mardi 23 août 2011

Ce qu’on a appris des deuxièmes matches pré-saison

Nous voici à mi-chemin du calendrier préparatoire. Plusieurs batailles sont en cours dans les divers camps d’entrainement et voyons ce que la seconde semaine d’activités hors-concours nous a permis d’apprendre.

Les dangers de la sur-analyse : S’il y a une chose à retenir des rencontres de jeudi, c’est justement de ne pas trop tirer de conclusions sur la pré-saison, une excellente leçon que nous allons évidemment ignorer! N’empêche, les Bucs et Josh Freeman semblaient déjà prêts pour septembre la semaine dernière contre KC, mais ils ont été pulvérisés par des Pats pour qui tout semblait fonctionner. D’ailleurs, si les journalistes de Boston s’inquiétaient des performances de leur QB au camp, ils sont maintenant rassurés, Brady fut phénoménal. A Pittsburgh, la défensive a rebondi après une contre-performance face aux Redskins et c’est Mike Vick, impérial la semaine dernière, qui en a payé le prix. Toutefois, aucune organisation ne s’en fait moins avec la fiche en parties préparatoires que les Colts. Défaits de nouveau jeudi, ils cumulent maintenant une pitoyable fiche de 4 victoires et 22 revers en août depuis 2005, ce qui ne les a pas empêchés de récolter 5 titres de division en 6 ans. Cela dit, si Peyton Manning doit s’absenter, les défaites en matchs hors-concours pèseront plus lourd sur la formation de l’Indiana et ses partisans.

L’offensive du Pack est prête : Déjà dévastatrice l’an dernier, l’attaque des champions du Super Bowl devrait l’être encore plus cette saison avec les retours de Jermichael Finley (TE) et Ryan Grant (RB). Aaron Rodgers n’a pas poussé la machine trop fort, ne disputant qu’un total de 4 séries offensives en 2 rencontres jusqu’à maintenant. Il a toutefois rapidement retrouvé ses repères avec son receveur principal Greg Jennings, complétant cette passe en sa direction pour le majeur. Le duo avait réalisé le même exploit la semaine dernière. Ça promet! Dans cette partie, soulignons l’attrapé de la semaine, une autre pièce d’anthologie gracieuseté du nouveau multimillionnaire, Larry Fitzgerald.

Cleveland Rocks!! : Le règne de Colt McCoy sur la planète NFL est-il sur le point de débuter? Bon ok, probablement pas. N’empêche que le QB du Brun connait une pré-saison exceptionnelle, à laquelle il a ajouté 3 passes de touché vendredi soir contre les partants défensifs du Détroit. Pas mal pour une seule demie de travail! Après 2 semaines « d’agace-football!! », McCoy domine la NFL tant pour les majeurs (4) que pour le QB rating (un fabuleux 132.6). Par contre, à ceux qui seraient tentés d’y accorder une trop grande importance, nous rappellerons que Jake Delhomme était dans la même position à cette date l’an passé. Pas très probant comme exemple n’est-ce-pas? Sauf qu’en tenant compte des nombreux doutes exprimés publiquement par l’état-major du Brun à son endroit, la performance de McCoy lui permet au moins de solidifier son rôle de partant. C’est déjà ça de pris!

C’est la galère à Seattle : Honnêtement, c’est difficile d’éprouver de la sympathie pour les Seahawks. Ils devaient savoir ce qu’ils faisaient en embauchant l’exécrable Tavaris Jackson et en le nommant partant. Ce n’est donc pas une surprise de voir Jackson remplir son mandat avec la même efficacité que Sam Hamad gère son ministère. Confronté à son ancienne équipe, il n’a amassé que 75 verges de gains aériens en première demie, en plus de voir une de ses passes imprécises être interceptée et ramenée pour un touché. Évidemment, le QB n’est pas le seul responsable : la O-Line est une passoire et les receveurs échappent les passes à un rythme alarmant. L’addition de tous ces points négatifs explique que Jackson et les autres partants des éperviers des mers n’ont amassé aucun point en 8 séries offensives jusqu’à maintenant. Dans leur cas, nous pouvons probablement oublier la prudence habituellement de mise à ce stade-ci et conclure que c’est révélateur de ce qui s’en vient. N’ayant pas d’autres options, Pete Carroll prône la patience.

La défensive des Saints en arrache encore : La refonte de la défensive, particulièrement contre la course était la priorité # 1 de l’équipe durant la saison morte. Après un début probant contre une opposition plutôt faible à San Francisco, les Saints ont mal paru samedi soir dernier alors que les Texans leur ont littéralement passé sur le corps. 323 verges, 19 premiers jeux et 24 points, ce fut le bilan, non pas de la rencontre, mais de la seule première demie texane. Arian Foster (47 verges et 2 TD) et Ben Tate (95 verges et 1 TD) devaient se penser de retour dans une partie d’école secondaire. En tout, la Nouvelle-Orléans aura concédée 208 verges au sol sur 34 jeux lors de la rencontre. Gênant. Des ajustements rapides seront nécessaires, car N’Awlins a rendez-vous avec l’attaque explosive des champions du Super Bowl en lever de rideau avant de revoir de nouveau les Texans à la fin septembre.

En passant poolers, est-ce que les performances de Ben Tate au camp font douter ceux qui repêchent Foster très, très tôt dans leurs Fantasy? Tate est un 2e choix de l’encan 2010 en qui Houston fonde beaucoup d’espoir. Il aura sa part de ballons.

Plaxico, Plaxico, Plaxico : Tous connaissent son histoire, c’est Mike Vick sans les pitous. De héros du Super Bowl à un séjour de 2 ans derrière les barreaux pour s’être tiré dessus par accident, tout seul comme un grand, en traînant une arme chargée dans un bar. Pour définir le mot imbécile dans le dictionnaire, il y aura sa photo. Par contre, la stupidité n’est absolument pas un détriment au succès sur le gridiron. Les exemples sont nombreux et si on regarde sa première sortie préparatoire, Plaxico Burress pourrait bien ajouter son nom à la liste. Trois attrapées, 66 verges dont ce touché sur 26 verges, le tout en une seule demie de travail, voilà qui est prometteur. Les débats entre le vert et le bleu risquent de faire rage dans la grosse pomme, surtout que le mauvais sort semble s’acharner sur la tertiaire des Giants qui ont subi un dur coup avec la perte pour la saison du CB vedette Terrel Thomas ce lundi. Les 2 rivaux New-yorkais s’affronteront en décembre…

Les bombes! En se donnant rendez-vous pour une autre chronique qui suivra les troisièmes parties préparatoires la semaine prochaine, terminons ce texte en beauté avec quelques bonbons, soit des longs jeux! D’abord, soulignons le bel effort du 3e WR des Falcons Harry Douglas qui a transformé la courte passe de Matt Ryan en touché de 76 verges. Puis, même s’il ne fut que très ordinaire pour le reste de la rencontre, c’est sur ce bijou de 83 verges de Sam Bradford que je vous souhaite une bonne semaine !

-Article écrit par JR-

12 commentaires:

  1. Petit retour sur un élément qui m'a frappé hier en visionnant le match de Da Bears contre les G-men: bon dieu que Roy Williams est mauvais! Il a des mains de béton qui me rappellent celles de Tom Pyatt ;)

    Je ne peux pas croire que les Bears le préfèrent à Johnny Knox, un jeune en plein apprentissage qui a un potentiel 100 fois plus élevé que Roy ''Bust'' Williams. Maudit Mike Martz qui s'obstine a vouloir ressuciter les fantômes du passé!

    RépondreSupprimer
  2. c`est vrai que Williams est poche,mais sans Olsen faut un autre joueur bâti,Knox étant plutôt petit.Ensuite j`adore Earl Bennet qui devrait être le plus fiable à Chicago et est encore assez jeune pour bien se développer.Avec Hester pour les bombes,Williams commence a être plus important...j`ai aussi hâte de voir ce que Hurd fera.

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de faire un pool et j'aimerais savoir si ces joueurs devraients commencés la saison ou ils sont blessé/rénégociation de contrat
    Rivers, C.Johnson (DET), V.Jackson (SD), Winslow, D.Williams (CAR), Avery (STL) Best (DET)Urlacher et BRiggs (CHI), Weddle, A.Smith (SF), Dumervill, Y.Bell (MIA)

    RépondreSupprimer
  4. @Anonyme

    Vite de même, Best a une légère commotion et Dumervil revient d'une grave blessure mais les autres sont en forme et présents au camp.

    RépondreSupprimer
  5. Ouais Williams en a arraché, j'espère qu'il retrouvera sa belle forme. Personnellement j'adore Marion Barber, un vrai train!

    Le problème de Knox, c'est qu'il a le même rôle que Hester. Mais c'est vrai qu'il a vraiment du talent et je trouve que les Bears devraient en faire leur 1er receveur même s'i, est pas très gros.

    En finissant, c'est tu assez fatigant la nouvelle règle de reprise vidéo après chaque touché! Le jeu est déjà assez arrêté de même, on veut plus de foot et moins de niaisage!

    RépondreSupprimer
  6. yeser! Christian

    Pour se qui est des saints ils pourraient se départir de Marques Colston, l'envoyer au ravens avec d'autre choix au repechage contre J.Mclain. Un bon echange pour les deux équipe ,dumoin selon moi.

    Lance Moore peut assumé les responsabilité de Colston il serait meme selon certain un upgrade.

    RépondreSupprimer
  7. Wtf échanger Colston, on n'est pas dans Madden.

    RépondreSupprimer
  8. @JD comen ca ,colston est un bon echange pour les deux équipe et ils n'est plus tres utile aux saints.

    Quand je parlait des ravens s'était un exemple,ils ne sont pas les seuls qui se cherchent un WR

    RépondreSupprimer
  9. Après Mark Clayton, les Ravens ont certainement pas besoin d'un WR qui est toujours blessé. 'Moi je passerais mon tour sur Colston si j'étais eux.

    RépondreSupprimer
  10. T'échange pas ton receveur #1, le plus phyisque que tu as sur ton roster, et qui est un des receveurs qui a accumulé le plus de verges dans les 5 premieres années de sa carrière dans l'histoire de la NFL.

    Dans la redzone, Colston c'est une des meilleurs cibles qu'on a.

    J'aime bien LMO, mais à 5'9'', aucune chance qu'il aille chercher les passes hautes que Marques recoit à 6'4''.

    Henderson c'est un speedster, mais qui commence a perdre de la vitesse et qui a toujours eu des mains pas très fiables.

    Meachem est dans le même moule qu'Henderson, mais est trop souvent blessé et m'inspire pas énormément confiance depuis le début du camp.

    Le seul autre receveur qui aurait peut-être le physique pour le remplacer c'est Adrian Arrington, mais là encore, ca fait plusieurs années qu'on le traine et il n'a toujours pas réussi à gagner du temps de jeu en saison régulière.

    Roby c'est strictement un special teamer, Billings et Fayson practice squad et Joseph Morgan pourrait peut-être avoir une chance de faire le roster, mais c'est plus du type DeSean Jackson que Colston.

    Je me répète, mais je vois vraiment pas pourquoi on se priverait d'un receveur comme Marques Colston et surtout pour l'échanger contre la position la moins importante (OLB) dans le schéma défensive de Greg Williams... ca fait aucun sens.

    En plus, des échanges joueurs -> joueurs ca arrivent pratiquement jamais dans la NFL.

    RépondreSupprimer
  11. @JD avec tous l'arsenal des saints , je crois qu'ils peuvent facilement se passer de Colston surtout que celui-ci demendera certainement un très gros mago

    Joe Morgan commence lui aussi a se démarquer.

    RépondreSupprimer