lundi 28 février 2011

Record de bench press au Combine


Le jeune homme ci-haut est Stephen Paea, DT à Oregon State. Il a battu le record de bench press du Combine avec 49 répétitions à 225 livres. Épatant, on est fatiguées pour lui.

Les Miettes du Lundi: Sidney Rice, Clinton Portis et plus...

Rice testera le marché des joueurs autonomes, Portis sans emploi sous peu et plus...

-Les Vikings ont causé une certaine surprise en n'appliquant pas le franchise tag au WR Sidney Rice mais voilà qu'on apprend qu'ils lui ont fait une offre de contrat à long terme. Son agent Drew Rosenhaus affirme toutefois que Rice testera le marché des agents libres alors le suspense durera un bout de temps Rice a raté 10 matches la saison dernière et son absence a grandement nui à l'attaque du Minnesota. Sans sa vitesse, les Vikes étaient limités à de court gain et l'offensive n'a jamais pris son envol. Il a finalement pris part à 6 matches, captant 17 passes pour 280 v et 2 TDs.

-Après n'avoir pris part qu'à 5 matches la saison dernière, tout indique que Clinton Portis devra se trouver une nouvelle équipe. Les Redskins sont sur le point de libérer le porteur de ballon de 29 ans qui devait gagner 8 M$ en 2011. Portis a de la misère à rester en santé depuis deux saisons, on a l'impression qu'il peinera à trouver du travail.

-Cam Newton (QB, Auburn) tente d'améliorer son standing en vue du repêchage en prenant part à tous les exercices pertinents du Combine. Il a bien fait au 40 verges avec un temps de 4,6 secondes mais il a bien mal paru quand est venu le temps de lancer des passes. Il a manqué de précision et de timing...Reste à voir quel effet ça aura sur sa cote.

-De l'autre côté de la médaille, Ryan Mallett (Arkansas) et Jake Locker (Washington) ont excellé dans les exercices de passes. Il sera fascinant de voir quel QB partira le premier en avril.

-Les Pats auraient demandé au garde Nick Kaczur d'accepter une importante baisse de salaire en vue de la prochaine saison et celui-ci aurait refusé. Conséquemment, il faut s'attendre à ce que que Kaczur soir libéré sous peu. Le joueur originaire de Brantford, Ontario a passé six saisons avec les Pats.

-Vous vous demandez sûrement «mais qu'est-ce qui se passes avec le contrat de Peyton Manning?» La réponse: les discussions continuent mais aucune entente n'est imminente. Anyway, Manning est retenu par le franchise tag et il entretient une excellente relation avec les Colts. Il sera le joueur le mieux payé de tous les temps avant que la saison commence...



dimanche 27 février 2011

Vidéorama: America's Game, 2007 Giants


Ça c'est une belle pièce d'anthologie pour un dimanche hivernal. Il y aura toujours une place dans nos coeurs pour ces Giants qui nous ont sauvé de la torture d'une saison parfaite des Pats...

samedi 26 février 2011

Vidéorama: des nouvelles du Combine


L'expert en repêchage Todd McShay nous donne ses impressions de deux premières journées du Combine de la NFL.

vendredi 25 février 2011

Prolongation de contrat pour Lovie Smith

Le coach des Bears est désormais sous contrat jusqu’en 2013.

Smith aura donc les coudées un peu plus franches pour diriger son équipe, ayant vu son contrat prolongé de deux ans (il restait une saison à son entente). Les détails financiers exacts ne sont pas encore connus mais tout indique que son salaire demeurera dans les environs du 5.5 M$ par année. Une prolongation de deux ans, ce n’est pas fabuleux et les journalistes l’ont fait remarquer à Smith en conférence de presse. On parle d’un vote de confiance un peu tiède.

On aime bien Lovie mais après sept saisons à la tête des Bears, on ne sait toujours pas s’il est un bon coach. Sous son règne les Oursons ont tendance à alterner les bonnes et les mauvaises saisons, le plaçant sur le hot seat pas mal en permanence. L’équipe semble être sur la bonne voie après une solide saison de 11-5 et une apparition en finale de la NFC. La défensive est toutefois vieillissante et l’offensive est toujours shaky. Difficile de dire de quel côté le vent tournera...

Source: ESPN

Crazy Al Davis sort le cash!

Après Richard Seymour, trois autre Raiders viennent de toucher de beaux magots.

-Brandon Routt (CB) vient de signer un contrat de trois ans d'une valeur maximale de 31 M$. Beaucoup d'argent pour un joueur qui n'est pas une star. Il deviendra toutefois le CB #1 du club lorsque que Nnamdi Asomugha quittera comme agent libre, il y a donc une certaine logique derrière cette signature. Routt a 27 ans et a réussi 49 tackles et 2 INT en 2010.

-Le secondeur Kamerion Wimbley a été désigné joueur de concession. Celui-ci est aussi âgé de 27 ans, il a réussi 49 tackles et 9 sacks en 2010. Il touchera 10,1 M$ s'il signe le franchise tender. Wimbley fait partie de la même catégorie de joueur que Routt, il est bon sans être une star. Il devrait s'entendre avec l'équipe sur un contrat à long terme.

-En plus, les Raiders ont alloué un contrat de deux ans d'une valeur de 8 M$ au DT John Henderson. Celui que l'on surnomme affectueusement «Big» a pris part a neuf matches en 2010 et fut solide contre la course, ce qui est sa spécialité. Henderson est une bonne montagne de lard qui bouche la ligne, le genre de joueur pas mal utile.

Le coach Hue Jackson a déclaré que l'organisation voulait ramener le plus de joueurs possibles de l'édition 2010, un objectif louable. On espère pour Al et sa bande qu'il n'y aura pas de plafond salarial en 2011 car ça risque de fitter serré.

Source: SF Gate

Vidéorama: en forme avec Phil Simms


Un vidéo d'exercice mettant en vedette l'ancien QB des Giants et d'autres stars, produit en 1987. Formidable. I was talking to heem the other day, he's in great shape!

jeudi 24 février 2011

Les Miettes du Jeudi: les joueurs de concession signent, Colt McCoy est l'homme de la situation et plus...

Trois joueurs ont signé leur franchise tag, McCoy a la confiance de Mike Holmgren et plus...

-Trois «joueurs de concession» ont signé leur «franchise tender»: David Harris (LB, Jets), Ryan Kalil (C, Panthers) et Lamarr Woodley (LB, Steelers). La NFLPA affirme qu’elle continue à croire que les franchise tags appliquées cette saison ne sont pas valides alors on se demande bien pourquoi ils ont laissé les joueurs signer les offres qui y sont associées. On a l’impression que les négociations avancent et que c’est pour ça que la NFLPA a dit aux joueurs de signer, croyant que le tag était là pour rester. Que voulez-vous, on est optimistes…

-Pendant ce temps, un autre joueur vient de se mériter la désignation de joueur de concession, le TE Marcedes Lewis des Jags. Il gagnera un beau 7.3 M$ s’il signe l’offre qualificative. Lewis a connu une solide saison 2010: 58 catches, 700 v et 10 TDs. C'est aujourd'hui la dernière journée pour utiliser la désignation...

-Ne vous attendez pas à voir les Browns choisir un QB avec le 6e choix global au prochain repêchage : le président Mike Holmgren a déclaré que Colt McCoy était «The Guy». On a tendance à être d’accord avec le choix, McCoy a démontré de belles choses en 2010. Holmgren se dit à la recherche d’un «frappeur de circuit», il pourrait donc se tourner vers AJ Green (WR, Georgia) avec le 6e choix.

-Pendant que Cam Newton passe pour un jeune arrogant, son coéquipier Nick Fairley dit toutes les choses que les équipes de la NFL veulent entendre. Il se dit prêt à jouer pour n’importe quelle équipe, peu importe la défensive et dit vouloir montrer à tout le monde qu’il est un bon gars. Fairley sera repêché dans le Top 3 c’est clair…

-Chômeur depuis peu, Jeremy Shockey se dit intéressé à jouer pour les Dolphins. Shockey a joué son football collégial à Miami et s'y entraîne tous les étés. On voit mal les Fins faire un investissement important pour un gars qui contribuera de façon sporadique alors qu'ils risquent d'avoir besoin de deux nouveaux RBs et d'un nouveau QB. Cela dit, si Jeremy ne charge pas trop cher, on ne sait jamais.


Combine 101

Le Combine de la NFL commence aujourd'hui, Wallette nous en apprend davantage sur cette grande rencontre d’évaluation.

Dans le long processus de sélection qui mène au repêchage de la NFL, il y a plusieurs étapes cruciales. L’un d’elle se nomme le Combine. Il s'agit d'une longue séance de tests et entrevues qui dure pendant une semaine. Cette année, le tout se déroulera du 24 février au 1er mars. Toute les activités se déroulent à Indianapolis, dans le domicile des Colts (Lucas Oil Stadium).

L’impact du Combine sur le repêchage n’est pas toujours déterminant. À l’heure actuelle, les cartes sont presque toutes jouées. Par contre, certains joueurs pouvant être vus comme éventuels choix de milieu de première ronde (10 à 20) pourraient connaître de bons tests et se faufiler parmi le top 10. L’inverse est vrai aussi, un top 10 qui dégringole (ex : Michael Crabtree il y a 2 ans). De mémoires, je ne me rappelle pas avoir vu un gars être considéré comme un choix de 2e ou 3e ronde tout briser lors du Combine, pour se faire repêcher parmi le top 10. On se souviendra de Matt Jones qui avait épaté au Combine de 2005. Il jouait comme QB à Arkansas mais sa vitesse et sa taille avaient poussé les Jags à le choisir au 21e rang pour en faire un WR. Ce fut un succès mitigé. De tels cas sont cependant rares, les directeurs généraux et les recruteurs ont déjà eu beaucoup de temps pour regarder les espoirs avec leurs équipes dans la NCAA.

Tests Physiques:

On veut premièrement voir dans quelle condition physique sont les futurs aspirants. Une batterie de tests est donc imposé à chaque joueur. Naturellement, certains tests ne sont pas nécessaires pour des positions précises. Exemple, on ne veut pas savoir comment de répétitions Ryan Mallett (QB – Arkansas) est capable de faire avec 225 livres au «bench press». Les tests les plus populaires sont le 40 verges, le bench press et le saut vertical. Il y a aussi le 20 verges, le 60 verges, le saut Broad et le test des 3 cônes.

-Le 40 verges, on calcul le temps des joueurs pour courrir sur cette distance. (important pour les RB, WR, CB, S et LB)

-Le test du bench press, c’est le plus grand nombre de répétitions avec 225 libres (très important pour les joueurs de lignes).

-Le saut vertical est un saut où l’on doit aller toucher le plus haut possible. (important pour les WR, TE, CB, S)

-20 – 60 verges «shuttle» (voir vidéo plus bas)

-Le saut Board (j’ai pas trouver la traduction) est un saut où les joueurs ont les pieds fixes et doivent sauter le plus loin possible.

-Le test des 3 cônes est un étape qui ressemble à ceci Merci aux Jesusback pour les exemples.

Il y a aussi des tests specifiques pour chaque position. Il faut cependant noter que certains Qbs dont la cote est déjà haute refusent de lancer de ballons au Combine, jugean n'avoir rien à gagner.

Par la suite il y a des tests mentaux et des entrevues. On veux connaître davantage les joueurs. Le test de QI se nomme le Wonderlic et on en parle largement à chaque année. Le test est évalué sur 50 et on lui accorde pas mal d'importance, surtout pour les QBs. Certains joueurs ont obtenu des scores pitoyables avant de devenir des stars: Sebastian Janikoski (9), Vince Young (6), Dan Marino (14)...Les entrevues avec des équipes précises peuvent aussi affecter la valeur d'un joueur. Les clubs évaluent la personnalité des joueurs en leur posant des questions difficiles et parfois d'un goût douteux.

Si vous avez d’autres questions au sujet du Combine, n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires.

mercredi 23 février 2011

Les lectures sanitaires 6VB, édition du mercredi

Dans cette édition des lectures: la triste histoire de Dave Duerson, des avant-goûts du Combine et plus...

-L’ancien des Bears Dave Duerson s’est enlevé la vie la semaine dernière et toutes sortes de détails continuent à émerger sur cette histoire. Le NY Times nous résume bien le tout. Merci à François Fournier de Cyberpresse pour le lien.

-Les Football Outsiders ont décerné leurs "trophées" pour la saison 2010 et les résultats diffèrent subtilement des honneurs officiels. Une bonne lecture.

-L’ancien lineman Ross Tucker est passé de SI à ESPN et son mailbag est bien intéressant. Cette semaine, il nous apprend des choses sur le combine

-Tony Pauline de SI.com, un journaliste qu’on ne connait pas trop, nous donne son preview du Combine. Qui prendra part aux exercices? Qui se défilera? Tout est là.

-Il y a eu une méga-transaction dans la NBA cette semaine alors que Carmelo Anthony est passé du Denver au New York, le très intellectuel New Yorker nous met ça en contexte.

-Veux, veux pas, l’absence de football nous force à regarder du côté de la LNH. Le Québec est en grave pénurie de journalistes hockey intéressants mais le blog de Mathias Brunet est intéressant. Du côté américain, le sympathique Pierre Lebrun d’ESPN fait du bien bon travail.


Les miettes du Mercredi: Champ Bailey, Jeremy Shockey et plus...

Bailey reste à Denver, Shockey libéré par les Saints et plus...

-Le demi de coin Champ Bailey a signé un contrat de quatre ans avec les Broncos, évitant ainsi l'incertitude du marché des agents libres. Selon ESPN, l'entent vaudrait entre 40 et 44 M$ pour une moyenne annuelle somme toute raisonnable d'entre 10 et 11 M$, On est un peu étonnés de voir Bailey rester à Denver car l'équipe entame une autre phase de reconstruction et à 33 ans il aurait pu avoir le goût de jouer pour un aspirant au Super Bowl. Champ a pris part à 10 Pro Bowls, un record pour un CB.

-Le TE Jeremy Shockey est maintenant sans emploi, les Saints lui ayant donné son 4%. Le fragile Jeremy a amassé 408 v et marqué trois touchés en 13 matches. Shockey rate rarement beaucoup de matches dans une saison mais il est toujours limité par de nombreux bobos. À 30 ans, ça n'ira sûrement pas en s'améliorant. La recrue Jimmy Graham a impressionné l'état-major du N'Arwlins en fin de saison et il remplacera sûrement Shockey comme partant.

-On ne sait pas ce qui nous guette pendant la saison morte mais ça n’empêche pas la spéculation. Si on se fie à Mike Lombardi du NFL Network, Tim Tebow n’auraient plus beaucoup d’appuis au sein de la direction des Broncos. Lombardi nous dit que les fans de Tebow ont quitté en même temps que Josh McDaniels et que le nouveau staff est pas mal moins sous le charme du Jesusback. Évidemment, tout cela peut changer bien rapidement…

-Les Bears seraient sur le point de prolonger le contrat de leur coach Lovie Smith. La nouvelle entente ajouterait quelques années au salaire que Smith devait gagner en 2011, 5.5 M$. Ce montant ne le place pas parmi les entraineurs les mieux payés mais c’est dans la bonne moyenne. L’ami Lovie est un vrai survivant, chaque fois qu’on se dit qu’il sera congédié, les Bears connaissent une bonne saison. L’équipe devrait être pas pire l’an prochain mais avec le pattern habituel, ils seront probablement poches pour deux-trois ans.

-Les Rams tentent présentement de s’entendre à long terme avec le WR Mark Clayton. Ce dernier était le meilleur receveur de l’équipe en 2010 avant de se blesser gravement. Le poste de WR est une des principales faiblesses du St-Louis, il faut s’attendre à ce qu’ils tentent de s’améliorer autant au repêchage que pas le marché des agents libres.

-Décidemment, les Bills se magasinent un safety. Ils recevront sous peu Bob Sanders et tentent aussi de s’organiser un rendez-vous avec OJ Atogwe. Ce dernier est entrain de faire monter les enchères pour ses services (il visitera aussi les Skins) mais bien des gens croient qu’il reviendra avec les Rams.


mardi 22 février 2011

Le Carrousel des Quart-arrières, 2e partie

Après avoir regardé les équipes dans le besoin, JR porte son regard sur les solutions qui s’offrent à elles.

Plusieurs équipes sont à la recherche plus ou moins active d’un quart-arrière en vue de la prochaine saison. De nombreux joueurs seront disponibles, mais ils traînent avec eux un bon nombre de points d’interrogations. Sans compter que l’inévitable lock-out change la donne et devrait favoriser les jeunes espoirs aux dépends des QB déjà dans la ligue, dont beaucoup devront attendre la résolution du conflit avant de connaître leur destination finale. On regarde ça.

Les «Blue Chips»

Quelques jeunes quarts ayant déjà connu du succès sont disponibles. Ce sont eux qui trônent au sommet des listes de plusieurs équipes, ce qui leur confère une forte valeur marchande. Le prix à payer pour les obtenir risque donc d’être élevé.

Kevin Kolb: C’est la saveur du mois chez ceux qui se cherchent un QB. Successeur annoncé de Donovan McNabb à Philly, il s’est fait ravir son poste par Michael Vick. Kolb a déjà mentionné qu’il voulait être partant l’an prochain et même si les Eagles aimeraient bien le garder comme police d’assurance, l’intérêt qu’il génère devrait leur permettre de le monnayer à fort prix. San Francisco, Miami, Arizona, Minnesota, tous vont tenter de se l’arracher et ça pourrait faire monter les enchères. En fait, il risque d’être la pièce maîtresse de tous les mouvements de QB au cours de l’entre-saison. Dépendant d’où il ira, le reste des pièces du casse-tête tomberont en place. Kolb est jeune (26 ans) et à quand même bien fait lorsque utilisé, même s’il n’a encore rien accompli de sensationnel. Son bras, précis mais pas très puissant, convient mieux dans une attaque de type West Coast, avec des courtes passes dans le flanc plutôt qu’à une attaque basée sur les longs jeux. Faudra voir ce qu’il pourra faire ailleurs que dans le système « QB friendly » de Philadelphie. J’avoue ne pas être encore tout à fait vendu à ce QB, mais plusieurs dirigeants d’équipes semblent l’être.

Kyle Orton: Son nom n’a pas trop circulé jusqu’à présent, car le nouveau régime des Broncos n’a pas encore officialisé l’inévitable début de l’ère Tim Tebow. John Elway a même déclaré au début du mois, qu’Orton, et non Tebow était le QB partant des Broncos présentement. On verra bien, mais il est clair qu’il n’y a pas de place pour les deux au Colorado. Si ce n’est pas en 2011, ce sera en 2012, mais Denver fera un choix entre les deux et il ne serait pas surprenant qu’ils mettent Orton sur le marché, pendant que celui-ci à encore une forte valeur marchande. Ça fait un bail qu’on en entend parler, mais à 28 ans, il est encore jeune et il vient de connaître deux solides saisons. La deuxième, sans Brandon Marshall, venant confirmer ses capacités. Les équipes n’obtenant pas Kolb appelleront John Elway dans ce qui deviendra probablement sa première grosse décision (outre le repêchage s’entend) à son nouveau poste.

Vince Young: Il est jeune aussi (27 ans), mais on s’éloigne de la valeur sûre. En fait, le gars est plutôt un risque majeur, qui pourrait toutefois s’avérer payant pour l’équipe qui le prendra. Ses problèmes d’attitude sont connus et Jeff Fisher se serait débarrassé de lui beaucoup plus rapidement n’eut été de la foi aveugle du proprio Bud Adams envers le jeune homme. Difficile donc, de lui remettre les rênes d’une équipe, surtout qu’il n’est pas un très pocket passer. Par contre, il demeure un quart très mobile et il gagne quand même 2 matches sur 3 lorsqu’il est partant, une statistique non négligeable pour quelqu’un qui ne joue pas dans une équipe dominante. Et malgré ses lacunes comme passeur, il a maintenu un QB rating de près de 100 l’an dernier tout en connaissant un certain succès avec son seul WR digne de ce nom, Kenny Britt. Il ne fait aucun doute que Young se trouvera du travail quelque part. Miami revient souvent dans les rumeurs…


Les vétérans reconnus

Le meilleur de leur carrière est derrière eux, mais ils peuvent quand même donner encore quelques bonnes saisons à l’équipe qui leur fera signe. Ces vétérans pourraient fort bien servir de tremplin d’une ou deux saisons à une organisation qui voudra développer tranquillement un jeune quart.

Carson Palmer : Sa demande de transaction risque de tomber dans l’oreille d’un sourd, mais sa possible disponibilité crée bien des remous, particulièrement sur la côte ouest. Une réunion avec son ancien entraîneur de USC est possible à Seattle tandis que les Niners et les Cards suivront aussi sa situation de près. Des blessures importantes au genou et à l’épaule font que Palmer n’a jamais pu remplir les promesses qu’il laissait entrevoir en début de carrière. N’empêche qu’il a malgré tout terminé 6e pour les verges accumulées et 9e pour les passes de touché lors d’une mauvaise saison 2010. Palmer amène aussi avec lui des qualités de leadership reconnues et une certaine habileté à gérer les fins de matchs. Même s’il n’a pu répéter ses exploits en 2010, il ne faut pas oublier qu’il a orchestré 5 poussées gagnantes sur sa dernière série offensive pour les Bengals en 2009. Par contre, il n’a toujours pas gagné en séries et il commet plusieurs erreurs coûteuses, comme en font foi ses 20 interceptions (3e pire dans la ligue en 2010). De plus, Cincinnati ne voulant pas l’échanger, l’équipe qui désirera l’obtenir risque de devoir donner beaucoup en retour, tout en ayant suffisamment d’espace sous le plafond salarial pour absorber son mirobolant contrat.

Donovan McNabb : Lui, il n’y a pas d’ambiguïté, il jouera ailleurs qu’à Washington l’an prochain. Son passage dans la capitale américaine fut un désastre et ses détracteurs pensent qu’il est au bout du rouleau. C’est vrai qu’on est loin du Pro Bowler qu’il était à Philadelphie, McNabb lançant plus d’interceptions (15) que de passes de touché (14) pour la première fois de sa carrière la saison dernière. Par contre, il sera sans contrat, donc il ne devrait pas coûter trop cher à embaucher (de toute façon, il ne peut pas se permettre d’être trop gourmand) et serait un candidat idéal pour faire le pont pendant une ou deux saisons le temps de développer un prospect. L’Arizona, où il réside, serait une option, tout comme Seattle qui a tenté de faire son acquisition l’an dernier.

Matt Hasselbeck : En voici un qui risque de faire quelques millions de plus en raison de sa performance en séries. Toute la saison, les Seahawks ont souffert du manque de constance à la position de quart-arrière et il semblait que la carrière d’Hasselbeck dans le nord-ouest des USA tirait à sa fin. Puis, après la victoire contre les Saints, Pete Carroll a laissé entendre que remettre sous contrat le vétéran agent libre était une priorité pour son organisation. On le souhaite pour le QB au cheveu absent, sinon il pourrait devoir attendre au tout début de la saison qu’une équipe désespérée lui fasse signe. Hasselbeck peut dépanner à court terme, mais il commence à manquer d’essence dans le réservoir…


Les jeunes qui rêvent d’avoir leur chance

Ils sont dans la ligue, mais coincés derrière un # 1 reconnu. Ils croient encore avoir ce qui faut pour être partant, et l’équipe qui ira en chercher un sera au moins prête à lui accorder une chance honnête de mériter le poste de partant.

Matt Flynn : On n’a jamais deux chances de réussir sa première impression. Flynn l’a compris et n’a pas manqué son coup un dimanche soir de décembre face aux Patriots. Depuis, son étoile brille de plus en plus fort sur la planète NFL et le substitut des Packers intéresse plusieurs équipes qui ne sont pas prêtes à payer le gros prix pour Kevin Kolb. Les Titans et les Dolphins, entre autres, l’aiment bien. C’est beaucoup d’excitation pour un gars qui n’a qu’un seul départ en carrière, mais quand le buzz part sur quelqu’un ou quelque chose… De toute façon, au Wisconsin, Flynn est condamné à un rôle de soutien derrière Aaron Rodgers. Green Bay trouverait donc aussi son compte en l’échangeant, possiblement contre un choix de repêchage. Seul bémol, les Packers doivent être prudents, Aaron Rodgers a subi sa part de commotions cérébrales l’an passé. S’ils échangent Flynn, ils doivent le remplacer par quelqu’un de compétent.

-Plusieurs autres jeunes se sont brièvement révélés durant la saison et espèrent encore qu’un coach quelque part soit prêt à leur laisser une chance. Caleb Hanie à Chicago n’a pas mal paru en un quart de jeu en séries. Troy Smith ne sera pas de retour à San Francisco, mais espère avoir impressionné quelques équipes tandis que Brady Quinn perd son temps à Denver, même s’il a connu quelques bons matchs à Cleveland en 2009. Matt Leinart est dans la même situation à Houston. Dépendant de ce que feront leurs équipes, des jeunes comme Josh Skelton (Arizona), Max Hall (Arizona), Charlie Whitehurst (Seattle) ou Drew Stanton (Détroit) pourraient aussi être disponibles.

Les vétérans réservistes

Eux connaissent leurs rôles et contrairement à leur jeunes confrères sont bien heureux de jouer les second violons tout en étant prêts à dépanner au besoin.

Jon Kitna : Celui qui sera âgé de 39 ans en septembre prochain roule sa bosse depuis 1997 et sa tenue en relève à Tony Romo lui a probablement assuré un autre 2-3 ans sur les lignes de côtés. Après 2 matchs chaotiques, il a retrouvé ses moyens et a mené convenablement l’attaque des Cowboys, lançant 2 fois plus de TD que d’interceptions (12-6), tout un maintenant un QB rating de près de 100 à ses 7 derniers matchs. C’est aussi un excellent leader et professeur qui a pris Carson Palmer sous son aile lorsqu’il était une recrue à Cincinnati. Je le verrais bien tenir un rôle semblable dans un endroit comme Détroit ou la Caroline, mais il faudra d’abord le sortir de Dallas là où il est encore sous contrat pour 3 ans.

Les autres : Jake Delhomme devrait être libéré durant la saison morte et même si on ne voit pas comment lui (ou l’éternel Chad Pennington) pourront se retrouver du boulot, il y a fort à parier qu’ils le feront quand même! Idem pour un des doyens du circuit Kerry Collins qui peut servir de mentor à une jeune recrue et de police d’assurance à la fois. Dépendant de ce que leurs formations actuelles décideront, de jeunes vétérans comme Chad Henne ou Jason Campbell pourraient attirer l’attention s’ils deviennent disponibles, tandis que les anciens premiers choix comme Kyle Boller ou David Carr devraient trouver un clipboard à tenir quelque part. Dans la catégorie des « long shots », après une année à sécher, il sera intéressant voir si une équipe sera prête(ou assez folle) pour accorder une dernière chance à JaMarcus Russell. Tant qu’on n’essaie pas de ramener Vinny Testaverde, ça devrait être correct!

Le repêchage

La classe de 2011 ne compte pas de « can’t miss » avec la décision d’Andrew Luck de jouer à Stanford une autre année, mais elle compte sur plusieurs bons prospects qui feront réfléchir les équipes à la recherche d’un QB. Comme toujours, il faudra attendre le Combine et les divers Pro Days de ces jeunes avant de fixer un classement qui se tienne, mais disons que les noms de Blaine Gabbert, Jake Locker, Ryan Mallet et de l’inévitable Cam Newton devraient dominer les discussions. En cliquant sur le nom de ces joueurs, vous aurez accès aux profils de l’ami Wallette à leur sujet.

Ça complète pour ce tour d’horizon sur la situation des quarts-arrières. N’hésitez pas à faire vos prédictions sur qui ira où, mais j’ai bien peur qu’il faudra être patient avant d’obtenir un portrait global de la situation. Maudit lock-out!

Les Miettes du Mardi: Chad Greenway, Ellis Hobbs et plus...

Greenway désigné joueur de concession, Hobbs accroche ses crampons et plus...

-Le secondeur Chad Greenway (Vikings) est le plus récent récipiendaire du franchise tag. Le vétéran de 28 ans a réussi 109 tackles en 2010 et il se méritera près de 10 M$ la saison prochaine. Greenway n’est pas une superstar alors 10 $, c’est un montant énorme pour ses services. Il faut s'attendre à des négociations en vue d'un contrat à long terme qui diminuerait son salaire annuel.

-Des partisans des Broncos avaient organisé une manifestation pour inciter l’équipe à garder Champ Bailey, seulement 40 personnes se sont présentées…Manif ou pas, on s'attend à ce que Bailey quitte Denver.

-L’ancien porteur de ballon Ollie Matson est décédé le weekend dernier au vénérable âge de 80 ans. Fait intéressant : en 1959, Mattson passa des Rams aux Cardinals en retour de neuf joueurs. Neuf!

-Le safety Ellis Hobbs (Eagles) prendra sa retraite en raison d’une deuxième blessure au cou en deux saisons. La blessure subie en 2010 est à la base du cou et un retour au jeu serait risqué. Hobbs n’a que 27 ans, il connu de solides saisons avec les Pats avant d’être échangé à Philly.

-Le left tackle des Vikings Bryant McKinnie défraie les manchettes suite à une soirée bien arrosée à Hollywood. Dans les cadres des festivités du match des étoiles de la NBA, McKinnie s’est apparemment monté un bill de bar de 100 000$. C’est ce qu’on appelle une belle veillée.

-Bonne nouvelle: la ligue et l’association des joueurs ont négocié pendant une vingtaine d’heures au cours des derniers jours, ce qui ne peut pas nuire…On rappelle que la convention collective expire le 4 mars.

-Bob Sanders tente déjà de se trouver un nouvel emploi. Il a visité les Jags et Buffalo est sa prochaine destination. On a hâte de voir qui pourra faire confiance au fragile safety.




lundi 21 février 2011

Les Espoirs du Repêchage 2011: Prince Amukamara

L'espoir du jour est une demi défensif avec un nom vraiment funky...

Prince Amukamara
Position: CB
Collège: Nebraska
Grandeur: 6’01’’
Poids: 205 lbs

Lorsque l’on pense qu’en 2009, les Cornhuskers du Nebraska avaient dans la même équipe Ndamukong Suh et Prince Amukamara, on trouve ça cool, deux noms assez winners. Suite au départ de Suh, beaucoup de gens voulaient voir comment allait réagir Amukamara. Sans le meilleur «pass rusher» de la NCAA, est-ce que le CB vedette allait réussir à maintenir son niveau de jeu? Ce dernier n’a pas déçu et il est encore vu comme l’un des deux meilleurs espoirs au poste de demi défensif.

Le jeune homme de descendance Nigérienne avait connu une saison 2009 du tonnerre. 60 plaqués, 2 sacs, 1 échappé et 5 interceptions. En 2010 il a un peu ralenti avec 59 plaqués et 1 sac mais pas d’interception. Il faut par contre dire que les quarts adverses ne lançaient pas souvent dans sa direction.

Kamara n’a pas grand-chose à changer dans son jeu pour faire le grand saut. Premièrement, il doit faire attention à son travail avec les mains pour éviter les punitions stupides. Une petite amélioration point de vue vitesse ne nuirait pas non plus.

Prince est un «playmaker», il est capable de réaliser le gros jeu au bon moment. Son physique et sa force son des avantages à ne pas négliger. Il est un athlète très relaxe, qui met beaucoup d’ardeur à son jeu. C’est un joueur dur qui est très rarement blessé et qui à un bon instinct sur le terrain. Il est de loin le meilleur CB pour supporter la course lors de ce repêchage. Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’une équipe de la NFL décide de le convertir en safety.

On le compare à Antoine Winfield pour sa contribution au jeu de course et son côté playmaker. Amukamara devrait logiquement être sélectionné parmi les 10 premiers joueurs. Un endroit comme Dallas pourrait être une destination de choix pour lui. Le Frisco au 7e rang pourrait aussi être intéressé à ses services.
Fait marquants et trophées:

•Joueur défensif de l’année dans la BIG-XII (2010)

-ARTICLE ÉCRIT PAR WALLETTE-

Le carrousel des quart-arrières, 1e partie

Dans le premier d’une série de deux articles, JR regarde quelles équipes voudront changer de quart-arrière d’ici septembre prochain.

Comme à toutes les fins de saison, c’est l’heure des bilans pour les 32 équipes de la NFL. Avec un lock-out attendu d’ici deux semaines, les mouvements de personnel sont plus limités présentement, mais les organisations doivent être prêtes. Tout risque de débouler rapidement dès que le conflit de travail sera réglé. Y compris à la position clé de quart-arrière. Si la situation est limpide à des endroits comme Boston, Indianapolis ou San Diego, ce n’est pas le cas partout. Certains clubs ont absolument besoin d’un nouveau QB, alors que d’autres situations sont plus intrigantes. Regardons cela de plus près…

La première priorité:

Oh boy, que de mauvais souvenirs ces mots apportent aux oreilles des québécois. Souhaitons simplement aux équipes qui doivent absolument se trouver un nouveau meneur plus de succès que les libéraux en ont eu avec notre système de santé…


Dolphins de Miami : Après un championnat de division surprise en 2008, les Fins font du surplace depuis 2 ans cumulant des fiches consécutives de 7-9. La jeune défensive abat du bon boulot et malgré des inquiétudes liées aux 2 RB principaux qui seront des agents libres, c’est clair que ce qui manque aux Dolphins pour concurrencer les Jets et les Pats, c’est un bon QB. Avec une bête comme Brandon Marshall pour capter des ballons, l’impact pourrait être immédiat et propulser Miami dans la cour des grands. Toutefois, les échos en provenance de la Floride sont confus. La logique voudrait que ce club prêt à gagner immédiatement transige pour un des QB disponibles qui pourrait contribuer à la cause dès septembre prochain, mais l’option de garder Chad Henne et de repêcher un QB dans les premières rondes semble aussi envisagée sérieusement. D’une façon ou de l’autre, c’est sûr qu’il y aura du mouvement sur ce front à Miami au cours des prochains mois. A suivre…

Titans du Tennessee : La situation est moins confuse dans la capitale du country : Vince Young est persona non-grata dans le vestiaire et Kerry Collins est mûr pour le bingo et la marchette. Il y aura donc du sang neuf à Nashville l’an prochain. Il semble acquis que les Titans repêcheront un QB en avril et en parlant au 8e rang et il n’est pas impossible, quoiqu’improbable, que tous les espoirs soient encore disponibles à cette position. Mais, surtout si les Titans devaient combler d’autres besoins avec leur premier choix, il est loin d’être exclu qu’un vétéran s’amène au Tennessee pour aider au développement de l’éventuelle recrue. À cet égard, les noms de Carson Palmer et Donovan McNabb circulent au pays de Carrie Underwood et Mike Fisher. Chose certaine, j’aimerais bien voir ce qu’un WR comme Kenny Britt peut faire si on lui trouve un bon QB…

Redskins de Washington : Donovan McNabb a en main un contrat de 5 ans, 78 millions avec l’équipe. Mais de ce gros motton de dollars, McNabb n’en a reçu « que » 3,5 millions jusqu’à présent et les Skins peuvent annuler le reste du contrat s’ils libèrent leur QB d’ici au match d’ouverture de la prochaine saison. Pariez que c’est ce qu’ils feront. Avec un club encore à des années lumières de résultats probants, la voie du repêchage semble celle privilégiée par les Peaux Rouges qui parleront au 10e rang. A ce stade, Cam Newton est le chouchou des Mock Drafts pour aboutir à Washington. Contrairement au Tennessee, peu de rumeurs circulent sur des vétérans potentiels qui pourraient encadrer la recrue à ses débuts. Doit-on conclure que les Skins ont vraiment confiance à Rex Grossman pour faire ce boulot? Douteux.

Vikings du Minnesota : OK, là c’est vrai, Brett Favre a pris sa retraite. Et je peux aussi vous confirmer que les Vikings ont enfin compris et que l’exécrable Tavaris Jackson devra se trouver du boulot ailleurs. Bref, ça prend quelqu’un pour lancer le ballon au Minnesota. Joe Webb qui a joué 2 matchs en fin de saison fait encore partie des plans des mauves, mais disons que ce n’est pas le plan A. L’entraîneur Leslie Frazier et le reste de la direction de l’équipe ont cependant bien fait attention de ne pas trop s’avancer dans ce dossier, se contentant d’affirmer qu’ils cherchent une solution à long terme au poste de QB. Oublions donc un vieux comme Donovan McNabb. Par contre, des jeunes QB possédant une certaine expérience comme Kevin Kolb (26 ans) ou Kyle Orton (28 ans) devraient figurer en bonne place sur la liste des Vikings. N’oublions pas qu’avec des armes offensives comme Percy Harvin, Sydney Rice et l’excellent Adrian Peterson pour porter le ballon, sans compter une défensive encore très potable, Minnesota pourrait présenter une solide équipe en 2011 avec un bon QB. Possédant le 12e choix au prochain repêchage, les Vikings pourraient cependant aussi être tentés d’emprunter cette route afin de combler leur besoin.

Cardinals de l’Arizona : Outre les Rams, tous les clubs de cette division sont à la recherche de quarts-arrière. Et l’extrême misérabilisme de la division rend les décisions intéressantes pour toutes ces équipes. Mauvaises, elles peuvent se permettre de rebâtir avec un choix de repêchage, sauf qu’un bon QB pourrait leur permettre de compétionner dès l’an prochain pour le titre de cette section qui restera la plus faible du football. Vrai que les Cards de 2010 n’avaient pas de jeu au sol et que la défensive n’a pas fait le travail. Toutefois, les éditions 2008 et 2009 de l’Arizone n’avaient pas ces atouts non plus, mais ont quand même fait les séries chaque fois sous la gouverne de Kurt Warner. Et dans un marché où le stade se videra si les succès sur le terrain ne sont pas au rendez-vous, il y a fort à parier que cette équipe voudra gagner tout de suite. Surtout que le WR Larry Fitzgerald a clairement exprimé son souhait de quitter le désert si les Cards amorcent une phase de reconstruction. Fitzgerald a identifié Kevin Kolb comme son premier choix pour lui lancer la balle en 2011. Ça pourrait peser lourd dans la balance…


Les équipes qui vont jeter un œil attentif :

Contrairement à formations listées ci-haut, ces équipes ont déjà des options sous la main. Mais elles seront très attentives au carrousel des QB, et il est fort probable que plusieurs d’entre elles y participeront activement en bout de ligne.

Bills de Buffalo : Tôt ou tard, cette équipe devra repêcher son QB d’avenir. Même s’il a été convenable cette saison, Ryan Fitzpatrick n’est qu’un diachylon sur une plaie ouverte, pas une solution permanente. Ceci étant dit, les brèches sont nombreuses, en défensive particulièrement, donc, à moins de tomber en amour avec un QB au Combine, il est très possible que Buffalo utilise son 3e choix à d’autres fins. Je ne vois pas les Bills entrer dans la course pour un QB déjà établi. Pour eux, ce sera un choix de repêchage ou Ryan Fitzpatrick.

Bengals de Cincinnati : Je crois encore que c’est Carson Palmer qui acceptera les remises tigrées lorsque la saison 2011 s’ouvrira. Je ne doute pas du sérieux de la demande d’échange du # 9, mais le proprio a tenu tête à beaucoup de requêtes de ce genre dans le passé. N’empêche que Palmer vieillit plutôt mal et, même sans la demande d’échange, la question de la relève se pose. Déjà qu’avec le départ probable de Chad Ocho Cinco et celui confirmé de Terrell Owens, le groupe de receveurs est très jeune à Cincinnati. Ajoutez à cela des partisans désabusés qui commencent à déserter le stade (les 4 derniers matchs de l’équipe ont résulté en un black out à la télévision locale) et les Bengals pourraient être tentés de frapper un grand coup avec le 4e choix au repêchage. Cam Newton peut être?

49ers de San Francisco : A la fin de la saison, Alex Smith a déclaré qu’il n’y avait aucune chance qu’il soit de retour à San Francisco, une opinion partagée par tous les membres de l’organisation. Sauf Jim Harbaugh, le nouveau coach qui semble voir Smith dans sa soupe. La perspective d’être (finalement) coaché par un entraîneur reconnu pour bien développer ses QB fait aussi réfléchir Smith qui est de moins en moins pressé de quitter la baie de San Francisco. Au moment où on se parle, son retour semble l’option la plus probable chez les Niners. Sinon, le club le plus talentueux de la NFC Ouest pourrait se tourner vers des solutions immédiates. Kevin Kolb et Carson Palmer sont les noms les plus fréquemment mentionnés, même si le probable prix à payer pour Kolb (le 7e choix overall au prochain repêchage) fait peur. Fort d’un contrat de 5 ans, Harbaugh pourrait plutôt opter pour la patience et utiliser son choix de repêchage élevé pour trouver son QB du futur et le développer à son goût. Toutes les options sont ouvertes à San Francisco!

Seahawks de Seattle : C’est fou ce qu’une bonne performance en séries peut faire! Sur le bord d’être passé date, remettre Matt Hasselback sous contrat est devenu une priorité à Seattle. Ce qui n’empêche pas l’organisation de regarder d’autres options. Bizarrement, c’est l’évaluation qu’ils feront de Charlie Whitehurst qui pourrait décider de l’action des Seahawks. S’ils lui font encore confiance pour le futur, ils pourraient magasiner un vétéran comme Carson Palmer (qui rejoindrait ainsi son coach universitaire) ou Donovan McNabb (que Seattle a courtisé sérieusement l’an passé). Par contre, si ils sentent qu’ils doivent se tourner vers qq’un d’autre pour leur avenir, le repêchage prend de l’importance. Jake Locker, un p’tit gars de la place, pourrait être encore disponible lorsque les Hawks parleront au 25e rang.


Ceux qui feront du lèche-vitrine

Ces équipes n’ont pas de besoins pressants au poste de QB, mais elles vont quand même regarder ce qui se passe et nous surprendront peut-être en faisant quelques changements.

Jaguars de Jacksonville : David Garrard semble toujours vivre sur du temps emprunté. Même s’il a connu sa meilleure saison depuis 2007, Jacksonville pourrait tenter de lui trouver un remplaçant, ou du moins, de lui adjoindre un second qui le défierait pour le poste de partant

Raiders d’Oakland : Jason Campbell n’a impressionné personne dans le Black Hole en 2010 et Bruce Gradkowski a subi une séparation de l’épaule, le genre de blessure qui fait peur lorsqu’on est quart-arrière. L'équipe est en progression et pourrait donc être tentée de se tourner vers un vétéran QB qui pourrait réaliser à fond le potentiel démontré par cette équipe l’an passé.

Lions de Détroit : Tiens quand on parle d’une bonne jeune équipe en progression… Il n’y a aucun doute que Matthew Stafford est l’avenir à Détroit, mais le problème est qu’il n’a disputé que 13 des 32 matchs de son équipe en 2009 et 2010. Les Lions ont besoin d’un bon quart substitut avec lequel ils pourront faire un bon bout de chemin si Stafford se blesse de nouveau. Jon Kitna pourrait-il revenir dans la ville de l’automobile?

Bears de Chicago : Ok, c’est un long shot. Mais eux aussi voudront se dénicher un bon quart substitut, car on voit mal comment n’importe qui pourra jouer 16 matchs sans se blesser derrière une telle O-Line. Et puis, qui sait quel impact le dernier match éliminatoire de Jay Cutler aura à Chicago ? Vaut mieux préparer un plan B fiable.

Panthers de la Caroline : Les fortes rumeurs concernant Andrew Luck le mois dernier font penser que la Caroline n’est pas très à l’aise avec Jimmy Clausen. N’empêche qu’il serait surprenant que l’ancien Fighting Irish n’obtienne pas une deuxième chance. Je ne serais cependant pas surpris que l’équipe embauche un vétéran substitut pour épauler Clausen et le remplacer au besoin.

Ça fait le tour. Sous peu, nous regarderons quelles sont les options disponibles pour les équipes qui se cherchent un QB.

dimanche 20 février 2011

Vidéorama: Pierre Vercheval


Petite curiosité, une compagnie canadienne a produit des vidéos de style NFL Films pour honorer des grands joueurs de la CFL. Ça fait différent et on constate que l'ami Pierre a déjà eu les cheveux noirs...

samedi 19 février 2011

Petits mouvements de personnel dans la NFL

Malgré l'imminence d'un lockout, certaines équipe brassent un peu leur jeu de cartes...

-Les Rams ont libéré le safety OJ Atogwe. Ce dernier a vécu une saga contractuelle qui s'est allongée indument, se terminant avec la signature d'un contrat bidon de cinq ans, 32 M$. Dans les faits, OJ devait recevoir un roster bonus de 8 M$ la semaine prochaine, c'était clair que les Rams allaient le couper pour ne pas lui donner ce montant. Il y a de bonnes chances que les deux parties se retrouvent pour discuter d'un nouveau contrat si la convention collective finit par être ratifiée.Atogwe est un solide safety, un des bons joueurs défensifs du St-Louis.

-Les Texans ont libéré le safety Eugene Wilson et le WR André Davis, économisant ainsi plus de 8 M$. Wilson a connu de bonnes saisons avec les Pats mais il a mal paru en couverture contre la passe l'an dernier, comme tout la défensive du Houston. Davis est principalement un retourneur de bottés et il a raté la saison 2010 au complet.

-Le safety Eric Coleman a signé un contrat d'un an avec les Lions, peu de temps après avoir été libéré par les Falcons. Le vétéran de 29 ans a perdu son poste de partant en 2010 mais il pourrait donner un coup de main à la jeune défensive de Jim Schwartz.

vendredi 18 février 2011

Bob Sanders libéré par les Colts

Les blessures du safety ont finalement eu raison de la patience des Colts.

Quand il était en santé, Bob Sanders était un des meilleurs joueurs de la NFL mais il était tout simplement toujours blessé. Il a été un des éléments-clés de la victoire des Colts au Super Bowl en 2005 et fut nommé joueur défensif de l’année en 2007. Il avait joué quinze matches cette année-là mais il a poursuivi avec des saisons de 6, 2 et 0 matches.

Il a disputé 47 matches sur une possibilité de 112 en sept saisons, c’est vraiment pas beaucoup. C’est dommage qu’il n’ait pu exploiter tout son potentiel, d’autant plus que sa robustesse et son efficacité contre la course sont exactement les choses qui ont manqué aux Fers à Cheval à travers les années. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont gagné le Super Bowl quand Sanders a pris feu en 2005.

Les Colts ont finalement décidé d’économiser 5.5 M$ en le coupant tout de suite. L’ami Bob est maintenant libre de signer avec l’équipe de son choix mais il est tellement magané qu’il risque de ne pas passer le camp d’entrainement…


Les Espoirs du Repêchage 2011: Patrick Peterson

Au menu de l'ami Wallette en ce vendredi: le demi de coin le mieux coté du repêchage 2011.

Patrick Peterson
Position: CB
Collège: LSU
Grandeur: 6’01’’
Poids: 222 lbs

Patrick Peterson est l’un des joueurs les plus décorés au niveau secondaire à avoir joué pour les Tigers de LSU. Lorsqu’il jouait au secondaire, il était RB et CB, accumulant les verges et les interceptions. À sa dernière saison à Pompano Beach en Floride, il a accumulé 733 verges et 11 touchés au sol. En défensive, on parle de 21 plaqués et 5 interceptions. Et je ne vous parle même pas des unités spéciales. Peterson est le cousin de Bryant McFadden (Pittsburgh), Darren McFadden (Oakland), Sinorice Moss (NYG) et Santana Moss (Washington) … belle petite famille.

Avec les statistiques qu’il a accumulées au secondaire et le choix de jouer en défensive, vous ne serez pas surpris si je vous dis que Peterson est aussi devenu excellent pour retourner les bottés. À sa dernière année à LSU il a accumulé 42 plaqués en plus de réaliser 4 interceptions. Il a retourné 32 bottés d’envois pour 932 verges. Il a aussi reçu 26 bottés de dégagement pour 418 verges et 2 touchés. Ces statistiques font de lui un joueur redoutable sur bien des facettes de jeux. Malheureusement, étant donné qu’il est un joueur défensif, il sera impossible de le sélectionner comme «retourneur» lors du prochain repêchage pour vos pools.

Pat Peterson n’a pas beaucoup de chose à améliorer dans son jeu. On lui reproche par contre de ne pas être super fort. Pour un gars de 222 livres, on s’attend à un peu plus de fermeté de sa part. De plus, il n’est pas le meilleur plaqueur du prochain repêchage.

D’un point de vue plus positif, il est un vrai playmaker. Il réussit le gros jeu au bon moment. Malgré sa forte stature pour un CB il est très rapide. On parle de 4,4 secondes aux 40 verges, ce qui est excellent. Malgré le fait qu’il n’est pas le plus fort et le meilleur plaqueur, il aime s’impliquer physiquement. Il est très bon pour contrer le jeu au sol et il se met le nez dans le trafic.

Peterson est probablement le joueur défensif le plus complet en vue du prochain repêchage. Il sera intéressant de voir les besoins des différentes équipes, mais il ne devrait pas attendre bien longtemps. L’an dernier, les Lions n’avait pas un urgent besoin sur la D-Line, mais ils ont sélectionné le meilleur joueur disponible (Ndamukong Suh) et gagez qu’ils ne sont pas trop déçus. Je ne serais pas surpris de voir Peterson être sélectionné par les Broncos au 2e échelon. En plus, tout le monde a toujours besoin de demis de coin…

Fait marquants et trophées :

•Joueur défensif de l’année aux USA (High School) (2007)
•1e équipe All-SEC (2009)
•2e équipe All-America (2010)
•Équipe All-American d’avant saison (2010)
•Joueur défensif de l’année dans la SEC (2010)
•Gagnant du prix Bednarik (2010)
•Gagnant du prix Thorpe (2010)
•1e équipe Walter Camp All-American (2010)

Les Lectures Sanitaires 6VB, édition du vendredi

Dans cette édition des lectures: une ébauche de convention collective pour la NFL, une historique du Swimsuit Issue et plus...

-Vous voulez connaitre les besoins de votre équipe préférée pendant la saison morte? La série Four Downs de Football Outsiders est là pour vous…

-Don Banks de SI nous donne une idée de l’allure d’une éventuelle convention collective. Banks devient rapidement notre scribe NFL préféré.

-Paul Kuharsky d'ESPN évalue la situation financière des Packers avant le lock-out .

-Le toujours controversé Jason Whitlock anime maintenant un podcast sur le site de Fox Sports. La première édition est un peu terne (une entrevue avec le journaliste Jay Mariotti) mais jetez une oreille à l’occasion, il y aura des flammèches.

Hors-sujet:

-La Pologne a une solide historique dans le domaine du design d’affiche, allez savoir pourquoi. Conséquemment, les distributeurs polonais redessinent souvent les posters de films américains avec des résultats qu’on qualifierait de complètement mongols. À voir.

-Slate nous offre un historique intellectuel du Swimsuit Issue de Sports Illustrated. C’est plus intéressant que c’a en a l’air.



jeudi 17 février 2011

Les Miettes du Jeudi: Tamba Hali, Marcus Stroud et plus

Hali hérite du franchise tag, Stroud libéré par les Bills et plus...

-Tamba Hali (DE/OLB, Chiefs) est la plus récente vedette à se voir imposer la désignation de joueur de concession. Il a réussi 14.5 sacks en 2010 et comme il a seulement 27 ans, il faut s’attendre à ce que les Chiefs lui offrent un mirobolant contrat à long terme avant la saison 2011. Sinon, il pourra se consoler avec un salaire d'environ 10 M$ pour 2011, ce qui est pas si pire.

-Les Bills ont libéré le DT Marcus Stroud, économisant ainsi 4.35 M$ en vue de la saison 2011. Stroud a déjà formu un combo de DTs dominant avec John Henderson à Jacksonville mais il en a arraché dans le 3-4 des Bills. En plus, à 32 ans il ne rajeunit pas. Il se trouvera un emploi ailleurs comme substitut…

-Une rumeur émanant du NFL Network: les Jets auraient l'intention de laisser le demi de coin Antonio Cromartie filer comme agent libre. Cromartie n'a pas été atroce la saison dernière mais il semble avoir plafonné, en plus d'être un épais de premier ordre. Les Jets préfèrent garder leur argent pour signer Braylon Edwards et Santonio Holmes et peut-être tenter d'aller chercher Nnamdi Asomugha.

-On avait raté la nouvelle plus tôt cette semaine: l’ancien WR des Raiders Jerry Porter tentera sa chance avec les Alouettes. Porter était talentueux mais son manque de constance et sa mauvaise attitude l’ont sorti de la NFL. On gage 20$ qu’il ne jouera jamais un match dans la CFL. Il va voir le salaire, se rendre compte que ce n'est pas du touch football et rester chez lui…

-Les Cardinals ont un nouveau coordonnateur offensif, un dénommé Mike Miller. Ce qui est intéressant c’est que Miller occupait auparavant le poste de coordonateur du jeu de passe, une job dont on ignorait l’existence. Il y a vraiment, vraiment beaucoup de coaches dans la NFL.

-Les Titans ont aussi nommé un nouveau OC, le vétéran Chris Palmer. Ce dernier a eu des résultats très moyens à Jacksonville et Houston…Le nouveau staff des Titans suinte l’anonymat.



Michael Vick décline une invitation d’Oprah

Vick annule sa présence au talk show d’Oprah Winfrey suite à des pressions des Eagles.

Le #7 devait prendre part à la populaire émission ces jours-ci mais il a finalement décidé de laisser faire. Les rapports initiaux disaient qu’il craignait d’être confronté aux maitres actuels de chiens qu’il avait maltraités dans le passé. Cette intuition était la bonne car il appert que les bureaux d’Oprah ont reçu de nombreux appels et courriels de gens désireux d’exposer le point de vue des victimes des crimes de Vick. Les producteurs auraient pu être tentés d’inviter une de ces personnes, juste pour le fun.

Il semble finalement que les Eagles aient ajouté leur gros grain de sel à l’histoire, argumentant qu’Oprah n’avait sûrement pas le goût de parler de football et que Vick avait déjà suffisamment parlé des combats de chiens. Les Eagles craignaient eux aussi une confrontation qui aurait tourné au vinaigre.

Finalement, on trouve que cette annulation a bien de l’allure. Vick n’aura pas l’occasion de se iéter les bretelles/redorer son image à la télé nationale et on n’assistera pas au lynchage public d’un gars qui a quand même déjà passé deux ans en prison pour ses crimes…

mercredi 16 février 2011

Nouveau contrat pour Richard Seymour

Tout indique que le defensive end passera encore un bout de temps à Oakland...

Plusieurs sources rapportent que les Raiers et Seymour se sont entendus sur les termes d’un nouveau contrat. Il y a toutefois divergence sur la durée et la valeur monétaire de l’entente. Jim Trotter de SI rapporte qu’il s’agit d’un contrat de deux ans avec un montant garanti de 22.5 M$ et un maximum atteignable de 30 M$. Pendant ce temps, Jason LaCanfora de NFL Network nous dit qu’il s’agit d’une entente de quatre ans, sans mentionner de montant.

Même si Seymour n’était pas chaud à l’idée de se joindre aux Raiders en 2009, il doit être bien heureux de ce dénouement. Il a passé la saison 2010 sous le franchise tag, se méritant un beau 12.4 M$, il aura donc fait une belle passe de cash à Oakland. En plus l’équipe semble s’améliorer alors son séjour pourrait être agréable au plan sportif.

Évidemment, il est un peu étonnant de voir une équipe faire signer un si gros contrat en ces temps incertains mais on parle ici d’Al Davis. On n’est pas certains que Crazy Al est au courant qu’il y a des problèmes de convention collective, il a dirigé son équipe pendant des années sans se soucier du plafond salarial…Les Raiders économisent un franchise tag avec ce nouveau contrat, il pourront donc s’en servir pour retenir un autre joueur important comme le TE Zach Miller.

Source: PFT


Festival du franchise tag!

Malgré les circonstances incertaines au point de vue convention collective, les équipe utilisent abondamment la désignation «joueur de concession».

Après Vincent Jackson, Logan Mankins et Michael Vick, voici que Peyton Manning, Haloti Ngata et David Harris se voient affublés du franchise tag.

Manning gagnerait 16 M$ sous le tag mais il y a fort à parier qu’il signera un nouveau méga-contrat à long terme dès que la nouvelle convention collective sera signée. À moins d’une surprise majeure, Manning deviendra le joueur le mieux payé de l’histoire de la NFL avant le coup d’envoi de la saison 2011. Dans son cas, le tag n’est qu’une mesure de sécurité pour les Colts. Tout comme Vick, Manning a reçu la désignation «exclusive» et aucune autre équipe ne peut négocier avec lui.

Ngata a reçu la désignation non-exclusive, ce qui signifie que d’autres équipes peuvent tenter de le signer moyennant plusieurs choix au repêchage. Comme il n’a que 27 ans et qu’il est la pierre angulaire de la D-Line du Baltimore, il devrait aussi signer un contrat à long terme. Il gagnerait 12.5 M$ sous le tag.

Quant à Harris, il fut la seule jeune star des Jets à ne pas recevoir de contrat à long terme l’an dernier mais son tour est fort probablement venu. Le secondeur gagnera 10 M$ s’il signe le franchise tender. Son tag est «non-exclusif»

On se répète mais toutes ces désignations pourraient prendre le bord en raison des changements au contrat de travail. Il serait étonnant que le statu quo demeure au niveau du franchise tage dans une nouvelle convention.

Les Espoirs du Repêchage 2011: Ryan Mallett

Aujourd'hui, Wallette nous présente le QB vedette des Razorbacks de l'Arkansas Ryan Mallett.

Ryan Mallett
Position: QB
Collège: Arkansas
Grandeur: 6’07’’
Poids: 238 lbs

Lors du recrutement de 2007, Mallett était vu comme le deuxième meilleur espoir au poste de quart au pays. Naturellement, lorsque tu es classé aussi haut, les gros programmes t'offrent des bourses très intéressantes, c'est ce qui est arrivé à Mallett. Lors de sa saison freshman (1ere année) il était membre des Wolverines du Michigan. Suite à sa première saison, les dirigeants de l'école décident de limoger l'entraîneur Lloyd Carr qui fut remplacé par l'excentrique Rich Rodriguez. En arrivant à Michigan, l'un des buts de coach Rodriguez était d'instaurer une offensive 'spread'. Cette décision ne faisait pas l'unanimité et ne plaisait pas du tout à Mallett qui est un 'pocket' quart (en d'autres mots, très style NFL). Pour cette raison, Mallett décide de transférer chez les Razorbacks d'Arkansas.
 
En Arkansas, Mallett est devenu une méga star. S'il c'était rendu admissible au repêchage l'an dernier, il aurait fort probablement sorti haut, peut-être même #1. Il décidé de rester une année de plus en Arkansas et il a eu de bonnes stats. Ce qui le fait reculer dans les différents 'mock drafts' ce sont les besoins des différentes équipes. Il est 266 en 411, ce qui est un peu moyen, mais il a quand même lancé pour 3869 verges. Il a rejoint des receveurs dans la zone des buts à 32 reprises et il a été intercepté 12 fois.
 
Mallett n'est pas le meilleur technicien et il devra grandement améliorer son jeu de pied s'il veut percer dans la grosse ligue. Il n'est pas non plus le quart le plus athlétique et le plus précis de la cuvée 2011.
 
Par contre, à 6'7'' il est en mesure de voir beaucoup de choses sur le terrain. Il peut contrôler un match dû à la force incroyable de son bras. Cette force oblige les demi-défensives à jouer sur leurs gardes pour éviter les gros jeux. Il a un style très NFL et il aime apprendre un livre de jeux et des nouveaux jeux. Mallett est extrêmement rapide pour lancer les ballons, ce qui lui enlève des points au niveau de la précision. Je suis persuadé qu'avec des receveurs de qualités dans la NFL, il sera en mesure de devenir l'un des bons jeunes quarts de la ligue.
 
Il est extrêmement tôt pour dire où il sera l'an prochain, mais personnellement, j'aimerais bien voir un joueur de son style être choisi par les Seahawks et Pete Carroll. Ça pourrait faire une combinaison intéressante pour l'avenir de cette équipe.

Faits marquants et trophées:

2e équipe All-Sec (2009)
Liberty Bowl MVP (2009)
Gagnant du prix Glenn Davis Army (2007)

mardi 15 février 2011

Vincent Jackson désigné joueur de concession

Les Chargers s’entêtent à ne pas donner de contrat à long terme à leur WR #1 mais ils veulent le retenir pour 2011

Après une saison 2010 pleine de chicane contractuelle, les Chargers et Vincent Jackson vont fort probablement remettre ça en 2011. Selon Adam Schefter d’ESPN, les Éclairs ont décidé d’appliquer le franchise tag à leur receveur de passes récalcitrant.

Jackson devait devenir agent libre sans restriction après la saison 2009 mais la saison sans plafond salarial a fait de lui un agent libre avec restriction. Mécontent, il a entrepris une grève pour obtenir un contrat à long terme mais il n’avait pas de pouvoir de négociation alors les Chargers l’ont laissé sécher. Il a finalement joué seulement 5 matches. L’ami Vincent serait peut-être devenu joueur autonome sous peu, tout dépendant du résultat des négociations de convention collective, mais le franchise tag l’attachera à San Diego. On ne connait pas la valeur exacte du contrat associé au franchise tag pour un receveur de passes mais ça doit être au moins 10-12 M$. C'est un beau magot mais Jackson tient mordicus à obtenir un long contrat.

Jackson a pris part au Pro Bowl 2009 et a amassé 2865 v en 2008-2009. Malgré son talent, les Chargers se sont bien débrouillés sans lui l’an dernier, d’où leur réticence à le signer à long terme.

Source: ESPN

Les Miettes du Mardi: Logan Mankins, Michael Vick, Albert Haynesworth et plus...

Mankins et Vick désignés "joueurs de concession", Haynesworth encore dans l'embarras et plus...

-Les Pats ont décidé d’imposer le franchise tag à leur garde Logan Mankins. Ce dernier avait fait la grève la saison dernière, ratant plusieurs matches. Il était bien mécontent contre la direction de l’équipe qui refusait de lui offrir un contrat à long terme, cette nouvelle manœuvre ne le rendra certes pas plus de bonne humeur. La valeur associée au tag pour un garde est de 10.1 M$, ce qui demeure un beau montant. On ne sait pas ce qui arrivera au franchise tag si une nouvelle convention collective est signée, l’association des joueurs conteste encore la validité de la chose. Aucun joueur ne signera de «franchise tender» de si tôt. On a un peu l’impression que tout cela fait partie des négociations, les équipes faisant comme si de rien n’était…

-Michael Vick tombera aussi sous le coup du franchise tag en 2011. Les Eagles auraient l’intention de garder le QB à Philly pour une autre saison à fort prix. S’ils échangent Kevin Kolb, ils voudront cependant négocier une entente à long terme avec Vick. Le franchise tag pour un QB devrait valoir environ 20 M$, Vick va pouvoir finir de rembourser ses créanciers.

-L’ancien des Giants Michael Strahan serait apparemment un des candidats pour remplacer Regis Philbin à l’émission plate du matin que ce dernier anime. On est heureux de voir que le grand Michael connait une belle carrière télé, il est bien sympathique.

-Le toujours coloré Albert Haynesworth pourrait être accusé d’abus sexuel après avoir supposément touché les seins d’une serveuse de restaurant. Albert prétextait vouloir mettre sa carte de crédit dans la poche de blouse de la serveuse mais il lui aurait plutôt agrippé la poitrine. Il n’est toutefois pas encore formellement accusé alors toute cette histoire pourrait disparaitre rapidement. Malgré tout, le Gros Albert continue à faire un fou de lui.

-Cam Newton (QB, Auburn) n’a même pas encore été repêché pas une équipe de la NFL mais il est déjà l’heureux détenteur d’un gros contrat de commandite. La compagnie Under Armour lui a offert plus d’un million $ pour être la tête d’affiche d’une nouvelle ligne de running shoes. Le montant exact de l’entente n’est pas connu mais ce serait la plus grosse commandite pour une recrue dans la NFL, plus que le million qu’Adidas avait donné à Reggie Bush en 2006.



Les Espoirs du Repêchage 2011: Blaine Gabbert

Poursuivons notre intensive série sur les top prospects avec un jeune homme qui pourrait être le premier QB appelé le 28 avril.

Blaine Gabbert
Position: QB
Collège: Missouri
Grandeur: 6’05’’
Poids: 235 lbs

Dû au forfait d’Andrew Luck, qui a décidé de rester dans la NCAA pour sa dernière année, on se demandait qui allait devenir le prochain QB vedette du prochain draft. Même s'il n'a pas gagné de gros prix ou un match de championnat important, Gabbert est désormais vu comme le meilleur espoir au poste de quart. Il ne faut pas oublier qu'il est encore un peu tôt pour classer un QB, car les différents pros day et le combine auront un impact relativement important sur le repêchage.
 
Les statistiques du quart du Mizzou ont été très bonnes en 2010. Il fut 301/475, pour des gains de 3186 verges. Il a aussi lancé 16 touchés, se faisant intercepter 9 fois. Il a aussi connu 6 matchs avec plus de 20 verges au sol, ce qui nous laisse croire que le jeune homme peut se débrouiller si ses receveurs sont couverts.
 
Son défaut majeur est qu'il est un produit de l'offensive ''Spread''. On sait avec le temps que les quarts qui sont habitués dans ce système ont souvent des petites difficultés rendus dans la NFL. Il devra aussi apprendre à mieux travailler dans la poche protectrice s'il veut devenir un quart élite dans la NFL.
 
Point de vue un peu plus rose, Gabbert lance rapidement et de façon fluide. Son gabarit est parfait pour un gars qui aspire à devenir un quart dans la NFL. Il a aussi un bras puissant et précis digne des jeunes quarts du Pro.
 
On compare Gabbert à Kerry Collins... Et on sait que Collins est capable du meilleur comme du pire. Il est présentement classé parmi le top 10 et même le top 5 de certains 'mock drafts'. Les déconfitures de Jake Locker et Ryan Mallett y sont pour quelque chose. L'incertitude face au comportement et à l'attitude de Cam Newton est un autre facteur qui permet à Gabbert d'être aussi haut dans les listes d'espoirs.
 
Fait marquants et trophées:

US Army All-American (2007)

lundi 14 février 2011

Prolongation de contrat pour John Harbaugh

Le coach des Ravens voit ses succès récompensés.

Les Oiseaux Mauves sont la seule formation de la NFL a avoir remporté un match de séries à chacune des trois dernières saisons et cet exploit vient de valoir une prolongation de contrat de trois ans à leur instructeur-chef. John Harbaugh sera donc à la barre jusqu’en 2014. Le coach a une fiche de 36-19 en trois saisons, incluant les séries.

Tout cela est bien beau mais la saison prochaine sera importante pour le Baltimore. L'équipe tente toujours d'établir une offensive fiable, élément manquant pour passer au niveau supérieur. Le coordonnateur offensif Cam Cameron est à notre avis la grande faiblesse de l'équipe et Harbagh vient d’accroître ses pouvoirs...L'ami John a déjà un beau CV mais il lui reste du boulot sur la planche comme qu'on dit.

Les Miettes du Lundi: Michael Bush, Jerry Richardson et plus...

Bush arrêté ivre au volant, Richardson est déplaisant avec les représentants syndicaux et plus...

-Michael Bush (RB, Raiders) a été arrêté pour conduite en état d’ébriété ce weekend, une bourde qui pourrait lui couter cher. Il sera agent libre avec restriction et c’est plate négocier un contrat avec une suspension qui te pend au bout du nez. Bush a amassé 655 v et 8 touchés en 155 courses en 2010. Il est un solide adjoint pour Darren McFadden.

-Apparemment le proprio des Panthers Jerry Richardson a été irrespectueux et condescendant envers Peyton Manning et Drew Brees lors de la rencontre de négociations entre la ligue et le syndicat des joueurs. Richardson aurait traité les deux QBs comme des enfants en faisant comme s’ils ne comprenaient rien au processus. Ce n’est pas trop encourageant car Richardson est considéré comme un leader chez les proprios. C'est bien étrange comportement, surtout envers des vedettes établies comme Brees et Manning.

-Si un lockout est décrété le 4 mars, toutes les politiques de la ligue en termes de discipline et de dépistage de drogue seront annulées pour la durée du conflit. Vous savez ce que ça veut dire: PARTY! Il va s’en faire des enfants illégitimes…

-Toujours dans le domaine des négociations, il commence à y avoir des rumeurs de boycott du Combine et du repêchage par les joueurs. C’est une possibilité un peu stretchée mais si la NFLPA réussit à convaincre les futures recrues qu’une nouvelle échelle salariale restrictive leur fera perdre des millions, ça pourrait marcher.

-Si on se fie à son agent Drew Rosenhaus, le WR Plaxico Burress est en super forme et il est prêt à faire un retour au jeu. Plastico sortira de prison le 6 juin et il trouvera assurément un équipe disposée à lui donner une chance. Les succès de Michael Vick donneront aux clubs le courage de s’essayer avec des repris de justice.

-Il commence à y avoir des rumeurs envoyant Kevin Kolb au Minnesota. On doute fort que les Vikings donneraient leur premier choix (12e au total) comme le dit la rumeur.

-Toujours au Minnesota, le DE Ray Edwards songe à essayer un nouveau sport pendant le lockout : la boxe. Parions que son agent trouve que c’est une bien mauvaise idée, surtout que Ray doit devenir agent libre…


Les Espoirs du Repêchage 2011: Da’Quan Bowers

Wallette poursuit sa série sur les vedettes de demainer en nous présentant un pass rusher d'élite...

Da’Quan Bowers
Position: DE
Collège: Clemson
Grandeur: 6’04’’
Poids: 280 lbs

Bowers est un jeune homme de la Caroline du Sud, pas étonnant que certaines personnes le voient être repêché au premier rang par les Panthers de la Caroline. Outre ceci, il est le fils du regretté Dennis Bowers, l’un des membres du groupe gospel «The Legendary Singing Stars». C'est pas rien.

Les succès de Bowers au niveau de la NCAA n'ont surpris personne. Lors de sa dernière saison au niveau du «High School», le jeune homme de 20 ans était classé au tout premier rang du prestigieux classement de Rivals.com, et ce, toutes positions confondues. C’était la première fois de son histoire que Clemson mettait la main sur un joueur classé #1 pays lors du recrutement.

Tout au long de ses trois saisons chez les Tigers de Clemson, Bowers a su être dominant. Lors de sa saison Junior (3e année – 2010) il a accumulé un total de 67 plaqués et surtout un impressionnant total de 16 sacs du quart. Il a de plus forcé une échappée et a complété une interception.

Bowers a quelques mauvaises habitudes au niveau de sa technique et des déplacements. Il a parfois de la difficulté à monter son jeu d’un cran. Bien des dépisteurs croient qu’avec un bon coach motivateur, il pourrait devenir un monstre sur le terrain. Il a un peu trop tndance à se fier à son talent, un peu plus de rigueur lui serait bénéfique.

Sa plus grande force est son côté athlètique. Il est hyper en forme et il est très rapide. L’explosion qu’il déploie lors de la première enjambée est impressionnante. Bowers pourrait jouer comme DT, mais il est beaucoup plus efficace au poste de DE. Dans une formation 3-4, il pourrait même devenir un OLB «pass rusher». Il reste seulement à voir comment il sera utilisé.

Lors de son recrutement de 2007 et lors de son passage dans la NCAA, certaines personnes sont allés jusqu’à dire qu’il était du calibre de Reggie White et Bruce Smith. C’est beaucoup d’éloges pour le jeune homme et on souhaite qu’il soit à la hauteur des attentes. Comme dit plutôt, Bowers pourrait devenir #1 lors du prochain repêchage et il ne volerait pas la place à personne. Si ce n’est pas le cas, il ne devrait pas attendre vraiment plus long que la 2e ou 3e sélection.

Fait marquants et trophées:

Trophée Bronko Nagurski (2010)
Joueur défensif de l’année dans la ACC (2010)
Mention honorable All-Freshman (2008)

dimanche 13 février 2011

Vidéorama: the Monday Night Miracle


On trouve maintenant des matches complets sur Youtube, en un seul clip. Profitons-en, la NFL va mettre la hache la-dedans assez vite. Ce match est un grand classique datant de 2000 entre les Dolphins et les Jets, le meilleur MNF de tous les temps. On ne vendra pas le punch pour ceux qui ne l'ont pas vu, disons seulement que le 4e quart vaut la peine d'être vu...

Le retour triomphal du Jukebox 6VB

C'est la saison morte et c'est plate raide, le moment idéal pour sortir notre chronique musicale des boules à mites. En vedette: le retour des Strokes.

The Strokes, «Under Cover Of Darkness»
Un beau retour pour les NYC Poster Boys. Il était temps.


Cold Cave, «The Great Pan is Dead»
On ne sait pas trop quoi penser de ce groupe. C'es comme de la musique des années 80 un eou trop intense.


Sloan, «If It Feels Good, Do It»
This song is for people who know what rock'n'roll is about. Et en plus,il y a toutes sortes de freaks dans le vidéo. Quand on voit ça, on se sent beau.


The Thermal, «Never Listen To Me»
Ces punk rockers engagés nous ont habités à des tounes effrénées pleines de rage mais celle-ci est sereine et décontractée. Realy good.


Fujiya & Miyagi, «Yo Yo»
Du Krautrock et du yoyo, une combinaison gagnante.


Smith Westerns, «Weekend»
Des jeunes gens qui vivent dans le passé. On revit les sixties avec eux.


The Soft Moon, «Circles»
Drogue.


Perfume Genius, «Lookout, Lookout»
C'est du sacrement de beau désespoir, ça.


Keep on rockin'.