jeudi 30 juin 2011

Le Super Bowl est dans 10 jours… en Italie!

Si je vous parle de l’Italie, vos premières pensées iront sans doute vers les pâtes, le soleil ou les chaudes italiennes. Sportivement, vous évoquerez Ferrari ou le soccer. Mais le football? Le « football americano » je veux dire? Eh bien oui, comme les habitués du romancier américain John Grisham le savent déjà, on joue au foot (le vrai) dans le pays en forme de botte!

Grisham, dont les premiers romans ont été adaptés pour le cinéma dans les années 90 (La Firme, L’Affaire Pélican…) raconte ici l’histoire d’un QB réserviste dans la NFL qui, suite à une performance lamentable qui le transforme en risée nationale, s’exile en Italie pour y poursuivre sa carrière. Rick Dockery se retrouve donc dans la ville de Parme vec les Panthers de la NFL Italie. Le roman suit ses péripéties d’américain du Midwest perdu dans un pays étranger et sa saison de football avec les Panthers. Comprenez qu’on est loin d’un Shakespeare, mais c’est une petite lecture facile par un bel après-midi d’été affalé dans un hamac mettons… Si vous lisez en anglais, je vous suggère la version originale (Playing for pizza), car la traduction française (La revanche) nous vient du vieux continent et les termes de football sont…. différents!! Vous ne comprendrez rien, mais vous rirez!!

Même si l’histoire de Grisham est une fiction, il est intéressant de savoir que les Panthers de Parme, et la NFL Italie existent bel et bien. Le calibre est ordinaire, il manque quelques verges aux terrains, car ils sont d’abord pensés pour du rugby et les italiens ne reçoivent comme paie que la pizza et la bière d’après-match (d’où le titre du livre d’ailleurs). N’empêche que malgré la disparition de la NFL Europe dans l’indifférence totale, c’est le fun de savoir qu’on joue au football dans les vieux pays! D’ailleurs, l’équipe de Parme a atteint une telle notoriété depuis la publication du roman, qu’elle a dû traduire son site web en anglais et que certains de ses membres ont été invités d’honneur des Aggies de Texas A&M lors d’un match local contre Oklahoma!

Sur le terrain, les Panthers ont atteint le Super Bowl Italien suite à une victoire de 59-40 contre les Éléphants (lol!) de Catane (en Sicile). Parme affrontera donc les Warriors de Bologne le samedi 9 juillet en grande finale.

Les intéressés à en connaître davantage sur les aléas du football americano en Italie peuvent se rabattre sur les journaux. Un des entraîneurs de Parme interviewé par Grisham dans la cadre de l’écriture du roman raconte la préparation du bouquin tandis qu’un autre coach de l’Arizona celui-là fait un compte rendu coloré de son expérience à Milan. Fun stuff.

Plus facile au niveau de la langue pour les joueurs québécois, une ligue professionnelle existe aussi en France. D’anciens universitaires d’ici vont y vivre une belle expérience de quelques mois et ce serait un ancien de McGill qui aurait été choisi joueur le plus utile de la saison française. La toile ne regorge pas d’informations au sujet de la ligue de l’Hexagone, peut être que nos lecteurs français pourront nous renseigner. En tout cas, à en juger par cette photo en provenance du site web des Centaures de Grenoble, le sport compte de nombreux partisans.


Alors, à quand les voyages organisés pour aller voir du football américain en Europe??

-Article écrit par JR-

mercredi 29 juin 2011

Les Futures Stars de la NCAA: Marcus Lattimore

Wallette nous présente aujourd'hui une jeune RB de Caroline du Sud qui devrait faire des flammèches en 2011.

Marcus Lattimore
Position: RB
Collège: South Carolina
Grandeur: 6’00’’
Poids: 231 lbs

Mine de rien, Lattimore est le quatrième joueur que je vous présente et c’est le quatrième provenant de la SEC. On dira ce qu’on voudra, mais cette division recrute bien, développe bien et demeure au sommet de la NCAA.

Je vous parle souvent de porteur de ballon lors de ces chroniques. Malheureusement, il est plutôt rare de voir les joueurs connaître autant de succès et aussi longtemps rendu dans la grosse ligue. On sait que la durée moyenne d’une carrière de RB dans la NFL est d’environ 2,6 ans. Les blessures sont grandement responsables de tout ça. Cela dit, Marcus Lattimore est un costaud. Avec ses 231 livres il est moins à risque de se faire démolir qu’un petit RB comme Michael Dyer (5’09’’-206lbs).

Lors du recrutement de 2010, Lattimore était vu comme le meilleur prospect à la position de RB et le 2e meilleur au pays, toute position confondues. Il était naturellement vu comme un joueur 5 étoiles. Le jeune de la Caroline du Sud n’a pas reçu beaucoup d’offre, car il avait clairement spécifié le souhait de jouer pour les GameCocks (NDLR: haha, Cocks) de South Carolina. Il a quand même visité Auburn, Oregon et Penn State avant de revenir à son premier choix.

En 13 rencontres lors de son année Freshman, il a accumulé 1197 verges en 249 courses avec un impressionnant total de 17 TDs. Le 13 novembre dernier, il avait accumulé 212 verges et 3 majeurs contre les redoutables Gators de la Floride. Son étoile était déjà allumée avant ce match, mais disons que cette performance à lancé la légende de Lattimore. Le jeune homme est rapide pour sa carrure et il est difficile à plaquer une fois rendu dans la secondaire.


Lattimore devrait se rendre éligible pour le repêchage de 2013. Il sera intéressant de voir s’il pourra faire remonter la cote des porteurs de ballon en première ronde.

Fait marquants et trophées :

•Joueur Jr de l’année au secondaire (2008)
•M. Football en Caroline du Sud (2009)
•All-American au secondaire (2009)
•All-American 2e équipe NCAA (2010)

Les lectures sanitaires 6VB, édition du mercredi

Marv "Filthy Pervert" Albert et George "Grand Old Man" Blanda sont les vedettes de cette édition des lectures..

-Notre vieux copain Marv Albert fera un retour triomphal à la description de la NFL cet automne mais il a effectué une longue traversée du désert après un sensationnel scandale sexuel. Deadspin nous fait revivre cette scabreuse histoire.

-Amateurs de statistiques avancées, en voici une pas pire : le passer rating differential. Assez intéressant.

-Issu de la voute de Sports Illustrated, une brève autobiographie de George Blanda, un des joueurs les plus célèbres de l’histoire de la NFL. On apprend à connaitre une époque révolue...

-Le toujours excellent Mike Tanier a suivi des joueurs de ligues très mineures pour connaitre leur motivation à continuer leur «carrière» footballesque. Captivant.

-Un Top 10 ESPN un peu différent : Jeffrey Chadiha nous identifie le meilleur plaqueur, le WR avec les meilleurs mains, etc…Il y a des choix étonnants, entre autres dans la catégorie meilleur leader.


mardi 28 juin 2011

Les Miettes du Mardi: Terrell Owens, Hines Ward et plus...

T.O. passe sous le bistouri, Ward honoré pour une étrange raison et plus...

-Plusieurs sources rapportent que Terrell Owens a subi une opération chirurgicale pour une déchirure à l’ACL la semaine dernière. Le volubile WR se serait blessé lors du tournage d’une émission pour la chaine VH1. Cette blessure le gardera sur le carreau jusqu’à la mi-novembre au mieux. C’est évidemment une très mauvaise nouvelle pour un agent libre de 37 ans. Ça pourrait bien être la fin pour T.O., un gars qui aura connu une fulgurante carrière malgré sa personnalité douteuse.

-Même si on semble plus près que jamais d'une nouvelle convention collective, les avocats des joueurs semblent être disposés à brasser encore plus de marde. Les Maitres Jeffrey Kessler et Jim Quinn, experts en loi antitrust, ont rencontré leurs clients hier pour leur dire de ne pas se laisser faire par les proprios et de continuer la bataille. C'est clair que ces gars-là doivent faire une méchante passe d'argent avec le lockout, on espère que les joueurs ne les écouteront pas...

-Cela dit, les joueurs et les proprios reprennent les négociations aujourd’hui au Minnesota alors il n’y a pas que de mauvaises nouvelles.

-La ville de Pittsburgh honorera Hines Ward pour sa victoire à Dancing With The Stars. Il y aura un rallye devant le conseil municipal jeudi pour célébrer les prouesses dansantes du souriant receveur de passes. Assez loser mais on se rappelle vaguement qu'il y avait eu une parade à Quebec City suite à la série Québec-Montréal...

-Les Jets ont libéré Jason Taylor plus tôt cette année pour éviter de payer son gros salaire mais le bellâtre serait quand même intéressé à revenir avec l'équipe. On doute que les Jets soient intéressés car la faiblesse de leur défensive l'an dernier était l'incapacité de créer un pass rush avec seulement quatre joueurs. On a l'impression que Taylor faisait partie du problème et pas de la solution.

-Pat White, l’ex-possible-star-de-wildcat des Dolphins, se retrouve avec les Destroyers de la Virginie dans la UFL. On lui souhaite bonne chance mais on trouve qu’il serait excellent sur les grands terrains de la CFL.

-Selon le Sports Business Journal, la NFL serait en train tâter le pouls de ses partenaires télévisuels par rapport à un éventuel package de matches du jeudi soir. On ne sait trop en quelle année ce serait mis en branle mais il semble que le NFL Network garderait les matches du jeudi en fin de saison et qu’n nouveau contrat serait signé pour ceux du début de saison…Intrigant.



lundi 27 juin 2011

Avec du recul : Évaluation des repêchages passés - AFC Nord

Le football professionnel organisé est né en Ohio. Dès le début pour Cleveland et très tôt pour Cincinnati, ces villes ont été représentées dans le circuit (ironiquement par les Indians et les Reds respectivement!!). Les habitants de cet état considèrent ce sport un peu comme le leur et l’expression « Ohio Football » traduisait leur fierté…. jusque dans les années 80!!! Depuis, c’est la galère. Allons voir si les derniers repêchages dans l’AFC Nord leur donne une raison d’espérer!

Ravens de Baltimore :

2008 : Baltimore a frappé 2 grands coups offensifs avec ses premières sélections de 2008 en mettant la main sur le QB Joe Flacco (1ere ronde) et le RB Ray Rice (2e ronde). Si Flacco conserve ses détracteurs (présent!!), il faut tout de même reconnaître qu’il a mené les siens à 3 participations consécutives aux séries et que c’est un bon « game manager », dont le ratio TD-Int en carrière (60-34) est très potable. Mais au sein d’une équipe à maturité, il devra hausser son jeu d’un cran dans les moments importants pour se hisser parmi l’élite. De son côté, Rice y est déjà. Sa campagne 2010 fut productive, mais elle est éclipsée par une saison 2009 où il a accumulé plus de 2000 verges totales et 8 TD, ce qui lui a valu une invitation au Pro Bowl. On n’oublie pas non plus sa course sur le premier jeu du match éliminatoire contre les Pats. Le reste de l’encan a produit des réservistes tels que Oniel Cousins (3e ronde – LT), Tom Zbikowski (3e ronde – S), Tavares Gooden (3e ronde – LB) et Haruki Nakamura (6e ronde –S). Du lot, on félicite Zbikowski qui a trouvé une façon originale de s’occuper durant le lock-out.

2009 : Il semble que le flair réputé du DG Ozzie Newsome était sorti prendre une bière lors du repêchage 2009. Son premier choix, le LT Michael Oher fut très bon du côté droit comme recrue, mais la vedette de cinéma a eu plus de difficulté cette année à protéger le « Blind Side » (s’cusez, elle était facile!) de Joe Flacco en 2010. N’ayant pas d’autres options, les Ravens espèrent qu’Oher progressera dans ce même rôle en 2011. Le reste de l’encan ne passera pas à l’histoire, le 3e choix Ladarius Webb (CB) étant le plus connu. Il a eu sa chance de s’imposer comme partant l’an passé, mais ce fut un échec, et c’est contre lui que Ben Roethlisberger a attaqué en fin de match éliminatoire pour briser l’égalité. Dannell Elerbe (LB) s’est amené comme agent libre non repêché pour se tailler un poste comme réserviste, ce qui est mieux que les 4 autres choix des mauves à cette occasion.

2010 : Lorsque les évaluations sont sorties immédiatement après l’encan 2010, les Ravens arrivaient en haut dans la liste, ayant mis la main sur 2 talents de 1ere ronde (Sergio Kindle – LB et Terrence Cody – DT) en 2e ronde. Un an plus tard, le portrait est moins rose. Kindle s’est fracturé le crâne dans un nébuleux accident et sa carrière est compromise. Quant à Cody, il s’est présenté trop gras au camp (quand même difficile quand on s’attend à ce que tu pèses 350 livres!!) et n’a disputé qu’en moyenne 10 snaps par match. N’empêche que l’état major des Ratbirds lui prédit encore un futur brillant. On ne sait pas si le vétéran Todd Heap s’est senti menacé par la sélection de 2 TE (Ed Dickson -3e tour, Dennis Pitta – 4e tour), mais il a connu sa meilleure saison depuis 2006. Les recrues à cette position se sont donc contentés de miettes, tout comme les choix subséquents des mauves.

En résumé : Pour l’instant, seul le repêchage 2008 justifie la réputation du DG Ozzie Newsome, considéré comme un des meilleurs de la NFL dans cet exercice.

Bengals de Cincinnati :

2008 : Appelons ça le repêchage des opportunités manquées. Le premier choix, Keith Rivers (LB) est partant, a connu un début de carrière spectaculaire, mais n’a jamais plus été le même après ce bloc de jaune de Hines Ward. Puis surtout, le gars que les Patriots ont pris immédiatement après est le LB Jared Mayo, Pro Bowler et détenteur du plus grand nombre de plaqués du football l’an dernier. Le scénario s’est répété au second tour alors que le WR Jerome Simpson a finalement débloqué en fin de saison 2010 et devrait voir beaucoup de terrain avec le départ prévu de Chad Ocho Cinco. Sauf que 2 rangs plus tard, un certain DeSean Jackson était repêché par les Eagles. Ah, si on pouvait réécrire l’histoire! Les 2 choix de 3e ronde (Anthony Collins – LT et Andre Caldwell – WR) ainsi que celui de 4e ronde Pat Sims (DT) sont des réservistes de qualité.

2009 : Un gros, gros bust. 350 livres de bust. C’est ça Andre Smith, le 6e choix global du repêchage 2009 qui devait être le LT du futur à Cincinnati, mais qui se maintient de peine et de misère comme réserviste du côté droit. Problèmes de poids, blessures, grèves, Smith a déjà beaucoup usé la patience de Marvin Lewis. La 2e ronde fut plus heureuse avec le venue du LB Ray Maualuga. Il devrait retrouver sa position universitaire de Middle Linebacker, ce qui pourrait l’aider à retrouver l’assurance qu’il affichait comme recrue. Michael Johnson (LB – 3e ronde) et Kevin Huber (punter – 5e ronde) sont partants, mais ordinaires tandis que 2 belles prises en 6e ronde (Bernard Scott - RB et Morgan Trent – CB) font du bon travail comme substituts.

2010 : L’imposant TE Jermaine Gresham (1ere ronde) en est un autre qui devrait bénéficier des départs de Terrel Owens et Chad Ocho Cinco. Gresham a capté un respectable total de 52 ballons comme recrue, mais principalement dans des situations de courts gains, lui qui était pourtant une menace pour le long jeu au collège. Tout le « Bengladom » s’excite sur le potentiel du choix de 2e ronde, Carlos Dunlap (DE). Ce sack, réalisé contre Peyton Manning à la semaine 10 fut le premier de sa carrière, mais il en a enfilé 9 autres dans les parties subséquentes, laissant entrevoir tout son potentiel. Autre belle prise en 3e ronde alors que le WR Jordan Shipley s’est établi comme un Wes Welker des pauvres amassant 600 verges à l’intérieur des traits comme recrue, une production qui ne peut que s’améliorer dans une attaque de type West Coast. Finalement, le DT Geno Atkins (4e ronde) ne sera jamais partant, car il est trop petit (290 lbs!!!) pour arrêter la course, mais en situation de passe, il est un rapide pass rusher difficile à contenir.

En résumé : Cincinnati n’est pas aussi mauvais que sa réputation ne le laisse présager au repêchage, mais malgré un bel effort en 2010, ils sont loin du peloton de tête également.

Browns de Cleveland :

2008 : Lorsque tu commences ton travail en 4e ronde, ça se peut qu’il te manque quelques bons éléments à la fin. C’est ce qui est arrivé aux Bruns qui, en plus, ne se sont pas aidés en faisant de Beau Bell (LB) leur première prise en 4e ronde. Beau Bell!!! Je ne sais pas s’il sait à quel point son nom est amusant en français, mais pour pouvoir le prononcer, il faudrait maintenant suivre les activités de l’équipe d’Omaha dans la UFL. En fait, le seul survivant à Cleveland est le DE Athyba Rubin (6e ronde), un partant qui serait réserviste pour n’importe quelle autre équipe.

2009 : En 2009, Cleveland parlait en première ronde et ils ne se sont pas trompés, en sélectionnant le centre Alex Mack. Ce dernier appartient déjà à l’élite de sa position et fut nominé pour le Pro Bowl 2010. Il y a d’ailleurs inscrit un TD, dans une séquence qui nous rappelle à quel point ce match est pathétique. Brian Robiskie et Mohamed Massaquoi, 2 WR, furent sélectionnés au 2e tour, mais soit par leur incompétence ou par manque de bras de qualité pour leur lancer la balle, ils n’ont pas fait grand-chose jusqu’à maintenant. Massaquoi a démontré un certain potentiel, mais il est plus connu comme victime de ce coup à la tête de James Harrison (qui a débuté toute la saga des commotions), que pour ses accomplissements sur le gridiron. Rien à signaler pour le reste de la cuvée si ce n’est du LB Kaluka Maiava (4e ronde) auteur d’une saison recrue prometteuse, mais qui tarde à se remettre d’une grave blessure au genou subie dès la 2e rencontre de 2010.

2010 : Si les Browns redeviennent bons un jour, ce repêchage pourrait être vu comme le point tournant. Tant le premier choix Joe Haden (CB) que le 2e choix T.J. Ward (safety) y sont allés de contributions importantes dans la tertiaire brune. Haden fut nommée recrue défensive du mois de novembre alors que Ward a débuté tous les matchs récoltant 123 plaqués au passage. L’autre choix au 2e tour fut le RB Montario Hardesty mis K.O. par une blessure en 2010, mais que les Browns voient en duo avec Peyton Hillis dans un champ-arrière de première ordre en 2011. La 3e ronde a amenée avec elle le garde Shawn Lauvao qui a disputé quelques matchs comme partant, mais surtout le QB Colt McCoy qui semble avoir convaincu tout le monde sauf son patron Mike Holmgren de son potentiel. McCoy démontre du leadership en organisant les activités d’équipes durant le lock-out, mais Holmgren a donné de nombreux signes comme quoi il n’est pas à l’aise avec son jeune QB derrière le centre. Un dossier à suivre.

En résumé : Les repêchages s’améliorent constamment depuis 2008, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour que cette équipe soit compétitive.

Steelers de Pittsburgh :

2008 : Rien à redire sur le premier choix de l’équipe, le RB Rashard Mendenhall se tire fort bien d’affaires. Il faut particulièrement impressionnant en l’absence de Ben Roethlisberger l’an dernier alors qu’il a maintenu une moyenne supérieure à 100 verges par matchs avec 4 TD. En tout, il a terminé l’année avec 1273 verges et 13 TD. C’est nettement moins glorieux par la suite, les choix de 2e ronde (Limas Sweed – WR) et 3e ronde (Bruce Davis – DE) sont des flops qui ne seront plus à Pittsburgh en 2011. En fait, avec ses 50 plaqués en carrière, c’est probablement le Safety Ryan Mundy (6e tour) qui est la 2e meilleure trouvaille. Ouin.

2009 : Il y a 2 façons d’analyser le repêchage 2009 des Steelers. Négativement, on dira qu’ils ont manqué souvent leur coup, 7 de leurs 9 choix étant, soit partis, soit très loin dans le depth chart. Ceci inclus 2 CB (Keenan Lewis – 3e ronde, Joe Burnett – 5e ronde) et 2 joueurs de ligne offensive (Kraig Urbik – 3e tour, A.Q. Shipley – 7e tour), soit des positions vulnérables dans la ville de l’acier. Positivement, on dira que les 2 sélections qui ont fait mouche sont excellentes, soit le DE Ziggy Hood (1er tour) et le WR Mike Wallace (3e tour). Wallace est un marchand de vitesse, spécialiste du long jeu avec une moyenne de 21 verges par attrapée en 2010. Avec ses 1257 verges et 10 touchés, il a délogé le légendaire Hines Ward comme WR # 1 à Pittsburgh. Quant à Hood, il a profité de la blessure d’Aaron Smith pour s’imposer en défensive. L’équipe a même été meilleure statistiquement contre la course avec lui dans l’alignement plutôt que le vétéran Smith, pourtant un « run-stopper » reconnu.

2010 : Les noirs et jaunes ont frappé le gros lot en première ronde avec le centre Maukrice Pouncey. La recrue est rapidement devenue le meilleur joueur de ligne offensive de son équipe et s’est méritée une invitation au Pro Bowl. Les Steelers ont aussi continué d’ajouter de la vitesse en offensive avec les WR Emmanuel Sanders (3e ronde) et Antonio Brown (6e ronde). Même si Sanders a vu plus d’action, tant comme 3e WR que comme spécialiste des retours de bottés en saison, c’est Brown qui s’est illustré en séries réussissant l’attrapé qui a éliminé les Ravens. Comme c’est la coutume à Pittsburgh, les recrues défensives ont toutefois été bien tranquilles, confinées à un rôle sur les unités spéciales pour la plupart. Le LB Stevenson Sylvester (5e ronde) est celui qui a dégagé la meilleure impression.

En résumé : Évaluation à 2 volets pour Pitt. Ils font d’excellents choix qui réalisent des grandes contributions en attaque, mais semblent incapables de renouveler leur défensive dominante, mais vieillissante.

Avec du recul :

Les meilleurs : Les Steelers

Les pires : Les Bengals

-Article écrit par JR-

vendredi 24 juin 2011

Bonne St-Jean à Tous


On prend une journée de congé pour fêter notre Québec aujourd'hui, on vous souhaite donc une excellente fête nationale. On avait pensé garder ça réel dans le spa avec Marie Carmen et Passe-Montagne mais la pluie chamboule nos plans. On va donc se taper l'intégrale de Shehaweh pour revivre notre grandiose histoire. Keep on rockin' en français.

jeudi 23 juin 2011

Vidéorama: Football Cops


Une nouvelle campagne publicitaire de DirecTV sous forme de bande-annonce. Si la série existait vraiment, on la regarderait...

mercredi 22 juin 2011

Des détails sur l’offre des proprios…

Les choses commencent à se préciser suite à la réunion des propriétaires…

Tout indique que les proprios offriront 48% des revenus totaux de la NFL aux joueurs. Auparavant, les joueurs recevaient 60% des revenus mais les proprios se gardaient un généreux crédit de 1 milliard $ avant de faire le calcul. Les proprios tentaient d’augmenter le montant de ce crédit à 2 milliards mais ils ont manifestement décidé de laisser tomber et de simplifier la chose. Comme les revenus de la ligue sont estimés à 9 milliards, les joueurs recevraient environ 4.32 milliards avec la nouvelle offre tandis qu’ils empochaient 4. 8 milliards avec l’ancienne formule. Les revenus n’auront pas besoin d’augmenter beaucoup pour que les joueurs entrent dans le profit, mettons.

D’autres items intéressants :

-Il y aurait encore un plafond salarial (yes!) et les équipes seraient davantage contraintes à dépenser jusqu’au plafond.

-Une augmentation du nombre de matches du jeudi soir devrait survenir dès 2014 (yes!)

-La saison de 18 matches ne semble pas être un point majeur dans les négociations.

-Une échelle salariale pour les recrues est présentement discutée (il est temps)

-Les joueurs pourraient devenir agents libres sans restrictions après 4 ans.

-Les anciens joueurs profiteraient de bien meilleurs avantages sociaux.

Vite de même, tout ça nous semble bien équitable et on voit mal une meilleure entente se dessiner. Les proprios font une concession importante en laissant tomber leur « credit off the top » et ça devrait peser lourd dans la balance. Les négociations devraient reprendre sous peu et on affiche un optimisme prudent…

Source : SI.com

Avec du recul: Évaluation des repêchages passés – NFC Est

Nous poursuivons notre série sur les repêchages précédents des différentes équipes de la NFL avec la division la plus médiatisée du football, la NFC Est. Au clavier: l’inimitable JR.

Cowboys de Dallas-

2008 : La petite histoire du repêchage dicte que Dallas espérait ardemment qu’au moins un des RB Felix Jones, Rashard Mendenhall ou Chris Johnson soit disponible au 22e rang de l’encan 2008. Finalement, tous y étaient encore et les Boys ont opté pour Jones. Erreur! Felix est explosif et représente une menace pour un long jeu chaque fois qu’il touche au ballon, mais contrairement aux 2 autres, il n’est pas assez résistant pour être porteur # 1. Ainsi, pendant que Johnson et Mendenhall touchent à la roche plus de 300 fois par saison, Jones ne l’a portée que 330 fois…. en carrière! Il a connu sa meilleure campagne l’an dernier avec 1 250 « all purpose yards » mais il ne résiste pas à la comparaison avec les 2 autres. L’autre choix de première ronde de l’équipe fut le CB Mike Jenkins, Pro Bowler en 2009, mais qui comme beaucoup de ses coéquipiers, a été très ordinaire en 2010. Le TE Martellus Bennett (2e tour), le RB Tashard Choice (4e tour) et le CB Orlando Scandrick sont quant à eux des réservistes utiles. Certains croient que Bennett pourrait briller hors de l’ombre de Jason Witten, mais son grand potentiel n’a pas été atteint jusqu’à présent.

2009 : 12 sélections. C’est ce que les Cowboys ont fait en 2009 et les résultats sont spectaculairement poches. Pour tout dire, le très ordinaire K David Buehler (5e ronde) est peut être la plus grosse valeur recueillie en cette occasion. Le QB Stephen McGee n’a pas été mauvais en fin de saison 2010, mais avec Tony Romo et Jon Kitna devant lui, son utilité dans les prochaines années risque de se résumer à conter des jokes dans les soupers d’équipes. Pour le reste, Robert Brewster (LT-3e ronde), Victor Butler (DE-4e ronde) et Brandon Williams (DE-4e ronde) permettent encore à l’équipe de remplir 53 chandails.

2010 : Moins de quantité, mais plus de qualité à Dallas en 2010. Morts de rire que Denver ait plutôt choisi le sympathique mais piètre WR Demaryius Thomas, les Cowboys se sont avancés pour mettre la main sur Dez Bryant. Après une demi-saison d’apprentissage, Dez a montré l’étendue de son talent lorsque Jon Kitna est arrivé derrière le centre. En comptant les retours de bottés, c’est près de 1100 verges et 8 TD que le WR a donné à une équipe en manque de bougies d’allumage en 2010. Sauf que sa stupidité et son immaturité hors du terrain l’ont rattrapé cet hiver et finalement, ce seront peut être les Broncos qui riront les derniers. Le choix de 2e tour, le LB Sean Lee a bien appris son métier derrière Bradie James et a connu le match de sa vie contre les Colts en décembre interceptant Peyton Manning 2 fois, dont cette INT ramenée pour un TD. Akwasi Owusu-Ansah (S – 4e ronde), Sam Young (RT – 6e ronde) et Sean Lissemore (DT – 7e ronde) ont été de bons réservistes à leur première année dans le circuit.

En résumé : America’s Team n’a obtenu qu’un succès mitigé aux repêchages récents. Lorsque le plafond salarial reviendra en vigueur, ça pourrait venir les hanter sur le terrain.

-Giants de New York-

2008 : Champions en titre au grand bonheur des fans assemblés au Radio City Music Hall, les G-Man ont connu un repêchage digne de leur rang en 2008. Leur plus beau coup est survenu en 2e ronde, avec la sélection de Terrel Thomas. Le CB partant a réussi plus de 100 plaqués en plus de provoquer 4 échappés et récolter 5 interceptions l’an dernier. A New York, on se plaint qu’il n’ait pas été choisi au Pro Bowl, mais s’il continue comme ça il devrait s’y retrouver sous peu. Le premier choix fut aussi une réussite, soit le S Kenny Phillips, lui aussi partant efficace en 2010 après qu’une blessure majeure lui ait fait rater presque tout 2009. Le LB Jonathan Goff (5e ronde) complète le trio de partants défensifs acquis lors de cet encan. Il faut ajouter à cela le WR Mario Manningham (3e ronde), qui avec 9 TD et 944 verges fut un très adéquat remplaçant à Steve Smith lorsque ce dernier est tombé au combat.

2009 : Hakeem Nicks fut le premier choix des bleus en 2009 et le WR a répondu à l’appel. Cible favorite d’Eli Manning, il a récolté 11 TD et plus de 1000 verges de gains aériens en 2010. Ce fut moins glorieux par la suite, particulièrement en 2e ronde alors que Clint Sintim (LB) et William Beatty (LT) ont été ennuyés par des blessures depuis le début de leur carrière et peinent à se démarquer. La chute est spectaculaire pour Sintim, un pass rusher perçu comme partant au début du camp d’entraînement 2010 qui fut plutôt relégué aux unités spéciales. Le départ possible de l’agent libre Keith Bulluck pourrait toutefois lui donner une autre chance. Déception aussi sur le TE Travis Beckum, un excellent athlète et joueur polyvalent que les Giants voyaient dans leur soupe en 2009 et qui semble incapable de se trouver une niche dans la grosse ligue.

2010 : Athlète doué (13 back flips quand même!!) mais footballeur peu expérimenté, la sélection de Jason Pierre-Paul (DE) au premier tour est un pari risqué du DG des Giants. Après un début de saison laborieux où ses propres coéquipiers ont questionné son éthique de travail, Pierre-Paul a progressé et terminé la saison en force récoltant 4.5 sacks à ses 6 derniers matchs. Le seul autre choix de l’encan 2010 qui a foulé le terrain de façon régulière est le botteur de dégagement Matt Dodge (7e ronde) dont le liner dans les mains de DeSean Jackson a probablement coûté aux bleus leur place en séries. Tous les autres choix sont réservistes et devraient contribuer davantage sous peu, surtout le garde Mitch Petrus (5e ronde), codétenteur du record de bench-press au combine, un impressionnant total de 45 répétitions à 225 livres.

En résumé : Après un excellent repêchage 2008, la présence d’une équipe aguerrie sur le terrain permet aux G-Men de donner tout le temps nécessaire à leurs espoirs de 2009 et 2010 de percer l’alignement.

-Eagles de Philadelphie-

2008 : 6 WR, dont les anonymes Devin Thomas (Washington) et James Hardy (Buffalo) ont été sélectionnés avant DeSean Jackson à l’encan 2008. Les Eagles se pincent encore… Jackson appartient maintenant à l’élite du circuit et cette menace constante pour le long jeu fut le meneur pour les verges par attrapées avec 22.5 en 2010. Ce n’est toutefois par Jackson, mais plutôt le DT Trevor Laws qui fut le premier Eagles à rejoindre le nid au 2e tour en 2008. Laws n’a rien foutu de bon et est réserviste en danger d’être sorti de l’alignement. En fait, à l’exception du centre Mike McGlynn (4e ronde), le reste du draft est un coup d’épée dans l’eau. McGlynn a joué quelques rencontres comme partant sur la O-Line de la ville du Cheese-steak, mais devrait reprendre son rôle de substitut lorsque les blessés reviendront au jeu en 2011.

2009 : Philadelphie a continué la cure de rajeunissement des positions de talent en 2009, et, remarquablement, a réussi à ce que ça ne paraisse pas trop sur le terrain. Une saison plus tard, les 2 premiers choix de l’équipe, le WR Jeremy Maclin (1ere ronde) et le RB LeSean McCoy (2e ronde) ont déjà un rôle crucial dans l’offensive des aigles, ayant cumulé plus de 2 500 verges et 19 touchés en 2010. Si on tient compte que c’est à cette époque que Mike Vick s’est amené à Philly, on pourra dire que l’entre-saison 2009 fut profitable aux Eagles. Ceux-ci n’ont reparlé qu’au 5e tour où ils détenaient quelques choix. Dans la catégorie des bonis, le choix de 7e ronde, Moise Fokou (LB) est maintenant partant en défensive. Fokou doit cependant s’avouer vaincu dans la catégorie du plus beau nom de ce repêchage, le titre revenant au O-Line réserviste Fenuki Tupou (5e ronde). On note aussi que le très bon DT contre la course, Anthony Dixon, fut acquis comme agent libre non repêché.

2010 : Philadelphie fut occupé, faisant 12 sélections en 2010, la plupart du côté défensif. Le premier choix, Brandon Graham (DE) n’a pu se faire justice, ennuyé par des blessures durant toute sa saison recrue. L’histoire fut semblable pour le 2e choix, Nate Allen (S) qui a débuté l’année sur les chapeaux de roues avec 3 interceptions à ses 4 premiers matchs, avant d’être ralentis par divers bobos. Kurt Coleman (7e ronde) a quant à lui profité des malheurs d’Allen pour impressionner ses patrons et fut même partant en l’absence du choix de 2e ronde. Du côté offensif, le TE Clay Harbor (4e ronde) et le WR Riley Cooper (5e ronde) n’ont pas de grosses stats, mais leur travail fut remarqué et apprécié par les entraîneurs. Vu le talent aux postes de partants à leurs positions respectives, il leur sera pourtant bien difficile de décrocher des rôles clés à l’attaque. A souligner que le nom de champion de cette année appartient au DE substitut Daniel Te’o-Neshiem (3e ronde).

En résumé: Les prises offensives de 2008 et 2009 sont fabuleuses. Si elles restent en santé, celles de la défensive en 2010 pourraient l’être aussi.

-Redskins de Washington-

2008 : Il n’y a qu’un mot pour décrire la cuvée 2008 des Redskins : Atroce. 11 choix, à peu près zéro contribution. La 2e ronde devait servir à regarnir la banque de « mains » de l’équipe, alors que 2 WR et un TE furent choisis. Seul Fred Davis (TE – substitut adéquat de Chris Cooley) était encore dans l’entourage de l’équipe pour capter des ballons en 2010… Chad Rinehart (OG-3e ronde) a joué à Buffalo en 2010, alors que Justin Tyron (CB-4e ronde) s’est retrouvé à Indianapolis. On pourrait poursuivre le carnage, mais on va quand même souligner deux prises décentes, soit les Safety Kareem Moore (6e ronde) et Chris Horton (7e ronde). Moore a réussi 64 plaqués en 2010 et Horton a débuté 15 matchs en carrière et est un réserviste correct. Mais l’arrivée d’OJ Atogwe en provenance de St Louis avant le Lock-Out rendra encore plus marginale la contribution future de ces 2 late picks.

2009 : Moins de choix, donc moins d’erreurs et même un coup d’éclat pour les Skins en 2009. Le premier choix, Brian Orakpo est une machine à sacks (il en a 19,5 en 2 ans) sélectionné au Pro Bowl à ses 2 premières saisons. Bravo! La sélection suivante des Peaux Rouges est survenue en 3e ronde et le CB Kevin Barnes fait un boulot correct dans la tertiaire. Le reste de la cuvée s’en va au recyclage, les Colts, les Bears et les Eskimos d’Edmonton ramassant les restes de piètre qualité. On souligne aussi le grand génie du LB Robert Henson (6e ronde) qui a envoyé paître les partisans sur twitter après un match qu’il a regardé assis au bout du banc! Washington a aussi parlé au Supplemental Draft de 2009 pour s’approprier du DE Jeremy Jarmon. Avec 11 plaqués en 2 ans, ce dernier illustre bien la « qualité » du recrutement de son équipe.

2010 : La venue de Mike Shanahan allait-elle changer quoi que ce soit aux insuccès récents des Skins au repêchage? Absolument pas. Le premier choix, Trent Williams (LT), 4e au global, fut parmi les pires bloqueurs à gauche en 2010, et son éthique de travail fut remise en question par ses propres coéquipiers. Williams ne s’aide pas en boudant les sessions d’entraînement collectives organisées par ses équipiers durant le lock-out. On connaît la chanson pour la suite des choses, alors que les Perry Riley (LB – 4e tour), Erik Cook (C – 7e tour) et Selvish Capers (LT – 7e tour) sont encore sur l’alignement (déjà ça de pris), mais leur contribution comme recrue fut minimale. Les malheurs de Washington à trouver des mains se sont poursuivis alors que pour la 3e année consécutive, les WR (Terrence Austin, 7e ronde) et TE Dennis Morris, 6e ronde) choisis n’ont rien donné. A cet effet, l’agent libre signé après le repêchage Brandon Banks sauve la mise grâce à ses succès pour retourner des bottés.

En résumé : Atroce, misérable, pathétique… choisissez votre adjectif, ils décrivent tous la situation à Washington.

Avec du recul :

Les meilleurs : les Eagles

Les pires : les Redskins

mardi 21 juin 2011

Les Miettes du Mardi: importante réunion des proprios, David Tyree et plus...

Rencontre cruciale du Billionaires Club, Tyree déteste les mariages gays et plus...

-Gros meeting des propriétaires aujourd’hui à Chicago, un moment-charnière dans le processus de négociation. Les proprios doivent s’assurer d’être tous sur la même page avant de s’entendre avec les joueurs sur un offre qui profiterait aux deux parties. Il y a toutefois un risque que certains proprios s’objectent et décident d’essayer d’obtenir un deal où ils seraient clairement gagnants. On se croise les doigts…

-Les Browns sont confiants de voir le jeune RB Monterrio Hardesty en forme pour débuter la saison. Celui-ci s’était déchiré l’ACL avant le début de sa saison recrue mais il devrait être en mesure de venir ajouter un peu de dynamisme à l’offensive brune en 2011.

-En plus de ses problèmes légaux, Kenny Britt (WR, Titans) trouve le moyen de se mettre dans le trouble sur les médias sociaux. Il a frappé fort sur Facebook hier avec un statut explicite : “Retiring from the NFL. Fuck You Goddell.” Ahem. Il s’est rapidement rétracté, affrimant que son compte avait été hacké. On ne compte plus trop sur Britt pour avoir une longue et productive carrière. Il risque fort d’être perpétuellement suspendu.

-Si on se fie au coach John Fox, il y aura une chaude lutte pour le poste de QB partant du Denver. Fox a l’intention de laisser Tim Tebow, Kyle Orton et Brady Quinn compétitionner pour ce prestigieux boulot. Évidemment, Kyle Orton ne mérite pas de perdre sa job et il risque fort de simplement reprendre là où il a laissé l’an dernier.

-Les Seahawks changent de commanditaire pour leur stade. Le Qwest Field se nommera donc désormais le CenturyLink Field, en honneur d'une compagnie dont on a jamais entendu parler. On trouve ça ben mêlant ces changements de nom-là et ça contribue à homogénéiser les stades et arénas.

-L’ancien WR des Giants David Tyree est parti en croisade contre les mariages entre conjoints de même sexe. Oui, oui. Il a même affirmé qu’il effacerait volontiers son légendaire catch contre les Pats (le Giant Snatch), si ça permettait de conserver l’intégrité sacrée de l’union homme-femme. Visiblement, Tyree a trop de temps libre maintenant qu’il ne joue plus dans la NFL.


lundi 20 juin 2011

Les Futures Stars de la NCAA: Sharrif Floyd

Wallette nous présente aujourd'hui, un kid qui est en voie de devenir une force de la nature...

Sharrif Floyd
Position: DT
Collège: Florida
Grandeur: 6’03’’
Poids: 310 lbs

Lors de la dernière saison de Ndamukong Suh, les analystes se demandaient si un DT aussi dominant allait un jour fouler un terrain de la NCAA. Ils n’ont pas eu à attendre bien longtemps car un an plus tard, Nick Fairley fessait des siennes en Alabama. Ce qu’il y a de plus incroyable, c’est que les deux talents se retrouveront sur la même ligne défensive des Lions de Détroit en 2011. S’il y a un successeur possible à ces deux messieurs c’est bien Sharrif Floyd. En plus, son nom est génial.

À son année recrue, Floyd a disputé 9 parties pour des statistiques intéressantes de 23 plaqués, donc 5 pour des pertes. Comme la majorité des NT, Floyd devrait jouer encore trois ans pour les Gators. Son étoile devrait toutefois monter assez rapidement.

Floyd est un autre joueur venant d’un quartier pauvre. Il est né et à grandi à Philadelphie. On peut dire que son talent au football l’auront sortie de la rue. Sharrif avait reçu plusieurs bourses d’études. À l’époque, il avait montré de l’intérêt pour Florida, North Carolina, Ohio State et USC.

Floyd nous fait vraiment penser à Nick Fairley. Premièrement pour son talent, mais aussi pour son côté un peu «lazy». S’il souhaite avoir du succès, il devra se botter le derrière et aussi perdre un peu de poids. Lors des «snaps» il devra aussi mettre plus de pression sur les joueurs de lignes offensives. Il possède cependant un très bon équilibre et une force étonnante dans le bas du corps. Quand il peut engager un adversaire sous la taille, il est quasiment impossible à arrêter.

On parle d’un très jeune homme (20 ans) qui a en masse le temps de pallier à ses défauts. Il pourrait très bien devenir un top 10 en 2013 ou 2014. Je mettrais un petit 2$ pour 2014.

Fait marquants et trophées:

•Athlète de l’année chez les Juniors à Philadelphie (2009)

vendredi 17 juin 2011

Dick derrière le bar

On prend ça off aujourd'hui mais on vous laisse passer la journée avec cette splendide photo de Dick Butkus qui joue au barman. On ne demanderait pas un Sex on the Beach à Dick, on aurait peur qu'il se choque...

jeudi 16 juin 2011

Sondage-éclair: votre division préférée


L'autre jour, l'ami JR spéculait que la NFC Sud était la division préférée des lecteurs de 6VB, voyons donc si c'est vrai. Une chose est sûre, la NFC Ouest devrait finir bonne dernière du sondage...

mercredi 15 juin 2011

Les lectures sanitaires 6VB, édition du mercredi

L'historique des uniformes de la NFL, la saga incroyable du journal The National et plus...

-SI nous offre un article très complet sur les nombreuses transgressions de Jim Tressel à Ohio State. On répète que ce se genre de chose se produit probablement dans tous les programmes de la NCAA. Le football collégial est à peine moins corrompu que la boxe.

-Voici un nouveau site qui documente l’historique complet des uniformes de la NFL, le Gridiron Uniform Database. Bien fait, avec des articles complémentaires. À découvrir.

-Kevin Seifert analyse le début de carrière d’Aaron Rodgers à celui de plusieurs Hall of Famers. Rodgers est bien parti…

-Après une semaine d’opération, il faut admettre que le Grantland de Bill Simmons livre la marchandise, voici deux excellents articles qui en sont issus:

1-un «oral history» du journal The National qui a tenté d’être un quotidien sportif national (duh) aux USA à la fin des années 80. C’était révolutionnaire à l’époque mais la technologie n’était pas au point. Une très bonne lecture.

2-le «diary» de Simmons sur le 6e match de la finale de la NBA. Un concept qui marche encore après 10 ans…

-Hors-sujet : le journal britannique The Guardian fait souvent du bon travail mais ils se sont surpassés avec cette ligne du temps interactive de la musique moderne. De la belle job.

mardi 14 juin 2011

Les Miettes du Mardi: Leonard Pope, Plaxico Burress, Sergio Kindle et plus...

Pope est un héros, Plastico ne veut pas retourner chez les Giants, Kindle se dit en forme et plus...

-Leonard Pope, tight end des Chiefs, a sauvé un enfant de six ans de la noyade lors d’un party chez une amie. Le jeune garçon était entrain de sombrer quand Pope est allé le repêcher. Chapeau, Leonard.

-Le 21 juin commence à se profiler comme une date importante dans le conflit de travail actuel. Les propriétaires se rencontrent à cette date et ils ont été avertis que ça pourrait être long. On sait que les discussions sont devenus plus cordiales depuis environ 10 jours et il n’est pas impossible que les deux parties soient près d’une entente à ce moment.

-Plaxico Burress sera en demande quand la chasse aux agents libres débutera mais il ne reviendra pas avec les Giants. Burress décrit sa relation avec Tom Coughlin comme « ambivalente » et ne souhaite plus jouer sous ses ordres. Plastico avait reçu plus de 50 amendes en 2008 pour diverses petites infractions au complexe code de règelement du Caporal Coughlin…

-Terrelle Pryor continue de défrayer les manchettes. Cette fois-ci, il s’est choisi un agent et non le moindre : Drew Rosenhaus. Les deux lascars s’adresseront aux médias demain, sûrement pour nous dire que Pryor se déclarera éligible pour un hypothétique supplemental draft. Rosenhaus est un requin, il va réussir à sneaker le kid dans la NFL dès la saison prochaine.

-Tom Moore, ancien coordonnateur offensif des Colts, pourrait devenir consultant chez les Jets. Le vénérable Moore ne veut plus de job à temps plein mais il peut donner un coup de pouce en regardant des films de matche et en donnant des conseils.

-Aaron Rodgers vient de fonder sa propre maison de disques, Suspended Sunrise Records. Ses premiers poulains sont un groupe californien qui s’appelle The Make.

-Après avoir raté la saison 2010 en raison d’une fracture du crâne subie lors d’un épisode de somnambulisme, Sergio Kindle serait prêt à reprendre le collier. Le secondeur des Ravens dit avoir reçu l’autorisation médicale en mars. On verra si l’équipe a encore le goût de lui donner sa chance après son étrange blessure et une arrestation pour conduite en état d’ébriété.


lundi 13 juin 2011

Les Miettes du Lundi: Kenny Britt, Braylon Edwards et plus...

Britt risque d'être puni par les Titans, Edwards devrait changer d'adresse et plus...

-Kenny Britt a été arrêté pour avoir résisté à des policiers la semaine dernière et mettons que le jeune homme commence à se bâtir une sale feuille de route judiciaire. Les Titans ont annoncé leur intention de garder Britt mais de lui imposer de sévères mesures disciplinaires. Britt est le seul WR digne de ce nom au Tennessee, il serait difficile de s’en départir…

-On sait que les Jets ont de nombreux agents libres à resigner cette année et selon Jason LaCanfora de NFL Network, Braylon Edwards n’est pas au sommet de leur liste de priorité. LaCanfora rappelle que l’ami Braylon est erratique sur le terrain et indiscipliné à l’extérieur du terrain. Pas le genre de gars à qui on offre un contrat à long terme. Si Edwards quitte, ça donnerait de la crédibilité aux rumeurs amenant Randy Moss chez le NYJ.

-Le Oakland Tribune spécule que les Raiders pourraient être intéressés à Terrelle Pryor au supplemental draft. Très logique : Pryor est rapide et indiscipliné, un vrai Raider. Comme le Silver and Black n’est pas trop fixé au poste de QB, le jeune homme pourrait avoir sa chance derrière le centre…

-Opéré au cou le 23 mai dernier, Peyton Manning n’a pas encore recommencé à lancer le ballon. C’est Curtis Painter qui lance les passes lors des «workouts» organisés par les joueurs des Colts. Malgré tout, en bon control freak, Manning se rend aux exercices pour diriger le tout.

-Même s’il a connu une grosse saison et qu’il n’empocher que 480 000$ en 2011, Arian Foster n’a aucune intention de tenir un holdout. Il faut dire que les choses risquent de se précipiter et que les joueurs ne voudront pas se retrouver dans les limbes au début des camps.




samedi 11 juin 2011

Avec du recul: Évaluation des repêchages passés – NFC Sud

Nous voici rendus à mi-chemin de cette série sur les repêchages passés des différentes équipes de la NFL. Cette fois, JR analyse la division qui semble la plus appréciée des lecteurs de 6VB, soit la NFC Sud.

-Falcons d’Atlanta-

2008 : Matt Ryan, ça vous dit quelque chose? A lui seul le premier choix des Falcons (3e global) fait de ce repêchage un succès, mais il n’est qu’une des pièces maîtresses à s’être amenée à Hotlanta en 2008. Possédant un autre choix de 1ere ronde, l’équipe a acquis les services de Sam Baker, aujourd’hui le LT partant de l’équipe. Baker est encore loin de l’élite de la ligue et il pourrait se retrouver à droite si les Falcons lui trouvent un remplaçant convenable. En 2e ronde, c’est le MLB partant de l’équipe Curtis Lofton qui s’est amené. Les autres partants dans cette cuvée sont le S Thomas DeCoud (3e ronde) et le DE Kroy Biermann dont le fait saillant demeure par contre son mariage avec une célébrité locale, une madame Zolciak qui joue dans, attention, The Real Houseviwes of Atlanta! Ben coudonc! A quand the Real Houseviwes of Verdun pour agrémenter nos potins locaux?? Si on revient au football, ça fait quand même une récolte de 5 partants, ce qui n’est pas à dédaigner, surtout pour une franchise qui pataugeait alors dans les restes nauséabonds de l' époque Michael Vick.

2009 : Les félicitations de 2008 ne s’appliquent pas en 2009 pour Thomas Dimitroff. Cet encan clairement tourné vers la défensive (7 sélections sur 8) n’a pas rapporté les effets escomptés. L e premier choix, Peria Jerry (DT) a été tenu à l’écart du jeu toute sa saison recrue et ne fut qu’un réserviste sans réel impact en 2010. La meilleure trouvaille est survenue au 2e tour, avec l’acquisition du S William Moore, un partant qui a réussi 5 interceptions en 2010. Plusieurs des choix traînent encore dans le depth chart, mais il y a fort à parier que plusieurs d’entre eux ne survivront pas au prochain camp d’entraînement.

2010 : Ce fut plus balancé entre l’attaque et la défense en 2010, mais les 2 premières sélections de l’équipe sont allées du côté défensif. Le LB Sean Weatherspoon a fort bien débuté sa saison recrue avant d’être mis au rancart quelques matchs pour cause de blessure. Celle-ci ne l’a jamais vraiment lâchée par la suite et il a eu un rôle beaucoup plus limité en fin de saison. Néanmoins, Atlanta compte sur son retour en santé et un poste de partant lui est réservé. Belle trouvaille aussi que ce Cory Peters (DT) qui a devancé le premier choix 2009 Peria Jerry sur le front défensif des Faucons. Le reste des sélections sont des réservistes pour l’instant, incluant les 2 joueurs de ligne offensive Mike Johnson (3e ronde) et Joe Hawley (4e ronde).

En résumé : 2008 est le repêchage qui a relancé la franchise, mais les récoltes 2009 et 2010 sont plutôt minces pour l’instant. Si certains de ces jeunes peuvent venir supporter adéquatement le noyau déjà en place, les Falcons n'en seront que plus menaçants.

-Panthers de la Caroline-

2008 : Je suis un peu ambivalent face au 1er choix des Panthers de 2008, le RB Jonathan Stewart. Il a accumulé plus de 2700 verges de gains et 22 TD en 3 ans, et ce, malgré les blessures qui l’ont ralenti l’an dernier ainsi qu’en partageant les portées avec DeAngelo Williams. D’ailleurs, si le duo « Double Trouble » évoluait n’importe où ailleurs qu’en Caroline, il recevrait toute la reconnaissance qu’il mérite. Par contre, les Pro Bowlers Ray Rice, Jamaal Charles et surtout, Chris Johnson étaient encore disponibles pour les Panthers au 13e rang en 2008. Les jours de DeAngelo Williams étant vraisemblablement comptés en Caroline, on verra comment Stewart s’en sortira comme tailback principal. L’autre choix de première ronde des félins est le RT Jeff Otah, un partant solide, mais qui a passé 2010 à l’infirmerie. Les sélections de 3e ronde Charles Godfrey (S) et Dan Connor (LB) sont des partants honnêtes en défensive. Toutefois, il est moins certain que les choix tardifs Nick Hayden (DT – 6e ronde), Geoff Schwartz (OL – 7e ronde) et Mackenzy Bernadeau (OL – 7e ronde) auraient le même impact dans un alignement plus étoffé.

2009 : Ce n’est qu’en 2e ronde que la Caroline a pu s’exprimer à ce repêchage et ils l’ont fait en sacrifiant leur premier choix 2010 aux Niners pour aller chercher le DE Everette Brown. Affublé de l’ingrate tâche de succéder à Julius Peppers, le jeune homme ne répond pas aux énormes (irréalistes?) attentes placées en lui pour l’instant. L’autre sélection en 2e ronde, Sherrod Martin (S) est partant mais se trouve dans la mire de la NFL, ayant déjà 4 violations des règles concernant les plaqués à la tête à son actif. La Caroline a aussi récolté un boni intéressant en 7e ronde, soit Captain Munnerlyn, un CB qui a de fortes chances d’être partant l’an prochain et qui, à 5’8’’, 186 livres n’est pas assez imposant pour ne pas qu’on rit de son prénom! Salut Capitaine!! Finalement, la 4e ronde fut utile au champ arrière de la formation, avec la venue du FB partant Tony Fiammetta et du RB réserviste Mike Goodsen. Ce dernier fut adéquat en remplacement des blessés Stewart et Williams l’an dernier et ses aptitudes à capter des passes en font un réserviste intéressant.

2010 : Ayant sacrifié leur premier choix pour repêcher Everette Brown en 2009, c’est donc en 2e ronde que la première des 10 sélections des Panthers fut effecutée. Le QB Jimmy Clausen fut appelé. Considéré par plusieurs comme un vol à ce rang, l’ancien Fighting Irish en a arraché à sa première saison complétant à peine 50 % de ses passes pour 3 TD et 9 interceptions. Cam Newton le relèguera au prestigieux rôle de « teneux de clipboard » en 2011 mais il est tôt pour le qualifier de bust. On parle d'un kid qui n'avait pas d'affaire sur le terrain en 2010. Le club a aussi repêché un trio de WR (Brandon LaFell – 3e ronde, Armanti Edwards – 3e ronde et David Gettis – 6e ronde). Bizarrement, c’est ce dernier qui s’est imposé à sa saison recrue, mais LaFell conserve ses admirateurs dans l’organisation. Parmi les sélections défensives, Greg Hardy (DE, 6e ronde) est celui qui a eu le plus d’impact, et ce dès son premier match.

En résumé : La corrélation entre l’extrême médiocrité du club sur le terrain et les repêchages n’est pas aussi évidente qu’ailleurs, mais la Caroline est à la traîne par rapport à ses adversaires immédiats dans la division.

-Saints de la Nouvelle-Orléans-

2008 : Les choses ont débuté lentement pour le DE Sedrick Ellis à N’awlins, mais 2010 fut sa meilleure saison. Il ne produit pas encore au niveau attendu d’un 7e choix overall, mais sa dernière campagne permet de croire que les Saints réaliseront un retour sur leur investissement. Quant au choix de 2e ronde, Tracy Porter (CB) il a ralenti en 2010 après une saison phare comme recrue qui s’est conclue par ce jeu qui lui garantit la reconnaissance éternelle de ses concitoyens. Le meilleur choix de l’équipe est cependant survenu en 5e ronde alors que le garde Carl Nicks s’est amené dans le bayou. Élu au Pro Bowl 2010, il est un des très bons dans sa profession. Les 3 autres choix des Saints en 2008 ne sont plus avec l’équipe.

2009 : Encan peu occupé dans le Big Easy alors que seulement 4 nouveaux prospects se sont joints à l’équipe. Le premier choix, Malcolm Jenkins, n’a toutefois pas déçu. La saison dernière, le Free Safety a délogé Darren Sharper de cette position, même lorsque ce dernier est revenu au jeu suite à une blessure. Il faut dire qu’avec des jeux comme celui-là, le gars n’a pas volé sa place. Tout comme le botteur de dégagement Thomas Morstead (5e ronde), rendu célèbre par un certain botté court au Super Bowl!  Le reste de la cuvée devrait faire le ménage dans un Tim Horton près de chez vous bientôt!

2010 : Suite à la conquête du Super Bowl, les Saints avaient le dernier choix de la première ronde et ils ont prouvé qu’ils n’avaient pas encore dégrisé en repêchant le CB Patrick Robinson. Ce dernier a servi de souffre-douleur au coordonnateur défensif Gregg Williams durant toute son année recrue. La prise du repêchage est sans contredit le TE Jimmy Graham (3e tour), un monstre de 6’6’’, 260 livres qui a permis à l’équipe de se débarrasser de la diva Jeremy Shockey. Le reste de la cuvée est pour l’instant confiné à des rôles de réservistes, mais il faut mentionner le centre Matt Tennant ( 5e ronde), qui pourrait hériter du poste de partant dès 2011 si l’équipe laisse partir le vétéran Jonathan Goodwin. Mentions honorables aussi aux signatures des agents libres non-repêchés Chris Ivory (RB, meneur de l’équipe pour les verges au sol en 2010) et Junior Galette, un DE substitut dont le nom nous donne envie d’éclater de rire. Mais puisqu’il mesure 6’2’’ et pèse 258 lbs, nous nous contenterons d’un sourire poli!

En résumé : Malgré leur part de ratés, les Saints réussissent à chaque année à mettre la main sur au moins un joueur d’impact via le repêchage.

Buccaneers de Tampa Bay :

2008 : Dernière saison avant le renouveau sous l’égide de Mark Dominick et disons que la différence est frappante. Presque qu’autant qu’un sucker punch du mercuriel Aqib Talib, le premier choix de l’équipe en 2008. Dominant sur le terrain, le CB se distingue toutefois par sa stupidité et sa dernière incartade, une agression armée, mettra probablement un terme à sa carrière. Que reste-il d’autre de cet encan ? Un garde décevant, Jeremy Zuttah (3e ronde), qui devra se battre pour conserver son poste de partant l’an prochain, un QB substitut, Josh Johnson (5e ronde) dont la carrière se résume présentement à 4 TD et 8 interceptions et une belle prise à souligner en 6e ronde, le LB partant Geno Hayes. C’est plutôt mince. Les amateurs de football canadien reconnaîtront aussi le nom du choix de 7e ronde, le RB Cory Boyd, dominant pour les Argonauts en 2010.

2009 : Début de l’ère Mark Dominick à Tampa et disons-le tout de suite, le succès est au rendez-vous. Le DG est allé chercher sa plus grosse prise dès son premier choix avec le QB Josh Freeman. Plusieurs doutaient à l’époque, mais plus maintenant. Le kid est clutch! Les choix de 3e et 4e ronde, Roy Miller et Kyle Moore ont eu leurs moments sur la D-Line, mais les arrivées d’Adrian Clayborn et Da’Quan Bowers au repêchage 2011 signifient sans doute un rôle réduit pour Moore. Miller continue toutefois d’être dans les bonnes grâces de l’entraîneur Raheem Morris. Au chapitre des bons coups, il faut ajouter EJ Biggers (CB). Chaque fois qu’un 7e choix contribue, c’est un bonus, mais Biggers en impressionne plusieurs, se classe avantageusement dans le « success rate » des CB de Football Outsiders et est le favori pour remplacer Aqib Talib comme partant. L’autre 7e choix, Sammie Stroughter (WR) offre aussi sa contribution, autant comme réserviste de luxe qu’en retour de bottés.

2010 : Le repêchage 2010 des Bucs représente le rêve de tout DG dans la NFL. Ça commence dès le premier tour, avec le 3e choix global, le DT Gerald McCoy. McCoy a été ralenti toute l’année par des blessures, mais lorsqu’il a joué, les Bucs ont bien aimé ce qu’ils ont vu. On dit ça de même, mais pour l’an prochain, ça fera Adrian Clayborn, Da’Quan Bowers et notre bon Gérald sur la même D-Line… Épeurant. Malheureusement, l’autre DT, Brian Price (2e ronde) fut blessé gravement à sa saison recrue et on doute fort qu’il puisse s’en remettre complètement. Dotés d’une belle profondeur à la position, Tampa Bay sera toutefois patient avec son espoir. Le CB Myron Lewis (3e ronde) épate les Bucs et sera dans la course pour remplacer Talib. Avec lui et EJ Biggers, Mark Dominick est confortable et ne sent pas le besoin de se chercher un autre CB. Dominick a aussi eu du succès en 7e ronde, repêchant un S partant, Cody Grimm, ainsi que le LB Dekoda Watson. Seulement 2 sélections sont allées du côté offensif, mais elles furent bien investies, alors que les WR Arrelious Benn (2e ronde) et surtout Mike Williams (4e ronde) ont pris la route de la Floride. Ils furent les 2 plus productifs à cette position à leur année recrue. Avec 964 verges et 11 TD, la chimie entre Williams et Josh Freeman fut instantanée et ce duo pourrait faire des flammèches longtemps. Non rassasiés par leur excellente récolte, Tampa Bay a aussi profité des mauvaises décisions des autres équipes. Ainsi, pas moins de 7 recrues coupés par des équipes adverses ont revêtit l’uniforme en 2010. Du lot, on souligne le garde Ted Larsen (6e choix des Pats devenu partant à T Bay) et surtout le RB LaGarette Blount, une superstar en devenir.

En résumé : Depuis l’arrivée de Mark Dominick en 2009, le repêchage est une science exacte chez les Bucs. Les bases sont jetées pour que cette équipe soit dominante pendant quelques années.

Avec du recul :

Les meilleurs : les Bucs

Les pires : les Panthers

jeudi 9 juin 2011

Les Miettes du Vendredi: Steve Breaston, Terrelle Pryor et plus...

Breaston souhaite la fin du lock-out, Pryor étudie ses options et plus...

-Steve Breaston (WR, Cardinals) a enregistré un vidéo pour inciter la NFL et la NFLPA à mettre fin au lockout et il a fait une maudite belle job. See for yourself…


-Le QB Erik Ainge (NY Jets) a passé toute la saison 2010 en désintoxication pour un problème de coke et d’héroïne et voilà qu’il s’est déchiré la coiffe du rotateur de l’épaule droite. Il devrait donc rater la saison 2011 au complet. Ainge n’a jamais pris part à un match en saison régulière et il n’en aura probablement jamais la chance…

-Les Roughriders ont acquis les droits du QB Terrelle Pryor pour la CFL mais il serait étonnant de voir le jeune homme north of the border. L'agent de Pryor a déclaré que son client n'était pas intéressé par la CFL et qu'il tenterait d'intégrer la NFL via le supplemental draft. Les règlements de la CFL l’obligerait à passer deux ans au Canada, une grosse prise contre notre belle ligue.

-Il y aurait de l’intérêt pour Pryor dans la UFL mais le commissaire Michael Huyghue évoque déjà la possibilité qu’il soit utilisé ailleurs qu’au poste de QB. He ben, s’il ne peut pas jouer comme QB dans la UFL, imaginez dans la NFL.

-Jerry Porter s’est déchiré le tendon d’Achille au camp des Alouettes, une autre ancienne «gloire» de la NFL qui n’aura fait que passer au Canada. Tout indique que les anciens de la garnde ligue ne prenne pas le temps de se mettre en forme avant de se présenter chez nous, ils se blessent très souvent.

-En mai 2007, Braylon Edwards avait promis de payer 100 bourses d’études de 10 000$ à des étudiants de Cleveland si ceux-ci respectaient certaines conditions académiques et communautaires. Quater ans plus tard et après avoir quitté Cleveland avec fracas, Edwards tient sa promesse et allonge l’argent pour payer les dites bourses d’étude. Chapeau.




Le «Supplemental Draft» en une leçon facile

Le départ de Terrelle Pryor d'Ohio State suscite de nombreuses questions sur la nature et le fonctionnemment du "repêchage supplémentaire" de la NFL. Voici donc une petite explication du processus...

Le Supplemental Draft, nom qui se traduit bien mal, fut instauré en 1977 pour permettre à des joueurs qui n’étaient pas éligibles au repêchage d’avril précédent d’entrer dans la NFL quand même. La «séance se tient généralement en juin ou juillet et il y a habituellement deux ou trois joueurs dignes d’intérêt à chaque année Les jeunes hommes qui se «déclarent» pour ce draft le font surtout à cause qu’ils ont été expulsés de leur université pour des raisons académiques ou pour des problèmes de comportement. En ce sens, Terrelle Pryor est un exemple parfait d’un gars qui pourrait passer par le SD.

L’ordre de repêchage est établi comme suit: trois groupes sont formés, un pour les équipes avec 6 victoires ou moins, un avec celles qui n’ont pas fait les séries malgré six victoires ou plus et un avec les équipes qui ont pris part aux séries. Les équipes soumettent ensuite un «bid» pour le joueur qu’ils désirent, lui associant une ronde au repêchage. La ligue analyse les bids en commençant par le groupe des six victoires et moins et accorde le joueur à l’équipe qui a «misé» le choix le plus haut. L’équipe qui gagne le joueur doit céder le choix équivalent au vrai repêchage de l’année suivante. Par exemple, en 2010 les Bears ont misé un 7e choix pour avoir le DT Harvey Unga (BYU), ils ont donc perdu leur 7e choix au repêchage de 2011.

Il serait donc facile pour quiconque veut avoir Terrelle Pryor de miser un choix de 5e ronde en espérant remporter le jackpot. Il serait étonnant de voir une équipe miser davantage sur un gars avec des problèmes d’attitude qui a relativement peu de chances de demeurer QB dans la NFL.

Vous vous demandez si de bons joueurs ont déjà été sélectionnés lors du SD? Pas beaucoup. Bernie Kosar a été choisi par les Browns en 1985 suite à une magouille avec les Bills, un scénario loufoque qu’on ne verrait plus aujourd’hui. Cris Carter (Eagles, 1987) est probablement le seul hall of famer potentiel issu du SD. D’autres joueurs digne de mention : Steve Walsh (Dallas, 1989), Bobby Humphrey (Denver, 1989), Rob Moore (Jets, 1990), Jamal Williams (San Diego, 1998), Jared Gaither (Baltimore, 2007).

Le plus grand moment de l’histoire du supplemental draft a toutefois eu lieu en 1987 quand Brian Bosworth a laissé passer le repêchage régulier avant de se rendre éligible pour le SD. Le Boz ne voulait pas jouer pour les Colts ou les Bills qui repêchaient tôt cette année-là, il a donc pris la chance d’Attendre le SD. Les Seahawks détenaient le 1988 pour obtenir le coloré LB d’Oklahoma. Bosworth est donc allé chercher un contrat record de 11 M$ sur 10 ans avant devenir un des flops les plus médiatisés de tous les temps…

Les Futures Stars de la NCAA: Tyler Bray

Wallette continue sa série en nous présentant un tout jeune QB s'alignant avec les Volunteers du Tennessee.

Tyler Bray
Position: QB
Collège: Tennessee
Grandeur: 6’06’’
Poids: 210 lbs

Depuis que Peyton Manning à quitté le Tennessee pour la NFL, les Volunteers ont eu beaucoup de difficulté à avoir des équipes gagnantes et un quart digne de ce nom. Sans commencer les comparatifs entre les deux joueurs, disons seulement que Bray est le gars qui a le plus de potentiel depuis le dit Manning.

Tyler en était à sa première année en 2010. Il a débuté les quatre derniers matchs de son équipe, les conduisant à une fiche parfaite de 4-0. Ses statistiques sont intéressantes pour un si jeune quart; 1,537 verges pour un ratio de 14/7 pour les TDs et INTs. Les quatre victoires ont permis à l’équipe de terminer la saison avec une fiche de 6-6 et par le fait même, de prendre part à un Bowl.

Le jeune quart de Kingsburg en Californie avait connu une dernière saison de high school de 3,321 verges pour 41 TDs. À cette époque, il était vu comme le 7e meilleur quart aux USA. Il était aussi classé comme un prospect à 4 étoiles mais il n’a pas reçu beaucoup d’offres. En tout, c’est 3 équipes qui se sont montrées intéressés par le jeune homme : Tennessee, Fresno State et San Diego State. Disons qu’il a choisi la plus grosse école et qu’il a réussit son arrivée.

Bray est un QB des plus classiques. On sait que dans la NCAA les quarts évoluant dans le spread ont souvent du succès, mais rendu dans la NFL c’est plus mitigé. S’il veut connaître du succès, le jeune homme devrait augmenter sa masse musculaire et sa force. De plus, s’il améliore son jeu de pied, il pourrait devenir un éventuel 1er choix.

La qualité des saisons de son équipe aura un impact sur son avenir professionnel, mais le gars devrait sortir très haut (top 5) en 2013 ou 2014. Les experts croient en son potentiel de développement et il aura jusqu'à trois ans pour s'améliorer...

mercredi 8 juin 2011

Les lectures sanitaires 6VB, édition du mercredi

Les stades les moins hospitaliers de la NFL, Chuck Klosterman et plus...

-On a bien du fun à lire les Top 10 d’ESPN pendant cette saison morte. Le dernier en lice : les 10 stades les plus difficiles pour les équipes adverses.

-Don Banks de SI nous prévient qu’il est hasardeux de comparer l’éventuel retour de Plaxico Burress à celui de Michael Vick.

-Bill Simmons inaugure son nouveau site Grantland aujourd’hui et le toujours intéressant Chuck Klosterman fait partie de l’équipe. Comme premier artcile, il nous raconte une rocambolesque partie de high school basketball au Dakota du Nord en 1988. Yup.

-Un extrait d’un livre de l’an journaliste sportif Robert Lipsyte. Ça porte sur le célebrissime Bob Costas et ça donne le goût d’acheter le livre.

-Hors sujet : le site Onion AV Club (qu’on recommande chaudement) dresse une liste des nouvelles technologies de divertissement qui on échoué au cours des dernières années. Il y en a qu’on avait oubliées…

-Urbania a eu une bonne idée récemment: la série « La ville de la semaine ». On y apprend toutes sortes de choses sur les diverses villes du Québec du point de vue de leurs habitants. Cette semaine: Rimouski.


Fiasco à Ohio State

Rien ne va la plus à Colombus, Ohio. Jim Tressel qui quitte la semaine dernière et maintenant c’est Terrelle Pryor (QB) qui décide de ne plus revenir pour la saison prochaine.

On se rappellera qu’en décembre 2010, cinq joueurs des Buckeyes avaient été reconnus coupables d’avoir entravé les règles de la NCAA en acceptant de l’argent et des cadeaux. Cet argent venait naturellement d’agents mais aussi d’un tatoueur local. Ce dernier a été arrêté par le FBI dans une histoire de vente de drogues et c’est à ce moment qu’on a découvert le pot aux roses pour les joueurs d’OSU. À l’époque, Jim Tressel avait laissé le choix aux cinq joueurs concernés; soit ils manquaient le match du Sugar Bowl et ils étaient libre par la suite, soit ils jouaient le match, mais ils étaient suspendus pour les 5 premiers matchs de la saison suivante. Les joueurs ont tous décidé de joué au Sugar Bowl et d’accepter la suspension. À cette époque c’était une décision importante, car un joueur comme Pryor (QB) avait d’excellente chance d’être repêché dans les trois premières rondes du draft 2012.
Le 8 mars dernier, les dirigeants des Buckeyes ont décide de suspendre l’instructeur-chef pour deux matchs, par rapport à cette histoire. Neuf jours plus tard, le 17 Mars, Tressel lui-même demande d’être suspendu le même nombre de match que ses joueurs. La pression est très forte sur Tressel et il commence à être clair que son poste est en grave danger.

Le 30 mai dernier, Jim Tressel annonce qu’il quitte ses fonctions d’entraîneur des Buckeyes. Trois jours plus tôt, Sports Illustrated nous apprenant que le scandale avec le tatoueur remontait à 2002, l’année de leur dernier championnat national et qu’il impliquait près d’une trentaine de joueurs. Dans les heures qui suivent la démission de Tressel, les bonzes de l’école annoncèrent que Luke Fickell allait devenir l’entraîneur-chef. Cet homme est assistant chef les Buckeyes depuis 2002 et il allait de toute manière assumer l’intérim de coach Tressel pour le début de la saison 2011.

Le départ de Tressel a donc fait tomber l’entente entre le coach et Terrelle Pryor. Ce dernier quitte donc les Buckeyes et il pourrait se déclarer admissible pour le repêchage supplémentaire de la NFL. Le rapide QB deviendra un joueur intéressant pour une équipe qui se recherche un playmaker offensif. Certains experts croient que Pryor a le talent pour être converti en Tight End, on verra … Si le jeune homme ne peut intégrer la NFL, il devra se tourner vers une université de troisième ordre, la CFL ou la UFL. On ne serait pas surpris de le voir aller dans une petite école juste pour garder la forme, comme l’avait fait Cam Newton à Blinn College.

D’un point de vue personnel je suis tanné des scandales dans la NCAA. À quelques petites exceptions près, la majorité des équipes ont des histoires louches sous la couverture. L’an dernier on a épinglé USC, cette année c’est Ohio State, l’an prochain ça pourrait bien être votre équipe favorite. Au lieu de suspendre les joueurs et les coaches, le système devrait être revu et on devrait peut-être sévir au niveau de l’administration des écoles. Lorsque l’on pense que des écoles ont des stades remplis à plus de 100 000 spectateurs 6 fois par année et que certain coach gagnent plus de 4 millions par année, c’est normal que certains joueurs, venant de milieux souvent défavorisés, profitent de leur célébrité du moment pour faire de l’argent.

Ce qui me choque encore plus c’est de voir les autres écoles se moquer des frasques de leurs adversaires, alors qu’eux aussi sont probablement pourris jusqu’au bout des ongles. Je ne suis pas un fan des Buckeyes mais je sais que ce qu’ils font n’est pas isolé. Comme le disait Nick cette semaine, est-ce que les prochains sur la liste seront les Tigers d’Auburn? Ou pourquoi pas l’ennemi #1 en Floride et en Louisiane, Nick Sabban qui perd son BCS de 2010?

En terminant, je trouve ça aberrant de mettre tout les blâmes sur les athlètes qui sont exploités de bien des façons par les écoles et qui sont souvent mal conseillés par leur entourage. Ces gars-là sont jeunes et ils se retrouvent dans une grosse machine qui les utilise et les rejette à la rue après. On dira que les joueurs obtiennent une formation universitaire mais il est clair que bien des gars ne vont jamais aux cours et qu’ils se retrouvent les mains vides s’ils ne peuvent faire une carrière professionnelle. La NCAA a toujours des problèmes de crédibilité quand vient le temps de déterminer un champion et ces scandales à répétition pourraient lui faire énormément de tort au niveau de l'opinion publique.

-ARTICLE ÉCRIT PAR WALLETTE-

mardi 7 juin 2011

Les Miettes du Mardi: USC perd son championnat 2004, Marv Albert et plus...

Le BCS retire le titre 2004 aux Trojans, Albert se joint à CBS et plus...

-Après sept ans de tergiversation, les Trojans de USC ont été dépouillés de leur championnat du BCS de 2004 pour avoir aligné Reggie Bush. Ce dernier a été rendu inéligible pour avoir accepté toutes sortes de cadeaux au cours de son séjour à USC. C’est bien dommage car on parle ici d’une équipe classique du football collégial: Bush, Matt Leinart, Winston Justice,Lofa Tatupu, Keith Rivers…En plus, les Trojans ont simplement eu la malchance de se faire poigner, ce genre de chose arrive tout le temps. On se doute ben qu’Auburn pourrait perdre son titre 2010 n’importe quand en raison des frasques de Cam Newton et de son père.

-Selon Pro Football Weekly, les Texans vont mettre Steve Slaton en vitrine lors des (hypothétiques) matchs hors-concours, dans le but de l’échanger. Slaton avait fait sensation lors de sa saison recrue en 2008 mais sa tendance à échapper le ballon a incité l’équipe à se tourner vers Arian Foster. Les Rbs sont maintenant une ressource fluctuante et quais-interchangeable alors il ne faudrait pas s’étonner de voir l’ami Steve rebondir ailleurs.

-Une première dans cette étrange saison morte : les Titans tiendront un exercice ouvert au public mercredi. Il devrait y avoir pas mal de monde et on a l’impression que les fans vont manifester leur colère envers les proprios…

-La semaine dernière le Sports Business Journal rapportait que, selon les proprios, les ventes de billets de saison se déroulaient mieux que l’an dernier. C’était bien étonnant, compte tenu du lockout. Cette semaine, l’information est différente: les ventes tireraient de la patte. Hé ben.

-Bonne nouvelle : c’est l’excellent Marv Albert qui remplacera Gus Johnson (parti à Fox) comme descripteur de matches à CBS. Un seul mot nous vient en tête : Yes! En fait si Johnson et Albert peuvent se hisser comme descripteurs #2 de leur réseau respectif, on serait bien heureux.

-Le toujours controversé WR Michael Crabtree avait fait jaser en tardant à se présenter aux exercices des 49ers, il a fini par rejoindre ses coéquipiers. En voilà un qui a intérêt à se déniaiser en 2011.




lundi 6 juin 2011

Les Miettes du Lundi: Jerry Porter, Plaxico Burress et plus...

Porter fait des flammèches au camp des Alouettes, Plastico suscite de l'intérêt et plus...

-Le camp des Alouettes est commencé et deux anciens de la NFL attirent l’attention pour des raisons différentes. Du côté positif, l’ancien WR des Raiders Jerry Porter fait flèche de tout bois et semble très en forme. En plus, il a déjà joué pour Marc Trestman à Oakland alors il y a des chances que les jello poigne avec lui. Du côté négatif, on peut oublier Ahman Green, il a déjà été viré en raison d’une blessure à la cuisse. Ahman s’accrochait mais là mettons que ça devrait être pas mal fini.

-Suite à une importante blessure au cou subie l’an dernier, pas mal tout le monde croyait que le safety Ellis Hobbs (Eagles) allait devoir prendre sa retraite. Le principal intéressé affirme toutefois qu’il profite du lockout pour se remettre en forme et qu’il pourrait continuer à jouer avec un peu de chance.

-Il y a pas mal de rumeurs entourant Plaxico Burress, certaines l’envoyant chez les Eagles. Son agent Drew Rosenhaus affirme que Plastico sera un agent libre de premier ordre et on est pas mal d’accord avec lui. En voyant ce que Michael Vick a accompli après une longue absence, on peut facilement croire que Plax pourrait jouer aussi bien. Burress sortait de prison ce matin, on suivra son destin de près.

-Rumeur rapide : Vince Young à Miami. Mettons qu’on laisserait faire si on était les Fins. C’est pas le temps de sauter sur un autre «redemption project», ils ont assez de misère avec leurs QBs depuis le départ de Marino.

-Selon le nouveau coach Ron Rivera, il n’est pas acquis que le WR Steve Smith quittera les Panthers. Smith a souvent mentionné qu’il changerait volontiers d’équipe mais Rivera a bon espoir de le garder à Charlotte. Les Panthers sont bien mal nantis en termes de playmakers alors il serait peut-être préférable de garder le colérique WR une saison de plus…