose rêver à un stade ouvert à Minneapolis. Il ferait frette en ta.

-Le secondeur DT Cullen Jenkins a restructuré son contrat avec les Eagles pour leur faciliter la vie au niveau du plafond salarial. Il gagnera 5.8 M$ annuellement (une diminution de 800 000 $) pendant trois ans. Il a pu garder son roster bonus de 5 M$, il ne sorrt donc pas trop perdant de cette histoire.

-On ne devrait pas vraiment avoir un dilemme du genre Manning/Leaf cette année. Jason Cole de Yahoo a sondé 15 dépisteurs de la NFL et 14 d’entre eux disent préférer Andrew Luck à Robert Griffin III.

-Les Bills ne joueront pas de match pré-saison à Toronto cette saison. L’équipe évoque un problème de calendrier mais comme l’horaire des matches n’est pas encore établi, c’est une raison douteuse. Les matches hors concours n’attirent pas trop à Toronto car la demande pour les rencontres de saison régulière n’est pas assez forte pour que les fans se replient sur la pré-saison. Les Bills en sont à la dernière année d'un entente de 5 ans pour jouer des matches à Toronto. On verra bien si l'expérience se continuera...

-À Atlanta, deux joueurs intéressants pourraient être des agents libres convoités: Curtis Lofton (LB) et John Abrham (DE). Les Falcons aimeraient bien garder les deux vétérans mais ne veulent pas payer trop cher. En plus, ils ont l’intention d’utiliser le franchise tag pour grader le demi de coin Brent Grimes…




mercredi 22 février 2012

Nouveau contrat pour Jermichael Finley

Le tight end demeurera à Green Bay pour deux autres saisons.

Les Packers ont pu éviter d'utiliser leur franchise tag sur Finley en lui faisant signer un contrat de deux ans d'une valeur de 15 M$. Il aurait gagné 5.4 M$ en 2012 s'il avait été désigné joueur de concession. Les deux parties sortent gagnantes, Finley fera une belle passe d'argent tandis que les Packers pourront utiliser le tag pour quelqu'un d'autre. Le centre Scott Wells semble un candidat intéressant mais l'équipe pourrait tenter un tour de passe-passe impliquant Matt Flynn. En assignant le tag à Flynn, le Pack pourrait tenter de l'échanger. Sa nouvelle équipe pourrait ensuite le signer à long terme. C'est la technique Matt Cassel.

Finley a connu une saison acceptable en 2011 avec 55 catches, 767 v et 8 touchés mais on s'attend à davantage de sa part. Il a le talent athlétique et les coéquipiers nécessaires pour rivaliser avec Rob Gronkowski...


C'est terminé pour Chad Henne à Miami

Sans surprise, les Fins ont décidé de ne pas faire d'offre à leur ancien quart #1.

Henne devient joueur autonome et plusieurs sources rapportent que l'équipe ne lui fera pas d'offre. La quête du remplaçant de Dan Marino continue donc pour la 14e année consécutive. Henne a été parfaitement médiocre lors de son séjour à Miami, cumulant un rating de 75.7, lançant 31 passes de touché et 37 interceptions. À chaque fois que Chad montrait un peu de promesse, il lançait une douloureuse interception qui faisait bien mal à l'équipe. Il ne lui en manque pas énormément mais il n'a pas démontré qu'il pouvait être un QB #1. Il a raté quasiment toute la saison 2011 après s'être blessé à la semaine 4. Son ancien coach Tony Sparano est maintenant coordonnateur offensif des Jets et ceux-ci cherchent justement un QB pour pousser dans les fesses de Mark Sanchez. Henne serait le candidat idéal.

Du côté des Dolphins, on imagine toujours que le nouveau coach Joe Philbin amènera Matt Flynn avec lui de Green Bay mais c'est loin d'être acquis. Évidemment Peyton Manning pourrait aussi être une option mais encore là, il n'y a rien de trop clair dans ce dossier. Les Dolphins repêchent au 8e ou au 9e rang (dépendant d'un pile ou face avec les Panthers), ils pourraient peut-être transiger pour obtenir Robert Griffin III ou encore rester à leur rang et sélectionner Ryan Tanehill de Texas A&M.

Les Dolphins illustrent bien l'importance d'avoir un bon QB. Ils vivotent à cette position depuis des années et l'équipe demeure médiocre.



Les Points à améliorer : NFC Sud

Continuons notre série sur les besoins des équipes de la NFL avec la NFC Sud. Derrière le clavier : Stéphane Morneau

Buccaneers de Tampa Bay
Fiche 2011 : 4-12

La fin du régime de Raheem Morris et, on l’espère, d’une disette qui est amère en bouche pour les Bucs qui semblaient pourtant pleins de belles promesses il y a deux ans. Les blessures et le calendrier auront été trop forts pour les Bucs qui ont flanché, lamentablement, et présenté sur le terrain l’une des pires défensives de la NFL lors du dernier droit de la saison.

En offensive, malgré une saison ordinaire, Josh Freeman demeure le projet à longs termes des Bucs et LaGarette Blount est clairement le porteur numéro un de l’équipe. Avec ces deux gros postes comblés, on pourrait obtenir partout ailleurs. À part Blount, la production au sol était inexistante chez les Bucs et ils auront besoin d’un ‘change-of-pace-back’ pour la prochaine saison, histoire de casser le rythme, couvrir les 3e essais et offrir une cible un peu plus mouvante à Freeman qui manque encore de confiance devant la pression. Sinon, Mike Williams est un bon jeune receveur, fiable et en pleine croissance. Il a clairement besoin d’aide de l’autre côté du terrain car Arrelious Benn et Dezmon Briscoe sont décevants dans ce rôle jusqu’ici et Kellen Winslow est un très bon TE mais il ne se démarque pas suffisamment dans les zones profondes. Freeman est un athlète naturel avec un gros bras, sauf que si personne ne se démarque à plus de vingt verges, il n’y aura jamais de flammèches dans le jeu des Bucs. L’autre changement majeur dont les Bucs ont besoin c’est une relecture de leur offensive et tout le nouveau personnel d’entraîneurs pourra exploiter les forces de Josh Freeman et qui sait, augmenter son apport au jeu aérien. La ligne offensive tiens quand même bien le coup, il serait le temps de la tester.

En défensive, les Bucs ont coupé le bois morts avec Haynesworth et on les comprend car ils sont bourrés de jeunes talents. Le hic, c’est la cohésion, la santé et le leadership. Da’Quan Bowers, Micheal Bennett, Adrian Clayborn et Gerald McCoy sont tous de bons jeunes joueurs sur la ligne défensives et le potentiel est absolument phénoménale, faut par contre trouver la bonne dose pour faire prendre la sauce. Derrière ce beau monde, un nouveau CB2 pour permettre à Ronde Barber de glisser dans un rôle moindre serait très profitable aux Bucs car le ‘jumeaux-de-Tiki’ est un vétéran de la formation et il donne le ton sur le terrain. Sinon, la tertiaire possède des joueurs de qualités pour provoquer des revirements (Jackson et Talib) mais les secondeurs pourraient utiliser un ou deux vrais spécialistes contre la course car les Bucs se sont fait courir dessus toute la saison. Un MLB d’expérience pour bouger Mason Foster ne serait pas un luxe et offrirait une belle profondeur ainsi que le susmentionné leadership à la formation. Encore là, nouveaux entraîneurs et nouveau livre de jeu rhyme avec beaucoup de mouvances à prévoir chez les Bucs, rien qui ne fera de tort à la formation qui a clairement envie d’oublier 2011.

En bref, beaucoup de jeunes joueurs plein de promesses, mais beaucoup de notions de base à revoir chez les boucaniers. Donc des vétérans, de la profondeur et surtout, surtout, une direction claire pour 2012.

Panthers de la Caroline
Fiche 2011 : 6-10

Caaaaaaaammmmm Newton. Quoi dire après une belle année surprise comme ça? Les Panthers sont remplis de lacunes, oui, mais il y a du terreau fertile pour la suite des choses, oui monsieur.

En offensive, les Panthers nous en ont donné plein la vue cette saison. Newton est un cheval de bataille sur tous les aspects et le duo de DeAngelo Williams et Jonathan Stewart est l’un des excellents combos de toute la NFL. À ce niveau, on ne se questionne pas trop chez les Panthers qui ont présenté la 3e meilleure offensive au sol de la NFL en 2011. Steve Smith est de retour à la vie et a pris tout le monde par surprise en devenant instantanément le meilleur compagnon de Newton et de sa nouvelle gouverne. Greg Olsen et Jeremy Shockey font de belles choses pour Newton et le jeu de passe donc le vrai dilemme, c’est une arme dynamique dans les zones profondes et quelqu’un pour éloigner la couverture de sur Steve Smith. Brandon LaFell ne se développe pas au rythme souhaité et les Panthers ne peuvent pas vraiment se fier sur lui pour la suite des choses donc, un besoin criants d’une alternative pour le jeune Newton.

En défensive, il faut éviter les blessures et réintégrer Jon Beason et Thomas Davis dans le mélange. Parce que les éléments sont là au niveau des secondeurs mais les résultats n’y sont pas. On pourrait aussi offrir un peu d’aide à Chris Gamble et Captain Munnerlyn au niveau de la tertiaire avec un ou deux joueurs d’impact pour amener de la stabilité dans la couverture contre la passe qui a été plutôt mauvaise chez les Panthers en 2011. Ce faisant, Munnerlyn pourrait se glisser dans un rôle de 3e CB qui lui irait beaucoup mieux car on ne pense pas qu’il possède l’étoffe d’un partant. Il faudrait aussi quelqu’un pour jouer de l’autre côté avec Charles Johnson sur la ligne défensive car il ne peut pas tout faire seul. Johnson est un excellent joueur mais la pression qu’il applique n’est pas stable s’il n’a pas de soutient. Un peu comme les Bucs, la défensive des Panthers est jeune et prometteuse et la cohésion n’est pas tout à fait au point.

En bref, on rebondit après une saison surprise chez les Panthers et on construit sur ce qui fonctionne bien : La course, Cam Newton et le groupe de secondeurs qui retrouvera de l’aplomb avec Jon Beason pour permettre de la flexibilité et surtout des gros jeux.

Falcons d’Atlanta
Fiche 2011 : 10-6

Les Falcons ont fait les séries, donc on ne peut pas complètement jeter le bébé avec l’eau du bain. Mais est-ce qu’il y a place à l’amélioration? Sans l’ombre d’un doute.

L’an dernier, les Falcons ont pas mal tout donné pour acquérir Julio Jones et régler le débat des receveurs à Atlanta, donc à ce niveau rien à redire. Tony Gonzalez sera encore là cette année et il ne faut pas régler son remplacement tout de suite donc Matt Ryan possède un trio de cible de qualité avec Jones, Gonzalez et White pour imposer une cadence sur le terrain. Le hic, c’est tout autour. La blessure à l’excellent Ovie Mughelli a exposé la faiblesse des blocs de la ligne défensive, surtout à gauche, et Micheal Turner a spectaculairement ralentit par la suite. On fixe le tout avec un nouvel ailier à gauche et ce le plus rapidement possible. Sam Baker n’est plus du tout le joueur de concession qu’on espérait qu’il devienne et il est plutôt un garde réserviste. Les Falcons devront délier la bourse pour obtenir un ailier sur le marché des agents libres, peut-être Marcus McNeil ici serait un mariage parfait pour protéger le ‘blindside’ de Matt Ryan et ouvrir le chemin pour Turner qui ralentit un peu sauf que Jacquizz Rodgers est là pour attraper les possessions que l’on enlèvera à Turner. On aime beaucoup l’offensive des Falcons, mais les Giants ont bien démontré qu’elle ne pouvait pas du tout s’exécuter quand la pression fait tomber les joueurs de lignes comme des dominos.

En défensive, les Falcons doivent gonfler la tertiaire à tous les niveaux. Dunta Robinson est le seul joueur d’impact pour couvrir les passes profondes et vraiment, c’est insuffisant. Devant lui, les secondeurs (Lofton et Weatherspoon) font de l’excellent travail mais dans une division avec Drew Brees et Cam Newton, les zones profondes seront exploitées et les Falcons n’ont pas le personnel pour empêcher l’adversaire d’attaquer à la verticale, comme en témoigne leur 20e rang contre la passe l’an passé. La ligne défensive se porte bien par contre même si un deuxième DT aux côtés de Jonathan Babineaux serait le bienvenue. Mais sinon, Abraham et Edwards font du bon boulot et même que leur agressivité empêche de surexposer la faiblesse de la tertiaire.

En bref, on poursuit un peu sur la lancée de l’an passé mais il faut protéger Matt Ryan qui ne prend pas les meilleures décisions du monde quand son temps est réduit. Les Falcons sont jeunes et prometteurs, mais il faut boucher les trous si on veut aspirer à plus qu’un passage agace d’une ronde en éliminatoires.

Saints de la Nouvelle-Orléans
Fiche 2011 : 13-3

Champion de division, les Saints ont quand même connu une grosse déception en séries, s’inclinant devant les Niners malgré la performance de Drew Bress. C’est la deuxième fois en deux ans que les Saints se font montrer la porte sur une note amère en séries et les lacunes sont encore bien présentes, même si on apprécie beaucoup la formation actuelle.

En offensive, virtuellement rien à redire. L’injection de Darren Sproles et de Mark Ingram dans l’équation a littéralement dynamité les plans de Sean Payton et Drew Brees a pulvérisé le record de Dan Marino pour les verges en une saison. On peut difficilement critiquer l’une des meilleures offensives de la NFL mais on peut souligner par contre que les Saints devront prendre des décisions sur la ligne. Carl Nicks est l’un des meilleures gardes de la NFL et sera sur le marché des joueurs autonomes, il faut donc prendre une décision alors que les Saints sont engagés à long terme avec leur autre garde d’élite Jahri Evans. Les deux ensembles forment une paire absolument redoutable mais ça vient avec une facture salée. Soit les Saints laissent aller Nicks et tente d’insuffler de la jeunesse dans l’équation, ou bien ils solidifient ce duo pour les années à venir et se concentrent à trouver un centre adéquat pour soutenir tout ce beau monde. Brian De La Puente n’est pas un centre partant pour la plupart des équipes mais bon, c’est à peu près le seul maillon faible de l’offensive des Saints donc si on cherche à améliorer, c’est par là que ça se passe. Sinon, signer Drew Brees est aussi une priorité mais on n’a aucun doute sur le fait que la direction des Saints fera le nécessaire pour garder le visage de la franchise sur le gazon synthétique du Superdome.

En défensive, il faut trouver des solutions car les Saints n’ont plus le mordant ni l’opportunisme d’il y a deux ans. À l’exception de Will Smith, il n’y a pas de pression qui se fait sur le quart adverse et le jeune Cameron Jordan a été décevant lors de son année recrue. Shaun Rogers et Aubrayo Franklin ont été correct, sans plus, mais il n’y a pas ce petit quelque chose des grandes équipes quand on regarde la défensive des Saints. Donc un joueur rapide sur la ligne serait un atout majeur et un secondeur de qualité pour épauler Jonathan Vilma et couper les zones intermédiaires car la défensive des Saints donnent beaucoup de verges et surtout beaucoup d’opportunités aux TE adverses (voire Vernon Davis et son ‘bar open’ durant les séries à Frisco). Au niveau de la tertiaire, ça frappe dur avec Roman Harper et la patrouille est alerte avec Micheal Jenkins et Jabari Greer. Par contre, un 3e CB/S pour bonifier les formations nickels serait aussi le bienvenue. Gregg Williams aime envoyer de la pression de la part de sa tertiaire mais elle s’expose souvent trop pour la qualité de la couverture qu’elle offre, donc les quarts adverses comprennent vite le principe et exploite les ouvertures. Si Williams veut jouer de façon spectaculaire, il faut lui offrir des jeunes joueurs qui ont faim du ballon et surtout qui comprennent leur position sur le terrain. Ce n’est pas évident à trouver, les Saints devront être créatifs.

En bref, la défensive et encore de la défensive pour les Saints qui sont toujours sur le pas de la porte pour un autre championnat durant l’ère Brees mais, il faut l’aider un brin.

mardi 21 février 2012

L'Historique du "Tebow Time"

Petit combo lecture/vidéo pour vous cet après-midi: l'excellent Michael Silver a écrit un "oral history" de la Tebowmanie pour le magazine GQ et ça se lit comme du bonbon. On y voit différents côtés de la médaille, de la belle job. Le clip ci-haut accompagne l'article de belle façon.

Les Miettes du Mardi: tractations de saison morte

Au menu: des nouvelles de Marshawn Lynch, Robert Griffin III et plus...

-Les Seahawks sont en grande négociation avec le futur agent libre Marshawn Lynch et sont confiants d'en arriver à une entente sous peu. Sinon, ce sera le franchise tag pour Lynch...Mr Beast a connu une saison de rêve en 2011: 1204 v et 12 touchés. Il n'a que 25 ans alors un contrat de trois ans pourrait être équitable pour les deux parties.

-John Fox ne veut pas un mais bien deux quart-arrières pour faire compétition à Tim Tebow. On peut présumer que Brady Quinn ne sera pas un de ces messieurs. Les Broncos aiment bien Tebow mais ne veulent clairement pas lui donner le poste de partant de façon définitive. Ce sera intéressant à suivre.

-Amateurs de pro days réjouissez-vous: Andrew Luck et Robert Griffin III ne tiendront finalement pas le leur le même jour. RGIII a déplacé le sien au 21 mars tandis que celui de Luck demeure le 22.

-D'ailleurs, RGIII a l'intention d'émerveiller les dépisteurs de la NFL lors des entrevues du Combine. Il se dit prêt à diriger une équipe de la NFL et il a l'intention de le démontrer. On a hâte de voir ce que ça va donner.

-Les Browns de Cleveland n'ont pas beaucoup de bons joueurs est ils n'ont pas l'intention de laisser filer l'un de ceux-ci, le secondeur D'Qwell Jackson. Il devient agent libre et les Browns sont prêts à le payer 8,5 M$ sous le franchise tag pour qu'il reste à Cleveland. Jackson a réussi 158 plaqués en 2011, le 2e meilleur total de la NFL.


lundi 20 février 2012

Stanford Routt se joint aux Chiefs

Nous avons un première signature d'agent libre...

Donc, le vétéran demi de coin quitte les Raiders pour leurs rivaux de division à KC. Il a signé un contrat de trois ans d'une valeur de 19 M$ et des poussières. On ne connait pas le montant garanti. Routt avait signé un méga-contrat avec les Raiders l'an dernier, dernier et triste vestige de l'ère Al Davis.

À Kansas City, Routt viendra améliorer une tertiaire prometteuse mettant en vedette Brandon Flowers (CB) et Eric Berry (S). À 28 ans, l'ami Stanford est en forme et devrait rendre service aux Chiefs pour la durée de son contrat.

Rout avait une longueur d'avance sur les autres agents libres ayant été libéré d'un contrat valide. Les joueurs autonomes dont les contrats expirent doivent attendre au 13 mars pour se choisir une nouvelle équipe.

Les Miettes du Lundi: Ray Rice, Stevie Johnson et plus...

On commence à regarder les tractations contractuelles de l'entre-saison avec Messieurs Rice et Johnson...

-Ray Rice devient agent libre et il désire apparemment obtenir un contrat semblable à celui d’Adrian Peterson. La vedette des Vikings a signé une entente de sept ans, 100 M$ en septembre dernier. On s’entend qu’AP ne touchera jamais 100 M$ mais le contrat comprend quand même une garantie de 36 M$ et une moyenne salariale de 13 M$ au cours des trois premières saisons. La preuve est faite qu’il est risqué d’accorder de tels contrats à des RBs : Peterson est gravement blessé, Chris Johnson et DeAngelo Williams ont connu une saison de misère…Les Ravens risquent d’imposer le franchise tag à Rice pour tenter ensuite de s’entendre sur des montants raisonnables.

-Un autre gars qui risque d’être nommé « joueur de concession » : Stevie Johnson des Bills. Son agent a discuté contrat avec l’équipe mais les deux parties sont loin d’une entente. Stevie a commencé 2011 la saison en lion mais à l’image de l’équipe, ça s’est drôlement calmé en deuxième moitié de saison. Il a fini l’année avec 76 catches, 1004 v et 7 TD. C’est bon mais pas formidable et ça ne donne pas le goût de casser le cochon pour lui.

-Les Seahawks affirment qu’ils ne paniqueront pas par rapport à leur choix de quart-arrière. Le DG John Schneider se dit à l’aise de commencer une autre saison avec Tarvaris Jackson comme partant. Ça c’est une façon subtile de dire aux fans «pas de Manning ou de Flynn pour vous». On trouve Pete Carroll et les Hawks un peu désinvoltes dans le dossier des QBs. L’administration actuelle commencera sa troisième saison et il faudra de l’amélioration…

-Le safety Louis Delmas (Lions) se dit pleinement remis de sa blessure au genou. Bonne nouvelle pour le Detroit, Delmas est un bon jeune joueur et la D a piqué du nez quand il s’est blessé à la semaine 12.

-Les Steelers en arrache depuis un bout de temps côté ligne offensive et ils continueront à brasser les cartes en 2012. Le deuxième choix de l'an dernier, Marcus Gilbert, sera d'emblée le LT partant de l'équipe après une bonne saison comme substitut à droite. Willie Colon devient donc RT et Max Starks, blessé, risque de se retrouver sans emploi.

-Bob Raismann, journaliste média du New York Daily News, a une candidat intéressant pour remplacer Ron Jaworski au MNF : Peyton Manning. Intrigant. C’est clair que Manning serait bon à la télé, s’il jamais il est contraint à la retraite.





La saison du franchise tag débute -Mise à Jour-

C'est aujourd'hui que les équipes de la NFL pourront commence à accoler à leur joueurs l'értiquette de joueur de concession, le bon vieux franchise tag.

Bien des joueurs sont mécontents de se retrouver sous le tag car même si le salaire d'un an est faramineux, ça illustre la réticence de l'équipe à s'engager à long terme.

La grogne d'être accentuée cette année car pour la première fois de mémoire d'homme, les salaires annuels associés au tag ont diminué en raison de la nouvelle convention collective. Voici une liste des fluctuations, par position.

Quart-arrières: baisse de 16,1 M$ à 14,4 M$

Porteurs de ballon: baisse de 9,6 M$ à 7.7 M$

Receveurs de passes: baisse de 11,4 M$ à 9,6 M$

Tight Ends: baisse de 7.3 M$ à 5.4 M$

Ligne offensive: baisse de 10.1 M$ à 9.4 M$

Defensive Ends: baisse de 13 M$ à 10.6 M$ (grosse diminution!)

Defensive Tackles; baisse de 12,5 M$ à 7,9 M$ (wow, plus de 4,6 M$ de diminution!!!)

Secondeurs: baisse de 10,1 M$ à 8.8 M$

Demis de coin: baisse de 13,5 M$ à 10.6 M$

Safeties: baisse de 8.8 M$ à 6.2 M$

Botteurs: baisse de 3,25 M$ à 2,5 M$

Comme vous pouvez le constater, les diminutions sont substantielles, rendant le tag plus attrayant pour les équipes et moins pour les joueurs. Mettons qu'il y auara des bargains chez les DTs et safeties. Il faut donc s'attendre à voir plus de joueurs recevoir le tag et démontrer leur mécontentement en ne se rapportant pas au camp. Déjà, Cliff Avril des Lions a commencé à se plaindre...

-MISE À JOUR: deux précisions suite à des question de Nicolas Landry:

-Le tag est maintenant calculé en utilisant la valeur moyenne des tags des 5 dernières saisons. Auparavant, c'était avec la moyenne des 5 plus hauts salariés à chaque position.

-Tous les joueurs de lignes sont mis dans le même paquet. Il en coûte donc le même prix pour un garde que pour un left tackle...

Source: NFL.com

dimanche 19 février 2012

Les Points à améliorer: l'AFC Est

Continuons notre série sur les besoins des équipes de la NFL avec l'AFC Est. Au clavier: Tony Savoie.

Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Fiche en 2011: 13-3

Les Pats ont connu une grosse saison offensivement, Tom Brady et Rob Gronkowski étant sous les projecteurs durant leur chasse au record respective. Même si certains doutaient de l'opposition qu'ils ont reçu cette saison ( Ils n'ont pas battu une équipe avec une fiche gagnante avant la finale de la AFC) et de la faiblesse incroyable de leur défensive, les Pats ont tout de même réussi à se rendre jusqu'au Superbowl.

Du coté offensif, la faiblesse évidente de cette unité est l'absence d'un gros receveur qui pourrait prendre une partie de la pression qui est sur les épaules de Wes Welker. Après avoir essayé de remédier au problème en signant le loufoque Chad (insérer le nom de famille qui vous convient ici), Bill Belichik essaiera surement de se tourner vers le repêchage pour trouver cette pièce manquante. Avec la pelletée de choix au repêchage dont dispose BB, il pourrait bien se laisser tenter par un receveur en 2e ronde, un gars comme Rueben Randle (LSU) ou bien y aller avec un de mes receveur favori au repêchage, Tommy Streeter (MIA). La ligne offensive est bien équilibrée et fait une bonne job en avant de Tom Brady, mais un peu de profondeur ne fais jamais de tords. Un gros porteur de ballon qui peut bloquer pour Green-Ellis pourrait aussi être bien utile.

Du coté défensif, Il y a un problème évident dans la tertiaire. Je n'ai rien contre Julian Edelman, mais je crois que les Pats devraient se concentrer à améliorer leur couverture par la passe. Il y a beaucoup de bons corners qui seront disponibles le 13 mars, mais je crois qu'il devraient se concentrer sur le repêchage. Devin McCourty est un très bon joueur qui sera partant pour les Pats dans le futur et avec Ras-I Dowling qui reviendra de sa blessure l'an prochain, je crois que repêcher un corner talentueux en 1ère ou 2e ronde serait parfait pour les Pats, qui pourraient compter sur 3 bons jeunes joueurs dans l'avenir. Mark Anderson et Andre Carter ont bien joués en 2011, mais je crois qu'un DE ou un OLB aggressif pour venir appuyer le pass rush du New England serait un bon ajout pour faciliter la tâche de la tertiaire qui est en difficulté. Jerod Mayo et Vince Wilfork font du bon travail au centre pour contrer la course mais un bon safety viendrait les aider, en plus de donner un coup de main à la tertiaire pour la couverture. Les Pats ne se sont pas remis du départ de Brandon Merriweather et un gars comme Jim Leonhard ou Michael Griffin améliorerait instantanément cette défensive.

Jets de New-York

Fiche en 2011: 8-8

À ce que l'on peut voir, Rex Ryan a autant de pouvoirs pour prédire l'avenir que les medium qu'on peut voir dans les publicités payées par TVA. Après avoir prédit un Superbowl pour ses Jets, une saison de misère s'est matérialisée et l'équipe n'a même pas participé aux éliminatoires.

Étant une équipe de New York, les Jets sont suivis par les médias d'une manière dont même les joueurs du Canadiens ne peuvent pas imaginer. Mark Sanchez l'apprends de plus en plus à chaque semaine et l'opinion publique commence à trouver le temps long avec Sanchez au poste de quart. Le gars a beau être clutch dans les moments importants, s'il ne peut pas amener son équipe en séries, quel est l'intêret? Les verts ont pourtant un bon tandem de porteur de ballon en Shonn Grenne et LaDainian Tomlinson(qui sera surement remplacé l'an prochain par Joe McKnight), un tight end jeune et solide en Dustin Keller et deux receveurs, quoique problèmatique, qui peuvent faire les gros catchs aux moments opportuns en Santonio Holmes et Plaxico Buress. La discorde dans ce vestiaire semble être le principal problème et avec Santonio Holmes qui vient de se faire garantir aux alentours de 15 millions pour les deux prochaines années, Sanchez pourrait être celui qui écopera. En gros, beaucoup de points d'interrogation.

Du coté défensif, aucun problème du coté de la tertiaire alors que les Jets comptent toujours sur le solide Darelle Revis pour enrayer le meilleur receveur adverse. Avec Antonio Cromartie et et le jeune Kyle Wilson, les éléments sont en place pour de nombreuses années encore. Le pass rush est très moyen par contre et un autre gars pour venir complémenter le jeune Muhammad Wilkerson serait un ajout de qualité pour cette défensive. Même si les Jets n'ont pas beaucoup d'espace sous le plafond, ils pourraient essayer de courtiser un gars comme Robert Mathis. La ligne de secondeurs est solide avec au centre Bart Scott et David Harris. La défensive des Jets est leur grosse force donc leur premier choix pourrait très bien être utiliser sur un gars comme Courtney Upshaw (Alabama) pour venir donner encore plus de mordant à celle-ci.

Dolphins de Miami

Fiche en 2011: 6-10

Les Dolphins ont montrés beaucoup de caractère en 2011. Alors que plusieurs les voyaient s'écraser et y aller pour Andrew Luck alors qu'ils étaient 0-7, ils se sont levés pour terminer la saison avec une fiche de 6-3 dans leurs 9 derniers matchs. Cette équipe à une excellente défensive pleine de caractère et il ne manquerait qu'une petit étincelle pour que le feu prenne.

Il est maintenant possible de dire avec certitude que l'ère Chad Henne est officiellement terminée à Miami, et que l'équipe sera à la recherche d'un quart qui pourra leur donner une chance de gagner maintenant. Plusieurs rumeurs les disent intéressés à Peyton Manning et la possibilité est là. Manning voudra avoir le contrôle sur l'attaque et bien sûr avoir des joueurs de qualité autour de lui. L'arrivée de Joe Philbin au poste d'entraîneur-chef propose par contre une réunion avec son ancien protégé à Green Bay, Matt Flynn. Flynn recevra un contrat qui s'approchera de celui qu'on consenti les Cards à Kevin Kolb l'été dernier. La réunion avec Philbin pourrait diminuer les chances de bust, mais disons que je suis sceptique devant les quarts n'ayant que 2 matchs à leur actif. Un joueur de ligne offensive du coté droit serait aussi de mise, alors que Vernon Carey et Marc Colombo seront libres comme l'air dans 3 semaines. Un gars comme Riley Reiff (Iowa) serait un choix logique après l'adition de Mike Pouncey l'an dernier.

Du coté défensif, Le front seven des Dolphins est très solide, comme la défensive en général. Le dossier Paul Soliai sera très important alors qu'il est la pierre angulaire de cette ligne contre la course. Le développement du jeune Jared Odrick sera aussi important car il pourrait s'avérer être la solution au problème de pression des Fins. Les partants Sean Smith et Vontae Davis sont très solides, mais un bon jeune corner pour les formations nickel (3 corner) serait le bienvenue. Un secondeur extérieur comme Courtney Upshaw (Alabama) serait un excellent ajout de l'autre coté de la ligne pour former un duo explosif aux extrémités avec l'ex CFLer, Cameron Wake.

Bills de Buffalo

Fiche en 2011: 6-10

Après un début de saison explosif de 4-1, avec une victoire contre les Pats comme fait marquant, les partisans de Buffalo y croyait. Pauvre eux. Les Bills ont par la suite perdu 9 de leurs 11 derniers matchs, et une humiliante série de 7 défaites consécutives. Ce sera pour une autre fois, Buffalo!

Du coté offensif, les Bills ont une bonne base pour entourer Ryan Fitzpatrick. Fred Jackson se dirigeait vers l'élite de la ligue avant qu'un blessure scrap sa saison. Même s'il commence à ressembler à Ochocinco en dehors du terrain, Stevie Johnson continue quand même d'être un excellent receveur à Buffalo et les négociations entre les deux parties seront importantes si les Bills veulent garder des chances de gagner en 2012. Le principal problème est la ligne offensive, qui n'est pas aussi solide pour protéger son quart que pour ouvrir des brèches pour Fred Jackson. Les Bills doivent impérativement utiliser un choix de 1ère ou de 2e ronde sur un joueur de ligne offensive s'ils veulent s'améliorer l'an prochain. Un gros receveur physique serait aussi approprié pour donner une bonne cible au milieu du terrain pour l'ancien d'Harvard, un gars comme Alshon Jeffery (South Carolina)

Le problème du coté défensif à Buffalo, c'est qu'on dirait qu'ils s'amusent à aller chercher tous les joueurs qui sont libérés et qui ne se trouvent pas d'emploi. La ligne de secondeur constituée de Nick Barnett, Kirk Morrison et de Shawne Merriman serait terriblement solide à Madden 2008, mais en 2011, les résultats sont très décevants. La ligne défensive est un projet avec Kyle Williams et Marcell Dareus qui mériterait un bon choix au repêchage. Un bon secondeur intérieur fringant serait un ajout important pour stopper la course, un gars comme Luke Kuechly (Boston College) qui pourrait agir comme un général dans cette défensive. Du coté de la tertiaire, Terrence McGee fait une job correcte depuis plusieurs années mais il aurait besoin d'aide. Avec un choix dans le top 10 cette année, les Bills pourraient être tentés de mettre le grappin sur un gars comme Dre Kirkpatrick (Alabama) ou Morris Claiborne (LSU), mais avec tous ces besoins, les Bills peuvent difficilement faire un mauvais choix, coté talent.


samedi 18 février 2012

Le carrousel des quarts-arrières : 2e partie


Après avoir vu jeudi les différents besoins des équipes, on analyse les options qui s’offrent à elles. Franchement, c’est plutôt mince…

Le maître du jeu

Non la cuvée 2012 des agents libres à la position de quart-arrière ne passera pas à l’histoire, sauf qu’elle pourrait contenir un des plus grands de l’histoire de la profession. En fait, si Peyton Manning refuse comme prévu la branche d’olivier empoisonnée tendue par Jim Irsay, obtient son autonomie et que le derby pour acquérir ses services prend la tournure espérée, cette saison morte plutôt plate chez les meneurs de jeu pourrait drôlement s’emballer.

Deviner le nombre de fois ou Manning a été opéré commence à ressembler à un encan. On a commencé à 2 fois, puis on est monté à 3 et nous voici maintenant à 4! Quatre une fois, Quatre deux fois, qui dit mieux? C’est un peu le même phénomène de cirque pour tester la vélocité de son bras, qui varie de « yé fini » à « yé ben correct ». Évidemment, la santé du # 18 sera le gros point d’interrogation de cette entre-saison. C’est qu’il coûtera cher le monsieur et rien ne dit qu’il ne fera pas un Andrei Markov de lui-même.

Le plus intéressant sera de voir les décisions des équipes dans le derby Manning. La période des agents libres débute le 13 mars, donc dans une vingtaine de jours. Nous n’en saurons vraisemblablement pas beaucoup plus sur le cou du QB. C’est donc dire que les équipes intéressées au # 18 devront, soit se lancer à l’aveugle, soit privilégier la prudence en optant pour un autre agent libre, soit attendre un peu pour obtenir un diagnostic médical plus précis. Cette dernière option empreinte de sagesse n’est toutefois pas à la portée de toutes les équipes. Les Jets ont ce luxe, car ils peuvent revenir avec Mark Sanchez s’ils échouent à mettre la main sur Manning. Mais une équipe comme les Dolphins qui attendrait trop laissera passer la parade des autres agents libres et pourrait se retrouver dans le néant en cas d’échec à attirer le Sherrif chez-eux. Idem pour les Redskins. Ce sera une guerre des nerfs passionnante à suivre.

Dans une année sans grandes vedettes disponibles, Manning pourrait créer un effet domino. S’il se retrouve à Miami ou Washington, l’impact sur le reste du marché est nul, car on savait déjà que Chad Henne et ses semblables allaient être disponibles. Disons qu’on ne devrait pas se bousculer aux portes pour acquérir leurs services. Par contre, si Manning aboutit en Arizona ou dans le vert des Jets, ce sera au détriment de Kevin Kolb ou Mark Sanchez, deux gars qui grimperaient immédiatement au sommet de la liste des QB disponibles. L’action pourrait alors prendre des tournures surprenantes. Soyez préparés à toute éventualité!

Les vétérans qui se remettent d’une blessure

Parmi les options moins sexy, mais à risque moindre, se trouvent trois vétérans quarts qui n’ont presque pas foulé le terrain en 2011. En fait, dans le cas de David Garrard, sa saison a pris fin peu après le dernier match préparatoire lorsqu’il fut remercié par les Jaguars. Des rumeurs l’ont renvoyé dans le circuit Goodell à quelques reprises, mais ses maux de dos chroniques l’ont forcé à la sabbatique. Opéré cet automne, il est maintenant prêt à effectuer son retour. Tout le monde comprendra qu’il n’est pas un pivot dominant et c’est avec beaucoup de lucidité qu’il s’est déclaré prêt à accepter un rôle de substitut. Dans ce cas, il devient un remplaçant de luxe. Chicago a démontré de l’intérêt tandis que Denver pourrait y voir un genre de Tebow-light, même si j’ai l’impression que John Elway cherchera un passeur plus traditionnel pour mettre de la pression seconder le Jesusback.

Un second vétéran déchu se nomme Jason Campbell, écarté des Raiders suite à sa blessure à la clavicule. Campbell conserve une bonne dose d’amertume suite au traitement qui lui a été réservé à Oakland, mais force est d’admettre qu’en 4 ans et demi comme partant, il n’a rien cassé. Lui aussi capable de se débrouiller avec ses pieds, il semblait cependant s’habituer au style plus traditionnel en 6 performances adéquates avec le Silver&Black l’automne dernier. Campbell visera un poste de partant, mais il n’y en aura pas beaucoup de disponibles. Il pourrait devoir se contenter du rôle de réserviste de luxe, dans un endroit où il aura probablement la chance de venir en relève du partant comme Jacksonville ou Denver.

Finalement, le dernier vieux de la vieille qui pourrait venir mêler les cartes est Kyle Orton, qui a droit à l’autonomie complète et ne semble pas entiché à l’idée de revenir à Kansas City pour livrer bataille à son ami Matt Cassell pour le premier rôle là-bas. Après avoir campé le personnage du méchant dans la saga Tebow, on soupçonne Orton de vouloir se faire garantir le rôle de # 1 sans compétition. Washington pourrait lui permettre d’atteindre cet objectif. Les Peaux Rouges avaient de l’intérêt envers lui lorsque les Broncos l’ont libéré durant la saison, mais la situation de l’équipe par rapport au plafond salarial n’était pas favorable. La venue d’Orton dans la capitale américaine n’empêcherait pas l’équipe de repêcher un quart en avril. Le rôle du mal-aimé serait alors d’assurer la transition pendant un an ou deux. S’il doit se résigner à jouer les seconds violons, Jacksonville constitue la destination qui lui donnera la plus grande chance de revenir rapidement sur le terrain.

Cependant, quand ce sont ces joueurs (on présume que Drew Brees et Alex Smith résigneront avec leurs clubs respectifs) qui dominent la classe des agents libres, disons que ça sonne plus Château Ragoût que Châteauneuf du pape!


Le substitut qui fait rêver

Déjà en 2010, Matt Flynn avait attiré l’attention se tirant fort bien d’affaires en remplacement d’Aaron Rodgers lors d’un match à Foxboro. Depuis, son étoile n’a pas cessé de grossir et depuis qu’il a pulvérisé les Lions avec une spectaculaire performance de 480 verges et 6 touchés lors du dernier rendez-vous de la saison régulière 2011, son nom est mentionné avec envie dans la plupart des villes qui cherchent du renfort à la position de quart-arrière. Si Miami fait figure de favori, surtout suite à l’embauche de Joe Philbin à la barre de la formation, Cleveland, Washington et même Seattle auraient démontré un certain intérêt. La situation rappelle un peu la folie entourant Kevin Kolb l’an passé avec les résultats que l’on sait : Kolb fut incapable de répondre aux attentes. D’aucuns prédisent les mêmes malheurs à Flynn, mais ce dernier sera activement courtisé le mois prochain et signera un lucratif contrat quelque part.

Un coup d’œil au repêchage

Nous traiterons du repêchage et de ses espoirs plus en profondeur en mars et en avril. Chez les quarts-arrières, deux noms retiennent toutefois l’attention. Andrew Luck, dont vous avez peut être entendu parler, sera choisi au premier rang par les Colts. Identifié comme la future grande vedette du football, il remplacera donc Peyton Manning, une tâche qui promet son lot de difficultés. Les gens d’Indianapolis ont été habitués à des standards élevés de la part de leur quart-arrière, même si une saison complète de Curtis Painter aura comme effet de réduire les attentes!

Quant à Robert Griffin III, il a déjà savouré une première victoire sur Luck en remportant le trophée Heisman. Il cadre parfaitement bien dans la nouvelle mouture des quarts mobiles à la Cam Newton ou Tim Tebow. Ses qualités de passeur sont cependant supérieures à celles de ces deux joueurs. Je ne vois pas Griffin III échapper aux Browns de Cleveland qui parleront au 4e rang. Les Redskins (qui possèdent le 6e choix) constituent la plus grande menace pour ravir le jeune prodige des griffes de Mike Holmgren.

La fameuse profondeur

De nombreuses formations chercheront à améliorer leurs quarts substituts et dans certains cas à mettre de la pression sur leurs partants en se magasinant des seconds de qualité. Le marché des joueurs autonomes devrait regorger de ce type de joueurs. Il y en aura pour tous les goûts.

Certains vétérans libérés par leur formation sont capables de tenir leur bout comme partant pendant quelques matchs. Dan Orlovsky fut potable dans une situation difficile en fin de saison à Indianapolis. Avec Curtis Painter encore sous contrat et Andrew Luck qui s’en vient, sa présence en Indiana n’est plus requise. C’est un peu la même chose à Houston où la fin de saison de TJ Yates devrait permettre aux Texans de libérer Matt Leinart, à qui on souhaite toujours une vraie chance un moment donné.

Parmi les partants déchus qui deviendront des remplaçants de luxe, on note les 2 QB des Dolphins soit Matt Moore et Chad Henne. Je n’ai pas du tout détesté le travail de Moore à Miami, lui qui a amassé 2 497 verges et 16 passes de touché en 12 départs. Il est le genre de plan de rechange qui sécuriserait les Bears plus que Caleb Hanie. Rex Grossman quittera aussi Washingyon tandis que Vince Young ne sera vraisemblablement pas de retour à Philadelphie. Ce sont tous des gars capables de tenir le fort quelque temps.

Finalement, des jeunes sont sous contrat avec leur équipe, mais ils pourraient être disponibles via transactions. Pensons à Jimmy Claussen en Caroline ou Colt McCoy a Cleveland. Ce dernier, surtout, n’a jamais été le favori de Mike Holmgren, mais il possède une certaine valeur. N’oublions pas ce vieux rusé de Bill Belichick qui pourrait sortir Ryan Mallett de sa manche si la compensation lui permettait d’améliorer sa défensive.

Qui se retrouvera où? Comme dirait François Legault : on verra!

vendredi 17 février 2012

Repose en paix, Gary

Votre humble serviteur vient de perdre son idole...

Petit pincement au cœur au QG 6VB hier après-midi lorsque j'ai appris le décès de Gary Carter. On s'y attendait tous mais ça frappe quand même. Il faut dire que le Kid fut pas mal mon premier et dernier joueur préféré. Aucun joueur du Canadien ou de la NFL n'a pu atteindre ce statut. J'ai été fan d'équipes et j'avais des joueurs que j'aimais bien mais aucun n'a trôné au sommet comme Carter.

Évidemment, j'admirais Carter avec un cœur d'enfant. J'avais environ six ans quand j'ai commencé à m'intéresser au Baseball en 1979 (mettons) et Carter était entrain de devenir une superstar. Il était bon frappeur, excellait en défensive, il faisait des annonces de 7UP. Un charisme hors pair et un sourire qui nous disait qu'il était notre ami. Le premier championnat des Expos lors de la drôle saison 1981 m'a comblé et le fameux Blue Monday était le pire jour de ma jeune vie. Je vibrais au rythme des Expos à cette époque où le Québec aimait plus qu'un sport.

J'adorais les Expos mais Gary était au sommet. Je me rappelle encore clairement du matin de 1984 où en me levant le matin m'a mis la main sur l'épaule et me dit avec un aire grave «Ils ont échangé Gary Carter». Mon sang s'est glacé, surtout qu'elle ne pouvait me dire qui ils avaient obtenu en retour. Ça s'est avéré être Floyd Youmans (lanceur coké), Herm Winningham (voltigeur poche), Mike Fitzgerald (receveur poche) et Hubie Brooks (que j'haïssais). Aucun de ces joueurs n'a passé proche de me faire oublier Gary. J'ai vite compris que l'argent était un des facteurs qui avaient motivé la transaction mais il s'est aussi avéré que l'équipe avait essentiellement choisi entre Gary et André Dawson. Il y avait un élément racial la-dedans car apparemment les noirs de l'équipe trouvaient que Gary monopolisaient trop d'attention. Mettons qu'à 11 ans, tout ça me passait cent pieds au-dessus de la tête et que j'ai retenu que les Expos avaient préféré l'ostie de chokeux de Dawson à mon héros. Je n'en revenais pas. Gary était super clutch et sympathique tandis que Dawson était un trou de cul qui échouait toujours quand ça comptait. Goddammit. J'ai moins suivi le baseball en 85 et 86, revenant en 87 quand Dawson avait quitté pour Chicago.

Après de belles années avec les Mets, Carter est revenu pour dernier tour de piste à Montréal en 1992. L'équipe revivait à ce moment-là avec de nouveaux habits et de jeunes joueurs excitants (Grissom, DeShields, Walker). Le retour de Gary était comme une cerise sur le sundae. Il en a avait perdu sur le terrain mais il ne se faisait pas honte. En plus, ce retour a donné lieu à un des deux ou trois meilleurs moments sportifs auxquels j'ai assisté en personne: le dernier match de la saison, le dernier da la carrière de Gary, alors qu'il donna une victoire de 1-0 aux Expos avec un double héroïque...juste hors de portée d'André Dawson. J'ai failli évanouir de bonheur et vous pouvez voir ça drette ici.



Bon repos, le Kid.