dimanche 31 juillet 2011

Plaxico Burress se joint aux Jets

L'ancien des Giants reste à New York mais passe au vert...

Rex Ryan et sa bande prennent donc un risque avec un autre joueur au caractère difficile. Les deux parties se sont entendues sur un contrat d'un an d'une valeur de 3,017 M$. C'est raisonnable pour un joueur qui pourrait avoir un sérieux impact sur l'offensive du NYJ. Un gros WR comme ça, c'est pas mal agréable pour un QB. Plastico n'a évidemment pas joué depuis 2008 mais tout indique qu'il est en bonne forme et il est un bon fit avec les Jets. Burress a d'ailleurs déclaré qu'il avait choisi les Jets parce qu'il aimait Ryan et qu'il avait le goût de jour lui. Mettons que la chimie risque d'être meilleure qu'elle ne l'était avec le Général Tom Coughlin.

Avec l'arrivée d'Albert Haynesworth, Chad Johnson et Burress, l'AFC Est sera encore plus divertissante que d'habitude en 2011...



samedi 30 juillet 2011

Les Miettes du Samedi: Peyton Manning, Cullen Jenkins et plus...

Manning signe un turbo-contrat, Jenkins passe aux Eagles et plkus...

-Peyton Manning a signé un nouveau contrat de 5 ans d'une valeur de 90 M$ avec les Colts. L'entente est essentiellement de la même teneur que celle que les Pats ont consentie à Tom Brady. Manning a apparemment refusé de devenir le joueur le mieux payé de l'histoire de la NFL, préférant laisser de la marge de manœuvre à son équipe. Le #18 est évidemment extrêmement riche à cause de ses nombreux contrats de publicité alors il va se reprendre de toute façon.

-Grosse journée pour les Colts qui ont aussi resigné Joseph Addai, les termes du contrat ne sont pas encore connus. Addai connait une carrière relativement décevante à date mais il demeure un bon fit pour le système indianapolite. Les Fers à Cheval ont également libéré le demi de coin Kelvin Hayden, ce qui est un peu étonnant. Le jeune homme était pas mal le meilleur CB de l'équipe, on présume qu'on aura encore droit à une défensive expérimentale l'an prochain.

-Pete Carroll a déclaré que Tarvaris Jackson serait le quart-arrière partant des Seahawks. L'Amérique a ri pendant un moment mais il semblait sérieux. On est perplexes.

-Les Eagles ont fait signer un contrat de cinq ans d'une valeur de 25 M$ au DT Cullen Jenkins. L'ancien des Packers viendra donner du punch à la D-Line du Philly et avec les acquisistions cde Nnamdi Asomhuga et Dominique Rodgers-Cromartie, la défensive en vert risque d'être très forte en 2011.

-Une journée après avoir été libéré par les Falcons, le WR Michael Jenkins signe avec les Vikings. On ne l'haït pas, lui. Il pourrait encore exploser.



La NFL et le nouveau sens de l'argent

Le lockout nous a donné un désolant spectacle d'appétit monétaire et d'hypocrisie organisée entre millionnaires et milliardaires mais on dirait bien que l'attente aura valu le coup.

Après que Cam Newton ait signé un contrat de $22M pour 4 ans (comparé à $78M pour 6 ans à Sam Bradford, le 1er choix de l'an passé) et que les Eagles aient signé le meilleur agent libre du marché pour $12M par année
(comparé aux $91.5M accordés à Julius Peppers l'an passé), v'là t'y pas que Peyton Manning essaie de convaincre Jim Irsay de lui donner moins de cash pour qu'il puisse garder plus de joueurs avec l'argent sauvé.

Irsay clame depuis un bout qu'il fera de Manning le joueur le mieux payé de la NFL (après que Tom Brady ait lui-même signé un impressionnant contrat de $72M pour 4 ans l'an passé) mais Manning lui-même rétorque à Irsy que c'est pas nécessaire, qu'il accepterait d'être moins payé que Brady si ça peut aider l'équipe.

En cette sombre époque de mangeux de marde qui veulent toujours plus de cash, ça fait du bien de voir des chiffres "raisonnables" pour des contrats de recrue et une attitude "généreuse" comme celle de Manning.

Au risque de se répéter, la NBA devrait vraiment prendre des notes sur comment gérér une vraie ligue.

vendredi 29 juillet 2011

Nnamdi à Philly

Les Eagles prennent tout le monde par surprise en signant l'agent libre le plus convoité de 2011.

Le demi de coin Nnamdi Asomugha quitte donc Oakland pour la ville de l'amour fraternel, via un contrat de 5 ans d'une valeur de 60 M$ avec un beau 25 M$ garanti. C'est du joli mais c'est loin d'être un contrat record. Les Eagles ont donc grandement amélioré leur tertiaire, ayant aussi acquis Dominique Rodgers-Cromartie des Cardinals en retour de Kevin Kolb. On commence déjà à entendre des échos disant qu'Asante Samuel sera échangé mais on se demande pourquoi les Aigles se priveraient d'un tel trio de DBs. Si Asomugha joue aussi bien qu'avec les Raiders, les Eagles seront durs à battre.

On a bien hâte de voir comment Asomugha se comportera maintenant qu'il aura à prendre part à des matches importants pour une équipe qui aspire au Super Bowl. À Oakland, il a probablement joué dans trois gros matches en huit ans et personne ne lançait dans sa direction car il y avait trop de faiblesses à exploiter ailleurs dans l'unité défensive. À Philly, il connaître la vraie pression et ne pourra plus se contenter d'être le meilleur joueur d'une équipe poche.

Petites signatures en vrac

Les mouvements de joueurs devraient avoir un second souffle ce soir à 18h alors que les équipes pourront officiellement faire signer des contrats, voici ce qui retient notre attention en attendant.

-Les Falcons ont fait signer un contrat de 5 ans, 30 M$ avec un montant garanti de 13.5 M$ à l’ancien des Vikings Ray Edwards (DE). Ce dernier a réussi 8 sacks l’an dernier à s’aligner à deux espaces de Jared Allen et maintenant il tentera de faire de même avec John Abraham. Une bonne signature à prix acceptable.

-Les Bengals ont libéré le DE Antwan Odom. Ce dernier était en voie d’être un star en 2009 mais les blessures ont eu raison de lui.

-Les Dolphins ont fait signer un contrat de deux ans au QB Matt Moore (ex-Panther), ce qui tue pas mal l’idée d’aller chercher Kyle Orton. Cette décision signifie que Chad Henne aura une autre chance, ce qui a de quoi étonner.

-Brandon Jacobs a restructuré son contrat pour rester avec les Giants. On ne connait pas encore l’ampleur du sacrifice qu’il a du faire. Ça confirme pas mal qu’Ahmad Bradshaw ne reviendra pas avec le NYG.

-Les Broncos ont accordé un contrat de trois ans, 7.5 M$ à ce bon vieux Willis McGahee. Un bon deal pour un RB #2…



Les Miettes du Vendredi: Greg Olsen, Jon Beason, Darren Sproles et plus...

Olsen passe aux Panthers, gros contrat pour Beason, Sproles s'amène à N'Arwlins et plus...

-Ça bouge à Charlotte. Les Panthers ont acquis le TE Greg Olsen des Bears et ils ont fait signer un nouveau méga-contrat à leur secondeur Jon Beason. Pour obtenir Olsen, les Panthers ont cédé un choix au repêchage encore inconnu. Olsen est talentueux mais il était pris avec Mike Martz comme OC et celui-ci n’aime pas du tout les passes au TEs. Les Panthers avaient déjà acquis Jeremy Shockey alors l’arrivée d’Olsen est un peu redondante mais ça pourrait donner des formations à deux TEs assez menaçantes. Beason est sans conteste le meilleur joueur de l’équipe, ayant pris part à trois Pro Bowl en quatre saisons et accumulant plus de 160 tackles à trois reprises. Il devient le LB le mieux payé de la NFL suite à cette entente de 5 ans pour 50 M$ avec 25 M$ garantis. C’est beaucoup d’argent mais Beason a 26 ans et il sera la pierre d’assise de la défensive pour longtemps.

-Les Saints ont rapidement remplacé Reggie Bush en faisant l’acquisition du RB Darren Sproles. Ce dernier a signé un contrat de 4 ans pour 14 M$ avec une somme garantie de 6 M$. Une entente honnête. Sproles est un solide third down back qui donnera un solide coup de pouce sur les retours de bottés. Une excellente acquisition à prix abordable.

-Les Falcons ont libéré leurs premiers choix de 2004 et 2007, le WR Michael Jenkins et le DE Jamaal Anderson. Jenkins n’était pas un mauvais joueur mais les Falcons ont payé cher pour repêcher Julio Jones alors il n’y avait plus de place pour lui. Anderson n’a jamais débloqué, il pourrait même peiner à se trouver un nouvel emploi.

-Les Bears ont fait signer un contrat au WR Roy Williams. Ce dernier a connu trois saisons de misère avec les Cowboys après avoir été acquis à fort prix des Lions. Cependant il a seulement 29 ans et il a connu ses meilleurs moments quand Mike Martz était OC à Detroit. On ne sait jamais…

-Les Pats sont sur le point de s’entendre avec le LT Matt Light. Comme l’équipe a repêché Nate Solder au premier rang, on peut présumer que Light (33 ans) signera à plutôt court terne.

-En attendant que Nnamdi Asomugha se décide, deux pas pires demis de coin se sont trouvés de nouvelles équipes : Eric Wright (ex-Brown) s’en va à Detroit et Johnathan Joseph (ex-Bengal) quitte pour Houston. Wright est un gamble mais Joseph a 9 INT en deux ans avec les Bengals et il a seulement 27 ans. Des signatures intéressantes. On verra bien si l'arrivée de Joseph sort les Texans du derby Asomugha.


Vince Young à Philly, Ochocinco à Foxboro

Deux mal-aimés se trouvent des nouvelles équipes bien intéressantes...

-Tout indique que Vince Young sera le nouveau backup de Michael Vick. Il aurait signé un contrat d'un an avec les Eagles, peu de temps après que ceux-ci aient échangé Kevin Kolb. C'est évidemment un arrangement des plus intrigants mais c'est difficile d'imaginer un joueur plus apte à exercer le même style de jeu que Vick. Young a évidemment des problèmes de personnalité mais comme il était prompt à se retirer des matches quand il jouait pour les Titans, le rôle de substitut devrait bien lui convenir. Les Phillies avaient besoin d'un bon backup car Vick va assurément se blesser un peu, on pense qu'ils l'ont trouvé.

-L'échange qui a envoyé Chad Ochocinco est évidemment une copie conforme de ceux impliquant Albert Haynesworth et Randy Moss. Si le coloré WR s'entend bien avec Tom Brady, il pourrait y avoir de la magie mais ça pourrait mal tourner assez rapidement. Cela dit, Chad n'est pas un criminel et la plupart de ses frasques relevaient de l'auto-promotion. On parie que les Pats lui ont déjà dit qu'il avait une occasion unique de relancer sa carrière et que le niaisage ne serait pas toléré. Il a beau avoir un contrat de trois ans, ça se déchire vite dans la NFL. On aime le move. En plus, Chad ne nuira pas dans la guerre du swagger contre les Jets.

jeudi 28 juillet 2011

Pool 6VB, dernier rappel

Voici un dernier rappel pour ceux qui voudraient participer aux très courus pools 6VB. Les ligues 1 et 2 sont déjà complètes et il ne reste que 2 places pour la ligue 6VB3. Je vous rappelle que le repêchage se tiendra le 11 août à 20h.

Pour tous ceux qui ont demandé une invitation pour les 2 autres ligues et qui ne sont pas encore inscris, ben y est trop tard. Vous pourrez vous rabattre sur les 2 dernières places dispo dans 6VB3 mais ça demeure premier arrivé, premier servi.

Mon adresse courriel: savfredster@yahoo.ca. En retour, vous recevrez une invitation pour vous inscrire.

Monsieur le Commissaire.

Kevin Kolb échangé aux Cardinals

Bon, voilà l'échange que toute le monde attendait: les Eagles ont finalement envoyé le QB Kevin Kolb en Arizone.

En retour, les Cardinals obtiennent le demi de coin Dominique Rodgers-Cromartie et un choix de 2e ronde. C’est évidemment un échange particulièrement intéressant car les deux équipes obtiennent un joueur jeune et talentueux.

Kolb est âgé de 26 ans et il en sera à sa 5e saison dans la NFL. Il a pris part à 7 matches l’an dernier, complétant 60.8% de ses passes pour 1197 v, 7 TD et 7 INT. Rien de fabuleux et il faut rappeler que le jeune homme a perdu son poste au profit de Michael Vick suite à une commotion cérébrale, dès la 1e semaine. Kolb n’a évidemment pas pu reprendre son poste car Vick a pris feu, donnant un spectacle incroyable à chaque semaine. On continue à croire que Kolb pourra devenir un très bon QB, surtout avec l’aide de Larry Fitzgerald. Il devra faire des flammèche rapidement car un contrat de 5 ans, 63 M$ avec 20 M$ garantis, ça doit se justifier...

Quant à Rodgers-Cromartie (le fils de Steve Rodgers et Warren Cromartie),il est un solide demi de coin et à 25 ans il peut encore s'améliorer, surtout dans une bonne organisation. Mettons qu'on trouve que les Cards paient cher pour Kolb. Cromartie et un 2e choix, c'est quasiment comme donner un #1 et un #2...

Les Miettes du Jeudi: Nate Clements, DeSean Jackson et plus...

Clements sera libéré pas les Niners, Jackson fait la grève et plus...

-Il y a eu des rapports contradictoires à ce sujet mais on dirait bien que les 49ers vont libérer le demi de coin Nate Clements. Le vétéran n’a pas connu une vilaine saison l’an dernier (16 départs, 82 tackles et 3 INT) mais l’équipe tente probablement de libérer du salaire pour bonifier son offre à Nnamdi Asomugha.

-Les Texans sont apparemment maintenant les meneurs dans le derby Nnamdi Asomugha. Dieu sait qu’ils ont besoin d’aide au niveau de la tertiaire.

-Les Cardinals ont demandé à Joey Porter d’accepter une diminution salariale s’il voulait rester avec l’équipe. Son contrat actuel prévoit un salaire de 5.75 M$ mais ses 5 sacks en 2010 ne justifient pas une telle somme. En plus, Joey Jo-Jo parle beaucoup et il a tendance à déranger son équipe…

-Les Vikings se sont entendus avec le DT Remi Ayodele, 3 ans et 9 M$. Le grand voyageur devrait faire partie d’une rotation avec les Sœurs Williams, Pat et Kevin.

-Pour combler la perte de Sidney Rice, les Vikings sont entrain d’étudier la possibilité de signer Braylon Edwards ou James Jones. Bons choix!

-DeSean Jackson ne s’est pas présenté au premier exercice des Eagles ce qui confirme qu’il fera la grève pour obtenir un nouveau contrat. Comme la plupart des joueurs de 4e années, il n’a guère de pouvoir de négociation mais on a l’impression que les Aigles ne voudront pas qu’il devienne agent libre l’an prochain. Il devrait y avoir moyen de moyenner.




Reggie Bush s'en va à Miami

Les Dolphins comblent leur besoin au poste de RB et travaillent pour aller se chercher un QB...

-Reggie Bush a accepté un nouveau contrat de deux ans, pavant ainsi la voie à son départ pour South Beach. L’auteur de ces lignes n’est pas un grand fan de Reggie mais les Fins ont grand besoin d’un playmaker rapide. Il pourra partager la tâche avec la recrue Daniel Thomas. Disons que c'est une situation intrigante. Fait intéressant, il suit les traces de Ricky Williams qui lui aussi est parti pour Miami après quelques saisons relativement décevantes à N'Arwlins. On ne connait pas encore la compensation que les Fins ont envoyé aux Saints.

-Les Fins sont aussi apparemment en discussion avec les Broncos pour l’obtention du QB Kyle Orton. Il devrait lui aussi accepter une restructuration de son contrat. Il faut toutefois noter qu’Orton se présentera au camp des Broncos ce matin alors il semble qu’il ne sera pas échangé tout de suite. Les Fins offriraient un 4e ou un 5e choix Mettons que l’arrivée de ces deux messieurs modifierait grandement l’allure de l’offensive miamite, reste à savoir si ce serait pour le mieux. Orton est compétent, il représenterait assurément un upgrade par rapport à Chad Henne.



Albert Haynesworth échangé aux Patriots

Bill Belichick roule encore les dés mais cette fois-ci il entreprend un gros défi.

Wow, ça c’est une surprise. Les Pats ont envoyé un choix de 5e ronde en 2013 aux Skins en retour du Gros Albert. Ce dernier doit passer un examen médical pour que la transaction soit confirmée, ce qui n’est pas automatique dans son cas. Après toutes les magouilles des Skins avec son contrat, Haynesworth ne doit gagner que 5 M$ en 2011.

Dans le fond, le pari Haynesworth est identique à celui que les Pats avaient pris avec Randy Moss. Albert a l’air fini, en mauvaise forme et désintéressé mais la rigueur et l’atmosphère de winner des Pats pourraient le réveiller. Si ça marche, watch out. On se demande toutefois où il fittera dans le 3-4 du New England. Il ne voulait pas jouer comme NT avec les Skins et les Pats ont déjà Vince Wilfork de toute façon…


McNabb deviendra un Viking aujourd'hui

Les parties impliquées annonceront aujourd'hui que Donovan McNabb prend le chemin du Minnesota.

En retour du #5, les Skins obtiennent un choix de 6e tour en 2012 et un autre 6e choix conditionnel en 2013. En d'autres mots, quasiment rien. Les Skins voulaient un 5e choix mais les Vikes ont refusé.

McNabb a du restructurer son contrat pour que l'échange puisse avoir lieu, on ne connait pas encore la teneur des ajustements. Le vétéran QB donnera la chance à Christian Ponder de se développer à son rythme mais mettons que la saison 2010 de McNabb nous a refroidis à son égard. Il avait l'air vieux et magané et ses 15 INT contre 14 TD n'augurent rien de bon. En plus, Sidney Rice n'est plus là donc l'arsenal n'épate pas trop. Adrian Peterson est mieux d'être en forme.

Quant aux Skins, ils débuteront la saison avec une excitant duo de QB formé de Rex «Sex Cannon» Grossman et John «Mormon» Beck. On est sceptiques.

mercredi 27 juillet 2011

Sidney Rice se joint aux Seahawks

Les Hawks n'ont pas réussi à signer Matt Leinart mais ils ont mis le grappin sur un des meilleurs WRs sur le marché. Aussi: Steve Breaston s'en va à KC.

Rice s'est entendu avec l'équipe sur les termes d'un contrat de 5 ans d'une valeur de 41 M$ mais avec un montant garanti de «seulement» 18,5 M$. Parmi les sommes non garanties figureraient 3.5 M$ en clause de boni pour une participation au Pro Bowl.

En quatre saisons avec les Vikings, Rice n'a eu qu'une seule grosse année et ce fut avec Brett Favre en 2009. Il avait alors capté 83 passes pour 1312 v et 8 TDs. L'an dernier il a raté 10 matches et n'a capté que 17 passes pour 280 v et 2 TDs. On ne doute pas de son talent mais sa feuille de route n'est pas si épatante. Il n'a cependant que 25 ans alors il entre dans son «prime».

À Seattle, il se joindra à Golden Tate et Mike Williams pour former un trio de receveur intéressant. Reste à savoir qui sera le QB...

Dernière heure: les Chiefs se sont entendus avec l'ancien Cardinal Steve Breaston (WR). Il sera réuni avec son ancien coordonnateur offensif Todd Haley. Ce serait un contrat de 5 ans dont on ne connait pas la teneur monétaire.

Les gagnants et les perdants du lock-out

JR clôt le triste chapitre du du lock-out en nommant les gagnants et les perdants de ce conflit de travail.

-Les gagnants-

Les propriétaires : Depuis le début, c’était écrit dans le ciel ; les concessions allaient venir du côté des joueurs dans cette négociation. Même s’ils n’ont pas obtenu tous les gains qu’ils convoitaient (la saison de 18 matchs semble repoussée aux calendres grecques entre autres), ils ont imposé le point le plus important de leur agenda, soit la baisse de la part des joueurs dans le partage des revenus. Puis, en imposant un plafond salarial restrictif aux recrues, ils viennent finalement à bout d’un irritant majeur et de la source d’inflation principale des salaires ces dernières années. Tout ceci devrait permettre aux patrons d’économiser entre 300 et 450 millions par année.

Les joueurs de 5e et 6e année : Une des concessions faite aux joueurs touche l’autonomie. Il fallait auparavant attendre 6 ans pour devenir agent libre sans compensation. Maintenant, les joueurs seront libres comme l’air après 4 ans. Sachant que les carrières sont courtes dans le football, ceci permettra à bon nombre d’entre eux de monnayer plus adéquatement leurs meilleures saisons.

Les amateurs : A part Simon Bussières, levez la main ceux qui croyaient que le lock-out allait se régler si rapidement. Certains craignaient la perte d’une saison complète, beaucoup s’attendaient à ce que le conflit de travail retarde au moins le début de la saison d’un ou deux mois. Mais finalement, la saison régulière sera disputée en entier, et, avec l’ouverture des camps et la folie des agents libres, le lock-out ne sera plus qu’un mauvais souvenir sous peu. En plus la convention collective est valide pour les 10 prochaines années, ce qui nous assure de ne parler que du sport pendant longtemps.

Roger Goodell et DeMaurice Smith : Ça n’a pas toujours été beau, mais ultimement, ils ont fait le travail. Ils jouaient gros au plan personnel, les deux en étant à leur première négociation comme chefs de leurs groupes respectifs. Ils nous livrent une paix syndicale de 10 ans et une entente qui semble satisfaire les 2 parties (votes unanimes des 2 bords, moins Al Davis, mais il baigne dans le formol donc ça ne compte pas). Goodell, un commissaire populaire avant le lock-out retrouvera probablement une grande partie de son aura auprès des amateurs. Ces conflits tournent souvent en une guerre d’égos, ce que ces deux hommes qui n’ont guère d’atomes crochus ont su éviter. Le résultat étant qu’ils ont solidifié leur emprise sur leur emploi respectif.

Les joueurs qui touchent le salaire minimum : Mine de rien, 1000 des 1800 membres de la NFLPA touchent le salaire minimum, soit plus de la moitié des effectifs. La hausse annuelle de 10 % prévue de ce minimum leur fera certainement plaisir. De plus, les réductions de la charge de travail hors saison devraient en théorie limiter les blessures et prolonger les carrières.

Les retraités : Entre 900 millions et un milliard de dollars supplémentaires iront à la caisse de retraite, dont 620 millions pour les retraités d’avant 1993, des légendes qui n’ont pas bénéficié des salaires offerts aujourd’hui. La couverture médicale, tant des retraités que des joueurs actifs a aussi été bonifiée.

Robert Kraft : Je déteste les Patriots à m’en confesser et je continuerai de leur souhaiter tous les malheurs de la terre pour la saison qui vient. Mais on ne peut qu’admirer le travail accompli par leur propriétaire Robert Kraft dans ces négociations. Dans des circonstances personnelles douloureuses, il est celui qui a rapproché les 2 parties, celui qui a évité l’affrontement et facilité la conciliation. Il n’y a pas de doutes, à Boston, l’excellence vient du sommet de la pyramide. En ce sens, l’hommage senti que lui a rendu Jeff Saturday démontre la classe et le calibre de ces individus. Disons qu’on ne s’ennuie pas des coups de gueule de Chris Chelios ou Gérald Larose dans des moments comme ça.

-Les perdants-

Les recrues : Ce sont eux les grands perdants de ce lock-out. Dans la plus pure tradition syndicale, ce sont les nouveaux venus qui ont été sacrifiés et qui absorberont la grande majorité des réductions de salaires. Les premières évaluations font état que le salaire du premier choix 2011 Cam Newton n’atteindrait que la moitié de celui de son prédécesseur Sam Bradford. Bon, il devrait quand même empocher 35 millions de dollars, donc on ne versera pas de larmes pour le QB des Panthers, mais c’est quand même une diminution marquée. Elle est toutefois pleinement justifiée, les salaires des recrues (particulièrement les 15 premiers choix) atteignaient des proportions stratosphériques. La ligue compense un peu en abaissant d’un an la durée de ces contrats. L’autre difficulté pour les nouveaux venus est qu’ils n’ont pas eu d’entraînements officiels avec leurs clubs. Surtout pour ceux dont on attend un impact dès cet automne, ça fera beaucoup de matière à maîtriser en peu de temps.

Les équipes jeunes ou qui ont fait plusieurs changements: Malgré l’absence de camps formels, à peu près toutes les équipes se sont entraînées ensemble à l’initiative de leurs joueurs. Sauf qu’alors qu’une équipe comme les Saints a pu le faire sous la supervision d’un QB qui connaît le playbook par cœur, les équipes qui changent de système et/ou d’entraîneurs et qui confiront des postes importants à des recrues ont dû s’en remettre à des exercices généraux et à du team building. Des équipes comme Cincinnati ou Cleveland risquent d’avoir besoin de chaque minute du camp pour implanter leurs nouvelle philosophie, tandis qu’à Pittsburgh, Green Bay ou la Nouvelle-Orléans, ce sera « business as usual ».

Les propriétaires gratteux : Le plafond salarial a baissé, mais le plancher a augmenté, une clause à laquelle les joueurs tenaient beaucoup. Ainsi, les Bengals, Chiefs, Bucs et Browns de ce monde devront augmenter leurs dépenses, car 99 % du plafond salarial imposé de 120 millions de dollars et des poussières devra être dépensé en 2011 et 2012. Par la suite, cette somme descend à 95 %, ce qui est quand même une hausse significative sur la situation précédente.

Les faucons : C’est vrai que les patrons ont gagné sur le point qui leur importait le plus et c’est aussi vrai qu’il fallait casser la spirale vertigineuse des salaires depuis 2006. Mais les Jerry Richardson de ce monde, qui voulaient en profiter pour briser le syndicat des joueurs et abuser de la situation à leur avantage ont jappé fort au début, mais furent écartés de la suite des choses. Ce sont les modérés, Robert Kraft (Patriots), John Mara (Giants), qui ont pris les choses en main et les tenants de la ligne dure ont dû se résigner à plusieurs concessions.

Logan Mankins et Vincent Jackson : Il y avait 8 autres plaignants dans la cause juridique des joueurs contre les exemptions de la loi anti-monopole américaine dont jouit la NFL. Mais Mankins et Jackson sont ceux que la perception populaire a identifiés comme les barrières à un accord sur la fin. Peut être est-ce un vestige d’une époque révolue, mais les plaignants dans ces causes obtenaient des compensations dans les années 80. Non seulement Mankins, Jackson et leurs 8 collègues n’en ont pas reçues, leurs demandes les a fait passer pour des enfants gâtés et des individualistes. Ayant déjà fait la grève en 2010, ces 2 joueurs ont brûlé leurs bonnes grâces et n’auront pas d’autres choix que d’accepter le Franchise Tag qui leur a été accolé en 2011.

La UFL : Déjà qu’ils avaient retardé le début de leurs activités cette saison, ce règlement est le coup fatal pour la ligue un peu broche à foin. Leur seule chance de percer était d’espérer un long conflit dans la NFL pour espérer faire leur place auprès des maniaques de football. Ce ne sera pas le cas et la UFL ira rejoindre la USFL et autres XFL au cimetière des ligues bidon qui ont osé s’attaquer à la toute puissante NFL.

Les avocats de la défense partout aux USA : La levée du lock-out signifie le retour du code de conduite. Après un lock-out particulièrement mouvementé dans la chronique judiciaire, le retour du code devrait calmer les esprits un peu. La NFL a dit avoir l’intention d’appliquer des sanctions pour les transgressions commises durant le conflit de travail, mais ils ont probablement beaucoup d’autres chats à fouetter présentement. Aqib Talib remporte la palme du plus con durant cette période. Félicitations!!!

Et voilà, terminé le lock-out! La prochaine fois qu’on parlera de gagnants et de perdants, ce sera sur le gridiron, une perspective beaucoup plus agréable!

Encore un torrent de signatures…

Ike Taylor! Santonio Holmes! Donte Stallworth! Takeo Spikes! Et plus!

-On va se concentrer sur les « vraies ententes » car il y a pas mal de rumeurs et ça change vite. Pour les nouvelles plus fragmentaires, suivez-nous sur Twitter (@6vb) ou regardez la petite boite noire à droite de votre écran.

-On rappelle que tous ces contrats sont officieux jusqu'à vendredi. On imagine que toutes les ententes vont tenir la route mais on ne sait jamais.

-Le demi de coin Ike Taylor a signé un contrat de quatre ans avec les Steelers, une très bonne chose pour l’équipe. On peut présumer que Taylor a donné un petit rabais au club pour rester à Pittsburgh.

-Ce bon vieux Takeo Spikes (LB) a signé un contrat avec les Chargers. On sait que Spikes est probablement le meilleur joueur de la NFL à n’avoir jamais pris part aux séries. On peut donc présumer que les Éclairs rateront le détail pour deuxième saison de suite…Cela dit Spikes est un solide vétéran et on l’aime bien.

-Santonio Holmes reste avec les Jets, il signera un contrat de 5 ans. Les détails restent à venir. Bon coup du NYJ.

-Celle-là est encore plus officieuse que les autres mais on dirait que le secondeur Paul Posluszny quittera Buffalo pour Jacksonville. Il aurait signé un contrat de six ans. Le jeune homme n’a pas pu vraiment se faire valoir avec les Bills, ayant passé pas mal de temps sur la liste des blessés. Il a seulement 26 ans alors un nouveau départ pourrait lui permettre d’avoir une belle carrière.

-Les Redskins ont obtenu les services du DT Barry Cofield, ancien des Giants. Ils se sont aussi entendus avec Donte Stallworth (WR), anciennement des Ravens. Les Oiseaux Mauves ont donc laissé filer Derrick Mason, TJ Houshmandzadeh et Stallworth.. Ils devront faire confiance à Torrey Smith et Tandon Moss, deux jeunes sélectionnés en avril dernier.

-Les Cowboys ont retenu les services du OT Doug Free grâce à un contrat de 32 M$ pour quatre ans avec 17 M$ garantis. Ce gars-là était supposé être le maillon faible de la ligne des Boys l’an dernier et le voilà qui signe un méga-contrat.

-Le QB Tyler Thigpen quitte les Dolphins pour Buffalo où il secondera Ryan Fitzpatrick. Thigpen a occasionnellement démontré de belles choses par le passé mais ce fut ordinaire avec les Fins l’an dernier. Il sera un backup convenable.

-Les Texans ont resigné le WR Jacoby Jones (3 ans, 10.5 M$) et le OT Rashad Butler (2 ans, 3.8 M$)

-Les Bucs sont les premiers à avoir fait signer un contrat à leur premier choix en s’entendant avec le DE Adrian Clayborn. Les autres premiers choix devraient signer rapidement.




Pool 6VB mise au point

Un petit mot pour inviter ceux qui ont demandé une place dans une des ligues de s'inscrire le plus vite possible question de s'assurer d'une participation pour la saison à venir. La ligue 6VB1 est déjà complète et il reste encore quelques places pour 6VB2 et 6VB3. Mais plusieurs lecteurs qui ont demandé de s'inscrire ne l'ont toujours pas fait. Je ne réserve aucune place, c'est premier arrivé, premier servi et comme je reçois également des demandes de non-lecteurs de 6VB, certains risquent d'être déçus.

The Commish.

Hasselbeck prend le chemin de Nashville

Adam Schefter rapporte que Matt Hasselbeck a signé un contrat de plusieurs saisons avec les Titans.

Le vétéran de 35 ans aura donc la tâche de garder le fort pendant que le premier choix Jake Locker apprend le métier de quart-arrière dans la NFL. En présumant que les Titans ne paieront pas Hasselbeck trop cher, il s’agit d’une bonne décision. Il pourra diriger convenablement une attaque axée sur le jeu au sol et devrait être un bon mentor pour Locker. On présume que le contrat est « back-loaded » et que les Titans pourront s’en sortir facilement dans un an ou deux.

Hasselbeck a connu bien peu de succès au cours des trois dernières saisons mais les Seahawks étaient bien mal en point alors on ne peut le blâmer à 100%. Le Seattle n’a pas eu de jeu de course digne de ce nom depuis des lunes…L’ami Matt a toutefois brillé dans les séries contre les Saints et sa cote a augmenté en flèche. On aime le move.

Source: ESPN

Les Miettes du Mercredi: Matt Leinart, Marshall Yanda, Charles Johnson et plus...

Le festival des signatures continue...

-Les Seahawks ont renfloué (en théorie) leur position de quart-arrière en s'entendant avec Matt Leinart et Tarvaris Jackson. L'arrivée de Leinart est pleine de sens car il mérite une autre chance et il a connu énormément de succès avec Pete Carroll à USC. C'est possible que ça marche. Quant à Jackson, il se dirige vers un poste de #3 alors on ne s'étendra pas trop sur lui. Bonne chance aux Hawks car avec ces deux-là et Charlie Whitehurst, ils nageront dans l'incertitude à la position la plus importante.

-Les Ravens ont laissé partir plusieurs gros noms hier mais ils se sont assurés de garder le garde Marshall Yanda, un des joueurs cruciaux de leur attaque au sol. Toutes les sources habituelles identifient Yanda comme LA priorité des Ravens du côté des agents libres et en plus, c'est un roux barbu, un boni. Le contrat serait d'une durée de 5 ans pour environ 32-35 M$.

-Les Panthers ont réussi à garder leur pass-rusher #1 en s'entendant avec Charles Johnson sur les termes d'un contrat de 6 ans pour 72 M$. L'entente comprendrait un montant garanti de 30 M$. À seulement 25 ans, Johnson a déjà quatre saisons d'expérience dans la NFL et il a réussi 11.5 sacks du quart l'an dernier. Il a su remplacer Julius Peppers de belle façon.

-Le propriétaire des Bengals, Mike Brown, a réitéré qu'il n'échangerait pas Carson Palmer, considérant celui-ci comme étant à la retraite. Vieille tête de cochon. Plutôt qu'obtenir des choix au repêchage et améliorer l'équipe, il s'entête et fait sécher Palmer. Les tigrés ont eu deux saisons gagnantes en 20 ans et c'est pas pour rien.

-Fait incroyable: les Giants seraient en discussion avec Plaxico Burress pour que ce dernier effectue un retour à NYC. On va le croire quand ça va être signé.

-Sans surprise, les 49ers en sont venus à une entente d'un an avec le QB Alex Smith. Ce dernier aura donc une 13e chance de devenir le vrai #1 de l'équipe.

-Comme les Jets ne semblaient pas voir d'intérêt pour ses services, le vétéran garde Damien Woody a décidé de prendre sa retraite. C'était le NYJ ou rien pour Woody et il accroche ses spikes après 12 solides saisons dans la NFL. Il a pris part au Pro Bowl en 2002 et a remporté deux Super Bowls avec les Pats.

-Santana Moss (WR) a décidé de rester à Washington, étant l'heureux bénéficiaire d'un contrat de 3 ans d'une valeur de 15 M$. L'entente comporte 6 M$ garantis. C'est très bon pour un gars de 32 ans qui a tout de même connu une bonne saison 2010 avec 93 catches pour 1115 v et 6 TDs.

-Après avoir quasiment fait dérailler la nouvelle convention collective avec leurs petites exigences, voilà que Vincent Jackson et Logan Mankins ont décidé de signer leur franchise tender prestement et de se rapporter au camp de leur équipe. On gage qu'ils se sont fait parler dans le casque.



mardi 26 juillet 2011

McNabb se rapproche du Minnesota

Plusieurs sources rapportent que les Redskins et les Vikings se sont entendus sur les termes d'un échange qui enverrait Donovan McNabb au Minnesota. Le principal intéressé doit toutefois accepter un nouveau contrat assorti d'une solide diminution de salaire car les Vikes ne veulent pas lui donner les 12.5 M$ prévus à son contrat actuel. Il est loin d'être certain que McNabb acceptera cette situation, surtout si son agent croit qu'il y a d'autres équipes prête à lui offrir un poste de partant. Les Vikings l'utiliseraient essentiellement pendant qu'ils préparent Christian Ponder et si en plus, le salaire est médiocre...Une histoire à suivre.

Mouvements de joueurs en rafale

La saison des coupures est commencée en trombe!

Note: toutes les coupures deviendront officielles jeudi.

-Les Cowboys vont libérer le RB Marion Barber, le garde Leonard «Big Fellow» Davis et probablement le OT Mar Columbo. Un assez sérieux ménage…

-Les Giants vont libérer le centre Shaun O'Hara, un des principaux négociateurs de la NFLPA. Il a 34 ans mais devrait tout de même se trouver du travail.

-Les Packers vont libérer le secondeur Nick Barnett, sans surprise. L’ami Nick a joué seulement quatre matches l’an dernier en raison d’une blessure au poignet. Il est toutefois un solide LB, ayant déjà réussi 102 tackels et 3.5 sacks en 2007. À seulement 30 ans, il suscitera de l’intérêt.

-Les Pats vont se départir du LB Tully Banta-Cain, lui aussi âgé de 30 ans. On présume que c’est une décision à forte teneur financière car TBC est un favori de Bill Belichick. Il a réussi six sacks l’an dernier et il se trouvera une équipe rapidement.

-Mark Herzlich (LB, Boston College) était vu comme un prospect de premier ordre avant de tomber malade du cancer et d’être totalement ignoré lors du dernier repêchage. Il aura toutefois la chance de se faire valoir dans la NFL : les Giants lui ont fait signer un contrat.

Quelques rumeurs :

-Deux échos qui commencent à se faire persistants: Nnamdi Ashomuga avec le NYJ et Matt Hasselbeck avec les Titans. On serait évidemment intrigués de voir Ashomuga et Darrel Revis ensemble, on se demande bien ce qui arriverait. Est-ce que les adversaires courraient à chaque jeu? En plus, les Jets trouvent généralement le moyen de fitter plein de vedettes en-dessous du plafond…Pour ce qui est de Hasselbeck à Nashville, mettons que ce serait une bonne combinaison. Hasselbeck donnerait à Jake Locker le temps de s’acclimater et il pourrait diriger une offensive conservatrice axée sur Chris Johnson.

-DeAngelo Williams rencontrera les Panthers et voudrait demeurer avec l'équipe. On s’entend qu’il n’y a pas trop de demandes pour des RVBs coûteux alors Williams est peut-être mieux d’opter pour le confort du foyer.


-Les Broncos veulent échanger Kyle Orton rapidement, ils ont donc apparemment décidé de faire de Tim Tebow leur partant dès le début de la saison.

Les lectures sanitaires 6VB, édition du mardi

Le retour de la NFL nous amène un bel assortiment de lectures footballesques...

-Un excellent preview de la chasse aux joueurs autonomes par Bill Barnwell de Grantland. On a été intrigué pas son segment sur Matt Leinart.

-ESPN nous offre une liste d’épicerie équipe par équipe, très instructif…

-On est contents de lire notre buddy Don Banks écrire sur d’autre chose que des avocats et des lois du travail. Il nous décrit le chaos de mouvement de joueurs qui s’en vient.

-Le Mighty MJD du site Shutdown Corner nous dit comment Roger Goodell pourrait compenser les fans suite au lockout. Il y a une couple de bonnes idées…

-Mine de rien, il faut commencer à penser en fonction de nos pools, le site Gridrion Experts nous liste dix joueurs "cachés" qui pourraient exploser cette année.

-Peter King est de retour de vacances et Drew Magary démolit sa chronique de belle façon. C’est dans ces articles qu’on constate la magie du running gag.

-Hors sujet : le site Cracked nous offre deux listes de classiques du rock qui ne sont pas si bons que ça en réalité. On n’est pas d’accord avec tous les choix mais c’est une bonne matière à débat. Voici la liste #1 et la liste #2.



Pool 6VB, mise à jour

Les inscriptions vont bon train mais rassurez-vous, il reste encore de la place...

Du à la demande, nous aurons encore trois ligues cette année. Ainsi donc, voici les places disponibles et les dates de repêchage. Veuillez SVP vous assurez d'être dispo le soir du repêchage avant de vous inscrire dans une des trois ligues.

6VB1: 3 places dispo, repêchage le 7 août à 20h EDT
6VB2: 6 places dispo, repêchage le 10 août à 20h EDT
6VB3: 11 places dispo, repêchage le 11 août à 20h EDT

Pour participer, veuillez m'envoyer un courriel au savfredster@yahoo.ca en spécifiant la ligue qui vous convient. Je vous enverrai une invitation par la suite.

Fredster





Les Miettes du Mardi: Derrick Mason, Todd Heap, Jeff Saturday et plus...

Enfin, de l'actualité intéressante: les Ravens font le ménage, Saturday rend hommage à Bob Kraft et plus...

-Les Ravens ont annoncé à Derrick Mason (WR), Willis McGahee (RB) et Todd Heap (TE) qu'ils seraient libérés. On est étonnés de voir Mason tomber sous le couperet, surtout que les Oiseaux Mauves sont pauvres au poste de WR. Le bon veiux Derrick a 37 ans mais il a capté 61 passes pour 802 v et 7 touchés. McGahee aura 30 ans en octobre et il n'a pas été #1 depuis 2007, il se trouvera une job de backup abordable quelque part. Quant à Heap, il a 31 ans et quand il est en santé, il produit. On a l'impression qu'il sera en demande. Les Ravens changeront pas mal de visage sans ses joueurs.

-La liste des agents libres de la NFL est sortie et elle est ici dans toute sa splendeur.

-On n’en a pas parlé avant parce qu’on était en profond déni : il y avait une rumeur voulant que Brett Favre reviendrait au jeu avec les Eagles comme backup de Michael Vick. Voyons donc. Favre a un égo gros comme l’Afrique, pensez-vous qu’il va revenir comme substitut? Et les Eagles seraient bien naïfs de croire que Favre serait un backup discret et docile. En plus, le #4 exigerait sûrement un bon 10 M$ minimum et le plafond salarial est de retour alors…

-Les Bears ont libéré le vétéran punter Brad Maynard. On lui souhaite bonne chance.

-Les Jets et les Dolphins avaient coupé la paie de leurs employés lors du lock-out mais ils ont déjà entrepris de payer les sommes déduites. La manœuvre était douteuse mais au moins le staff a reçu son du.
 
-Tout indique qu'Alex Smith sera bel et bien de retour avec les Niners, les deux parties devraient s'entendre aujourd'hui. On a hâte de voir ce que Jim Harbaugh saura faire avec lui.

-Les équipes de la NFL ont reçu la permission de signer des agents libres non repêchés hier soir. On devrait donc avoir une longue liste de signatures aujourd'hui...
 
-Jeff Saturday, un des principaux négociateurs chez les joueurs, a rendu hommage à Bob Kraft, proprio des Pats. Selon Saturday, Kraft est un des principaux artisans de l’accord, continuant à négocier alors que son épouse était sur son lit de mort, elle est d’ailleurs décédée la semaine dernière. Un moment touchant.

Breaking sports news video. MLB, NFL, NBA, NHL highlights and more.



lundi 25 juillet 2011

Le lock-out est terminé

Il est à peu près temps. Le comité exécutif de la NFLPA a approuvé à l'unanimité la nouvelle entente de 10 ans et les activités normales reprennent demain. Les informations sont fragmentaires mais voici un "timeline" qui a de l'allure: Dès 10h mardi, les équipes pourront vraisembalement négocier avec tous les agents libres mais elles devront attendre à vendredi pour officialiser les contrats. Les joueurs repêchés en 2011 pourront toutefois signer leur contrat dès demain. On devrait donc passer une belle semaine avec un torrent de mouvements de joueurs. Fuck yeah. On se penchera sur les détails du contrat de travail un peu plus tard, présentement on boit du vin avec des Méli-Mélos au cheddar pour célébrer. Une détail intéressant: il n'y a pas de "opt out clause" alors on aura 10 ans de football sans interruption.

Pool 6VB

Avec la NFL qui reprend ses activités, c'est le temps de penser pool...

Nous reprenons donc le collier des ligues de fantasy 6VB entamées l'an dernier. Nous en avions 3 au total, avec des succès mitigés dus en grande partie à la négligence de certains managers qui ne s'occupaient pas de leurs équipes. Donc cette année, avant de vous inscrire, assurez-vous que vous aurez le temps de vous en occuper question de ne pas gâcher le plaisir des vrais poolers.

Nous utiliserons le système de Yahoo Sports qui est top notch. Pas besoin de nous proposer d'autres sites, on n'ira pas bon. Je vous donne donc les coordonnées de la ligue 6VB1. Certains poolers qui étaient avec nous l'an passé ont déjà reçu l'invitation mais il reste encore de la place. Dans tous les cas, c'est premier arrivé, premier servi. Si la demande est trop importante, nous créerons une autre ligue au besoin.

URL: http://football.fantasysports.yahoo.com/league/6vergesetlesbuts
ID: 155182
Password: pvercheval

Le repêchage se tiendra le 10 août à 20h.

Bonne saison à tous

Fredster

Des signatures dès aujourd’hui?

Adam Schefter d’ESPN rapporte que les comité exécutif de la NFLPA devrait approuver la nouvelle convention collective dès cet après-midi et que les mouvements de personnel commenceraient tout de suite après.

Les formations de la NFL pourraient donc faire signer des contrats à leur propres agents libres et entamer des discussions avec les agents libres sans restrictions des autres équipes dès aujourd’hui. Les transactions seraient aussi permises cet après-midi (Holy shit, on commence à être excités)

Le vrai marché des joueurs autonomes se mettrait donc en branle dès midi demain. Les contrats signés ne seraient en vigueur que le 2 août, pour des raisons administratives.

Les formations se rapporteraient ensuite au camp en vagues, à raison de 10 équipes mercredi, 10 jeudi et 10 vendredi. Les Jets et les Texans débuteraient leur camp dimanche.

Le cauchemar est quasiment fini.

La NFLPA devrait approuver la convention collective aujourd'hui -Mise à jour-

On essaie de ne pas trop s'enthousiasmer mais il y a de bonnes chances que le lockout prenne fin aujourd'hui.

La NFL et la NFLPA ont réussi à régler tous les points la nouvelle convention collective et le comité exécutif du syndicat devrait passer au vote au cours de la journée à Washington. Ce groupe sélect recommandera ensuite au représentant syndical de chaque équipe d'inciter ses coéquipiers à accepter les termes. Le reste des joueurs se présenteraient ensuite à leur équipe respective mercredi et/ou vendredi pour entériner la « recertification » du syndicat. Ils approuveraient ensuite le nouveau contrat de travail et les activité normales reprendraient tout de suite. Il est donc probable que la période de signature des agents libres commence samedi prochain. On a hâte et on se croise les doigts...

Source: ESPN

-MISE À JOUR: Jay Glazer nous dit ce matin que l'entente est essentiellement conclue et que le reste n'est que formalité. Il faudrait un embûche totalement inattendu pour faire dérailler le processus. Comme Glazer ne se trompe jamais, on commcne à être pas mal optimiste. Certains rapports veulent même que la saison des joueurs autonomes début demain.-

samedi 23 juillet 2011

Retour au sommet ou effondrement? Les receveurs de passes

Même si Roger Goodell et DeMaurice Smith sont engagés dans une ultime bataille pour savoir qui pisse le plus loin, commençons le party sans eux en parlant de la prochaine saison!

Dans cette série de 4 articles, nous braquerons les projecteurs vers des joueurs qui ont connu du succès en 2009, mais qui, pour toutes sortes de raisons, en ont bavé en 2010. Dans un sport où tout change si vite, doit-on y voir le début d’un déclin permanent, ou simplement une mauvaise année? Le monde du football ayant la mémoire courte, peut être dénicherez-vous dans ces chroniques quelques candidats sous-évaluées pour vos Fantasy League!

Débutons avec nos divas préférées, soit les receveurs de passes.

Des vétérans comme Chad Ocho Cinco et Randy Moss ont connu une annus horribilis en 2010 et pourraient avoir leur place dans cet article. Mais Stéphane Morneau a déjà chroniqué à leur sujet il y a quelques temps, donc nous ne nous répèterons pas.

Miles Austin

2010 : 69 réceptions, 1041 verges, 7 TD
2009 : 81 réceptions, 1320 verges, 11 TD

L’éclosion d’Austin à la 5e semaine de la saison 2009 fut spectaculaire. Le WR a profité de la blessure au décevant Roy Williams pour décrocher un rôle régulier qu’il a célébré avec une performance inouïe de 250 verges, incluant le TD de la victoire en prolongation contre les Chiefs. Il en a remis au match suivant amassant 171 verges en route vers une saison de rêve. En 2010, les attentes étaient immenses, surtout qu’Austin n’avait disputé essentiellement que 12 matchs en 2009 (seulement 81 verges amassées dans ses 4 premières rencontres). La nouvelle vedette de Dallas a débuté la saison en lion amassant plus de 100 verges à 3 reprises au cours des 4 premiers duels. Ça s’est gâté par la suite et le receveur fut très inconstant. Six fois, il n’a pas été foutu d’amasser 25 verges par la passe. La chimie avec Jon Kitna était inexistante et il n’a pas créé de longs jeux pour une équipe qui avait désespéramment besoin d’une bougie d’allumage. Beaucoup de WR ont été des étoiles filantes qui n’auront brillé qu’une saison, est-ce le cas d’Austin?

La prédiction : Le retour de Romo lui fera du bien. Il restera inconstant, mais devrait produire des stats semblables à celles de 2009.

Dallas Clark

2010 : 30 réceptions, 347 verges, 3 TD
2009 : 100 réceptions, 1106 verges, 10 TD

Oh que Peyton Manning s’est ennuyé de ce gars-là. D’accord, il n’est pas WR, mais plutôt un TE. Mais, il attrape des passes, et on ne le voit pas bloquer très souvent, donc il est à sa place dans cette liste. En 2009, Clark avait connu la saison de sa vie, ses 100 réceptions lui conférant le 5e rang dans la NFL (1er chez les TE) et une invitation au Pro Bowl. Avant même la blessure au poignet qui a mis un terme à sa saison à la semaine 6, les statistiques du vétéran étaient plus modestes en 2010. Se disant pleinement rétabli, Clark est prêt à revenir aider les Colts qui tenteront de disputer le Super Bowl à domicile. Par contre, il semble improbable que le TE produise au même niveau qu’en 2009. Pierre Garçon et Austin Collie étaient des recrues à cette époque, ils auront plus de ballons en 2011. Tout comme le TE Jacob Tamme, qui a accompli un boulot honnête en remplacement de Clark, ce qui lui vaudra bien une petite part du gâteau.

La prédiction : Clark aura une bonne saison, mais n’atteindra pas les sommets de 2009. Disons dans les 800 verges avec 7-8 TD.

Larry Fitzgerald

2010 : 90 réceptions, 1137 verges, 6 TD
2009 : 97 réceptions, 1092 verges, 13 TD

Surprenant n’est-ce pas? Desert Fitz a obtenu plus de verges en 2010 avec un armada de pieds de céleri pour lui lancer la balle qu’en 2009 avec Kurt Warner. Par contre, ses touchés sont en chute libre, tout comme son impact sur les parties. Sans compter qu’il avait obtenu plus de 1400 verges en 2007 et 2008 et que jusqu’à l’an dernier, un très bon équipier (Anquan Boldin) avait droit à sa part de ballons. Alors, pour 2011 ? Tout dépendra de qui dirigera l’attaque dans la plus belle destination golf des USA. Celui que l’auteur de ces lignes considère comme le meilleur WR de la NFL a prouvé sa valeur on obtenant une solide saison malgré des QB atroces. Il semble certain qu’il y aura amélioration dans ses statistiques cet automne.

La prédiction : Sa saison 2010 est le plancher. Si le jello prend avec Kevin Kolb (en supposant que les rumeurs se confirment), le plafond pourrait avoisiner son extraordinaire saison 2008.

Vincent Jackson

2010 : 14 réceptions, 238 verges, 3 TD
2009 : 68 réceptions, 1167 verges, 9 TD

Nous le voyons en cette fin de lock-out et nous l’avons vu l’an passé, Jackson est représenté par un groupe de chacals parmi les plus agressifs de la ligue. En quête d’un nouveau contrat, il a donc fait une grève aussi stupide qu’inutile qui lui a coûté une demi-saison. En y ajoutant une suspension de 3 matchs, il n’a disputé que 5 rencontres en 2010, son absence étant un des facteurs qui a coûté aux Chargers le championnat de division. Sa production fut très ordinaire durant ces 5 matchs, mais Jackson est un receveur intelligent qui devrait profiter de 2011 pour retrouver son niveau d’antan, surtout qu’il deviendra agent libre à la conclusion du calendrier. Il ne faut pas oublier que Philip Rivers a obtenu plus de verges que quiconque par la passe l’an dernier, et ce malgré des absences prolongées de Jackson, Malcom Floyd et Antonio Gates. Le jeu au sol étant incertain, le ballon devrait encore voyager beaucoup par la voie aérienne à San Diego.

La prédiction : Osons espérer que ses agents ne trouveront pas une autre façon de voler le spectacle. Sinon, Jackson reproduira ses stats de 2009.

Sydney Rice 

2010 : 17 réceptions, 280 verges, 2 TD
2009 : 83 réceptions, 1312 verges, 8 TD

Lui c’est une énigme. En 2 campagnes avant l’explosion de 2009, Rice n’avait accumulé qu’un famélique total de 550 verges sous Tavaris Jackson. Mais l’arrivée de Brett Favre dans les villes jumelles a propulsé Rice parmi l’élite et c’est au Pro Bowl qu’il a terminé son année de rêve. 2010 fut plus cauchemardesque, Rice manquant 10 parties pour cause de blessure. A son retour, le vieux Brett était reparti avec sa marchette et Rice est durement retombé de son piédestal. Il faut dire qu’avec Jackson comme QB, les touchés sont toujours plus difficiles à aller chercher! Rice sera vraisemblablement agent libre lorsque le lockout prendra fin, donc il n’est même pas certain qu’il revienne au Minnesota. S’il revient, on ne sait pas encore qui lui lancera la roche, mais il faut savoir que Percy Harvin aura plus de ballons qu’en 2009. Est-ce que Rice est vraiment un WR dominant ou si la chimie qu’il a développée avec Favre ne peut être recréée avec un autre QB ?

La prédiction : Tant qu’on ne sait pas où il jouera, c’est impossible de se prononcer, mais les chiffres de 2009 seront difficiles à reproduire. Quelqu’un paiera probablement trop cher pour les services de ce WR.

-ARTICLE ÉCRIT PAR JR-

vendredi 22 juillet 2011

L’origine du nom des équipes de la NFL : la NFC Sud

Domanick43 termine aujourd’hui a série estivale sur les noms d’équipes. Une dernière fois, vous allez pouvoir découvrir les noms auxquels certaines Franchises ont échappé, mais aussi les cheminements qui ont fait que certains noms ont été choisis…

Atlanta Falcons : En 1965, juste avant que la concession ne voit le jour, les Dirigeants de la future équipe d’Atlanta lancent un concours afin de trouver un nom. 1 300 votes sont enregistrés pour un total de 558 noms différents. Le nom de “Falcons” revient à plusieurs reprises, mais ne se détache pas suffisamment pour être entériné si rapidement. Un argument va néanmoins faire pencher la balance en faveur de ce nom. Il est apporté par une certaine Julia Elliott, qui exerce le métier de professeur de se secondaire dans la ville de Griffin en Georgie. Elle déclare en effet : “Le Faucon est fier et digne, il a un grand courage et beaucoup de combativité. Il ne lâche jamais sa proie. C’est implacable. Tout cela convient parfaitement à la tradition sportive”. Devant de tels arguments, le nom est définitivement confirmé quelques jours plus tard par le Front Office. Une bonne décision lorsque l’on prend connaissance des autres suggestions : “Knights”, “Bombers”, “Rebels”, “Crackers”, “Trashers”, “Lancers”, “Firebirds”, “Firenuts”, et même les “Awesome Guys”…

Tampa Bay Buccaneers : Un mois seulement après l’annonce de la création de la Franchise en 1976, un conseil consultatif examine près de 400 noms différents, tous proposés par le biais d’un jeu-concours organisé par une radio de la ville. C’est le nom de Buccaneers qui est retenu devant deux autres sérieuses propositions : les “Buzzards” et les “Sea Horses”. A noter que d’autres noms aussi significatifs qu’étranges ont été proposés, comme par exemple celui de “Mafia”. S’agissant de ce dernier Nickname, on se dit que l’on a tout de même échappé au pire… En effet, si ce nom aurait pu trouver un certain écho auprès des Fans, le nom de Tampa Bay Mafia n’aurait certainement pas plu au commissaire de l’époque, ni aux suivants d’ailleurs…

New Orleans Saints : En 1966, la NFL annonce dans un communiqué qu’une nouvelle Franchise va voir le jour en Louisiane, à Nouvelle-Orléans. Cette annonce est faite le 1er novembre, le jour de la Toussaint, “All Saints” en Anglais. Un premier élément de réflexion juste avant qu’un concours ne soit organisé auprès des Fans de la ville… Le nom de Saints y est proposé en masse. Ce Nickname aurait tout de même certainement été choisi – date ou non – en raison de la chanson phare de la capitale mondiale du Jazz, “When the Saints Go Marching In”. Un nom de Franchise NFL qui est donc l’un de ceux à vraiment couler de source.

Carolina Panthers : En 1995, une nouvelle équipe d’expansion voit le jour en Caroline du Nord. Le président Mark Richardson, fils du propriétaire de la Franchise Jerry Richardson, choisit seul le nom de Charlotte Panthers (avant que certaines exigences financières n’obligent l’équipe à se renommer Carolina Panthers). Mark Richardson est également à l’origine des trois couleurs de l’équipe, le bleu, l’argent et le noir, arguant qu’il devait y avoir une certaine “synergie” entre le nom et les couleurs. Il n’a cependant jamais expliqué ce qui l’avait poussé à choisir ce nom. Les observateurs supposent tout de même qu’il cherchait avant tout, comme pour toutes les autres Franchises, à donner un côté agressif à son équipe.


Les proprios tentent d’en passer une vite aux joueurs

Les propriétaires ont entériné la nouvelle proposition de convention collective mais ils ont fait quelques modifications qui ont déplu aux joueurs.

Roger Goodell a donc obtenu la quasi-unanimité des proprios sur la nouvelle entente, 31 d’entre eux votant en faveur. La seule exception : ce bon vieux Al Davis des Raiders. Le Silver and Black s’est abstenu de voter en raisons de «profondes divergences d’opinion aux points de vue football et économique ». On veut bien mais dans le fond, quand Crazy Al a vu que ça s’Alignait vers un vote 32-0, il a du s’abstenir juste pour contrarier les autres. Vieux tabarnak.

Malheureusement, les sympathiques propriétaires ont cru bon de faire quelques ajouts dont la NFLPA ignorait l’existence. Il y aurait entre autres un système de partage de « revenus supplémentaires » qui n’aurait pas été discuté avec les joueurs. Ce développement inattendu a évidemment causé bien des remous et éliminé la possibilité que les joueurs se prononcent sur l’entente hier. On se demande bien ce que les milliardaires avaient en tête en modifiant l’entente. Pensaient-ils que les joueurs ne s’en apercevraient pas? On blâme Jerry Richardson qui devait avoir envie d’insulter les joueurs un peu plus.

Quelques faits saillants de la nouvelle entente telle qu’approuvée par les proprios :

-Durée de 10 ans ferme, sans optionspour y mettre fin avant (Die

-Plafond salarial de 120,375 millions $ en 2011

-Les équipes devront dépenser 99% du montant du plafond salarial en salaires. Certaines formations devront dépense pas mal plus qu’avant… Le taux descendra cependant à 95% en 2013.

-Les joueurs recevront 55% des revenus des médias nationaux, 45% des revenus de NFL Ventures (commandites) et 40% des revenus locaux.

- Réduction de la longueur du programme hors saison de cinq semaines et du nombre d'activités d'équipe de 14 à 10.

- Limiter le nombre d'entraînements avec contacts complets pendant le calendrier préparatoire et pendant la saison régulière.

- Possibilité pour les joueurs actifs de conserver le plan d'assurances médicales toute leur vie.

- Maintien du nombre de matches actuel au moins jusqu’en 2013.

- 900 M$ en bénéfices pour les anciens joueurs

- Contrats de quatre ans maximum pour les joueurs repêchés avec une structure salariale encore un peu floue.

Malgré les embuches rencontrés cette semaine, il semble possible que les joueurs passent au vote pour vrai aujourd’hui. Cela dit, la ligue a du annuler le Hall of Fame Game qui devait avoir lieu le 7 août. On souhaite qu'il n'y ait pas d'autres annulations.


jeudi 21 juillet 2011

L’origine du nom des équipes de la NFL : la NFC Est

Domanick43 décortique aujourd’hui le cheminement intellectuel des propriétaires qui ont choisi les noms des équipes de la NFC Est. Une division intéressante, riche en anecdotes, qui nous fait découvrir les usages en vigueur à une époque pas si lointaine…

Dallas Cowboys : Ce nom vous semble certainement couler de source pour l’équipe Texane, il est pourtant bon de savoir que la concession a bien failli s’appeler les Rangers ! En effet, baptisée provisoirement “Steers” juste après sa création, l’équipe décide de trouver un nom définitif quelques semaines plus tard. Et c’est le nom de “Rangers” qui est choisi et entériné… mais pas pour longtemps. En effet, dans le même temps, une équipe de baseball de ligue mineure fait savoir qu’elle porte déjà ce nom, mais qu’elle est disposée à le céder, car elle doit être dissoute avant le début de la saison de Football 1960. Contre toute attente, l’équipe de Baseball décide de jouer un an de plus, et la Franchise de Dallas se voit contrainte de choisir un autre nom pour éviter toute confusion. Clint Murchison Jr. et Bedford Wynne, deux des propriétaires de l’époque, se mettent alors d’accord sur le nom de “Cowboys”. Un choix par défaut qui nous paraît pourtant aujourd’hui judicieux. Le nom de Rangers est évidemment aujourd’hui utilisé par l’équipe du baseball majeur évoluant à Arlinton, à côté de Dallas.

Philadelphia Eagles : La Franchise NFL des Frankford Yellowjackets, fondée en 1924, joue dans la ville de Philadelphie depuis sa création. Cependant, lorsque Bert Bell et Lud Wray arrivent à la tête de l’équipe et qu’ils décident d’installer une grande Franchise à Philadelphie en 1933, ils décident de changer le nom. A cette époque, le pays peine à se relever de la la Grande Dépression, et le nouveau Président Franklin D. Roosevelt vient d’instaurer le programme du “New Deal” au travers de la National Recovery Administration. L’emblème de cet organisme pour le redressement industriel national n’est autre qu’un aigle. Bert Bell décide alors d’appeler son équipe les Eagles, d’abord en hommage au programme, mais aussi car il pense que son équipe a également besoin d’un “New Deal” pour conquérir la Ligue.


New York Giants : En 1925, le propriétaire Tim Mara “offre” à New York sa toute première équipe professionnelle de Football, pour une somme avoisinant les 550$ Un investissement rentable ! Il choisit seul le nom de sa Franchise et décide de l’appeler “Giants” puisque son équipe jouera sur le « Polo Grounds », terrain de l’équipe des Giants du baseball majeur. (dont le nom provient de la taille « géante » des bâtiments de la ville). Bien que difficilement compréhensible de nos jours, la pratique était à l’époque monnaie courante et les exemples sont légion (New York Yankees, Brooklyn Dodgers, Cleveland Indians, Cincinnati Reds, Detroit Tigers…). On a ad’ailleurs longtemps appelé l’équipe de football les « New York Football Giants ». Si l’équipe de Baseball a aujourd’hui quitté le Big Apple pour San Francisco, l’équipe de Football est elle devenue une véritable institution à New York.

Washington Redskins : En 1932, George Marshall et plusieurs autres actionnaires acquièrent une concession dans la NFL, et lui donnent le nom de Boston Braves, le même nom que l’équipe de Baseball locale, avec qui ils partageront le stade. Malheureusement pour la nouvelle Franchise, la première année est désastreuse d’un point de vue financier. Marshall décide alors de faire jouer son équipe au Fenway Park afin de lui redonner un certain élan. Il en profite aussi pour changer le nom, et là deux théories s’opposent. La première veut que Marshall, qui souhaitait se démarquer de l’équipe de Baseball des Red Sox tout en intégrant une consonance qui rappellerait leur nom, ait choisi Redskins. La seconde, qui semble être pour les experts plus proche de la réalité, veut que Marshall ait voulu rendre hommage au Coach de l’équipe William Henry « Lone Star » Dietz, qui avait du sang indien dans les veines. Quoi qu’il en soit, le nom sera gardé au moment du déménagement à Washington en 1937, même si certains groupes de descendance Indienne se plaignent encore aujourd’hui du coté offensant et stigmatisant de ce nom.



Qu’est-ce qui se passe avec le vote des joueurs?

Les membres de la NFLPA n’ont pas voté sur la nouvelle convention collective hier et on ne sait trop s’ils le feront aujourd’hui.

D’un côté, Chris Mortensen d’ESPN rapporte que le comité exécutif du syndicat des joueurs croit que les joueurs pourraient passer au vote aujourd’hui. Son collègue Sal Paolantonio dit quant à lui que Roger Goodell a déjà les 24 votes de propriétaires requis pour faire passer l’entente. Fait qu’il y a ça de bon.

Du mauvais côté de la médaille, le représentant syndical des Seahawks, Chester Pitts, nous dit qu’il faudra encore deux semaines pour conclure une entente. You have GOT to be kidding. Pitts était au meeting du comité exécutif alors il est au courant, reste à savoir s'il tente de brouiller les pistes avec cette déclaration.En plus, les récalcitrants Vincent Jackson et Logan Mankins persisteraient à demander 10 M$ pour le préjudice subi lors de la saison sans plafond. Il se peut qu’il soit impossible de régler la poursuite anti-trust sans avoir satisfait les caprices de ces messieurs et si la poursuite reste en vie, il ne peut pas vraiment y avoir de nouveau contrat de travail.

Il y a une certaine urgence pour les deux parties car si une entente n’est pas conclue rapidement, il faudra couper dans les matches pré-saison. Les revenus de la ligue sont estimés à 200 M$ par semaine de matches hors-concours alors les joueurs perdraient quelque chose comme 96 M$ si une semaine devait être annulé. Le Hall of Fame Game est prévu pour le 7 août et mine de rien c’est dans 17 dodos…

Le 21 juillet était cité comme une date magique il y a quelques jours et on est rendus là…

mercredi 20 juillet 2011

On passe au vote -Mise à jour-

Les joueurs de la NFL voteront sur la proposition de nouvelle convention collective aujourd’hui. Mise à jour: on s'est réjoui trop vite, le vote est retardé.

Selon Adam Schefter d’ESPN, la NFLPA est entrain d’informer les délégués syndicaux de toutes les équipes pour que les joueurs puissent voter de façon éclairée. Si les joueurs votent en faveur de l’entente, les proprios voteraient à leur tour demain. Le président su syndicat Kevin Mawae a toutefois précisé que les joueurs ne sentaient pas de pression pour en venir à une entente rapidement, qu’ils prendraient le temps qu’il faut pour avoir un deal équitable. Gageons toutefois que le tout sera accepté assez rapidement. Il ne semble pas que les sparages de Manning. Brees et al n’aient pas fait dérailler les choses outre mesure.

Nos confettis sont prêts…


Des vedettes se mettent les pieds dans les plats

Quatre gros noms cités dans la poursuite anti-trust de la NFLPA ont supposément fait des demandes qui ont contrarié les autres joueurs.

Petite mise en situation: quand la NFLPA a déposé sa poursuite anti-trust contre la NFL en mars, 10 joueurs était nommés comme plaignants : Tom Brady, Drew Brees, Peyton Manning, Vincent Jackson, Logan Mankins, Osi Umeniyora, Mike Vrabel, Ben Leber (LB, Vikings), Brian Robison (DE, Vikings) et Von Miller (pas encore repêché à l’époque). Ces joueurs ont donc «prêté leur nom» au syndicat dans le cadre de cette poursuite. Plusieurs médias rapportaient hier que certains d’entre eux ont décidé de tenter de monnayer leur implication dans ce dossier.

On apprenait au cours de la journée d’hier que Logan Mankins et Vincent Jackson avaient demandé de devenir agents libres immédiatement (donc soustraits au franchise tag) ou de recevoir un montant de 10 M$ pour les revenus perdus lors de la saison 2010 disputées sans plafond salarial. C’est clair que les deux hommes ont perdu la possibilité de toucher un contrat à long terme en perdant leur autonomie lors de la saison sans plafond mais ils ne sont pas les seuls et ça prend pas mal de front pour faire une telle demande.

Pire encore : Peyton Manning et Drew Brees, qui ont déjà signé des contrats à long terme et n’ont subi aucun préjudice lors de la saison sans plafond, ont eu le culot de demander une exemption «à vie» du franchise tag. Manning deviendrait ainsi joueur autonome sans compensation immédiatement et Brees aurait le même privilège après la saison 2011. Vous comprendrez que ça déraillerait les plans de leur équipe respective.

Les réactions à ces demandes furent vives et les membres du comité de négociation de la NFLPA sont apparemment furieux après les joueurs en question. Les représentants des quatre lascars se sont dépêchés de dire qu’ils ne voulaient pas de traitement spécial, bla bla bla, disant que c’était des ragots mais le dommage était fait côté relations publiques. Ça donne une impression de dissension et d’individualisme au sein des joueurs et ça pourrait leur nuire au cours des négos. Il semble que la NFLPA ait décidé de ne pas demander d’arrangement spécial pour les «prête-noms» de la poursuite et cette histoire ne devrait pas dérailler une éventuelle entente. Il y a cependant quelques agents qui ont mal évalué la réaction face à de telles exigences…