lundi 30 mars 2009

La vigile de Corus: Une grande époque se termine dans la médiocrité


Retour sur des moments de radio particuliers la semaine dernière à Corus Hockey…

Lors de son émission de jeudi soir, Ron s’entretenait en duplex avec Jacques Fabi qui nous apprenait, à notre grande stupéfaction, qu’il quittait les ondes nocturnes après 30 ans de loyaux services. Fidèle à son habitude, Ron y est allé de quelques pointes de sarcasmes envers Fabi sur sa nouvelle retraite, sarcasmes mélangeant habilement gentillesse et mépris, comme Ron nous y a habitués. On n’épiloguera pas sur les qualités réelles de la tribune de nuit mais on parle quand même d’une institution du paysage radiophonique québécois que Corus aurait certainement pu conserver à peu de frais.

Mais ce n’est pas tant ce moment de radio qui fût cocasse que celui du lendemain à l’émission « Putride comme le rock » animé par Jean-Charles Lajoie. En pleine distribution des prix oranges et citrons, un « classique » du vendredi de l’émission du Pamplemousse à la pelure presque chauve (pas dur de faire du Jean-Charles), un auditeur appelle justement pour donner le prix orange à Fabi et le prix citron à Corus pour l’avoir congédié. Immédiatement, le Pamplemousse répond en faisant probablement ce qu’il fait de mieux : Prendre la défense de son employeur à grand coup de je-t’aime dans la raie de ses patrons. Lajoie corrige donc l’auditeur en lui disant que Corus n’a pas congédié Fabi mais il a plutôt agit avec un grand professionnalisme en lui offrant une retraite anticipée (mais surtout obligatoire). Lajoie poursuit dans la démagogie en affirmant que Corus (slurp) a beaucoup plus de classe que Radio-Canada par exemple, qui a congédié 800 employés payés avec ses taxes et impôts. Et Lajoie qui en rajoute en disant que l’avantage d’une station privée comme Corus est de pouvoir faire de la radio de qualité à moindre coût. Lajoie qui n’en est pas à une première enflure de pelure compare Corus à Radio-Canada…Misère. Un gagnant de Spores Académie qui anime une ligne ouverte en utilisant des mots qu’il ne comprend pas toujours (mais qui sonnent bien) prétend faire de la meilleure radio que ce qui se fait à la grande Tour. Incroyable.

Parlant de spores, le retrait de l’émission de nuit propulse le temps d’antenne de Martin Lemay de 50 heures à 115 heures/semaine dont 65% en reprises diverses. Wow. D’ailleurs, Lemay et Lajoie devraient cesser sur le champ d’encenser leurs employeurs comme ils le font continuellement. C’est très amateur comme approche et ça sonne beaucoup trop comme deux-gars-qui-sont-tellement-contents-d’être-payés pour-faire-de-la-radio. On n’a pas besoin de se faire dire par ces deux pleutres que le site internet de Corus est le meilleur site francophone de sports en Amérique. Premièrement c'est faux et deuxièmement, ça fait très pee-wee. Lemay qui donne lui aussi dans le butt licking un peu trop souvent n’en rate jamais une pour nous rappeler comment Corus est incroyablement incroyable. On se rappellera qu’au lendemain de l’excitante journée des transactions du 4 mars dernier, il n'en revenait pas des frissons qu'il avait eu la veille en entendant l’excellent travail des McGuire, Pedneault, Fournier et compagnie qui avaient passé la journée à faire de la grande radio en nous parlant des non-échanges du Canadiens.

On se désole de la disparition de Fabi parce qu’elle fait baisser dramatiquement le coefficient de professionnalisme de la station, déjà mis à mal par le départ de Pierre Trudel cet automne. On se demande d’ailleurs pourquoi conserver encore la ridicule émission de produits naturels de Johanne Verdon le samedi ET dimanche matin de 5 heures à 9 heures!? La seule raison qui nous semble évidente est que Verdon est très mauvaise animatrice de radio, ce qui semble être une qualité primordiale pour travailler à Corus Hockey.

Dernière heure: On apprend à l'instant de la bouche de Lajoie que son nouveau recherchiste est également le directeur des ventes de Corus. Ceci expliquant cela, on comprend maintenant d'où provient l'excellente qualité radio de cette station.

2 commentaires:

  1. Le truc avec Corus, c'est de l'écouter avec modération, sinon c'est certain que ça doit causer un quelconque vieillissement prématuré au cerveau ça... De plus, Gabby Grégoire à un effet logarithmique sur ce phénomène - vous ne direz pas pas qu'on ne vous aura pas prévenu!

    P.S.: On aime les améliorations à votre site..

    P.S.S.: Pi le Fredster?, on présume qu'il n'a pas gagné, mais après?

    RépondreSupprimer
  2. Fredster a été défait par ce vieux ratoureux de Jean-Pierre Charbonneau, malheureusement.

    C'est donc M. Charbonneau qui passe en finale mais nos espions nous disent qu'on a de bonnes chances de revoir Fred à La Joute cet automne.

    PS: Merci pour les compliments sur nos petits changements. Nous avons été bien conseillés

    RépondreSupprimer