mercredi 31 décembre 2008

La Table Ronde 6VB: les Wild Cards!

On termine l'année 2008 avec une première Table Ronde des séries éliminatoires. Nous nous attaquons d'un coup aux quatre matches du weekend avec l'aide de notre vieux comparse du blog Le Football de la NFL, Simon Bussières.

Atlanta à Arizona

Nick T: le hasard fait drôlement les choses. Habituellement, les matches de séries comptent sur au moins une équipe aguerrie qui connait le tabac mais ce match-ci oppose deux underdogs. C'est vraiment bizarre de penser qu'une de ces deux équipes sera au deuxième tour. Les Falcons ont l'avantage dans presque tous les domaines sauf l'attaque aérienne. Le sort de l'Arizone repose presqu'entièrement sur les épaules bénies de Kurt Warner. S'il réussit à générer mettons 24 points, les Cards ont une chance. Il devra aussi bien gérer le match et profiter de ses opportunités car les Falcons vont essayer de garder le ballon le plus longtemps possible. J'envisage facilement un match de 40 courses pour l'Atlanta. Michael Turner va transporter la roche souvent. Les Cardinals sont 16e en défensive contre la course, allouant 110 verges en moyenne par match. Ce n'est pas mauvais mais les Falcons devraient être capable de courir suffisamment pour faciliter la tâche de Matt Ryan. J'anticipe un match à assez bas pointage, une victoire de 20-17 des Falcons.

Fredster: je ne vois pas comment les Cards pourraient gagner ce match. Ils sont champions de leur division essentiellement parce qu'ils sont les moins pires des 4 équipes, that's it. Pas de jeu au sol, une défensive parfois pas pire, sans plus et Anquan Boldin qui joue sur une jambe. Les Falcons sont en feu et ils seront en mission pour les séries. Matt Ryan est déjà très bon, ils ont 2 excellents receveurs de passes et un très excellent porteur de ballon. C'est un no contest, Falcons 28- Cards 13.

Pick: la sagesse me porterait moi aussi à favoriser les Falcons. C’est LA belle histoire de l’année (avec celle des Dolphins) et ils ont démontré beaucoup plus de régularité que les Cards tout au long de la saison. Ils sont meilleurs en défensive et ont un bon système de course avec Turner, ses cuisses de train, et Norwood. Par contre, les Cards ne sont pas la même équipe à domicile que sur la route. Ils ont seulement deux défaites à domicile: une serrée contre les Giants et l’accident de parcours qu’était la scandaleuse dégelée contre Minnesota. C’est le problème avec Warner, quand il en échappe une, ça déboule rapidement. Par contre, s’il est en forme, leur attaque est très difficile à arrêter, même sans jeu de course. Steve Breaston a montré qu’il pouvait très bien remplacer Boldin au besoin. La femme à Boldin doit s’en réjouir parce qu’il est plutôt laid. High scoring fest : ARI 34 – ATL 31.

Simon B: un match à haut pointage et je choisis Atlanta malgré qu'ils n'ont pas l'avantage du terrain. La défensive des Cards ne sera pas au rendez-vous tandis que celle des Falcons jouera juste assez bien. L’attaque aérienne des Cards pourrait connaitre des ratés pendant que Turner courra comme un enragé. Une victoire des Falcons 34-33.

Indianapolis à San Diego

Nick T: deux équipes qui ont le vent dans les voiles. Les Colts ont survécu à un début de saison difficile pour finalement gagner 12 matches, un revirement spectaculaire. Les Chargers sont champions de division à 8-8, pas de quoi pavoiser. Ils sont en séries toutefois, tout peut donc arriver. À mon avis, l'attaque des Chargers sera capable de marquer pas mal de points contre la défensive poids-plume des Colts. De plus, la défensive des Éclairs a réussi à embêter Manning en séries l'an dernier, Ron Rivera et ses hommes connaissent la recette. Tout ça pour dire que je m'attends à un autre chokage de première classe pour les Colts. Colts 21 - Chargers 31.

Fredster: ça va être un match intéressant. Les Colts semblent favoris mais les Chargers se présenteront en série avec un air d'aller que les Colts n'ont pas vraiment tout au long de la saison. Malgré le fait que les Bolts ont terminé la saison à 8-8, je les favorise pour gagner ce match. Tomlinson à l'air d'être redevenu le LT des beaux jours. Advenant qu'il soit blessé, Darren Sproles pourra prendre le relais. Et c'est sans compter sur le jeu aérien de Rivers et des Jackson, Chambers et Gates qui se compare très bien à celui des Colts. Ceux-ci ont paru faiblards toute la saison malgré une bonne fiche. La ligne à l'attaque est amochée et le jeu au sol en souffre. La défensive des Colts peut être aussi suspecte que celle des Chargers. Je choisis le momentum: Chargers 35- Colts 24

Pick: les deux équipes les plus décevantes en mi-saison se rencontrent finalement dans les playoffs. Ben pour dire comment ça peut revirer de bord sur un 10 cennes. Les deux ont retrouvé le momentum et ne cessent de gagner depuis maintenant quelques lurettes. Les Chargers ont vraiment la marde au cul de pas avoir été éliminés, merci au choke job majeur des Chiefs v’là 3 semaines et celui des Broncos à domicile contre les Bills v’là 2 semaines. C’est l’équipe qui mérite le moins d’être là. Je sais donc pas trop à quoi m’attendre d’eux. Ils ont l’équipe pour battre les Colts et ils ont leur numéro depuis quelques saisons mais ils ont aussi le coach idéal pour choker ça de façon magistrale, même à domicile. San Diego n’a battu aucune équipe qui fait les séries cette saison, alors quel les Colts ont une fiche de 5-1 contre les équipes de playoffs. Ils jouent en mode playoff depuis 9 semaines, Freeney et Mathis sont dominants et Bob Sanders sera en uniforme. Je vois pas les Chargers s’en tirer encore une fois. IND 38 – SD 31.

Simon B.: un duel de titans sans jeu de mot plate. Qui sont les vrais Chargers? Rivers aura beaucoup de pression de la défensive des Colts et ils en doivent une aux Chargers. Manning semble avoir retrouvé son air d'aller. Tomlinson aura de la difficulté dans ce match et Rivers se fera intercepté à quelques reprises. Turner se fera outcoacher par coach Dungy et Manning connaitra un gros match. Les Colts 34-30.

Baltimore à Miami

Nick T: un autre match entre deux underdogs. La logique veut qu'on ait un match à bas pointage mais les Ravens marquent 24 points par rencontre en moyenne, ce qui n’est pas mauvais. J'ai bien l'impression que la défensive en mauve a les atouts requis pour freiner l'attaque des Dolphins. Je vois mal les Ravens se faire prendre par le Wildcat ou les flea flickers que les Dolphins aiment utiliser. La défensive du Baltimore est disciplinée, expérimentée et remplie de playmakers. Un gars comme Ed Reed sait trouver le ballon que ce soit contre la course ou la passe, il sera difficile à berner. Les Ravens sont meilleurs que les Fins pour courir et pour arrêter la course, ce qui devrait leur permettre de contrôler le tempo du match. Ravens 20 - Dolphins 10.

Fredster: je vois mal comment les Dolphins pourraient remporter ce match. Ils ont déjà été beaucoup plus loin que prévu en début de saison et même une défaite devrait être prise avec le sourire. Les Ravens ont tout simplement une défensive trop puissante pour l'attaque des Dolphins. C'est vrai que la défensive du Miami a été étincelante depuis plusieurs matches mais l'attaque balancée des Ravens devraient pouvoir marquer plusieurs points. Il faudrait que Ronnie Brown et Ricky Williams puissent faire du grinding intensif tout le long du match pour espérer se sauver avec une victoire mais les Fins n'ont pas la ligne à l'attaque pour un tel plan de match. Ravens 30 - Dolphins 17.

Pick: deux attaques qui sont pas assez fortes pour la défensive adverse, ça donne des low scoring matches. Par contre, comme la NFL = n’importe quoi, je me risque à prédire que ce sera étonnament offensif. Les Dolphins ne font pas beaucoup d’erreurs et Chad Pennington est le game manager par excellence, en plein ce qu’il faut contre la D de fou des Baltimore. Ray Lewis aura fort à faire pour dealer avec tous les trick plays des Mammelles Marines. On a beau s’y préparer, on dirait qu’ils réussissent toujours quand même à faire un ou deux gros jeux avec une variante de leur Wildcat. Je les vois bien fourrer tout le monde avec une passe de la gauche de Ronnie Brown à Fasano dès le début du match. Les Ravens répliqueront mais pas assez et la belle histoire de l’année se poursuivra. MIA 27 – BAL 24.

Simon B.:
match défensif dans lequel l'équipe qui commettra le moins d'erreur offensivement gagnera. Dans ce cas, il faut favoriser les Dolphins avec le quart d'expérience Pennington. Le short gain par la course et des petites passes feront gagner les Phins. Flacco en aura plein les culottes avec la défensive des Phins de la même manière que lors de la défaite en saison face à Pittsburgh. Un match à bas pointage et Miami 20-17.

Philadelphie à Minnesota

Nick T: j'ai bien l'impression que les Eagles vont se sauver avec le match. Les Vikings excellent contre la course mais les Eagles sont friands de screen passes et de toutes sortes d'autres petits jeux qui désavantageront la grosse ligne défensive du Minnesota. Les Phillies courent rarement en plein milieux, ils ne sont pas du tout une équipe de power running. Les Eagles sont bien meilleurs en attaque que les Vikings tandis que les deux défensives sont pas mal équivalentes à mes yeux. En plus, les Eagles ont le vent dans les voiles. Adrian Peterson ne fera pas la différence. No contest. Eagles 44, Vikings 13.

Fredster: j'y vais aussi avec les Eagles. Je ne pense pas qu'ils vont aller très loin en série mais je ne vois pas comment ils pourraient échapper celle-là. Leur défensive a été dominante contre les Boys et devraient également connaître un solide match contre la bande à Tavaris. Et l'attaque des Eagles a plus de ressources que celle des Vikings. Peterson va en avoir plein les bras contre le front défensif des Eagles ce qui forcera les Vikings à s'en remettre au bras de Tavaris. No contest ici aussi. Eagles 31 - Vikings 20.

Pick: pour une fois, je suis d’accord avec les autres Verges. Minnesota ont une bonne défensive et Pat Williams va peut-être même être prêt pour revenir blobber le front défensif. Adrian Peterson en aura trop sur les bras et les Eagles maquilleront des eight-in-the-box avec des blitzes variés qui viennent de partout. Tavaris va chier dans ses shorts et McNabb, de son côté, va gérer le match comme un grand. Petit conseil spécifiquement adressé à DeSean Jackson: je sais que c’est tes premières playoffs et que les gosses te pétillent déjà à l’idée de danser comme un clown dans zone des buts mais keep the fucking ball until the end! PHI 23 – MIN 14.

Simon B.: la défensive des Eagles en fera voir de toutes les couleurs à Peterson et sa gang. McNabb jouera un match parfait sans erreur. Les running backs des Eagles fera des dommages soit par la course ou par des petites passes et McNabb lancera quelques petits miracles à Jackson et Curtis. Eagles 31-17.

On vous souhaite tous une bonne année 2009 ainsi qu'un beau party du Jour de l'An. Ça risque d'être relax à 6VB demain mais on reprendra le collier dès vendredi. Have fun!

Les Miettes du Mercredi: Jauron reste, Martz congédié et plus...

Les coaches dominent encore l'actualité en ce dernier jour de 2008

Dick Jauron reste à Buffalo: Ralph Wilson, le propriétaire des Bills, a décidé de garder son coach pour l’an prochain, on se demande bien pourquoi. Wilson ne semble pas être un garnd fan du coordonateur offensif Turk Schonert car il a pris le temps de dire qu’il n’aimait pas le playcalling des Bills. Turk peut mettre son CV à jour. Cela dit, le playcalling est un des nombreux problèmes de l’équipe. Le niveau d’effort et de cohésion était pas mal mauvais en deuxième moitié de saison. On met ça sur le dos de l’instructeur chef mais Wilson ne voit pas ça du même œil.

Mike Martz congédié: le coordonateur offensif des Niners devra se trouver un autre travail. Les Niners l’ont remercié après une seule saison, l’équipe a fini 23e pour les verges offensives et 22e pour les points marqués. Le décision de nommer JT O’Sullivan comme quart partant a largement été attribuée à Martz. Dès que Mike Singletary a pris le contrôle de l’équipe, Shaun Hill a été nommé partant et l’attaque s’est beaucoup améliorée.

Des rumeurs autour des postes d’instructeur chef: le congédiement de Mike Shanahan entraine évidemment son lot de rumeurs de style mix and match. Les échos envoient maintenant Shanahan chez les Jets et évidemment Cowher chez les Broncos. Les Browns vont également interviewer Eric Mangini

Les Lions vont rencontrer plusieurs candidats: la pire équipe de tous les temps va rencontrer le coordonateur défensif des Vikings Leslie Frazier, le coordonateur offensif des Cowboys Jason Garrett et le coodornateur défensif des Titans Jim Schwartz. Étonnant de voir que l’an dernier Jerry Jones était prèt à tout pour garder Garrett à Dallas l’an dernier mais voilà qu’il le laisse parler aux Lions…

Les Titans négocient avec Albert Haynesworth: le DT vedette sera agent libre à la fin de la saison, il cherche un immense contrat. Les deux parties semblent intéressées à s’entendre mais les Titans devront sortir leurs bidoux. C’est clair que le Gros Albert ferait beaucoup d’argent sur le marché des agents libres, rste à savoir s'il veut donner un hometown discount aux Titans.

Rich McKay candidat chez les Browns: l’ancien DG des Bucs et des Falcons serait sur les rangs au cas où Scott Pioli déciderait de ne pas aller à Cleveland. McKay a fait de l’excellent travail chez les Bucs (les menant au Super Bowl) mais a échoué lamentablement à Atlanta. Il pourrait être un candidat viable mais on aimerait bien mieux voir Pioli rebâtir le Brun

mardi 30 décembre 2008

Mike Shanahan congédié par les Broncos!

Coup de théâtre à Denver! Après une troisième saison sans participer aux séries, l’intouchable Mike Shanahan paie finalement le prix.

Shanahan était en poste depuis 1995, ayant amené les Broncos à deux titres du Super Bowl (97 et 98). Tout baignait dans l’huile jusqu’à ce que John Elway prenne sa retraite après la saison 98. Brian Griese ne s’est pas avéré un digne successeur au Cheval, les Broncos perdant progressivement de leur lustre.

Depuis leur dernière présence en séries en 2005, le ciel est tombé sur la tête de Shanahan. Il a remplacé Jake Plummer par Jay Cutler en milieu de saison 2006, les Broncos se sont effondrés et ont raté les séries. La saison 2007 a été encore plus pénible et 2008 a fini en queue de poisson. Cette saison les Broncos étaient une fausse bonne équipe. Ils marquaient beaucoup de points mais en accordait encore plus. La stratégie d’alternance extrême des porteurs de ballon a fini par se retourner contre Shanahan, pas moins de sept porteurs de ballon du Denver se sont retrouvés sur le injured reserve cette année. Les Broncos se devenus la première équipe depuis 1967 a gaspillé une avance de trois matches avec trois matches à faire. Une belle débandade.

À notre avis, les Broncos auraient du congédier Shanahan l’an dernier après la saison de merde de l’équipe. Ils l’ont gardé un an de plus, ce fût une erreur. L’Ultime Leader a pris de nombreuses mauvaises décisions au niveau du personnel des joueurs, la défensive est remplie de nobodies. Denver sera une destination attrayante pour bien des instructeurs, l’équipe ayant une base de talent acceptable. Cutler, Eddie Royal et Brandon Marshall constituent un bon noyau de départ. Notre petit doigt nous dit que le nom de Bill Cowher va commencer à circuler.

Les Miettes du Mardi: Matt Ryan est la recrue offensive de l'année et plus...

Dans les miettes aujourd'hui: un bel honneur pour Ryan, Cowher n'ira pas chez les Jets, Pat Williams devrait jouer et bien davantage...

Matt Ryan est la recrue offensive de l’année: L’Associated Press a dévoilé sa recrue de l’année en attaque, le quart des Falcons a remporté la palme. Il a eu des stats de classe pour un QB recrue: 3440 v, 61.1%, 16 TD, 11 INT. Évidemment sa statistique la plus importante est le 11 qu’on retrouve dans la colonne des victoires. Ryan a contribué à transformer une équipe moribonde en équipe d’élite, un exploit rare.

Bill Cowher n’ira pas à New York: voilà une rumeur qui est morte rapidement. Les Jets auraient vraiment courtisé Bill Cowher mais celui-ci n’était pas intéressé à cause de la présence du DG Mike Tannenbaum. On vous l’avait dit. On se demande bien pourquoi l’équipe se prive de Cowher pour garder un DG de deuxième ordre mais c’est pour ça que les Jets sont généralement poches.

Facile d’avoir des billets des séries: au Minnesota, 45% des détenteurs de billets de saison ne se sont pas prévalus de leur option sur des billets pour dimanche. En plus, on a nous-mêmereçu hier soir un courriel des Cardinals nous invitant cordialement à acheter des billets pour le match contre les Falcons. Croyez-nous, il y a du choix. C’est évident que ces billets coûtent très cher et que les temps sont durs mais à notre avis c’est tout simplement rendu trop l’fun de regarder les matches à la maison. Avec une télé HD 40 pouces, de la bière à prix normal et des pogos all-you-can-eat, c’est mieux que le stade.

Bonne citation sur Favre: Damien Woody, RT de Jets, avait une bonne déclaration à faire sur le Brett: “When he got here, we had to change everything. We were doing things on the fly for a long time. In the end, it caught up with us. Thirty-nine years old, playing in the NFL … I’m sure he wore down.” C’est pas super positif, ça…

Le Pro Bowl aura lieu avant le Super Bowl: c’est fini les voyages à Hawaii pour les étoiles de la NFL. Dès 2010 le pro Bowl aura lieu dans la même ville que Super Bowl, la semaine avant le gros match. On ne regardera probablement pas plus le match mais le Pro Bowl ne peut pas être moins intéressant qu’avant alors pourquoi pas?

Pat Williams pourrait jouer dimanche: le gros DT des Vikings se sent en forme et suffisamment de sa blessure à l’épaule. On pourrait donc le voir dimanche contre les Eagles, ce qui aiderait grandement les siens. Les Vikes accordent pas mal plus de verges au sol quand Pat est là.

Le carrousel des coaches: Cowher chez les Jets?

Avec trois postes disponibles suite aux congédiements d’hier, le moulin à rumeur se met en marche. Ce matin, on commence à parler de Bill Cowher sur Broadway.

Vite de même, l’idée d’envoyer Cowher à New York est attrayante. Il évoluerait dans un gros marché, l’équipe a un nouveau stade à remplir, le fit semble bon. Cela dit on n’y croit pas vraiment. Les observateurs s’entendent pour dire que Cowher a besoin de trois choses pour sortir de sas sabbatique: un quart-arrière, le contrôle total de l’équipe et une montagne d’argent. Les Jets pourraient assurément lui fournir la susmentionnée montagne, ce n’est pas un problème. Pour ce qui est de la situation au poste de QB, quelle personne saine d’esprit voudrait se jeter dans un nouveau roman-savon Brett Favre? Si vous croyez que le Brett va s’en aller calmement à la retraite, détrompez-vous. Côté contrôle total, ça pourrait sûrement s’arranger mais pour l’instant le DG Mike Tannenbaum semble bien en selle. À notre avis, Cowher reviendra dans la NFL seulement dans un contexte parfaite, contexte qui ne se présentera probablement pas cette saison.

D’autres rumeurs:

-Les Jets ont demandé la permission d’interviewer Steve Spagnuolo, coordonateur défensif des Giants. Spagnuolo est sagement resté chez les Giants lors du dernier cycle d’embauche mais il pourrait être tenté par le poste. Il n’aurait même pas besoin de déménager. L’ami Steve discutera aussi avec les Lions, le chanceux.

-Marty Schottenheimer a rencontré le propriétaire des Chiefs Clark Hunt, possiblement pour discuter du poste de DG laissé libre par Carl Peterson. Le nom de Marty a également été mentionné en lien avec le poste de coach des Jets. Come on, pourquoi engager un gars avec une réputation de chokeux qui n’a jamais été capable de développer un quart-arrière convenable?

-Les Bills annonceront le sort de Dick Jauron mercredi. Personne ne sait vraiment s’il a signé la prolongation de contrat qui est dans l’air depuis octobre. Une drôle de situation digne d’une organisation de losers comme les Bills. On espère qu’ils vont virer Jauron, il n’a jamais été un bon coach.

-Selon plusieurs sources, Scott Pioli serait très intéressé à devenir DG des Browns. Intrigant. Pioli vit dans l’ombre de Bill Belichick depuis longtemps, on aimerait le voir voler de ses propres ailes.

-Brian Billick ne serait pas candidat à Detroit, le duo dynamique de Martin Mayhew et Tom Lewand se cherchant un coach du style «pâte molle/yes man». Lâchez pas!

lundi 29 décembre 2008

Les Miettes du Lundi: commotion pour Big Ben, Parcells pourrait quitter Miami, Romeo limogé et plus...

Roethlisberger blessé à un bien mauvais moments, Parcells a une ouverture pour sortir de Miami, les Browns continuent leur ménage et bien plus dans vos miettes d'aujourd'hui

Commotion cérébrale pour Ben Roethlisberger: le quart des Steelers a été sorti du terrain sur une civière lors du match contre Cleveland. Il a été frappé par deux joueurs de Browns simultanément au deuxième quart, sa tête donnant durement sur le sol. On ne connaît pas la gravité de la commotion mais au moins les Steelers bénéficient d’une semaine de congé avant leur premier match éliminatoire. Mike Tomlin semblait confiant de voir son QB en forme pour les séries.

Nouvelles de Cleveland: c’est confirmé, les Browns ont limogé leur coach Romeo Crennel. Ils ont également reçu le feu vert des Pats pour interviewer Scott Pioli, actuellement directeur du personnel en Nouvelle-Angleterre. Bill Cowher aurait affirmé ne pas vouloir diriger les Browns, on peut donc s’attendre à ce que l’équipe offre un pont d’or à Pioli

Les Packers obtiennent un troisième choix pour le Brett: vu que Lord Favre a joué plus de la moitié des snaps offensifs de Jets, ceux-ci enverront leur choix de troisième tour à Green Bay. C’eut été un choix de deuxième tour si les Jets avaient participé aux séries.

Bill Parcells pourrait redevenir libre: le Gros Thon a une clause dans son contrat lui permettant de quitter les Dolphins si Wayne Huizenga n’est plus propriétaire de l’équipe. Ce dernier est justement en train de vendre ses parts. Parcells recevra l’intégralité de son contrat (12 M$) s’il se prévaut de cette clause. Considérant le faible niveau de loyauté de Parcells pour ses employeurs, on peut présumer que si Huizenga vend, le Thon quittera rapidement. Dommage car il a fait un travail colossal à Miami. Les Lions, les Browns, les Jets et les Raiders seraient déjà sur les rangs pour ses services.

Des rapports contradictoires sur Tom Brady: hier NBC Sports rapportait que la réhabilitation du genou de Tom Brady allait très mal, ce qui pourrait lui faire rater la saison 2009. Au même moment, le Boston Globe rapportait que la réhabilitation allait très bien et que Tom serait prêt pour le camp. Bon, OK. On va couper la poire en deux: disons que sa réhabilitation va moyennement bien, il pourrait donc rater les trois premiers matches de 2009. Ça vous convient? Vendu!

Tony Romo perd connaissance: le suave QB du Dallas s’et évanou hier dans la douche du vestiaire. La faiblesse a été attribuée à une blessure aux côtes. Malheureusement, Peter King n’était pas là pour administrer le bouche-à-bouche


Le carrousel des coaches: Marinelli et Mangini congédiés

Les têtes commencent à rouler dans la NFL, les Lions et les Jets étant les premiers à laisser tomber le couperet.

-Il était bien évident que Rod Marinelli serait viré. Son équipe n’a gagné aucun de ses 16 matches et sa fiche globale est de 10-38 en trois saisons. Dix victoires en trois saisons, c’est poche rare. On souhaite bonne chance à Marinelli mais il devra probablement refaire ses classes comme coach de la ligne défensive à quelque part. On espère que les Lions vont également congédier le reste de leur football staff.

-Le congédiement d’Eric Mangini est plus surprenant. Il a avait mené les siens à une étonnante place en séries en 2006 avant que le ciel ne lui tombe sur la tête en 2007. Le manque de talent de l’équipe faisait l’unanimité à cette époque. Cette saison il menait une équipe pleine de vétérans acquis à fort prix (Faneca, Woody, Favre, Jenkins) mais la fondation de l’équipe demeurait médiocre. Cela dit, si Brette Favre avait joué comme du monde dans ne serait-ce que deux des cinq derniers matches, les NYJ célèbreraient aujourd’hui un championnat de division.

-À Cleveland, les Browns ont congédié le DG Phil Savage hier. Plusieurs sources rapportent que le coach Romeo Crennel sera démis de ses fonctions aujourd’hui. Rien de surprenant de ce côté-là. Romeo a eu l’air confus toute la saison, multipliant les mauvaises décisions. L’échec de Crennel à Cleveland et celui de Charlie Weis à Notre Dame ne font que confirmer le génie de Bill Belichik, à notre avis.

Mike Singletary demeure à la barre des Niners: après avoir mené son équipe à une fiche de 5-4, l’ancien secondeur vedette a vu ses efforts récompensés. L’équipe lui a offert un contrat de quatre ans, lui donnant le poste d’instructeur chef en permanence. Le règne de Singletary a drôlement commencé par une chicane publique avec Vernon Davis et un étrange épisode de baissage de culottes dans le vestiaire. Il faut cependant constater que la technique a touché les joueurs, ceux-ci montant visiblement leur niveau d’intensité d’un cran.



Sautons aux Conclusions, semaine 17: les matches de 16h et le SNF

Les Dolphins concrétisent le miracle! Les Pats, les Jets et les Cowboys sont en vacances! Une fin de saison régulière ahurissante dans la NFL!

Dolphins 24, Jets 17: ça nous a coûté cher de fanions des Dolphins et de lampions turquoises qui sentent le crisse mais le miracle s’est produit. Les Fins sont champions de l’AFC Est, envoyant du coup les Pats en vacances. 83% de vos Verges vont flotter sur un nuage pour quelques heures, si vous permettez. Les Dolphins ont joué leur match serré habituel, profitant de trois interceptions de Brett Favre pour graduellement prendre le contrôle du match. Le Brett faisait d’ailleurs un peu pitié à voir, les rigueurs de la saison semblent l’avoir épuisé. L’interception que Phillip Merling a ramenée pour un touché était pathétique. Il faut aussi admettre que les Jets savaient bien que les Ravens plantaient les Jags, anéantissant ainsi leurs propres chances de participer aux séries. La vengeance doit être douce au cœur du Chad Pennington, ce dernier triomphant devant ses anciens partisans. Chad en a fait juste assez pour gagner, 22/30, 200 v, 2 TD et évidemment 0 INT. La transformation des Dolphins est tout simplement épique, on félicite Bill Parcells, Jeff Ireland et Tony Sparano et on leur souhaite bonne chance en séries. Quant aux Jets, ils vont vivre avec les conséquences du pari Favre. Le roi de la manipulation médiatique ne jouera assurément pas pour eux l’an prochain, ils devront donc s’en remettre à Kellen Clemens qui n’a pas plus d’expérience qu’avant. Un QB débutant avec une onéreuse équipe de vétérans, c’est pas l’idéal.

Cowboys 6, Eagles 44: les défaites de Bears et des Bucs avaient transformé ce match en «win and in», le gagnant s’assurant du dernier wild card dans la NFC. On a rapidement su que cette place irait aux Eagles, ceux-ci marquant 24 points au deuxième quart pour se donner une avance de 27-3. Les Dallas ont essentiellement donné le match aux Phillies lors de ce quart. Tony Romo a lancé une balloune dans le mains de Sheldon Brown, Terrance Newman a commis un flagrant pass interference dans la zone des buts et PacMan Jones a échappé le ballon à son 20 sur un retour de botté. La comédie d’erreurs s’est poursuivie au troisième quart, les Eagles retournant des fumbles de Romo et Marion Barber pour des touchés. Romo a été mauvais, la défensive des Cowboys a été mauvaise, comment une équipe si talentueuse peut-elle jouer si mal? Jerry Jones a déclaré que Wade Phillips et Jason Garrett resteraient en poste mais permettez-nous d’en douter. Ces gens-là ne sont pas équipés pour gérer les égos qui composent l’équipe alors un changement doit avoir lieu. Soit Jones se débarrasse de T.O. et autres têtes fortes, soit il change le personnel d’instructeur. Les effondrements des décembre sont une tradition annuelle à Dallas, signe que l’équipe est mal préparée. On se serait passés de la présence des Eagles en séries, ils sont des pretenders plutôt que des contenders. Leur playcalling offensif s’est cependant amélioré en fin de saison, on leur laissera une chance.

Jaguars 7, Ravens 27: comme le pointage l’indique, les Oiseaux Mauves ont sorti les vidanges avec une belle efficacité lors de ce match. Les Jags ont momentanément eu les devants 7-3 au premier quart mais après ça, beding bedang les Ravens les ont matraqués. Joe Flacco a complété de belles longues passes à Mark Clayton, le jeu de course en a donné juste assez, la défensive a fait le travail comme à l’habitude. Les Ravens se sont donc assurés du dernier wild card, devenant une équipe que personne ne voudra affronter en séries. On commence presque à les aimer. Presque.


Broncos 21, Chargers 52
: la chute du Denver est maintenant complète. Ils auraient pu s’assurer du titre de l’atroce AFC Ouest il y a des semaines mais ils ont choké ça comme des pros. Les Chargers n’en demandaient pas tant, les voilà champions avec une fiche de 8-8. La défensive des Broncos est tellement poche que les Éclairs auraient pu marquer 70 points. Jay Cutler est bien bon mais sans défensive et sans jeu de course, il ne peut tout faire. C’est une troisième année de suite sans participer aux séries pour les Broncos, on ose croire que la tête de Mike Shanhan roulera. Les Chargers seront hot pour les séries. Malgré leur fiche médiocre, ils sont talentueux et pourraient en surprendre plus d’un. Tout leur arsenal offensif fonctionnait ce soir, ça faisait peur.

Voici donc les affrontements du premier tour :

Samedi 3 janvier

16:30, NBC: Atlanta (5) à Arizona (4): les cotes d'écoute devraient être faiblardes pour ce match vraiment pas glamour. 6VB aime les Falcons, on est bien heureux de les voir là. Leur style de jeu est divertissant sans être trop fancy, ils devraient torcher l’Arizone.

20:00, NBC: Indianapolis (5) à San Diego (4): bien des gens croyaient que les Colts seraient lourdement favoris au premier tour mais permettez-nous d’en douter. Les Chargers les ont déjà battus en séries, la défensive des Colts est légère…ça devrait être serré.

Dimanche 4 janvier

13:00, CBS: Baltimore(6) à Miami (3):
wow, quel match improbable. Difficile de deviner de quoi ça pourrait avoir l’air, les deux équipes étant très surprenantes. Les Ravens ont gagné 27-13 à Miami à la semaine 7 mais bien des choses ont changé depuis.

16:30, Fox: Philadelphie (6) à Minnesota (3): on peut vous certifier que le gagnant du Super Bowl ne proviendra pas de ce match. On a hâte de voir Adrian Peterson en séries mais ce duel est le moins intéressant du premier tour.

Pour conclure, on avoue être heureux de l’élimination des Pats mais une équipe de 11-5 qui rate les séries, ça ne devrait pas arriver. Il y a quatre équipes qui seront de la fête avec des fiches inférieures, c’est un peu injuste. Un crossover de style CFL serait peut-être à envisager pour éviter de telles situations.

dimanche 28 décembre 2008

Sautons aux conclusions, semaine 17: Les matches de 13 heures...

Une belle brochette de matches avec des conclusions étonnantes...

Patriots 13- Bills 0 Un match typique des Patriots. Un bon playcalling, une bonne performance de tout le monde, Matt Cassel qui fait les gros jeux aux bons moments, des ballons qui rebondissent à la bonne place (le punt de Cassel, du classic Patriots), bref, les Pats sont toujours en vie. Les Bills ont quand même bien joués mais Trent Edwards a été incapable de convertir quelques 4ième essais en temps opportuns. Trent est encore jeune, il a le temps de s’améliorer mais disons qu’il ne transpire pas le swing du winner. Cassel est pas mal bon. Oui il joue dans un bon système mais il demeure que le monsieur a plusieurs atouts et pourrait devenir un excellent quart pour plusieurs saisons. Les Pats auront de lourdes décisions à prendre dans l’entre-saison. Mais en attendant, ils devront surveiller de que feront les Jets et les Ravens.

Giants 19-Vikings 20
Les Vikings ont remporté un match serré grâce à un placement à la toute fin du match. Le match fut serré même si les Giants ont relativement mis la pédale douce en enlevant Eli en deuxième demi notamment. Les Giants n’avait rien à gagner mais les Vikings oui et ils ont bien répondu malgré tout. Mais on ne leur prédit pas de vieux os en série.

Raiders 31-Buccaneers 24
Les Bucs se sont lamentablement écrasés devant leurs partisans avec cette défaite contre les Raiders. D’autant plus qu’ils ont accordé 17 points sans réplique aux hommes d’Al Davis. Michael Bush a connu un match de 177 verges et 2 touchés et Jamarcus Russell a été presque bon. Franchement, on n’a pas de félicitations à faire aux Bucs. Eux qui sont réputés justement pour leur défensive. C’est assez mystifiant. On ne voudrait pas être dans le vestiaire en présence de John Gruden en ce moment.

Panthers 33-Saints 31
Défaite crève-cœur des Saints qui avaient comblé un déficit de 20 points au quatrième quart pour prendre les devants 31-30 avec 3 minutes à faire. Mais la défensive des Saints n’a jamais pu freiner les Panthers en fin de match, leur permettant de remporter le match sur un placement avec une poignée de secondes à faire. Drew Brees est bien passé près de battre le record de Marino avec ses 386 verges et 4 touchés. Trop peu trop tard pour le Brees.

Lions 21- Packers 31
Malgré le résultat, les Packers ont presque eux besoin de tout leur petit change pour éviter l’insulte suprême de perdre contre les Lions. Le match s’est scellé avec la passe de touché de 71 verges de Rogers à Donald Driver avec un peu moins de 8 minutes à faire au match. Rogers aura bien terminé sa saison amassant plus de 300 verges et trois passes de touchés Reste aux Packers de retrouver leur jeu défensif et on verra les Packers en série l’an prochain. Pour les Lions, on ne les verra pas en série de notre vivant probablement.

Bears 24- Texans 31 Les Texans ont tout donné devant leurs partisans afin d’empêcher les Bears d’accéder aux séries et cela a fonctionné. André Johnson a encore connu un match de fou avec 10 passes pour 148 verges et 2 touchés et Matt Schaub a lui-aussi bien fait avec 328 verges et 2 touchés. Les Bears sont revenus dans le match au 4ième quart mais ils ont manqué de temps. Les Texans ont réussi à embouteiller le jeu au sol des Bears ce qui a fini par coûter le match à ces derniers. Ce n’est pas la première année qu’on dit ça mais les Texans devraient être à surveiller l’an prochain. Ne leur manque qu’un quart qui peut jouer plus que 8 matches dans une saison.

Rams 27 – Falcons 31
Les Falcons ont passé proche de l’échapper celle-là. Ils ont eu besoin d’un touché de Jerious Norwood avec 3 minutes à faire pour en finir avec les Rams. Matt Ryan n’a pas connu un grand match (c’est un euphémisme) mais il a pu compter sur une performance extraordinaire de Michael Turner pour permettre à son équipe de remporter le match. Turner a amassé 208 verges en 25 courses. On lui prédit de grosse série.

Nick vous présentera les conclusions des matches de 16 heures et du SNF demain matin.

Les Miettes du Dimanche: du vent et des blessés à Buffalo, des rumeurs à Cleveland et plus...

Les Pats et les Bills se passeront de morceaux importants, il y aura de gros changements à Cleveland et plus encore dans ces miettes dominicales.

On aura un drôle de match à Buffalo: On vous disait hier que Tedy Bruschi n’affronterait pas les Bills, voici que Richard Seymour ratera le match lui aussi. Quant à eux, les Bills devront se passer de leur excellent LT Jason Peters et fort probablement du porteur de ballon Marshawn Lynch. Pour ajouter au plaisir, le vent souffle très fort sur Buffalo. En fait il vente tellement que les poteaux des buts auraient été pliés. On ne se souvient pas d’avoir entendu parler de ça avant aujourd’hui. S’il vente assez fort pour endommager les poteaux, il risque d’être difficile de lancer le ballon.

Rumeurs à Cleveland: c’est un secret de polichinelle que les Browns veulent embaucher Bill Cowher pour relancer l’organisation. Toutefois, le nom de Scott Pioli, directeur du personnel des Pats, commence à faire surface comme sauveur potentiel. Pioli a refusé de changer d’équipe à quelques reprises au cours des dernières années, celle-ci sera peut-être la bonne. Le Cleveland Plain Dealer rapporte même que l’organisation désire engager Cohwer ET Pioli, le DG Phil Savage serait démis de ses fonctions dès demain. Entre-temps, ESPN rapporte que Romeo Crennel pourrait demeurer avec l’équipe en tant que coordonnateur défensif pour la prochaine saison. On ne voit pas l’utilité de faire ça mais les Browns prennent souvent de drôles de décisions. Le moins qu’on puisse dire c’est que les prochains jours seront importants à Cleveland.

Une pétition en faveur de Jim Haslett: certains joueurs des Rams ont signé une pétition pour exprimer leur appui au coach par intérim. Selon ESPN, un bon nombre de vétérans considèrent Haslett comme l’homme de la situation à St-Louis et ils veulent exprimer leur opinion au proprio Chip Rosenbloom. Deux facteurs importants militent contre la candidature de Haslett: sa fiche de 2-9 cette saison ainsi que le fait que l’équipe engagera un nouveau DG qui voudra assurément nommer son homme comme instructeur chef

Al Davis ratera le match des Raiders: fait intéressant, le vieux fou n’a pas raté un match de son club depuis 1979! Il ne fera pas le voyage à Tampa Bay, il n’est pas en top shape depuis une chute il y a quelques semaines.

Chronique mondaine: Tom Brady aurait demandé de la main de sa copine et chick professionnelle Gisele Bundchen, imaginez-vous donc. En plus, il lui a fait la grande demande dans un jet privé entouré de luxe. On a vraiment pas grand-chose à rajouter la-dessus.

Profitez bien de cette dernière journée complète de matches. Nous aurons les Conclusions des matches de 13h juste avant le souper.

samedi 27 décembre 2008

Les Miettes du Samedi: Bruschi blessé, un beau boni pour Flacco et plus...

Les miettes sont de retour en force! Tedy Bruschi devra s'absenter, Joe Flacco est récompensé, les Lions coupent les prix et plus...

Derrick Mason devrait jouer demain: le vétéran receveur de passes a été un des héros des Ravens samedi dernier lors de leur victoire à Dallas. Il jouait malgré une douloureuse entorse à l’épaule, l’équipe s’attend à ce qu’il soit au poste demain contre les Jags. Avec une victoire, les Oiseaux Mauves concrétiseront une étonnante place en séries.

Tedy Bruschi n’affrontera pas les Bills: les Pats sont déjà passablement éclopés, voici qu’un autre de leurs vétérans déclare forfait. Bruschi souffre d’une blessure au genou, son statut était incertain depuis un bout de temps. Il est aussi possible que Richard Seymour rate le match de dimanche, il a mal au dos.

Les Lions baisseront les prix des billets: après une saison de 0-16, ils auraient été effrontés de monter les prix! L’équipe n’a pas réussi à remplir le stade pour 5 de ses 6 derniers matches locaux. On comprend les fans de déserter le Ford Field, qui veut payer 100$ pour voir les Lions?

Mike Brown finalement sur le injured reserve: pour la quatrième fois en cinq ans, le safety des Bears finit l’année sur la liste des blessés, sa saison est terminée. On félicite cependant Mike d’avoir duré si longtemps cette saison, il se blesse habituellement au premier ou deuxième match de la saison.

Aaron Rodgers opéré à l’épaule? Le quart du Green Bay s’est blessé à l’épaule à la semaine 4. Il n’a pas raté de match mais il demeure possible qu’il subisse une opération pendant la saison morte. On peut se demander si cette blessure a nui à son efficacité lors de cette saison difficile des siens.

De la belle argent: en participant à 80% des jeux offensifs de son équipe, Joe Flacco s’est assuré d’un boni de trois millions. Voilà une somme que le QB des Ravens ne s’attendait sûrement pas à recevoir en début de camp. Un autre solide gaillard reçoit une récompense, le RT Marc Colombo ayant signé un nouveau contrat avec les Cowboys. Il s’agit d’un contrat de quatre ans pour 22 M$ avec une garantie de 11.5 M$.

Le Jukebox 6VB, semaine 17

Un jukebox éclectique pour cette dernière semaine du calendrier régulier de la NFL. On passe du indie rock au microhouse avec notre souplesse habituelle.

Jawbox, «Savory»: ce défunt groupe de Washington n’a jamais su sortir du carcan indie rock (comme bien d’autres) mais ils restent dans la mémoire collective grâce à leur album «For Your Own Special Sweetheart». Sur cette galette, ils ont raffiné leur style mid-tempo axé sur l’interaction entre deux guitares. La chanson «Savory» est l’exemple parfait de ce style, une toune tranchante et très originale.


Isolée, “Beau Mot Plage”: Un classique du house minimal qui ne se démodé pas. La pièce est extraite de l’Album «Rest », sorti en 2000. Une pièce aussi bonne dans votre salon que sur le plancher de danse. Le vidéo est agréablement kitsch.


VHS or Beta, “Night on Fire”: au début des années 2000, le monde du rock a connu la très brève explosion du dance punk. Oui, oui. Le style n’a pas fait vieux os mais a laissé quelques classiques qui allient un beat de party avec de bons riffs de guitare. On ne sait pas ce qui est arivé à VHS or Beta et on s’en fout pas mal mais cette toune est écoeurante.


Wolf Parade, “I’ll Believe in Anything”: les étoiles de la scène rock montréalaises sont assurément un de groupes rock les plus intéressants à l’heure actuelle. Ils ont un style légèrement dissonant qui dissimule du songwriting de premier ordre. Gardez un œil sur eux.


To Rococo Rot, “Telema”: Ces Allemands oeuvrent dans le genre qu’on qualifie de Intelligent Dance Music, IDM pour les intimes. On n’a jamais trop aimé ce qualificatif car dans le fond, ce n’est pas de la musique qui se danse, c’est plus du weed music. Le vidéo est splendide, assez buzzant.

Le Rapport-météo 6VB, semaine 17

On revient d’un bref congé de Noël et on reprend ça smooth avec le dernier rapport-météo de la saison régulière. Les prévisions laissent miroiter beaucoup de pluie mais à peu près pas de neige.

Dimanche 13h

-Nouvelle-Angleterre à Buffalo: Max 12° C, Min -2° C, 70% de probabilité de pluie

-Detroit à Green Bay: Max -3° C, Min -7° C, 60% de probabilité de neige

-Chicago à Houston: Max 17° C, Min 6° C, Généralement nuageux

-Cleveland à Pittsburgh: Max 12° C, Min -2° C, 60% de probabilité de pluie

-Kansas City à Cincinnati: Max 8° C, Min -3° C Partiellement nuageux

-Oakland à Tampa Bay: Max 28° C, Min 15° C Partiellement nuageux

Dimanche 16h

-Jacksonville à Baltimore: Max 16° C, Min 2° C, 40% de probabilité de pluie

-Miami à NY Jets: Max 16° C, Min 5° C, 50% de probabilité de pluie

-Dallas à Philadelphie: Max 18° C, Min 2° C, 50% de probabilité de pluie

-Washington à San Francisco: Max 13° C, Min 9° C, 20% de probabilité de pluie

Dimanche 20h15

-Denver à San Diego: Max 17° C, Min 8° C, ciel dégagé

Bon, c'est pas le Pérou côté météo mais au moins il y a beaucoup de matches importants, surtout comparé à l'an dernier. On vous réfère à notre sélection-télé pour connaitre l'horaire de télédiffusion des matches. Bon Weekend!


mercredi 24 décembre 2008

La Table Ronde 6VB, semaine 17

L'équipe 6VB prend une pause pour Noël mais on ne vous laisse pas les mains vides, voici une table ronde à saveur de dinde. On se penche sur trois matches cruciaux pour les dernières places en séries: Dolphins-Jets, Eagles-Cowboys et Broncos-Chargers. Notre invité spécial est un homme très occupé ces jours-ci, le favori des enfants et un amateur de football devant l'éternel: le Père Noël.

Miami à NY Jets:

Nick T: résumons: si les Dolphins gagnent ils sont champions, si les Jets gagnent ils doivent espérer une défaite des Pats à Buffalo. À mon avis, on n’aura pas trop à s’en faire avec le deuxième scénario. Depuis quelques semaines les Dolphins gagnent leurs matches rien que sur une gosse mais ils les gagnent tous. Ils sont imaginatifs, pleins de ressources et visiblement atteints de la passion de l’excellence. Les Jets quant à eux inventent des moyens de perdre à chaque semaine. Leur défaite à Seattle était d’une laideur extrême, indigne d’une équipe qui vise un championnat de division. Brett Favre joue comme ce qu’il est, un vieux quart usé qui prend des décisions douteuses. Sur qui aimeriez-vous compter pour ce match, Favre ou Pennington? C’est ça que je me disais. Dolphins 21, Jets 10.

Fredster: j'espère de tout cœur que les Dolphins vont l'emporter. Ils ont tout ce qu'il faut pour le faire à part peut-être une seule chose: l'expérience des gros matches. Une "jeune" équipe comme les Fins peut très bien échapper ce genre de match mais comme c'est contre les Jets, ça les avantage puisque Favre peut échapper lui-aussi ce genre de match avec des bombes ridicules à des Jets en triple-coverage. Je pense que la défensive des Fins va faire la différence mais n'oublions pas Chad Pennington qui revient devant ses anciens partisans. Dolphins 20-Jets 19

Mak: Miami all the way. Ça risque d’être un match plutôt défensif, mais Favre a le tour avec les interceptions de fin de match. Un des obscurs WR des Fins devrait nous sortir un match de 100 verges. 13-10 Miami .

Père Noël: Ho ho ho… Au Pôle Nord, on voit beaucoup de matches de l’AFC Est alors j’ai appris à apprécier les Dolphins. Le wildcat, Ronnie Brown, Ricky Williams… Ils me sont sympathiques. Même Joey Porter aura des cadeaux cette année. Il parle trop mais il n’a pas été arrêté par la police depuis un bout de temps. Quant aux Jets, ils sont très généreux, donnant des victoires à des adversaires moins favorisés comme les 49ers et les Seahawks. Ils recevront donc beaucoup de bébelles et ils pourront jouer avec tant qu’ils voudront car ils rateront les séries. Dolphins 35, Jets 10.

Dallas à Philadelphie

Nick T: les deux équipes ont choké bien comme il faut la semaine dernière. Elles arrivent donc toutes les deux avec le momentum à zéro et bien des choses à prouver. Le Dallas n’a qu’à gagner pour mériter le dernier wild card. Les Phillies doivent quant à eux gagner le match en espérant une combinaison de défaites des Vikings et/ou Bears et/ou Bucs. Ça regarde mal. Les Cowboys vont sûrement se dire que ciboire, ils sont plus talentueux que les Eagles, ils devraient pouvoir les battre. Tony Romo est dû pour un bon match en fin de saison et le playcalling des Phillies est au moins aussi mauvais que celui des Dallas. En plus DeMarcus Ware devrait être crinqué pour finir en tête pour le nombre de sacks. Je pense que la défaite à Washington était le coup de mort des Eagles, ils devraient offrir un effort médiocre. Cowboys 30, Eagles 13.

Fredster: on se doit d'y aller avec les Cowboys mais on ne doit pas compter les Eagles pour battus. En fait, ça risque d'être un étrange match pas mal intriguant. Les Cowboys sont capables du meilleur comme du pire et les blessures à la brigade offensive des Eagles vont faire mal à McNabb. Le Dallas ne peut tout simplement pas perdre. Me semble. Cowboys 24 Eagles 14

Mak: un autre match burlesque. T.O décide qu’il en a assez de Jerry Jones et change d’équipe en 2e demie. T.O est accueilli comme un messie, enterre la hache de guerre avec McNabb et attrape 3 passes de touchés. Mais ça dégénère au 4e quart : T.O. se sent sous-utilisé et conclut qu’il préfère le sourire de Romo à celui de McNabb. Paxil 23 – Philadelphie 35.

Père Noël: Ho ho ho. Laissez-moi vous dire que ça prend pas mal de lutins pour surveiller les joueurs des Cowboys. Pac-Man Jones, Tank Williams, Terrell Owens, il y a beaucoup d’enfants pas toujours sages à Dallas. C’est moins pire chez les Eagles mais cette équipe me décourage tellement elle déçoit toujours ses fans. C’est un peu comme si je promettais des Playstation 3 aux enfants mais que je leur amenais des Intellivision à la place. Cela dit, les Eagles sont dûs pour qu’il leur arrive quelque chose de bon. En plu, j’ai parié 500$ sur eux, il faut bien avoir un petit vice. Cowboys 20, Eagles 27.

Denver à San Diego

Nick T: le Mediocrity Bowl! J’espérais que les Broncos confirment leur championnat de division plus tôt, histoire d’éviter d’avoir un champion à 8-8. Alas, it wasn’t meant to be… Ça faisait pitié de voir les Broncos perdre à domicile contre les Bills, une autre preuve que les Denver n’ont pas d’affaire en séries. Je m’attends à ce que l’effondrement se confirme, les Chargers ne pouvant rater cette opportunité de sauver leur saison. Ils ont tout fait pour être éliminé mais leurs rivaux ont refusé de les achever. Philip Rivers connait une bonne saison, il fera la différence en éclipsant son grand rival Jay Cutler. Broncos 20, Chargers 34

Fredster: je ne fais aucunement confiance aux Broncos pour ce match. Ils auraient dû gagner leur championnat depuis un bout mais ont tout fait pour perdre des matches qu'ils auraient dû gagner. Les Chargers voudront venger leur défaite de début d'année (une gracieuseté de l'arbitre) en plus de vouloir sauver leur saison devant leurs partisans. Broncos 27 Chargers 38.

Mak: ce sent la fin controversée, genre tous les ballons disparaissent au milieu du 4e quart. Tatum Bell est alors évidemment introuvable. Les officiels s’emparent de la vessie de John Madden qui avait le malheur de passer par là…Rivers lancent 2 passes de touché avec ladite vessie. Victoire burlesque des Éclairs 24-23.

Père Noël: Ho ho ho. J’ai de la misère avec Philip Rivers. Initialement il semblait être un bon jeune mais depuis l’an dernier je le trouve arrogant. C’est pas très charitable. Les Broncos ont fait leur gros possible pour donner le championnat de l’AFC Ouest, on verra s’ils peuvent compléter le don dimanche. Je vais regarder ce match en buvant du Egg Nog avec de la vodka, ma tradition d’après Noël. Broncos 13, Chargers 24.

L’équipe 6VB vous souhaite un très Joyeux Noël. Soyez prudents sur les routes, on vous retrouve samedi avec du nouveau contenu…

Votre Sélection-Télé, semaine 17

Toute un dimanche d’action en perspective dans la NFL! Tous les matches sont condensés en une journée et dix d’entre eux ont une incidence sur les séries éliminatoires.

Référez-vous à nos articles sur la course aux séries dans l’AFC et la NFC pour connaitre l’importance des matches.

Dimanche 28 décembre

13:00

CBS Plattsburgh, CBS Seattle, CTV: Nouvelle-Angleterre à Buffalo
Fox Plattsburgh, RDS: NY Giants à Minnesota
Fox Seattle: À déterminer

16:00

CBS Plattsburgh, CBS Seattle, SNet West: Miami à NY Jets
Fox Plattsburgh, RDS, SNet East: Dallas à Philadelphie
Fox Seattle: Seattle à Arizona

20:15

NBC, TSN: Denver à San Diego

Bons matches!

mardi 23 décembre 2008

Les Miettes du Mardi: Tatum Bell partant des Broncos, les Lions vont rester poches et plus...

Dans les miettes aujourd'hui: retour au sommet pour Tatum Bell, les Lions continuent à prendre de mauvaises décisions et un festival de one-liners.

Tatum Bell, partant des Broncos: suite aux blessures à Selvin Young et PJ Pope, Bell redevient porteur de ballon partant contre toutes attentes. Pendant des années Mike Shanahan a traité les RBs comme des pièces interchangeables, cette saison les dieux du football l’ont vraiment mis au défi en blessant tous les RBs de l’équipe. En plus de Pope et Young les porteurs de ballon suivant se retrouvent sur le injured reserve: Michael Pittman, Andre Hall, Peyton Hillis, Ryan Torain et Anthony Alridge. Sept porteurs de ballon sur le IR, faut le faire. Les backups de Belle seront Corey Boyd et Alex Haynes. Jay Cutler est mieux d’être en forme. Si le nom Tatum Bell vous dit quelque chose, c’est sûrement pour une sordide histoire de valises.

Les Lions ne chambarderont pas tout: dans le but de rester poches encore un bout de temps, les Lions ont annoncé quele DG par intérim Martin Mayhew gardera son poste en permanence. Mayhew et le président Tom Lewand vont probablement ajouter un autre «homme de football» mais ils n’ont pas l’intention de déléguer le plein contrôle à qui que ce soit. Génial! Un peu tout le monde est d’avis que le propriétaire William Clay Ford ne veut pas de dirigeants trop forts, histoire de pouvoir continuer à mettre son grain de sel dans les opérations football. Lâchez pas, M. Ford. C’est un franc succès à date. Si l’équipe ne fait pas de changements susceptibles de donner espoir aux partisans, ceux-ci vont sûrement déserter l’équipe. Les temps sont durs à Detroit, pourquoi acheter des billets de saison pour uen équipe historiquement poche.

La crise économique sauvera-t-elle Phillips et Zorn? Deux instructeurs potentiellement en danger à la fin de la saison pourraient voir des considérations économiques aider leur cause. Hier lors de son émission de radio, Vinny Ceratto, yes-man de Dan Snyder, a affirmé que Jim Zorn sera de retour à la barre des Skins en 2009. D’autre part, Chris Mortensen d’ESPN rapportait que Jerry Jones avait l’intention de garder Wade Phillips et Jason Garrett même si les Cowboys déçoivent cette saison. Jones a cité l’incertitude économique et syndicale comme raisons de garder le statu quo. Si Jerry Jones sourcille à l’idée de payer deux coaches en même temps, plusieurs équipes vont aussi hésiter.

Festival de one-liners!

-Avec une température de -19, le match d’hier était le plus froid de l’histoire des Bears. Ils ont commencé à comptabiliser ça en 1963. Un beau record!

-Romeo Crennel a toujours espoir de plaider sa cause auprès de Randy Lerner, proprio des Browns. On comprend Romeo de vouloir éviter un congédiement mais ça lui prendra des sacrements de bons arguments.

-Jerry Jones a spécifiquement demandé à la NFL de céduler les Ravens pour le dernier match au Texas Stadium, croyant qu’ils seraient un proie facile pour les Cowboys. Malheureusement pour lui, les joueurs des Ravens étaient tout à fait au courant de cette situation, ce qui les assurément motivés… Bad move, Jerry.

Marshall Faulk voudrait coacher les Rams. Sérieusement.

C’est confirmé: Shaun Smith a buché Brady Quinn.

Les 49ers avec moustaches: les Niners porteront leurs uniformes de la belle époque dimanche contre les Redskins et histoire compléter look 70-80, les joueurs se laissent pousser des moustaches. Nous les encourageons dans leurs efforts, les moustaches c’est l’fun.

La Course aux séries dans la NFC

Les Bears ont ajouté un petit peu plus de piquant en gagnant hier. Il y a cinq équipes en lice pour seulement deux places...ça va barder!

Le tableau actuel

1- NY Giants (12-3): Champions de la NFC Est et assurés de l’avantage du terrain tout au long des séries
2- Caroline (11-4): Meneurs de la NFC Sud, assurés d’une place en séries
3- Minnesota (9-6): Meneurs de la NFC Nord
4- Arizona (8-7): Champions de la NFC Ouest
5- Atlanta (10-5): Assurés d’une place en séries, dans la course au titre de la NFC Sud
6- Dallas (9-6): Meneurs pour le deuxième wild card

Toujours en vie

7-Tampa Bay (9-6): Dans la course pour le deuxième wild card
8-Chicago (9-6): Dans la course pour le titre de la NFC Nord ou pour le deuxième wild card
9-Philadelphie (8-6-1): Dans la course pour le deuxième wild card

Commençons par les scénarios les plus simples:

-Les Panthers seront champions de la NFC Sud s’ils battent les Saints ou si les Falcons perdent contre les Rams. Dans la cas d’une victoire des Falcons et d’une défaite de CAR, les Falcons seront champions. Le titre de la NFC Sud sera accompagné d’un bye. Ces deux équipes sont assurées d’une place en séries.

-Les Vikings seront champions de la NFC Nord s’ils battent les Giants ou si les Bears perdent contre Houston. Les Bears peuvent être champions s’ils battent les Texans et que les Vikes perdent, un scénario pas si loufoque. Si les Vikes ne sont pas champions, ils seront éliminés au bris d’égalité mais les Bears peuvent se qualifier pour un wild card s'ils ne sont pas champions.

Pour le dernier wild card, on va y aller équipe par équipe (on vous épargne les scénarios impliquant des matches nuls)

-Les Cowboys se qualifieront s’ils battent les Eagles.

-Les Bucs se qualifieront s’ils battent les Raiders et que les Cowboys perdent contre les Eagles.

-Les Bears se qualifieront s’ils battent les Texans et que les Cowboys et les Bucs perdent.

-Les Eagles se qualifieront avec une victoire contre les Eagles et des défaites des Bears et des Bucs OU des défaites des Bucs et des Vikes.

Les matches à surveiller dimanche:

St-Louis à Atlanta, 13h
Chicago à Houston, 13h
Oakland à Tampa Bay, 13h
NY Giants à Minnesota, 13h
Caroline à Nouvelle-Orléans, 13h
Dallas à Philadelphie, 16h

La semaine 17 avait été plate raide l’année dernière. Cette année, ce sera enlevant…Nous vous donneront les détails de télédiffusion dans la Sélection-Télé demain matin.

lundi 22 décembre 2008

Les Miettes du Lundi: bataille à Cleveland, la NFL place ses pions pour la semaine 17 et plus...

Brady Quinn rudoyé par un coéquipier, la NFL change son horaire de matches et plus dans cette édition pré-festive des miettes.

Rififi à Cleveland: le diable est aux vaches chez les Browns. En plus d’avoir subi une humiliante défaite de 14-0 à domicile contre les Bengals, voilà que les joueurs se battent entre eux. Ce n’est pas confirmé à 100% mais une rumeur circule à l'effet que le DT Shaun Smith aurait sacré une volée à Brady Quinn la semaine dernière. On comprend un peu Smith, Quinn ayant une face à fesser dedans… À 6VB, on est des lovers, pas des fighters, mais pour Brady Quinn...Ça démontre que tout est à refaire pour les Bruns.

Les Bengals sur le point d’engager un DG? On vous parlait récemment du site Who Dey Revolution dont les créateurs avaient loué un panneau publicitaire pour inciter les Bengals à se trouver un vrai DG. Leurs démarches ont peut-être porté fruit: le propriétaire, Mike Brown, serait intéressé à engager l’ancien DG des Dolphins, Randy Mueller. Ce dernier s'incrirait parfaitement dans la tradition des Bengals car il est pourri.

Parlant de DG, les Rams auraient congédié le leur. Jay Zigmunt aurait déjà vidé son bureau. Une autre équipe qui doit tout reconstruire...

La NFL modifie l’horaire:
trois matches initialement prévus à 13h dimanche prochain auront lieu à 16h. Les affrontements Dolphins-Jets, Jags-Ravens et Cowboys-Eagles feront figure de deuxième match des programmes doubles de Fox et CBS. NBC a choisi le match Broncos-Chargers pour le Sunday Night. On vous tient évidemment au courant de tous les détails dans la sélection-télé de mercredi.

Les Cowboys attirent toujours: les réseaux de télé doivent prier très fort pour que les Cowboys participent aux séries. Tous les records de cotes d’écoute de la NFL en prime time on été fracassés cette saison, en grande partie à cause de l’immense popularité du Dallas.

Une bonne joke de Bill Simmons sur Rod Rust, ancien coach des Pats: “…Rod Rust, the beleaguered coach who led my beloved 1991 Patriots to a 1-15 mark. There were a ton of problems with Rust as a coach, the most basic being that he wasn't alive. In fact, the Patriots didn't fire him; they cremated him. (In their defense, they didn't realize Rust was dead until Week 10. At that point, the season was effectively over, so they decided not to waste money on promoting another coach. They just propped up Rust's lifeless body for the last six weeks. I was fine with it because we were going for the No. 1 pick.) I'm not sure whether you could call Rust the worst football coach ever because, again, he wasn't alive. In some ways, it's unfair. But he certainly was the least effective coach of the past 30 years…” Le plus drôle dans tout ça c’est que les Alouettes ont engagé Rust comme instructeur-chef 10 ans plus tard. Jim Popp a lui aussi mis un an à se rendre compte que Rust était mort.


La Course aux séries dans l’AFC

Avec une semaine à jouer, il reste encore trois places à l’enjeu dans l’AFC. Regardons les scénarios possibles lors de cette fin de saison enlevante.

La Tableau actuel

1- Tennessee (12-3): Champions de l’AFC Sud, assurés de l’avantage du terrain pour toutes les séries.
2-Pittsburgh (11-4): Champions de l’AFC Nord, assurés du deuxième rang de la conférence et d’un bye.
3-Miami (10-5): Meneurs de l’AFC Est, leur fiche intra-conférence leur donne l’avantage sur les Patriots (7-4 versus 6-5)
4-Denver (8-7): Meneurs de l’AFC Ouest
5-Indianapolis (11-4): Assurés du premier wild card
6-Baltimore (10-5): En tête pour le deuxième wild card, leur fiche intra-conférence leur donne l’avantage sur les Patriots (7-4 versus 6-5)

Toujours en vie

7-Nouvelle-Angleterre (10-5): Dans la course au titre de l’AFC Est et pour le dernier wild card
8-NY Jets (9-6): Dans la course au titre de l’AFC Est
9-San Diego (7-8): Dans la course au titre de l’AFC Ouest

-On va commencer tout de suite par le scénario le plus simple: le gagnant du match Broncos-Chargers de dimanche prochain sera le champion de l’AFC Ouest et accueillera les Colts en première ronde des séries. Le perdant sera éliminé. La NFL doit prier pour que les Broncos gagnent car des champions de division à 8-8 ça ne fait pas sérieux. Si les Chargers et les Cardinals gagnent tous les deux leur section à 8-8, attendez-vous à du sérieux chialage sur le système des séries.

-C’est plus contentieux du côté de l’AFC Est. Les Dolphins seront aux Meadowlands pour y affronter les Jets tandis les Pats affronteront les Bills à Buffalo. Si les Dolphins gagnent, ils sont champions peu importe le reste. Si les Jets gagnent et que les Pats perdent, les Jets sont champions. Si les Jets et les Pats gagnent tous les deux, les Pats sont champions et l’équipe 6VB se plante un couteau dans l’œil.

-Pour le dernier wild card, c’est assez complexe. Les Ravens se qualifieront s’ils battent les Jaguars à domicile. Si les Ravens perdent et que les Pats gagnent, ces derniers prendront la place sauf s’ils sont champions de division. Dans cette éventualité, les Dolphins et les Ravens iront au bris d’égalité. Si les trois équipes perdent, ce sera le festival du tiebreaker. Espérons que les Ravens gagnent ce sera plus simple pour tout le monde.

Les matches à surveiller dans l’AFC dimanche prochain:

Nouvelle-Angleterre à Buffalo, 13h
Jacksonville à Baltimore, 16h
Miami à NY Jets, 16h
Denver à San Diego, 20h

Sautons aux conclusions, semaine 16: les matches de 16h et le SNF

Une belle brochette de matches en fin d'après-midi en plus d'un SNF de fous!

Jets 3- Seahawks 13
Et bien les amis, on va avoir tout un match la semaine prochaine entre les Dolphins et les Jets. La défaite de ces derniers n’a pas d’incidence sur leurs chances de faire les séries, elle n’a d’incidence que sur leur réelle crédibilité en tant que bonne équipe. Parce que franchement, me semble que pour le reste de la ligue et pour eux-même, ils auraient dû l’emporter hier pour prétendre être pour «vrais». Le doute s’est confortablement installé dans la tête des Jets et certainement pas dans la tête des Dolphins. Seneca Wallace nous a impressionné, pas tant par ses stats totales mais plutôt par ses prises de décision à des moments clés et par son calme malgré la pression. On ne peut en dire autant de Brett Favre qui a connu un autre match ordinaire de 187 verges et 2 INT. On doit encore mettre en doute le playcalling des Jets qui avec 3:06 à faire dans le match, on choisit d’y aller en formation shotgun sur les 3 premiers jeux. Mettons que tu laisses pas trop le choix à la défensive de jouer contre la passe. On a encore sous-utilisé le jeu au sol malgré la présence de Thomas Jones et Leon Washington. Une petite note en passant, Brett n’a pas lancé de touché pour un troisième match en quatre.

Falcons 24-Vikings 17
Une victoire sur la fesse pour les Falcons. Ça s’annonçait facile pour eux avec une avance de 24-7 après 3 quarts mais les Vikes sont revenus avec 10 points au quatrième quart. Les revirements ont fait mal aux Vikings, eux qui en ont causés 7 pour en perdre 4. Tavaris Jackson a très bien fait dans la défaite, accumulant 233 verges et 2 touchés par la passe et 76 verges par la course. C’est autant qu’Adrian Peterson avec 14 courses en moins! Parlant d’Adrian, voilà un autre match sans touché pour lui. Étrange. On lance un top pouce à Justin Blaylock qui a recouvert un fumble de Matt Ryan dans la zone des buts pour sauver la saison des Falcons d’une certaine façon. Ryan va sûrement lui payer une Rolex cette semaine.

Panthers 28- Giants 34 Les Giants ont sauvé les apparences suite à leur défaite contre les Cowboys en remportant un match de fou en prolongation contre les Panthers. Ça regardait mal en première demie pour les New Yorkais mais ils se sont bien ressaisis en deuxième demie pour dominer la Caroline 21 points contre 7. Le jeu au sol des Giants a torché la défensive des Panthers en amassant 301 verges dont une cruciale course de Derrick Ward de 51 verges en prolongation. Ward a ammassé rien de moins que 215 verges avec ses jambes! Brandon Jacobs a connu un autre gros match de 87 verges et 3 touchés. Et que dire de DeAngelo Williams qui en a marqué 4 à lui tout seul. Ça lui en fait maintenant 18 par la course et 2 par la passes. John Kasay va se mordre les doigts cette semaine, lui qui aurait pu sceller l’issue du match en faveur de son équipe mais a raté son placement de 50 verges à la toute fin du temps réglementaire. Une victoire qui va faire du bien à la crédibilité des Giants à l’aube des séries.

En bref


Les Eagles ont perdu un match soporifique par la marque de 10-3 contre les Redskins. Jason Campbell a été très ordinaire encore une fois, laissant le plancher à Clinton Portis qui est vraiment le cœur et la tête des Skins. McNabb a été aussi ordinaire et heureusement que les Eagles ont Westbrook pour faire des jeux parce que sinon, c’est assez calme côté receveurs de passe. Les Eagles devront régler ça l’an prochain. Un peu d’équilibre en attaque ne nuit jamais.

Les Texans ont trébuché contre les Raiders en perdant 27-16 à Oakland. La merveille Asomugha a tenu Andre Johnson à 2 catches pour 18 verges, ce qui explique sûrement la défaite des Texans. Johnny Lee Higins a connu un bon match avec 53 verges pour un touché par la passe ainsi qu’un retour de punt de 80 verges pour un touché. J’imagine qu’Al Davies va lui jouer dans la tête pendant le offseason question qu’il soit poche l’an prochain. Mais sinon, ils ont en Lee Higgins une vedette en devenir.

dimanche 21 décembre 2008

Sautons aux Conclusions, semaine 16: les matches de 13h.

Les Pats restent en vie pendant que les Dolphins font le travail de peine et de misère à Kansas City.

Cardinals 7, Patriots 47: Match disputé dans de merveilleuses conditions météorologiques. Il neigeait à plein ciel, c’était de toute beauté. Il s’agissait évidemment d’une chance unique pour l’Arizone de se débarrasser de leur réputation de mauviettes qui ne jouent bien qu’à domicile. Fidèle à leur tradition, ils ont échoué lamentablement. Avec 3:46 à faire au premier quart, c’était 14-0 Pats et les Cards (8-7) avaient l’air de se demander s’ils pouvaient déclarer forfait. Sammy Morris et LaMont Jordan étaient comme des poissons dans l’eau avec cette neige. On comprend que les Cardinals ne sont pas habitués à de telles conditions mais calvaire! On a rarement vu une équipe avoir l’air aussi pathétique, ils avaient l’air d’une gang de pee-wees. Randy Moss a marqué sur un touché sur un WR screen de 75 verges au début du troisième quart, on aurait juré que les Cards n’étaient même pas sur le terrain. On leur souhaite une élimination rapide. Les Pats demeurent évidemment tout à fait en vie à 10-5. Avec la victoire des Dolphins (voir plus bas), ils doivent cependant espérer des défaites des Jets et des Ravens… On se croise les doigts en continuant de rêver à des séries sans les Pats…

Dolphins 38, Chiefs 31: les KCs n’avaient pas l’intention de se laisser faire, ils ont même effacé un déficit de 10-0 pour prendre les devants 14-10 en début de deuxième quart. Un splendide catch de touché de David Martin a redonnée les devant aux Fins mais les Chiefs (2-13) sont revenus immédiatement pour reprendre les devants 21-17. La défensive miamite semblait avoir pris l’après-midi de congé, accordant 28 points aux Chiefs en première demi. Une chance que Pennington et ses comparses étaient efficaces, les Fins auraient pu se retrouver avec un retard insurmontable. Les Fins ont graduellement pris le contrôle du match en deuxième demi mais ce n’aurait jamais du être si difficile. Les Chiefs ont amassé 492 verges de gain, beaucoup trop. À 10-5, les Dolphins n’auront donc qu’à battre les Jets au Meadowlands dimanche prochain pour s’assurer du titre de l’AFC Est.

Steelers 14, Titans 31: alors que les Steelers avaient le vent dans les voiles et que les Titans montraient des signes de faiblesses, ces derniers ont montré au reste de l’AFC c’est qui le boss. Au premier quart, Ben Roethlisberger a échappé le ballon sur un scramble, à la ligne de 0.5 des Titans. Dans ce genre de match, c’est une bien mauvaise idée. Les deux défensives ont dominé le premier quart, les Titans ouvrant la marque sur un placement en début de deuxième quart. Les équipes se sont ensuite échangé de longues passe de touchés, les Titans menaient 10-7 à la mi-temps. Alors que les Steelers menaient 14-10 au troisième quart, le Tennessee a marqué deux touchés rapprochés (Johnson et White) pour prendre une avance de dix points. À ce moment, le momentum était clairement en faveur des bleus poudre. Les Titans ont écoulé le temps jusqu’à 2:25, pas de fin de match héroïque pour Roetshlisberger cette semaine. Cette victoire donne aux Titans l’avantage du terrain tout au long de séries. Il est également à noter que Kerry Collins a eu un bon match contre l’excellent défensive pittsbougeoise, 20 en 29, 216 v, 1 TD, 0 INT. Un statement game pour Kerry et les siens.

Chargers 41, Bucs 24: atroce défaite pour les Bucs. À chaque saison il y a un playoff contender qui perd stupidement à domicile contre une équipe qu’ils auraient du battre, c’était les tour du Tampa. Ils n’ont pas assez d’attaque pour accorder autant de points!!! En plus, les Chargers ont remporté la bataille des revirements 3-0. Il faudra attendre les résultats des matches Atlanta-Minnesota et Philly-Washington pour connaître l’étendue des dommages subis par les Bucs mais disons qu’ils viennent de se tirer dans le pied. Quant aux Chargers, ils restent en vie pour un hypothétique duel contre les Broncos la semaine prochaine. Si Denver perd contre les Bills, on aura droit à ce Mediocrity Bowl…

Les Lions ont perdu. Fifteen down, one to go…

Fredster vous reviendra demain matin avec les conclusions des matches de 16h et du Sunday Night. Profitez de la tempête pour rester calmement à la maison en regardant les matches...

Sautons aux conclusions: les Ravens surprennent les Cowboys

Les Oiseaux Mauves ont combiné une fort début de match en défensive à des décisions audacieuses en attaque pour aller chercher une victoire cruciale.

Ravens 33, Cowboys 24: La défensive des Ravens a encore faibli en fin de match mais ils ont tenu le coup, préservant une victoire de toute beauté. Les Cowboys ont pris les devants dans le match sur un touché de Tashard Choice au premier quart mais par la suite leur attaque a été presque complètement nulle jusqu’au 4e quart. Tony Romo a servi deux interceptions, paraissant mal à l’aise et quasiment confus par moments. Le playcalling de Jason Garrett n’a pas aidé car parfois on se demandait bien ce que ce dernier avait en tête. Le manque d’imagination et d’adaptabilité dans le choix de jeux faisait pitié. Le début du troisième quart a été particulièrement pénible, les ‘Boys alignant trois pathétiques three and out. À ce moment, Choice était le seul point positif de l’attaque texane, on ne lui avait quand même donné le ballon qu’une dizaine de fois.

L’offensive baltimorienne a fait son petit bonhomme de chemin en première demi, se contentant de trois placement pour rentrer au vestiaire en avant 9-7. Au milieu du troisième quart, les Ravens ont profité d’un bon retour de botté et d’un très audacieuse feinte de placement pour accroître leur avance à 16-7. Une belle passe de Joe Flacco au sous-estimé Derrick Mason. La course du punter Sam Koch sur le faux placement était un coup de génie, on a bien aimé ça. Les instructeurs des Ravens ont du guts, ils nous épatent. En plus John Harbaugh est le frère de Jim Harbaugh, un QB underdog jadis très apprécié de vos Verges.

Avec la marque 16-7, les Dallas ont monté un drive de dink and dunk qui a mené à un placement: 16-10. Les Ravens ont immédiatement ajouté un placement et à 19-10 la mission devenait difficile pour les Cowboys. Tony Romo a lancé une passe de touché à Terrell Owens avec 3 minutes à faire mais Willis McGahee a mis deux couches de glaçage sur le gâteau avec un touché une course de 77 verges. On est contents de savoir que tu joues encore, Willis! À ce moment on croyait le match terminé mais les Cowboys ont assemblé une autre poussé payante, la marque était donc 26-24 avec 1:55 à faire. Douloureux déjà vu pour les Boys, LeRon McClain a finalement cloué le cercueil avec un touché de 82 verges. On se demande comment Dallas a pu se faire pre ndre ainsi deux fois de suite sur des situations de course évidentes. Un match qui se dirigeait verus un socre final de 19-10 s’est donc reminé 33-24, Réjean Tremblay va être content.

On donne deux beaux morceaux de robot à Joe Flacco pour sa performance. Ça fait longtemps que les Ravens cherchent un QB qui peut leur donner des chiffres du genre: 17/25, 149 v, 1 TD et surtout 0 INT.. En plus, avec la force de son bras et son calme, il pourra faire bien mieux dès l’an prochain. Soudainement le ciel est la limite pour l’attaque du Baltimore! Les Ravens se retrouvent avec une fiche inespérée de 10-5, ils n’ont qu’à battre les Jags à Jacksonville la semaine prochaine pour s’assurer d’une place en séries. Chapeau, on n’a jamais vu ça venir.

Ce fut un bien triste adieu au Texas Stadium, la foule étant extrêmement amorphe tout au long du match. Les fans de Dallas sont observateurs, ils ont rapidement vu que leurs favoris ne l’avaient pas. Cette défaite place évidemment les Cowboys dans le gros trouble pour ce qui est de la course aux séries. Les Falcons et les Bucs (9-5) pourraient leur faire très mal en gagnant demain et une ouverture se créée pour les Eagles (8-5-1). Le hasard fait bien les choses: les Cowboys se rendent à Philadelphie la semaine prochaine…

Dans le calepin:

-On a été très surpris de voir Ed Hochuli arbitrer un match aussi important. On croyait que sa bourde lors du match Chargers-Broncos l’avait confiné à des matches Bengals-Lions…

-Deion Sanders et Marshall Faulk accompagnaient Bob Papa à l’analyse pour le match, on est un peu ambivalents face à leur performance. Les deux messieurs sont très pertinents mais la voix de Deion est trop stylisée et Faulk bégaie pas mal… S’ils pouvaient régler ces problèmes on serait en business car côté analyse, ils sont carrément verchevalesques (ou verchevalins?)

-Statistique fascinante: les Cowboys ont une fiche perdante en décembre pour une 11e saison consécutive, égalant la marque des Saints de 1967 à 77… Les Saints étaient vraiment poches à cette époque.