dimanche 11 mars 2012

Petit guide de survie pour le March Madness

Stéphane Morneau vous offre un petit guide pour apprécier le March Madness de la NCAA qui débute la semaine prochaine.

La folie est dans l’air et non je ne parle pas de la saga Peyton Manning. Prenons une pause (très brève) de la NFL pour observer un phénomène qui prends de plus en plus d’ampleur dans les ‘pools de bureau’ au Québec : Le March Madness de la NCAA et sa division 1 de basket-ball.

À chaque année, la NCAA nous offre le tournoi le plus excitant tous sports confondus pour couronner un champion national. 68 équipes, 3 semaines de folies et un champion en bout de ligne. C’est la beauté de ce tournoi à élimination simple qui garde les téléspectateurs sur le bout de leur siège pendant toute la fonte des neiges pour ensuite exploser de bonheur en même temps que le premier soleil chaud d’avril.

Pour vous aider à apprécier le spectacle (et faire les Joe-Connaissant lors de vos pools de bureau), je vous ai préparé un petit guide du débutant pour le tournoi de cette année, ou un bon vieux ‘cheat sheet’ qui résume grosso-modo ce qui se jouera devant vos yeux dans quelques jours à peine. Alors sans plus tarder, NCAA basket-ball 101 pour nos chers lecteurs en deuil de la NFL.

Les dates importantes à retenir

Si vous avez des congés à prendre ou des vacances à rattraper avec votre travail, c’est le temps. En plus, beaucoup de ces jours sont en plein milieu de la semaine, donc les enfants sont à l’école ou au CPE. Le bonheur avec un gros ‘B’.

Selection Sunday : Le 11 Mars
Bracket Monday : Le 12 Mars
The First Four : Les 13 et 14 Mars
La deuxième ronde : Les 15 et 16 Mars
La troisième ronde : Les 17 et 18 Mars
Sweet 16 : Les 22 et 23 Mars
Elite 8 : Les 24 et 25 Mars
Final Four : Le 31 Mars
Le championnat national : Le 2 Avril



Quelques joueurs à surveiller

Anthony Davis et Micheal Kidd-Gilchrist (Kentucky)

Les Wildcats de l’université Kentucky sont, pour plusieurs, la meilleure équipe au pays en ce moment (c’est discutable, mais bon). John Calipari et son équipe sont des experts au niveau du recrutement et pour preuve, Davis et Kidd-Gilchrist sont deux joueurs de première année qui risquent fort de quitter vers la NBA après le tournoi de cette année. Davis sera, à moins d’une surprise, le premier choix global du prochain repêchage. Il est, de loin, le meilleur joueur défensif de la NCAA cette saison et son agilité et sa capacité à trouver la trajectoire des tirs de partout sur le terrain est absolument phénoménale, comme un jeune Marcus Camby mais en plus athlétique et surtout avec une meilleure touche offensive à long terme. Davis récolte en moyenne près de 10 rebonds et 5 blocs par match en plus d’une vingtaine de points. Même si la SEC n’est pas la conférence la plus imposante au Basket-Ball, ce sont des statistiques qui font écarquiller bien des yeux. D’ailleurs, Davis est l’un des favoris pour remporter le titre de joueur par excellence de la saison régulière (Wooden Award). Du coté de Kidd-Gilchrist, c’est une bête versatile qui couvre trois positions sur le terrain. Athlétique, hyper talentueux et un marqueur naturel. MKG a promis de retourné pour jouer son année Sophomore mais s’il changeait d’idée et se déclarait pour le repêchage, il serait assurément un choix dans le Top 10, si ce n’est pas un Top 5. Son potentiel est à ce point impressionnant.

Thomas Robinson (Kansas)

Les Jayhawks connaissent une saison de rêve et l’émergence du joueur de troisième année Thomas Robinson est une des grosses raisons. C’est la première année que Robinson est un partant pour les Jayhawks et vraiment, quelle saison. C’est le principal opposant au titre de joueur de l’année contre Anthony Davis et pour plusieurs (dont moi), l’impact de Robinson est plus important et sa présence plus essentielle aux succès des Jayhawks. Avec 18 points et 11 rebonds par match, Robinson est un gros avant qui n’a pas peur de jouer du coude sous le panier et qui s’impose quand vient le temps de marquer des paniers dans les zones courtes. Avec sa saison de rêve, Robinson sera aussi un choix dans le Top 10 l’an prochain et une grosse figure pour le tournoi de cette année, les Jayhawks aspirent à de grandes choses.

Draymond Green (Michigan State)

Si vous cherchez un joueur Senior qui aura de l’impact et un gros tournoi pour sa dernière participation, il faut regarder en direction de Draymond Green et des Spartans de Michigan State. Green marque en moyenne 16 points, 10 rebonds, 3 passes par match et à 6’7 c’est un homme parmi les enfants sur les périmètres. Les Spartans sont toujours dangereux durant le tournoi et dans une ligue de plus en plus marquée par l’impact des joueurs ‘one and done’, une équipe construite autour d’un vétéran comme Green peut causer beaucoup de dégâts durant le mois de folie qui entoure le tournoi. Green sera sur plusieurs lèvres dans les prochaines semaines, même si sa carrière risque de ne pas lever dans la NBA par la suite.

Doug McDermott (Creighton)

McDermott était recruté par pas mal toutes les écoles mais il a surpris tout le monde quand il a décidé de suivre son père qui est l’entraîneur de Creighton. Le résultat, McDermott est l’un des meilleurs joueurs au pays à sa deuxième année avec près de 23 points par match et 8 rebonds. McDermott marquer de partout sur le terrain et est clairement l’un des joueurs les plus intriguant à regarder évoluer. Les Blue Jays ont fini derrière Wichita State dans la MVC mais seront de la grande danse et pourront surprendre quelques équipes.

Tyler Zeller et Harrison Barnes (UNC)

Les Tar Heels ont perdu John Henson pour le tournoi mais ils ne semblent pas trop affecté. Les hommes de Roy Williams peuvent compter sur le senior Tyler Zeller pour patrouiller sous les paniers et sur le jeune prodige Harrison Barnes pour causer toutes sortes de problèmes sur les périmètres. Le duo dynamique de UNC à fait fureur dans l’ACC cette année et ils vont faire bien des vagues dans le tournoi car les Tar Heels sont équipés pour se rendre loin cette année. Barnes sera, selon toute vraisemblance, un choix dans le Top 10 du repêchage de l’an prochain.

Le Top 5

#1 Les Wildcats de Kentucky

Les Wildcats sont 16-0 dans la SEC et 32-1 durant toute la saison. C’est l’équipe favorite en entrant dans le tournoi et leur victoire contre Florida pour gagner le championnat de la SEC confirme le statut. Les Wildcats pourraient envoyer cinq joueurs dans la NBA l’an prochain, c’est un alignement complet, efficace et dangereux. La seule lacune serait le manque de leadership mais coté talent et potentiel, personne n’égal les Wildcats cette année dans la NCAA.

#2 Le Orange de Syracuse

Syracuse c’est fait surprendre par Cincinnati lors du tournoi du Big East, menant leur fiche à 31-2 pour terminer la saison. Par contre, le Big East est la division la plus compétitive cette année et on peut difficilement blâmer Syracuse d’en avoir échappé une. Ils demeurent toute une équipe, complète malgré la petite faiblesse au niveau des rebonds défensifs. Le jeune centre Fab Melo est très imposant et pourrait faire la différence durant le tournoi où plusieurs équipes manquent de grandeur sous le panier. Jetez un œil aussi sur le canadien Kris Joseph qui mène l’offensive de Syracuse depuis quelques années déjà de belle façon.

#3 Les Jayhawks de Kansas

Les Jayhawks vont peut-être glisser au classement lors de la sortie du bracket officiel suite à leur défaite contre Baylor dans le championnat du Big 12 mais pour l’instant, avec une fiche de 27-6, les Jayhawks sont des joueurs sérieux pour le tournoi. Thomas Robinson est une bête sous le panier et partout autour et c’est aussi le moteur de Kansas cette saison. Sauf que les Hawks, avec des défaites contre Missouri et Baylor cette saison, sont vulnérables contre les gros programmes.

#4 Les Tar Heels de North Carolina

Les Tar Heels sont des habitués des hautes sphères du classement et encore cette année ils disputeront la finale de l’ACC avec à la clé un des #1 seed tant convoité lors du tournoi. Les Tar Heels ont tout pour plaire mais la blessure à John Henson pourrait faire mal dans les rondes avancées du tournoi.

#5 Les Tigers de Missouri

Les Tigers ont coiffé Baylor pour le titre du Big 12 et pourraient sauter une ou deux places dans ce classement lors de l’annonce du bracket officiel. C’est avec une performance impressionnante qu’ils terminent la saison régulière et derrière le jeu inspiré de Marcus Denmon, les Tigers présentent une des meilleurs offensives de la NCAA et ce de façon constante depuis le début de la saison. Les Tigers seront très dangereux dans le tournoi.

Trois équipes Cendrillon



Murray State : Mené par Isaiah Canaan, les Racers de Murray State pourraient causer plusieurs surprises durant le tournoi. Avec une fiche de 30-1 dans la Ohio Valley Conference, les Racers sont en voiture pour le tournoi. Classé dixième au pays présentement, ne les regardez pas de haut malgré leur conférence plutôt douteuse et leur seule défaite qui a fait beaucoup jaser.

Wichita State : Les Shockers de Wichita State vont surprendre, c’est une garantie. Durant une bonne journée, ils peuvent rivaliser avec n’importe quel programme derrière joe Ragland et le centre format géant Garrett Stutz. L’entraîneur Gregg Marshall fait du superbe travail avec les Shockers et leur fiche de 27-5 dans la Missouri Valley Conference est un peu trompeuse. Deux de leur défaite sont contre des équipes du Top 25 (Alabama et Creighton) et c’était deux matchs serrés. Les Shockers sont 16e au pays dans les classements, ils seront en milieu de peloton pour le tournoi et peuvent se faufiler jusqu’au Final Four.

Saint Mary’s : C’est la première fois en onze ans que les Bulldogs de Gonzaga ne gagne pas le championnat de la West Coast Conference, donc les Gaels de Saint-Mary’s entre dans le tournoi avec beaucoup d’éclat et avec raisons. Avec une fiche de 27-5 dans la WCC, les Gaels sont à leur place même si ils ont de la difficulté contre les gros programmes (dure défaite contre Baylor).

Quelques notes et prédictions en bref

Parfois, il faut faire attention aux réputations des gros programmes. Par exemple, les champions en titre de UCONN connaissent une mauvaise saison et seront peu ou pas dangereux durant le tournoi. Même chose pour Duke qui utilise beaucoup trop les tirs de trois points et qui sont vulnérables aux défensives plus étanches.

C’est très très rare que les quatre équipes favorites se rendent au Final Four. Évitez les choix faciles et prenez des risques, il y a toujours un #7 ou un #8 qui se faufile et brouille les cartes.

Cette année, le Big East enverra peut-être 10 équipes dans le tournoi et elles seront toutes dangereuses. Beaucoup de surprises à prévoir contre des hauts classés de division plus faible. Du lot, Georgetown et Cincinnati pourraient en faire tomber beaucoup.

À mon avis, les Wildcats de Kentucky ne sortiront pas du Elite 8. Ils sont les grands favoris mais les équipes jeunes réagissent mal durant le tournoi (voir les Wildcats de l’an passé et les Tigers de Memphis avec Derrick Rose à l’époque). Ils vont rencontrer de l’opposition et l’absence d’un ‘go-to-guy’ en offensive sera coûteuse pour les Wildcats.

Harvard, de la Ivy League, fera sa première apparition dans le tournoi depuis 1946. C’est ce qu’On appelle une très longue disette.

Depuis 2000, 19 des 24 équipes à s’être rendues en finale ont gagné le championnat de leur division avant le tournoi. Faites vos prédictions en conséquence.

Qui sera en finale?

Ma prédiction : Les Spartans de Michigan State (8) contre les Tigers de Missouri (5)

Et si vous voulez du plaisir venez rejoindre notre groupe sur Yahoo Sports pour faire vos prédictions quand le bracket sera officiel Lundi soir.

Cliquez ICI pour la ligue ‘Pile ou Face’ associée à 6 verges et les buts pour l’occasion.

Sur ce je vous souhaite bon tournoi et si vous avez des questions, n’hésitez pas ici dans les commenaitres ou sur Twitter @ballescourbes

6 commentaires:

  1. Excellent preview. J'ai toujours hâte au NCAA Tournament, surtout que les Canadiens sont éliminés

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup M. Morneau. Tu m'as fait découvrir l'an passer mon premier march madness. Moi qui n'est pas tant fan de basket de ça, je trouve que le format de la compétition est extrêmement intéressante pour le téléspectateur.

    En tout cas, j'Espère que mon pile ou face sera chanceuz la plupart du temps.

    RépondreSupprimer
  3. Pour ceux qui ont de la difficulté avec le lien du groupe.

    Group ID# 53123 sur Yahoo Sports

    @Bast L.

    Ça fait plaisir, d'ailleurs RDS2 fera un beau travail de fond pour couvrir le tournoi, à découvrir sérieusement leur équipe est intéressante.

    RépondreSupprimer
  4. @Stephane, j'ai essayé le lien et ça n'a pas fonctionné et même en rentrant le group ID par après, ça ne marche pas. Est-ce qu'il y a un mot de passe?

    Parce que voici l'erreur marqué :

    There was a problem
    The password is incorrect. (Error #109)

    Merci!!

    RépondreSupprimer
  5. A suivre sur Twitter avec le hashtag #6VBMM

    RépondreSupprimer