jeudi 31 juillet 2008

Les miettes du vendredi: Encore des nouvelles du Brett, Bradshaw fait un Mom de lui-même, les dessous de l'idylle Shockey-Giants et bien plus...

On s'excuse du retard dans la publication des miettes d'aujourd'hui mais on a eu un problème avec notre télex mais le réparateur a bien fait son travail et a pu enlever les 3 livres de miettes de pretzel échappées par inadvertance dans notre valeureux appareil...

On ne sait toujours pas pourquoi Ahmad Bradshaw a passé un mois en détention mais on sait que ladite détention était pas mal soft. 4 heures de récréation par jour (4 fois plus qu’un détenu «normal »); 2 cabarets de bouffe à chaque repas (au lieu d’un seul); une cellule à l’écart des autres détenus (appelés aussi les non-NFL inmates); plusieurs screws lui auraient même demandé de signer des autographes. On parle donc d’un traitement de star pour un joueur qui a amassé 190 verges en 12 matches. On n'ose imaginer le traitement qu'aurait reçu Ray Lewis s'il avait été condamné (en évitant bien sûr la peine de mort...)

Un 75ième retournement de situation dans le dossier Brett Favre. Paraît que les Packers seraient prêts à payer Brett 2 millions par année pendant 10 ans afin qu’il reste chez lui. C’est vraiment un manque de respect pour Brett qui n’a jamais joué pour l’argent mais plutôt parce qu’il aime le football, qu’il a beaucoup de plaisir et que c’est un homme tellement en amour avec le football et qu’il faut vraiment le voir dans toute sa simplicité habillé en jeans et t-shirt blanc écoutant du Garth Brooks dans son modeste pick up Dodge…(insérer soupir ici)

Un 76ième retournement de situation dans le dossier Brett Favre. Paraît que les Packers seraient finalement prêts à l’échanger à une équipe de la NFC Nord. On parle des Bears ou des Vikings. On est vraiment sur le bout de notre siège, le souffle coupé de lassitude. Au moins ça nous change presque de la saga Mats Sundin qui devrait d'ailleurs annoncer demain s’il se joint aux Canadiens, aux Canucks ou aux Packers…

Les gens d’EA Sports ont eu la bonne idée de se servir du prochain Madden 09 pour simuler 4 scénarios impliquant un retour au jeu de Brett. On a donc simulé une saison avec Favre comme quart des Bucs, des Jets, des Packers et des Vikings…Les screen shots sont très jolis même si on est pu capable d’en entendre parler…

Et bien la situation des quarts-arrière à Miami est encore plus putride qu’on pensait. Visiblement, John Beck, Josh McKown et Chad Henne n’inspirent rien de bon à la direction des Fins puisqu’on parle de donner une chance à Quincy Carter (!?!) de revenir dans le football professionnel. On sait que Parcells aime bien rapatrier des joueurs qu’il connait mais là y a toujours ben des limites, viarge. La saison va être longue à Miami et on vous suggère fortement d’éviter les receveurs des Dolphins…

Et ce n’est pas mieux à San Francisco ou un J.T. O’Sullivan s’ajoute à la palpitante bataille pour le poste de quart partant qui met aux prises Alex Smith et Shaun Hill. On vous suggère fortement d’éviter les receveurs des Niners. D’ailleurs Kevin Lynch, qui suit les activités des Niners depuis 21 ans affirme qu’il n’a jamais vu une offensive aussi pathétique…

Parlant d'un Lynch, John celui-là aurait demandé de quitter les Broncos. On ne sait pas encore si Lynch veut aller jouer ailleurs ou tout simplement prendre sa retraite pour tenter sa chance comme analyste. Même s’il n’est plus le joueur qu’il a déjà été, on parle quand même d’une perte importante pour la tertiaire des Broncos…

Reggie Williams aura besoin d’une intervention chirurgicale à un genou après s’être blessé lors du camp des Jaguars. Avec Jerry Porter et Dennis Northcutt aussi sur la touche, (et Matt Jones sur une balloune poudrée) on se demande qui attrapera les ballons à Jacksonville. On vous suggère aussi d’éviter les receveurs des Jaguars dans votre pool à moins d’avoir un sévère crush pour Troy Williamson, ce qu’on ne vous souhaite pas…

Le dodu Byron Leftwich serait dans la mire des Titans. On l’a vu hier lancer des ballons aux receveurs pendant un exercice et les Titans seraient même prêts à lui donner un essai complet pour tenter de faire le club. On vous suggère derechef de vous tenir loin des quarts du Tennessee pour votre pool, en espérant que vous n’êtes pas dans une ligue à 15 joueurs…

On termine avec un texte de Peter King qui nous donne des détails sur le pourquoi du comment la relation de Jeremy Shockey avec les Giants est devenu toute pourite…

Le Tournoi des habits 6VB: Bucs vs Falcons

La NFC Sud, innovatrice vestimentaire ou victime de la mode?

Nick T: On a affaire ici à des uniformes très, très moyens… Tout le monde a applaudi en 97 quand les Bucs ont enterré Buccanneer Bruce et dévoilé leur look actuel mais avec un peu de recul, les uniformes actuels sont assez ordinaires. Le match de couleur rouge foncé et gris étain a mal vieilli et le logo «drapeau de pirate» n’a jamais été extraordinaire. Je donne cependant un point boni à cause qu’aussitôt que les Bucs ont changé d’uniforme, ils sont passés de «toujours super poches» à «pas mal toujours forts»… Les Falcons n’ont jamais vraiment eu de beaux habits, le schéma chromatique rouge, noir et blanc étant pas mal toujours ordinaire. Que ce soient les Falcons, les Devils ou les anciens Sabres, avec un habit de ces couleurs-là on dirait qu’il manque quelque chose. Le logo est original mais il est de lamême couleur que le casque alors on le voit mal… Un habit médiocre…J’y vais donc avec les Bucs

Pick: J'avoue que le l'ancien look orange et blanc des Bucs manquait
gravement de gosses mais il avait la particularité de les rendre particuliers. Orange = poche a toujours été une vérité absolue dans le monde moderne du sport, à part quand la Hollande a gagné l'Euro en '88 et quand l'université du Tennessee est devenue champion national en '98. J'aimais ce look de sympathiques tantouses colorées qui perdent toujours. Mais, étrangement, contrairement à toutes les autres instances de changement d'habit dans le sport, les nouveaux étaient mieux et l'équipe s'est mise à pisser d'bout'. Les Falcons, eux, se sont mis à égorger des chiens pour du cash pis je leur ai jamais pardonné leur victoire en playoffs contre les Vikings en '99 qui nous a privé d'une finale Denver-Minnesota, ce qui aurait très bien pu être le meilleur Super Bowl de tous les temps. Fak je prends pour les Bucs.

Fredster: La belle époque du jaune orange des Bucs me ramène à ma prime enfance où je commençais à peine à me questionner, à la maternelle, sur la notion de médiocrité. Je pouvais enfin mettre une couleur sur la chose. Et je trouvais effectivement que ledit jaune-orange faisait très Floride mais pas très pirate. Maintenant le nouvel habit des Bucs ne fait plus Floride mais fait au moins pirate. Le logo est un peu poche par contre, manquant cruellement d'intensité et le charcoal du pantalon me laisse un peu froid. C'est quand même pas si pire lorsque croisé avec le rouge actuel du Tampa. Les Falcons à mon sens avait une plus belle allure avec le casque rouge des années 70 ainsi qu'avec le logo sur les épaules. Mais le casque noir et le petit chamoirage sur les épaules de l'uniforme actuel est franchement anonyme pour ne pas dire tout simplement laid. Plus le tournoi avance et plus je me dis que les équipes qui jouent dans un dôme sont finalement désavantagés rapport à l'apport de lumière artificiel versus la lumière de notre ami le soleil...Faudrait que je tente de le démontrer avec une savante formule mathématique. Tampa Bay.

Encore une fois, le Professeur Mak est incommunicado car il donne un cours de Yoga sous-marin à la prestigieuse University of North Dakota at Fargo. Vu que c'est un balayage des Bucs, on sort donc les Falcons de leur misère drette-là

Les Bucs affronteront le vainqueur de notre dernier matchup de première ronde: Panthers-Saints.

mercredi 30 juillet 2008

Le Tournoi des habits 6VB: Texans-Titans

On termine la première ronde de l'AFC avec ce duel de poids plutôt plumes.

Nick T: Il est légitime de se demander si au courant de leur existence lesTexans ont vendu un seul chandail à l'extérieur de Houston. Le chandail bleu anonyme, la tête de boeuf étoilée, le nom de l'équipe... Tout cela est très terne, sans être aggressivement laid. J'ai toujour bien aimé l'habit des Titans. Le logo "Flaming Thumbtack", les numéros,les couleurs... c'est un uniforme très moderne mais efficace et pas trop "out there". L'équipe a décidé d'utilier ses chandails bleus poudre comme "primary jersey" à l'avenir et je n'ai rien contre l'idée. On les avertit cependant de ne plus jamais porter les pants bleus poudre avec le chandail de la même couleur, ça fait peur... Titans

Pick: l'ironie d'avoir les anciens Houston contre les Houston... Comme le veut la tendance 6VB, les anciens sont habituellement mieux que les nouveaux et c'est ici encore le cas. Les Texans sont d'un inintérêt total et les Titans portent le bleu poudre qui est une couleur de gagnant et un hommage aux anciens Oilers. Les Oilers ont toujours eu des coachs cools avec de l'attitude, des chapeaux de cowboy, des porn 'staches ou des coupes "Sylvain", alors que les Texans sont des sisterfisters obèses qui habitent dans des steaks de 72 onces. Allons-y donc avec les Nashville powder blue pussies.

Fredster: My goodness...doit-on vraiment se prononcer sur ce combat de ploucs? Doit-on se prononcer sur les Houston Texans?...Les Houston sont à la NFL ce que sont les Blue Jackets de Colombus à la NHL plus un certain prestige, Mais quand même. Y a des esties de limites. Vous excuserez mon laxisme: Titans...

L'ami Mak n'est pas disponible aujourd'hui car il donne une conférence sur le Zone Blitz à l'Université de Saskatchewan mais comme c'était 3-0 Titans, on a conclu la furieuse bataille drette-là...

Les jeux sont donc faits pour la deuxième ronde de l'AFC, comme vous pouvez le constater sur le somptueux bracket ci-dessous. On va terminer la NFC cette semaine avec les duels Bucs-Falcons et Panthers-Saints...

Les Miettes du mercredi: Giguère, Parcells, Glenn et plus...

Un Québécois aux portes de la NFL, un président qui demeure un coach dans l'âme et une réunion prévisible... Tout ça dans cette édition de VOS miettes.

Samuel Giguère toujours au camp des Colts: Le jeune receveur de passes québécois est encore à Terre Haute, Indiana avec le grand club… Un article dans La Presse d’hier nous apprenait que les fans des Colts lui demandaient des autographes et que Tony Dungy savait qui il était, même que Dungy le trouve «rapide fort et explosif». Il ne devrait pas y avoir de coupures avant le 26 août alors Giguère aura la chance de se faire valoir pendant les matches pré-saison. D’ailleurs, les Colts seront du Hall of Fame Game ce samedi à 20h à NBC. Il y a toujours beaucoup de recrues en action dans ce match alors Samuel risque de jouer…

Toujours à propos de Giguère: Sa présence ajoute un côté francophone amusant au blog Stampede Blue… Il y a même un Québécois surnommé TetedeFer qui y ajoute des liens vers des articles du Journal de Montréal qui parlent de Giguère…

Frousse pour les Cowboys: Leur demi de coin Terrence Newman s’est déchiré la laine lundi… mais il dit que c’est pas si pire et qu’il sera là pour le match d’ouverture. Newman ne devrait pas être un partant cette saison mais on a jamais assez de cornerbacks…

Le Gros Thon continue à coacher: Comme prévu, Bill Parcells a beau être président des opérations football chez les Dolphins, il ne peut s’empêcher de descendre sur le terrain et partager son savoir. À date, tout le monde semble apprécier. Son intérêt pour Ricky Williams continue, et Ricky apprécie beaucoup. Le CB Nate Jones a même décrit Parcells comme un ange gardien. Attention Nate, il peut devenir un ange gardien qui crie super fort…

Glenn avec les Dolphins? Le WR et joueur autonome Terry Glenn serait sur le point de rejoindre le susmentionné Parcells pour la troisième fois en signant un contrat avec les Dolphins. Glenn ajouterait du talent au putride group de receveurs des Dolphins. Il est un vrai Parcells Guy, ce qui nous surprend toujours car leur relation avait mal commencé. Quand les deux étaient avec les Pats, un journaliste avait demandé comment Glenn se remettait d’une blessure et Parcells avait répondu «She’s doing fine»…

Brett Favre a envoyé sa demande de «réadmission» au commissaire. That is all.

Emmitt Smith muté: On verra moins souvent Emmitt a ESPN en 2008, ce qui diminuera grandement le nombre de citations loufoques… Il ne sera plus au Sunday NFL Countdown mais on le verra encore au Monday Night Countdown. Cris Carter le remplacera le dimanche matin… Ils auraient pu laisser partir Emmitt et ne pas le remplacer, il y déjà vingt-douze intervenants à cette émission…

mardi 29 juillet 2008

Le Tournoi des habits 6VB: Rams vs Seahawks

Un duel de la NFC Ouest aux couleurs, ma foi, douteuses...

Nick T:Deux équipes qui n’auraient jamais dû changer d’habit… L’ancien uniforme des Rams était un peu vieillot avec son bleu vif et son jaune moutarde mais il était quand même plus beau que le ripoff des Blue Bombers qu’ils portent de nos jours. Leur logo demeure cependant très cool et en plus c’est le premier logo de l’histoire de la NFL. L’assemblage des couleurs est pas mal mais c’est pas plus punchy qu’il faut. Un uniforme passable. Quant aux Seahawks, par où commencer? En tant qu’enfant, j’étais en amour avec leur ancien uniforme, surtout le casque silver avec «l’oiseau-totem» bleu et vert… Original et joli, donc leur nouvel uniforme me déplait tout particulièrement. Ils ont enlaidi le casque, changé le chandail pour une couleur qui n’existe pas et en plus ils portent le look pyjama. Un des pires habits de la NFL. Les Rams l’emportent presque par défaut.

Fredster: J'abonde dans le sens de Nick T. Le maudit look pyjama des Seahawks est tout simplement putride. Et effectivement, les années 80 allaient beaucoup mieux aux Seahawks, particulièrement la période Tommy Kane. C'est pas compliqué: un chandail et un pantalon de la même couleur, c'est jamais beau, surtout dans le foncé. Et quand en plus il n'y a aucune ligne ou aucun motif pour briser la monotonie du bleu incroyable (appelons un bleu qui n'existe pas comme ça) et bien c'est pire.

Pour ce qui est des Rams, on leur donne un top pouce pour avoir été les premiers à arborer un logo sur un casque à l'époque où ils jouaient à Los Angeles (d'ailleurs le livre America's game vous parle de cet épisode en long et en large) mais c'est loin d'être un beau costume que celui-là. Celui des années 80 était disons pittoresque bien que les numéros-en-plastique-collés-sur-le-gilet faisait pas mal cheapettes. Et maintenant, ils présentent un espèce de jaune délavé qui ressemble au même jaune des Penguins de Pittsburgh. Un genre de jaune indécis qui est franchement très laid. Alors on y va avec les Rams par défaut.

Pick: La métallisation des couleurs des Rams n'était pas une bonne idée mais ça reste quand même oculairement agréable. Leur casque est un des plus originaux du sport. En plus, le look bélier me fait penser à des moutons, donc de l'agneau, donc des burgers avec du chèvre, des oignons caramélisés et une tapenade d'olives vendue dans de petits pots trop chers dans une 'picerie fine du Plateau. Les Seahawks, quant à eux, me font penser à du foil teinté vert-de-gris. Ils étaient tellement beaux en silver/bleu marine/vert forêt à la bonne époque de l'AFC Ouest à 5 équipes avec Dave Krieg, ce héros. Crisse que j'haïs les couleurs qui existent pas. Ça me fâche à chaque fois que je les vois. On dirait une bunch de Claude Steben qui ont moisi avec le temps. Donc, je prends les Rams parce qu'ils goûtent l'agneau et qu'ils sont pas moisis.


Mak: Deux uniformes qui auraient pu effectivement inspirer des commentaires très poétiques dans les années 80, mais qui aujourd'hui transpirent le vide et l'ennui, un peu comme La Presse en été. Rien à ajouter pour les Hawks, sinon qu'ils pourraient sauter 2-3 matchs par année, voir une saison complète, et pas grand' monde ne s'en plaindraient, sauf peut-être quelques poolers désœuvrés de l'Oregon. Manifestement, la chromatique des casques sportifs est un art ancestral qui se perd: le jaune-crayola des Rams a été remplacé par un espèce de beige-comptable, ce qui laisse croire que c'est sûrement Bulger qui l'a choisi. Idem pour les Hawks - qui ont quand même un logo décent mais qui ont eu l'idée de choisir un couleur qui n'existe dans aucun arc-en-ciel répertorié jusqu'ici. What a bunch of losers. Rams

Alors avis aux dirigeants des Seahawks: quand ton habit se fait planter 4-0 par celui des Rams, ça veut dire qu’il est laid en sacrement…

Les Rams ont donc gagné l’honneur d’affronter les Niners au deuxième tour (et de se faire torcher, fort probablement).

On termine le premier tour de l’AFC dans notre prochain matchup: Titans-Texans...

Camps 2008: Des coaches sur le bord de la porte

Comme à chaque nouvelle saison, on constate que certains instructeurs ont déjà la tête sur le billot avant même de jouer un premier match. On jette un coup d’œil sur les cinq instructeurs-chef dont la sécurité d’emploi est la plus fragile.

1- Mike Nolan, 49ers

4e saison avec l’équipe
Fiche globale: 16-32
Fiche en 2007: 5-11

La saison 2007 a été une atroce déception pour les Niners. Bien des gens les voyaient dans les séries et les considéraient comme une équipe d’avenir, mais aucun expert n’avait anticipé que les Niners seraient poches en attaque ET en défensive. En plus, Nolan a passé la saison à se chicaner avec son QB partant Alex Smith à propos d’une histoire de blessure mal traitée et le playcalling offensif a été contesté par les joueurs. Une saison en enfer pour les Niners et Nolan qui s’est vu retirer son pouvoir décisionnel sur le personnel des joueurs quand Scot McCloughan a été embauché comme directeur-général. Il est donc clair que Nolan n’a plus la confiance totale de l’équipe, d'autant plus que deux candidats in-house de choix sont disposibles si la direction veut le remplacer: l’assistant-instructeur Mike Singletary et le coordonateur offensif Mike Martz.

Le pronostic: très mauvais. Seul un départ-canon ou une participation aux séries pourraient le sauver.

2- Marvin Lewis, Bengals

6e saison avec l’équipe
Fiche globale: 42-38
Fiche en 2007: 7-9

Lewis était supposé être l’artisan d’une grande renaissance pour les Bengals et on y a cru pendant un moment. Après un championnat de l’AFC Nord en 2005, le ciel semblait la limite et on voyait les Bengals comme une puissance pour plusieurs saisons. Depuis, les arrestations se suivent et on ne compte plus le nombre de mécréants que Lewis a amené au sein de l’équipe. Chris Henry, Odell Thurman, Frostee Rucker, AJ Nicholson… Et c’est sans compter la gestion douteuse de l’éternel cas Chad Johnson… au moins Chad produit sur le terrain. Pour ajouter une putride cerise sur ce sundae de médiocrité, Lewis est sensé être un génie défensif et les Bengals ont une des pires défensives de la ligue à chaque année depuis son arrivée….

Le pronostic: Sa ligne dure contre Chad Johnson pourrait lui permettre de regagner le respect de ses joueurs mais les Bengals risquent de rester dans des eaux de genre 8-8. Ca prendra une participation aux séries pour sauver le poste de Marvin…

3- John Fox, Panthers

7e saison avec l’équipe
Fiche globale: 51-45
Fiche en 2007: 7-9

Fox aurait bien pu être congédié après la saison 2007 mais il a pu sauver sont poste considérant les circonstances atténuantes, dont la blessure au QB Jake Delhomme. L’état-major des Panthers a compris qu’il n’est pas facile de gagner avec David Carr ou Vinny Testaverde comme quart alors ils ont donné une autre chance à Fox. Malgré ses succès passés, les choses ont plutôt mal tourné pour le coach: son équipe est maintenant étiquettée comme une bande de underachievers, une équipe qui joue en-dessous de ses capacités. Généralement ce genre de défaut paraît bien mal pour un instructeur-chef dont c’est la tâche de s’assurer que ses ouailles sont prêts pour aller à la guerre… Ça risque d’être les séries ou la porte pour Fox.

Le pronostic: Delhomme sera de retour et le niveau de talent des Panthers est franchement correct surtout pour la NFC. On dirait qu’il a de bonnes chances de s’en sortir

4- Scott Linehan

3e saison avec l’équipe
Fiche globale: 11-21
Fiche en 2007: 3-13

Depuis l’arrivée de Linehan, les Rams sont retournés dans l’oubli où ils résidaient avant de gagner le Super Bowl en 99. Une autre saison comme l’an dernier et on va définitivement oublier qu’ils existent. Il est vrai que l’équipe a été lourdement affligée par les blessures en 2007 (Pace, Bulger) mais reste que les Rams avaient quand même l’air d’un bateau sans gouvernail. Linehan n’a pas produit de résultats acceptables à ses deux premières saisons et il sera viré si la tendance se maintient en 2008.

Le pronostic: Les Rams devront jouer pour .500 pour que Linehan sauve son emploi, ce qui n’arrivera pas… Les attentes ne sont pas élevées mais on ne feel pas du tout les Rams...

5- Wade Phillips, Cowboys


2e saison avec l’équipe
Fiche en 2007: 13-3

L’ami Wade est dans une situation bien particulière: les attentes sont très élevées et son successeur désigné est actuellement son coordonateur offensif… Jason Garrett a refusé des offres pour devenir instructeur-chef l’hiver dernier et il est évident qu’il est le prochain coach des Cowboys. Certains disent même que peu importe le résultat de la saison, Garrett coachera les Cowboys en 2009. Il est donc permis de penser que Jerry Jones pourrait donner un petit headstart à Garrett en 2008 si la saison commençait mal…

Le pronostic: Phillips a toujours passé pour un dummy et il risque de se faire sortir de façon peu gracieuse. Un mauvais début de saison et c’en est fait.

Dans le calepin: On aurait inscrit Mike Shanahan près du sommet de la liste mais il a un tel pouvoir au sein des Broncos qu’il semble impossible à congédier. On ajouterait aussi que Lane Kiffin risque de se faire mettre à la porte vue que Al Davis est un vieux criss de fou.

lundi 28 juillet 2008

Le Tournoi des habits 6VB: Colts vs Jaguars

Un habit classique et sobre contre un habit moderne et turquoise!

Nick T: Oh monsieur, no contest. L’habit des Jags comporte tout plein d’affaires que j’aime pas: un logo de gros chat infiniment trop détaillé, un chandail d’une couleur turquoise très nineties et des numéros stylisés pas tellement beaux. De leur côté les Colts sont un modèle de subtilité classique. Deux couleurs vraiment basic, un logo simple qu’un singe pourrait dessiner et des numéros carrés old school. En plus, ils ont un magnifique casque blanc avec de gros numéros en arrière, petite touche qui les différencie des autres. Colts, all the way.

Fredster: Effectivement, un no contest ici. En fait, la seule chance que les Jags auraient eu de l'emporter serait venue d'une bataille contre les Lions de la Colombie-Britannique. Un affreux logo, un casque noir sur un habit couleur improbable...non, franchement, on se demande si les partisans des Jags ne bouderaient pas l'équipe à cause de l'uniforme (bien que les gens de la Floride ne sont pas réputés pour leur bon goût). Les Colts ont un bel habit bien que je le trouve un peu trop minimal. En fait non, je le trouve trop ennuyant, bien que je lui reconnaisse des qualités particulièrement du côté du bleu choisi. Allons-y donc avec les Colts...

Pick: Excellent duel qui représente bien la stupidité des nouveaux habits devant la simplicité totalement charmante des vieux habits classiques. Trop de détails dans le logo des Jaguars, trop de couleurs pas rapport que seuls de jeunes trisomiques peuvent apprécier. Vous connaissez quelqu'un qui trippe vraiment sur leur habit? Moi non plus. C'est comme celui des Ravens, personne ne peut l'aimer, c'est presque biochimiquement impossible. Comme les Ravens, ils peuvent parfois porter un uniforme all-black, ce qui est un grave fashion faux pas au foot. Ça amincit trop les jambes et tout le monde finit par ressembler à des petits Manute Bol avec un casque. Les Colts ont toujours gardé leur bon vieux bleu-et-blanc, couleurs des héros gentils et de la Finlande. Donc, si vous n'aimez pas les Colts, vous n'aimez pas la Finlande, ce qui fait de vous de sales racistes. Colts, très, très facilement.

Mak: C’est vrai que si All-Classic soit-il, l’uniforme des Colts est à la limite du "minimalement drabe", à la manière d’un drame social polonais relatant les difficultés d’un vieux mineur de Cracovie à retrouver son fils sourd et muet disparu. Le TV Hebdo accorde un (2), mais on sait que c’est très long et platte, à l’image du front protubérant de Manning. Je dois avouer que d’emblée, les couleurs des Jags ne me rebutent pas : noir et turquoise, c’est pas fou. Mais à l’instar de mes converges, j’estime que le design général de l’uniforme fait vachement pitié, un peu comme ce film-catastrophe canadien poche tourné à Hamilton que j’ai vu à TQS l’autre jour. Louis Gossett Jr. y est aussi misérable dans le rôle de Président des États-Unis que Leftwich l’était dans son rôle de QB partant des Jags. Sauf que contrairement à Lefwich, l'ami Gossett a même encore aujourd’hui un semblant de carrière. J’y vais donc avec le film polonais. Colts

Balayage prévisible pour les Colts qui se mesureront donc au gagnant de notre dernier duel de premier tour dans l’AFC: Texans-Titans

On a sauté le palpitant matchup Rams-Seahawks mais ne vous inquiétez pas, c'est le prochain.

Les miettes du lundi: Horn, Hester, Deuce et plus...

Des grèves, des signatures, des conflits... Les camps sont vraiment commencés...

Joe Horn veut encore sortir d’Atlanta: Le vétéran WR des Falcons a déjà exprimé son désir d’être échangé mais il fait encore partie de l’équipe. Il est en voie d’être le 5e receveur cette saison et ce poste implique généralement une contribution aux unités spéciales, ce qui n’enchante guère l’ami Joe. Il a d’ailleurs déclaré ne pas avoir étudié le playbook des Falcons pendant la saison morte et conséquemment il ne fait rien pendant les pratiques. Il sera assurément libéré mais plus ça prend du temps, moins il a de chances de se trouver du travail ailleurs. On ne s’en fait cependant pas trop pour lui car il y avait si peu de WRs disponibles comme agents libres et au repêchage qu’il y a plusieurs équipes démunies. Si un WR des Bears ou des Titans devait se blesser, Horn serait un remplacement de choix.

Steven Jackson absent du camp: Après quatre saisons dans la NFL, le RB des Rams veut un gros contrat… Il commencerait cette saison la dernière année de son contrat-recrue (à 1.7 M$) et il ne veut pas prendre le risque de se blesser avant de frapper le jackpot. La position de RB étant particulièrement difficile pour le physique, on le comprend. Les Rams ne voient pas les choses du même œil et ne veulent pas discuter d’un nouveau contrat avant que Jackson ne se pointe au camp….

Hester l’a eu son nouveau contrat: 4 ans, 15 M$ garantis et une possibilité de se rendre à 40 M$ s’il atteint certains objectifs comme receveur de passes. Méchant contrat. Visiblement, les Bears comprennent qu’il est leur unique playmaker offensif. C’est risqué de donner autant d’argent à un «part-time player» mais où seraient les Bears sans Hester?

Favre: Le Brett et les Packers continuent leur petit jeu, Brett va peut-être se rapporter au camp, il sera peut-être échangé. ZZzzzzz. Don Banks de SI.com a l’impression que Favre ne jouera pas en 2008, qu’il va laisser tomber le tout… On espère que t’as raison, Don.

Le Deuce est de retour: Après une saison gâchée par une blessure au genou gauche et une résonance magnétique au même genou la semaine dernière, Deuce McAllister a repris l’entrainement ce weekend. Excellent nouvelle pour les Saints. Avec un Deuce en santé, ils peuvent confiner Reggie Bush à un rôle de spécialiste. En tant que retourneur de bottés et third-down back, Reggie pourrait enfin devenir le nouveau David Meggett…
Jordan avec les Pats: On croyait qu’une fois libéré par les Raiders LaMont Jordan resterait au chômage mais non! Les Pats lui ont fait signer un contrat et il aura la chance de rivaliser avec Laurence Maroney, Sammy Morris, Kevin Faulk, Heath Evans, Kyle Eckel et BenJarvus Green-Ellis pour toucher au ballon. Ça fait du monde à la messe et il y aurait des coupures alors on suggère à LaMont de rester à l’hôtel pour l’instant. On espère que les Pats garderont BenJarvus Green-Ellis... Tout un nom. BenJarvus!!!!

samedi 26 juillet 2008

Le Tournoi des habits 6VB: Chiefs vs Raiders

Deux uniformes totalement "AFC" s'affrontent!

Nick T: Après deux matchups avec des couleurs semblables, on tombe sur un affrontement avec des uniformes très différents. L’habit des Raiders a longtemps été un des plus évocateurs de la NFL avec les chandails noirs qui donnaient un look de tueurs aux hommes de Crazy Al Davis. L’habit était le parfait complément pour une équipe de bums et de têtes fortes, de vrais football pirates. De nos jours, la réputation des Raiders en a pris pour son rhume mais le Silver and Black demeure un bel habit qui rappelle les glorieuses années… Il ne faut cependant pas trop s’attarder de près au pirate sur le casque, il a l’air un peu épais. L’uniforme des Chiefs m’a toujours plu mais il n’est pas vraiment un de mes préférés. Le KC dans la flèche est un bon logo, le chandail rouge est beau et ils ont juste assez de jaune pour faire un contraste agréable. Un habit classique où rien ne me déplait vraiment. Je vais y aller pour les Chiefs.


Pick: Hmmm... Gros dilemme ici aussi. Les deux ont un logo facilement ignorable mais des couleurs qui se démarquent. Les deux sont poches mais on aimerait qu'ils soient bons parce que l'AFC Ouest = bon football. Les Raiders affichent un silver & black unique de toughness et de manhood. Ça se répercute sur leurs fans qui ont souvent l'air des ostis d'fous avec des masques de peur et des pic-pics de métalistes. Ç'a son charme mais ça perd de sa pertinence quand ces dits ostis d'fous supportent une équipe de plottes molles incapables de faire quoi que ce soit. Les Chiefs, quant à eux, misent surtout sur la pureté de leur rouge vif et l'effet que ça donne dans un Arrowhead plein, le plus beau stade de la NFL selon moi. Une grosse masse rouge qui crie comme des craqués mentals parce qu'y'a rien d'autre à crisser à Kansas City et que ça fait donc du bien d'avoir une raison de se lever le matin à part aller ramasser les débris de la dernière tornade ou d'aller cueillir du blé d'Inde à vache. Qu'ils sont donc adorables, ces cous rouges du Midwest. On va leur donner. Kansas City.


Fredster: C'est vrai que le costume des Chiefs est quand même joli avec ses teintes de rouge, de jaune et de blanc. Mais le logo est ordinaire et on se lasse du rouge finalement. Trop de rouge n'est pas bon pour la rétine et Priest Holmes n'est plus là. Et Larry Johnson est moins l'fun à aimer. Tandis que le Silver and Black, c'est vraiment quelque chose. Oui le logo peut paraître un peu "épais" surtout quand ton équipe n'est plus vraiment méchante mais c'est pas grave. On mise encore ici sur un certain minimaliste qui est toujours de bon aloi. On parle quand même d'un costume qui traverse les âges sans prendre une seule ride. Et un casque argenté, ça fait toujours le travail même en période de disette. Raiders.


Mak: Oakland, Los Angeles, back to Oakland et peut-être bientôt encore Los Angeles. Sacré Crazy Al, tu me donnes le vertige! (NDLR : texte de Fabienne de Larouche) Au moins, les Raiders ont su maintenir un semblant de stabilité en conservant les viriles couleurs originales et la traditionnelle Fuck You Attitude qui sied tant bien à l’équipe. Je n’ai rien contre les pirates, surtout qu’il leur manque souvent un œil et parfois même une jambe, ce qui les rend encore plus attendrissant, les pauvres. Mon empathie pour la chose flibustière en perte d’autonomie contraste quelque peu avec leur uniforme Silver and Black, un accoutrement qui exsude non pas la mièvre empathie mais, bien au contraire, sadisme, cruauté et stupidité, ce qui sied pied à la personnalité de Crazy Al. Mais les Chiefs ont l’air de petits écoliers hypersexualisés à côté des Raiders. Le rouge est magnifique, mais il est un peu trop bonbon. Mettez Darth Vader et un chef indien dans un ring : si beau soit sont plumage, le chef indien se fait rincer par le sabre laser, c’est clair. Raiders.

On s’en va donc au bris d’égalité et notre juge-vedette Ludo, un jeune homme au jugement sûr et au verbe direct a tranché sans ambages: Chiefs!

On aura un choc Chargers-Chiefs au second tour et notre prochain affrontement sera un quelconque Rams-Seahawks…



vendredi 25 juillet 2008

Camps 2008: Que le moins pire QB gagne, Vol 2

On poursuit notre évaluation des équipes démunies point de vue quart-arrières

Falcons

Les belligérants: Matt Ryan, Chris Redman, Joey Harrington et D.J. Shockley

Les Falcons se retrouvent dans une situation particulière car ils doivent à tour prix regagner la confiance de leurs partisans à la suite du scandale Michael Vick. Pour ce faire, ils doivent trouver un nouveau visage à l’équipe. Le candidat idéal est donc Matt Ryan, 3e choix global au dernier repêchage et ancienne vedette de Boston College. Ryan ne fait cependant pas l’unanimité; il n’est pas un prospect du calibre de Peyton Manning, par exemple. Il a été justement choisi au 3e rang parce que les Falcons avaient désespérément besoin d’un renouveau identitaire (bonjour M. Bouchard). Autrement, Ryan aurait pu partir au 15e ou 20e rang. On le décrit comme un QB intelligent, fort techniquement et qui apprend vite mais paradoxalement, il lance trop d’interceptions et manque de précision… En plus, son bras est décrit comme moyen. On peut se tromper mais on le voit comme un gars qui aurait avantage à tenir le clipboard pendant un an. Le problème c’est que si l’équipe désigne Chris Redman ou Joey Harrington comme partant, elle offrira une saison de 2-14 à ses partisans échaudés. Ces deux gars-là sont un coche en dessous du statut de competent game manager, on les décrirait en un mot: «poches». DJ Shockley devrait être libéré, il a raté la saison 2007 au complet et il était déjà un prospect marginal.

Le verdict: Les Falcons vont probablement avoir le goût d’insérer Ryan rapidement mais ils vont probablement commencer avec Harrington et laisser la recrue apprendre sur la touche. Ryan devrait voir de l’action vers la semaine 12.

49ers

Les belligérants: Alex Smith et Shaun Hill

Quand un premier choix global au repêchage qui en est à sa quatrième saison se fait chauffer par un agent libre non repêché, ca va mal en ta...C’est ce qui arrive chez les Niners avec l’excitant duel Alex Smith (1e choix) et Shaun Hill (agent libre). Il y a toujours eu de gros points d’interrogation autour de Smith qui n'a jamais été considéré comme étant digne d’être un premier choix global. Dans les rangs collégiaux avec Utah, il était aux commandes d’une attaque «shotgun spread» qui fonctionne bien dans la NCAA mais qu’on ne retrouve qu’occasionnellement dans la NFL. Les experts se demandaient donc comment Smith s’adapterait aux stratégies plus variées de la NFL et à date, la réponse est «pas bien du tout». Sa saison 2007 a été annihilée par les blessures alors on ne s’attardera pas trop là-dessus. Mais n’ayant rien démontré de sensationnel dans sa carrière jusqu'ici, Smith doit défendre son poste contre Shaun Hill cette saison. Ce dernier a joué pour vrai pour la première fois l’an dernier et il a affiché de beaux chiffres en trois matches. 68.4%, 501 v, 5 TD et surtout 1 INT. Les Niners le voient probablement comme un game manager qui permettrait à l’équipe de se retaper quelque peu..

Le verdict : Mike Nolan veut sauver sa job et il va y aller avec celui qui joue le mieux. Notre petit doigt nous dit que Smith a perdu sa confiance et que Shaun Hill va se sauver avec le poste.

Ravens

Les belligérants: Joe Flacco, Troy Smith et Kyle Boller

Les Ravens sont dans une positions inconfortable: leur défensive vieillit mais demeure excellente et elle peut gagner des matches à elle seule. L’apport offensif a cependant été tellement minime l’an dernier qu’ils n’ont pu faire mieux que cinq victoires. Ils ne s’attendent pas à des stats colossales de leur QB partant mais celui-ci doit leur donner quelques points et ne pas les tuer avec des interceptions. C’est pour cela que ça risque d’être difficile de donner le poste de partant à Joe Flacco immédiatement. Leur premier choix au dernier repêchage ferait évidemment des erreurs de recrue et un Ray Lewis exaspéré pourrait le tuer sans avertissement. En plus, Flacco arrive de l’Université du Delaware, pas du gros calibre. Ça laisse donc une ouverture à Boller et Smith. Boller est médiocre, tout le monde le sait. Il a déjà perdu son poste au profit de Steve McNair et il a amplement fait la preuve qu’il n’a pas l’étoffe d’un partant. Il pourrait cependant garder le bateau à flots et peut-être permettre à l’équipe de jouer pour .500 pendant un moment. Troy Smith est une quantité inconnue dans ce débat. Ancienne vedette d’Ohio State, repêché en 5e ronde en 2006, il a été convenable l’an dernier lorsque Brian Billick l’a envoyé dans la mêlée… Il est rapide et pas dénué de talent alors sa présence pourrait constituer un atout pour la lente offensive des Ravens.

Le verdict: Étrangement, on imagine une alternance Boller/Smith en début de saison et ça pourrait durer si l’équipe gagne. Dès que la saison va sembler hors de contrôle, Flacco embarquera.

Les miettes du vendredi : Boulay libéré, les Mormons à Miami et plus…

L'actualité footbalesque s'enrichit à vue d'oeil et on a des miettes de qualité A1 pour vous aujourd'hui.

Étienne Boulay libéré: Les Jets ont libéré le demi de coin Étienne Boulay hier, quelques heures après le début du camp. L’équipe devait faire de la place pour son premier choix, le DE Vernon Gholston, qui venait tout juste de signer son contrat. C’est dommage pour Boulay mais vu qu’il a été coupé si rapidement, on peut présumer qu’il ne figurait pas vraiment dans les plans des Jets au termes des OTAs. Boulay a deux jours pour se trouver une autre équipe de la NFL sinon il devra se rapporter aux Alouettes. Ça nous rappelle à quel point la marche est haute entre la CFL et la NFL, d'autant qu'il faut être au bon endroit au bon moment pour se tailler un poste, surtout pour un joueur non repêché. Dans le cas de Boulay, il y a aussi lieu de se demander s’il n’y a pas des gay pirate issues d’impliqués dans son congédiement…On n'a pas encore eu de nouvelles de Samuel Giguère avec les Colts, on lui souhaite un gros bonne chance.

Hester se rapporte: Il y a deux jours, Devin Hester menaçait de faire la grève toute la saison...Et bien ce matin, il s’est rapporté au camp des Bears. Il n’a pas signé de nouveau contrat mais des amendes quotidiennes de 15 000$, ça fesse quand on gagne 450 000$ par année. On ne vous dira pas ça souvent mais c’est vrai qu’Hester est sous-payé. Les Bears pourraient bien lui allonger un petit quelque chose…

Westbrook se pointe aussi… Malgré ses demandes de contrat de 3 ans pour 30 M$, le RB des Eagles Brian Westbrook s’est présenté au camp hier. S’il ne fait pas la grève, ses chances d’obtenir le faramineux contrat souhaité se situent entre 0% et 0%...

Les Dolphins envahis par les Mormons:
On vous disait hier à la blague que John Beck était désavantagé vis-à-vis les autres QBs parce qu’il était Mormon. Mais voilà qu’il n’est pas seul! Quatre joueurs de Dolphins ont pris part à des missions humanitaires de deux ans des Mormons… Holy Joseph Smith, Batman! L’article est bien intéressant et on vous rappelle qu’on faisait juste des farces. Il y a d'ailleurs eu tout plein d’excellents mormons dans la NFL, dont Steve Young.

La Saga Favre se poursuit: Les Packers et l’agent de Favre, Bus Cook, seraient en train de finaliser les paramèetres d' un échange éventuel. Jason Cole de Yahoo Sports argument que Favre n’aurait pas besoin de beaucoup de temps pour apprendre un nouveau système car il est très instinctif et il pitche pas mal où il veut de toute façon. Toujours dans ce palpitant dossier, le projet des Packers de retirer le numéro de Favre est présentement sur la glace. Well, duh.

LaMont Jordan n’aura pas à se présenter au camp de Raiders:
Il devrait être libéré incessamment. Il sera assurément au chômage un bout de temps dans le mesure où l'on présume que Shaun Alexander, Najeh Davenport et Cedric Benson recevront des coups de fils avant lui…

Êtes-vous prêts pour l’attaque A-11? L’équipe du Piedmont High School, en Californie, a inventé une nouvelle formation, le A-11 avec trois receveurs de passes de chaque côté, trois joueurs de ligne et deux QBs… Completely fucked up. Allez voir ça, il y a un vidéo pis toutte…

jeudi 24 juillet 2008

Camps 2008: Que le moins pire QB gagne, vol. 1

S’il y a un thème à retenir des camps qui se mettent en branle cette semaine, c’est le nombre étonnant d’équipes qui ne connaissent pas l’identité de leur quart partant… et qui n’ont pas devant eux d'options tellement rassurantes.

On a pu le constater l’an dernier: il y a une pénurie de quart-arrières fiables dans la NFL. Cette saison, on a recensé six équipes qui entament leur camps avec de gros points d’interrogation à la position pourtant la plus importante.

Bears

Les belligérants: Rex Grossman et Kyle Orton. Le Canon du sexe contre le Collet de barbe.

Les Bears détonnent parmi les équipes indécises car ils n’ont pas l’air de s’en faire outre mesure. Toutes les autres équipes de la liste misent sur un jeune cheval prometteur ou récemment repêché...sauf les Nounours qui s’entêtent à vouloir faire débloquer Orton et/ou Grossman. Ces deux gars-là ont pourtant fait la preuve qu’ils n’étaient pas de calibre pour être partants dans la NFL mais l’organisation croit toujours en eux. Grossman a été mauvais l’an dernier avec ses 1411 v, 4 TD et 7 INT en 8 matches. Le Canon du Sexe a été remisé dans son étui à la faveur de Brian Griese à la fin septembre et il n’a été utilisé que sporadiquement par la suite. Orton a été un tantinet meilleur: trois matches, 478 v, 3 TD, 2 INT.

Le verdict: On ne peut croire qu’un de ces gars-là sera LA solution à long terme. Les Bears vont donc continuer à gaspiller le prime de leur excellente défensive à cause d’un manque d’attaque… Grossman devrait remporter la compétition au camp mais Orton aura des départs éventuellement. Pour vous donner une idée, ils tirent à pile ou face pour savoir qui pratiquera avec la première unité…

Chiefs

Les belligérants: Brodie Croyle et Damon Huard.

On a mis les Chiefs dans cette liste mais il apparaît clair qu'ils ont jeté leur dévolue sur Croyle. L’agent libre jamais repêché de 25 ans a eu un baptême de feu plus ou moins convaincant l’an dernier avec 1227 v, 56.7%, 6 TD et 6 Int en 9 matches. C’est pas atroce pour un débutant mais il n’a pas convaincu grand monde. Fait intéressant, il vient de Rainbow City, Alabama, un nom franchement cute pour une ville probablement atrocement merdique. Du côté de Huard, le vétéran backup ne semble pas du tout capable de s’installer comme partant. Il a eu des stats comparables à celles de Croyle en 2007 (11 matches, 2257 v, 62%, 11 TD et 13 INT) mais les Chiefs veulent y aller avec la jeunesse.

Le verdict: À moins que Croyle en arrache drôlement au camp, il sera le partant. On voit les Chiefs choisir un QB tôt en première ronde en 2009.

Dolphins

Les belligérants: Josh McCown, John Beck et Chad Henne.

La situation des Dolphins est bien différente de celles des Chiefs et des Bears dans la mesure où ils possèdent deux jeunes quarts prometteurs. Chad Henne a été repêché en deuxième ronde en avril dernier et il a l’avantage d’être le choix du régime Parcells. Chad a connu une belle carrière avec Michigan mais ses chiffres n’ont jamais été spectaculaires. Il est vu comme un dropback passer cérébral avec une bonne capacité d’apprentissage. John Beck en a drôlement arraché dans ses brèves apparitions avec les Dolphins l’an passé, mais l’équipe était tellement poche qu’on va lui donner une autre chance. Bien qu'il fûsse une star à Brigham Young, plusieurs facteurs jouent encore contre lui: il a été repêché par l'ancien-régime de Cam Cameron, il a 26 ans (trois ans de plus que Henne)...et il est Mormon. Le troisième membre de ce douteux trio est Josh McCown, l’homme qui change d’équipe plus vite que son ombre. Il en sera à sa quatrième équipe en quatre ans et on doit admettre qu’on a de la sympathie pour Josh. Il s’est fait injustement débarquer par Dennis Green en Arizona et depuis, il erre d’équipe poche en équipe poche. Dans le contexte où Green était probablement le pire coach de tous les temps pour diriger des QBs, on se dit que ce dernier s’était sûrement trompé et que Josh mérite une chance de briller avec une équipe pas pire. Ce n’est pas cette année qu’il aura cette chance car les Dolphins seront super poches mais on pense qu’il aura la chance de jouer. He wasn't what you thought he was, Dennis, and you left him off the hook...

Le verdict: McCown devrait être le partant pour le premier match, ne serait-ce que pour laisser le temps à la médiocre ligne offensive de s’ajuster et éviter que Henne se fasse estropier à ses débuts. Après deux-trois matches de rodage, on devrait commencer à voir Henne.

On continuera demain cette tournée des QBs douteux avec les 49ers, les Falcons et les Ravens

Les miettes du jeudi: Hester, Ellis, Jordan et plus...

Une grève surprise, des recrues récalcitrantes et un vétéran entre deux chaises... Tout ça dans cette édition des miettes!

Hester ne se rapporte pas: À la grande surprise de ses patrons, le CB/WR/retourneur de bottés des Bears, Devin Hester, a décidé de ne pas puncher au camp, désireux d'avoir nouveau contrat…Il affirme même être prêt à rater la saison au complet… Il est vrai que son salaire de base de 450 000$ est bien minable proportionnellement à ce qu’il apporte à l’équipe… Il reste deux saisons au contrat qu’il a signé comme recrue. On voit bien les Bears lui donner un nanane pour le rapatrier. Peut-être pas le signer à sa juste valeur mais un petit 1.5 M$ par saison, ce serait juste. À la lumière de cette affaire, PFT nous rappelle que tout le système des contrats de recrue devrait être revu

Les Saints n’ont pu signer leurs deux premiers choix: Le DT Sedrick Ellis (1er choix) et le CB Tracey Porter (2e choix) n’ont toujours pas signé leur contrat et le DG Mickey Loomis s’attend à ce que ça prenne encore du temps. Selon Loomis, les agents en cause veulent sauver la face et ne se soucient guère du tort qu’un holdout peut causer aux joueurs… Comme on l’a vu l’an dernier avec JaMarcus Russell et Brady Quinn, une longue absence du camp peut faire la différence entre un poste de partant et une saison sur le banc. C’est clair que ce phénomène est plus marqué chez les QBs mais quand même.

Les Raiders ne veulent plus LaMont: Avec le trio McFadden/Fargas/Bush, il ne serait pas resté tellement de ballons pour LaMont Jordan ce qui explique pourquoi les Raiders veulent s’en débarrasser. Comme rien n’est simple à Oakland, l’état-major ne l’a pas libéré ou échangé, ils lui ont seulement dit de ne pas se pointer au camp. Conséquemment, l’agent de LaMont donne aux Raiders jusqu’à demain pour libérer son client, sans quoi Jordan se présentera au camp et tout le monde sera mal à l’aise… Ça rappelle la triste situation de Steve McNair avec les Titans en 2006.

Brandon Marshall rencontre le commissaire: Décidemment, le WR des Broncos est en voie de devenir le nouveau criminel #1 de la NFL. Même si Marshall n’a pas été trouvé coupable d’un crime, il a une liste d’arrestations longue comme le bras. La violence conjugale est son crime de prédilection mais il y aussi de la conduite en état d’ébriété là-dedans, histoire de faire de la variété… Roger Goodell a donc convoqué Marshall, son avocat et Rod Smith (?) la semaine dernière pour mettre les cartes sur table. Marshall sera sûrement suspendu mais peut-être que le commissaire sera clément s’il voit que le jeune homme est réceptif. On se demande ce que l’ami Rod Smith faisait là…

Les Colts se protègent au poste de QB: Même si Tony Dungy soutient que Peyton Manning sera prêt pour le premier match de la saison, les agissements des Colts nous font penser le contraire. L’équipe a fait l’acquisition de deux QBs substituts en deux jours: Quinn Gray et le robuste Jared Lorenzen. On ne parle pas de superstars ni même de backups fiables à la Brian Griese. On peut cependant présumer que les Colts ne sont pas trop chauds à l’idée de voir Jim Sorgi entreprendre un match et qu’ils veulent avoir des polices d’assurance si Manning tarde à se remettre de son opération. On verra bien, mais on est portés à croire que la séquence de matches consécutifs de Manning tire à sa fin.

mercredi 23 juillet 2008

Les miettes du mercredi: Westbrook, Harrison, encore Favre et plus…

Les nouvelles se font plus intéressantes à l'aube des camps...

Westbrook veut de la grosse argent: Selon PFT, Brian Westbrook des Eagles aurait embauché un nouvel agent du nom de Todd France dans le but d’obtenir un contrat qui le paierait 30 M$ pour les trois premières saisons! Westbrook a auditionné des agents et France est celui qui lui a fait miroiter le plus gros paydayOn respecte les gens ambitieux mais Westbrook a 29 ans, a déjà été blessé et les Eagles ne font pas dans l’émotion quand vient le temps de virer un vétéran trop coûteux… On ne croit pas que Brian obtiendra son contrat de rêve.

Goodell demande aux Packers de bouger: Chris Mortensen d’ESPN rapporte que le commissaire Roger Goodell aurait sommé les Packers de ne pas laisser moisir le dossier du #4 plus longtemps. Ces derniers seraient déjà à la recherche de partenaires d’échange. Les premières rumeurs parlent des Bucs, une équipe qui compte déjà 17 QBs… On a hâte que ce roman-savon finisse mais on doit admettre que la possibilité de voir Favre avec une autre équipe pique notre curiosité.

Selon Dungy, tout va bien: Si on se fie à Tony Dungy, Marvin Harrison n’est plus blessé et n’aura plus de problème avec la loi suivant le «Philadelphia Incident». Wow! C’est comme si Dungy avait embrassé son crucifix et tous les problèmes sont disparus! En plus, Dungy pense que Peyton Manning sera prêt pour le match d’ouverture et qu’il pourrait jouer durant les matches pré-saison, em dépit de sa récente opération. Ciboire que ça va ben!

Matt Millen est très optimiste: Le DG des Lions a déclaré au Detroit Free Press que les fans des Lions vont aimer ce qu’ils vont voir cette saison. On peut présumer que les fans des Lions adorent regarder des cassettes de bloopers et d’accidents de chars.

Petites lectures:

Un excellent article d’ESPN sur les difficultés des Jaguars aux guichets

Le désopilant preview de la NFC Nord par KSK.

Les joueurs de la CFL trippent plus ou moins sur la venue des Bills à Toronto. On les comprend.

mardi 22 juillet 2008

Le Tournoi de habits 6VB: Cardinals vs 49ers

Le rouge est à l'honneur pour ce duel de la NFC Ouest!

Fredster: Autre bataille inégale en perspective. Les Cards ont quand même l'avantage d'avoir un casque blanc, un élément qui habituellement vous donne des points. Mais malheureusement, leur logo est le même qu'une célèbre équipe de baseball ainsi que d'une équipe de football de la NCAA. Et de plus, c'est une autre équipe avec une barre effilée sur le pantalon, ce qui s'avère toujours être laid. Mais de toute façon, c'est peine perdue pour les Cards puisqu'ils se battent contre les magnifiques Niners. Voilà une équipe qui affiche une constance dans ses couleurs. Et nous la constance, ça nous rejoint énormément. En fait c'est un mode de vie pour nous. Le logo des Niners est très beau, pas trop élaboré avec un graphisme des lettres indémodable imprimé sur un beau casque golden pas trop flashant. Le bon goût californien. Et l'agencement rouge, gold et blanc est très réussi. Définitivement Yvon...euh Benoit, j'y vais pour les Niners.

Nick T: Je ne déteste pas l'habit des Cardinals mais je les ai vus quelques fois porter le look pyjama avec les pants et le chandail rouges alors ils perdent des points drette là. Comme le disait Fredster, leur logo est un des plus répandus du sport alors ça ne donne pas de points pour l'originalité. Un habit bien ordinaire donc. Du côté des Niners, je n'ai pas aimé les changements effectués au cours de dernières années et je préférais le look des années 80. Les couleurs demeurent cependant splendides dans leur classicisme et le logo est excellent. Dieu merci, ils ont résisté au changement en 91... Niners.

Mak: Parlons casque. Mettez un fond blanc avec un chouette profil de cardinal par-dessus et vous verrez mon cœur fondre comme un enfant devant un casque blanc avec un oiseau dessiné dessus. Le rouge impérial rappelle évidemment le somptueux plumage dudit oiseau et les récents ajouts à l’uniforme jadis monochrome nous rappelle que tous les goûts ne sont pas dans la nature, encore moins dans la tête des designers de gilets sportifs. Niners ont su maintenir la simplicité de leurs atours. À l’instar des Cards, les 49ers ont conservé leur logo d’antan sur leur casque. Mais le seul gros hic avec les 49ers, c’est l’usage du beige-comptable-gold qui siérait bien pour un paletot London Fog mais moins me semble à Jerry Rice. Mon cœur de pierre est vraiment déchiré entre la simplicité enfantine du casque des Cards et le design assez splendide des Niners. Argghhh..Cards!

Pick: Oyoyoye. Quel dilemme. Deux de mes préférés depuis longtemps. C'est comme choisir entre l'arbre et l'écorce. Le rouge pur cardinal flashant avec le blanc pur cocaïne contre le rouge et or pur Super Bowl. Les ultimes losers contre les ultimes winners. Neil Lomax contre Joe Montana. Je trouve que les deux ont encore des beaux habits même si les Cards ont gâché le leur en mettant une stupide barre sur leurs pants et même si les Niners n'ont plus le rouge tomate des années 80. Alors, tranchons dans l'intangible : j'aime mieux San Francisco que Phoenix, étant amateur de vin, et j'aime mieux la tomate que la cocaïne, étant amateur d'érection prolongée. Niners, de justesse.

Les Niners l'emportent sans trop de surprises et ca risque d'être le début d'une belle aventure pour eux car ils affronteront les gagnant du match Rams-Seahawks au deuxième tour...

On retourne dans l'AFC Ouest la prochaine fois avec le duel Chiefs-Raiders

Les miettes du mardi: Chad, Gates, Urlacher et une apparition éclair de Lord favre...

De gros noms dans cette édition des miettes!

Chad s’excuse: À l’aube du camp d’entrainement, le volubile Chad Johnson a cru bon de s’excuser auprès des partisans des Bengals pour ses demandes de transactions. Il ne pourra prendre part à tous les exercices du camp car il se remet d’une opération à une cheville mais il croit être prêt pour commencer la saison. Tout semble indiquer que Marvin Lewis a gagné son bras de fer avec Chad et son agent Drew Rosenhaus. On félicite Marvin pour sa persévérance et on avoue être très surpris du résultat. Reste à savoir si Chad pourra garder une attitude acceptable durant la saison mais juste le fait qu’il soit au camp, c’est encourageant. Peut-être même que Lewis aura renforcé sa poigne sur l’équipe suite à cette démonstration de force.

Gates encore éclopé: Le tight end vedette des Chargers Antonio Gates dit être à 65-70% de sa forme suite à une blessure à l’orteil subie lors des dernières séries. Il ne sait pas quand il pourra être de retour au jeu. Décidemment, ces blessures aux orteils sont plus tannantes qu’on pourrait le penser. Une d’elle a mis fin à la carrière de Jonathan Ogden et maintenant, ça traine sérieusement pour Gates…

Petite augmentation de salaire pour Urlacher: Les Bears ont acquiescé aux demandes de Brian Urlacher et lui ont fait signer une extension d’un an de son contrat actuel. Il est donc sous contrat pour les quatre prochaines saisons. Il a reçu un boni à la signature de 6 M$ et son salaire annuel sera de 7.5 M$. Le feeling général est qu’Urlacher est en piteux état physiquement suite à une opération au cou et que cette extension a pour but de s’assurer qu’il gagne plus que son coéquipier Lance Briggs.

Favre abandonnerait son retour?: PFT rapporte une rumeur selon laquelle Brett Favre aurait décidé de ne pas faire de retour au jeu. Ce n’est qu’une rumeur mais on espère fort fort que ce soit vrai!

Petites lectures :

Matt Mosley d’ESPN nous explique que Jeremy Shockey ne pouvait tout simplement plus demeurer avec les Giants…

Lors de la cérémonie des ESPYs, le journaliste Sam Alipour a été frappé par une voiture et c’est Terrell Owens qui est venu à sa rescousse. Drôle d’histoire

Chris Colley chez KSK: Le joueur le plus cool de la NFL signe un article sur Kissing Suzy Kolber expliquant pourquoi il déteste le camp. Très drôle…

Les toujours intéressants Football Outsiders fêtent leur cinquième annivesrsaire avec des analyses statistiques intéressantes dont celle-ci sur les meilleurs QBs de 1995 à 2007... Celui qui ressort grand gagnant a un fer à cheval sur son casque....

lundi 21 juillet 2008

Jeremy s'en va à N'Awrlins

Voilà qui pourrait relancer les bars de Bourbon Street, Jeremy Shockey devient un Saint...

Les Giants semblent s'être inspiré des Dolphins et ont à leur tour échangé leur vedette mécontente. En retour, les Saints envoient des choix de 2e et 5e tour en 2009.

Vite de même, ça semble être bon pour les deux équipes. Pour les Géants, c'est de l'addition par la soustraction et pour les Saints, ça leur donne une arme de plus dans un arsenal déja imposant. Avec Colston, Bush, Henderson et Shockey c'est un quatuor intéressant qui devrait causer des matchups problems. Drew Brees doit être content... Shockey risque d'avoir une grosse saison. Il ne faut pas oublier qu'il a seulement 27 ans.

On se demande un peu pourquoi les Giants ont attendu aussi longtemps pour tirer sur la gachette car à notre avis ils auraient pu avoir plus pendant le repêchage...

Dommage que les deux équipes ne s'affrontent pas cette saison, le trash talk aurait été intéressant. Mine de rien, ça fiat deux grosse noms qui changent d'équipe en deux jours, si Ron Fournier s'intéressait au football il serait content.

Le Tournoi des habits 6VB: Broncos vs Chargers

Un duel pas mal bleu foncé de l'AFC Ouest.

Nick T: Il faut rappeler que le chandail des Chargers évalué ici sont les bleus foncés et non pas les bleus poudre. C'est dommage car ces bleu poudre en question sont presqu'aussi beaux qu'une femme toute nue. Cela dit, peu importe la teinte du bleu, les habits des Chargeurs sont pas mal beaux. L'éclair sur le casque m'a toujours plu mais maintenant que le casque est blanc, c'est encore mieux. Le chandail est joli aussi, avec les éclairs sur les épaules et les numéros vraiment sharps. Un beau castume. Les Broncos sont agréablement habillés aussi, leurs couleurs sont originales et le logo cheval est cool. Ils ne font cependant pas le poids contre un San Diego qui devrait aller loin. Chargers.

Pick: On s'entend ici que si les Chargers avaient eu droit à leur habit bleu poudre, on n'aurait jamais fait ce tournoi des habits parce qu'ils auraient gagné les yeux dans le nez. Maintenant, on les félicite quand même d'avoir gardé le casque blanc avec l'éclair jaune, vraiment old school. J'ai tous les casques blancs. Je les aime avec passion et parfois même avec érotisme. C'est ce qui fait la grosse différence avec l'habit des Broncos. Les deux jouent dans le bleu marine agréable, les deux ont un beau logo, les deux sont de dignes représentants de l'AFC Ouest qui a longtemps été la division la plus l'fun de la ligue. On leur souhaite tous les deux le plus grand bien mais comme je me craquerais volontiers un 69 juteux avec le casque blanc des Chargers, je prends pour San Diego.

Fredster: J'abonde dans le même sens que Pick, un casque blanc, c'est toujours gagnant. Et l'éclair qui fait office de logo est un des beaux logos de la ligue. Difficile de résister à la combinaison jaune/blanc/bleu foncé (que je préfère au bleu poudre d'ailleurs, je tenais à le spécifier). Les Broncos ont malheureusement changé la tonalité de leur ancien bleu et du orange qui à l'époque de John Elway était vraiment quelque chose. J'aime beaucoup l'habit d'aujourd'hui ainsi que le logo. Moi j'aime bien les grosses lettres sur les casques (serais-je donc un homme de lettres ?) et l'ancien logo du Denver était à mon sens plus beau que le présent. Et les lignes en pointes sur les pantalons...J'AIME PAS ÇA, JAMAIS!. Chargers.

Mak: J’ai un vieux gilet de Choo Choo Cow Seau dans mon garde-robe et je dois avouer qu’il a mal vieilli. Il devait probablement être cool au moment où Jo Bocan repartait à zéro, mais disons que les éclairs sur les épaules, c’est plus vraiment tendance, disons. Les Chargers n’ont sûrement pas reçu le mémo de Michel Girouard, car ils ont décidé de mettre les éclairs encore plus en évidence l’an passé. Le résultat est plutôt affreux. Ajoutez-y un entraîneur drabe et remplacez Drew Brees par un QB qui lance bizarrement, et vous avez-là l’équivalent de Van Halen sans David Lee Roth (manifestement, les gens de Québec n’ont pas non plus reçu le mémo de Michel Girouard…). Mais heureusement, les gens de Denver – eux - l’on reçu, car leur nouvel habit est absolutely gorgeous : le choix du bleu est très à-propos et les petites lignes oranges sur le gilet et les pantalons donnent un air de fluidité aux joueurs. Et on sait que la fluidité dans l’habit du sportif, c’est fondamental. Un beau top pouce pour leur logo : un bel exemple de modernisation esthétique réussie. Un beau Mile High Salute aux Broncos.

Alors l’ami Mak qui sauve les Broncos d’un balayage mais les Chargeurs avancent malgré tout.

Ils affronteront les survivants du duel Chiefs-Raiders au prochain tour. Pour notre matchup de premier tour, on saute à la NFC Ouest avec les Cardinals et les Niners.

Jason Taylor passe aux Redskins.

Les Skins étaient la première équipe à commencer leur camp d’entrainement et ils ont eu une grave blessure dès le début: leur DE partant Philip Daniels s’est déchiré le ligament croisé antérieur et sa saison est terminée. L’équipe s’est donc virée de bord rapidement et a fait l’acquisition du vétéran Jason Taylor des Dolphins.

Les Skins ont cédé leur choix de 2e ronde en 2009 et leur choix de 6e ronde en 2010 pour obtenir celui qui fut le joueur défensif de l’année en 2006. On trouve que c’est un bon deal pour tout le monde. On imaginait pas une équipe donner un premier choix contre un gars de 33 ans au niveau d’engagement douteux… Un 2e choix c’est bon et un 6e c’est un petit extra.

Il y longtemps qu’on savait que Taylor ne reviendrait pas chez les Dolphins, Bill Parcells n’étant pas le genre de gars à tripper sur les joueurs qui ont autre chose que le football en tête. Faut-il rappeler que Taylor a participé à la dernière édition de Dancing with the Stars et qu’il a des ambitions hollywoodiennes avouées. En plus, les Dolphins sont en reconstruction totale alors les choix ont une valeur accrue.

Pour les Skins, Taylor sera un remplacement de choix pour Daniels et on ne sait jamais il pourrait trouver une nouvelle motivation avec une équipe high profile et quand même pas mal meilleure que les Dolphins.

En plus, Tom Cruise est ami avec Daniel Snyder alors le beau Jason pourrait se faire des contacts…

dimanche 20 juillet 2008

Rétro 6VB: Le Media Day style 6VB

On conclut notre célébration premier anniversaire avec un texte de votre humble serviteur sur le cirque du Super Bowl Media Day… On vous remercie d’avoir fait cette promenade sur le Boulevard des Souvenirs avec nous et on espère célébrer plusieurs autres anniversaires avec vous.

PS : Il y a de la lumière au bout du tunnel de l’ennui: les Redskins entreprenaient leur camp aujourd’hui… Ça recommence!


C’est aujourd’hui le «Super Bowl Media Day» à Glendale. Nous ne sommes pas encore invités au Super Bowl alors nous n’avons pas l’honneur de poser des questions connes aux joueurs pendant qu’ils se filment entre eux. Qu’à cela ne tienne, voici quelques questions que nous aurions posées et les réponses que les joueurs et/ou instructeurs nous auraient sûrement données :

Tom Brady

6VB: Allez-vous pouvoir vous concentrer correctement sur les Giants, une équipe bien plus faible que la vôtre ?

Brady: Les Giants sont une excellente équipe et nous avons beaucoup de respect pour eux.

6VB: Quel effet ça fait d’être un QB millionnaire top niveau et de se farcir une top touffe comme Gisele Bundchen ?

Brady: Yes, it’s great.
**********************************************************************************

Bill Belichick

6VB: M. Belichick, avez-vous préparé un plan de match spécial pour contrer Eli Manning ?

Belichick: Manning est un grand quart et nous avons beaucoup de respect pour lui.

6VB: La ligne défensive des Giants est très efficace, prévoyez-vous garder un TE sur la ligne pour mieux les repousser ?

Belichick: La ligne défensive des Giants est excellente et nous avons beaucoup de respect pour ses membres.

6VB: Le dossier de la vente de TQS ne semble pas débloquer, ça vous inquiète?

Belichick: TQS est un grand réseau et nous espérons que quelqu'un va le sauver. Nous avons beaucoup de respect.
**********************************************************************************


Rodney Harrison


6VB: Vous êtes un grand joueur avec plusieurs titres du Super Bowl et plusieurs apparitions au Pro Bowl. Une saison parfaite serait-elle la cerise sur votre sundae?


Harrison: Si tu continues de me manquer de respect, je te tue avec mes mains nues.


6VB: Toutes nos excuses.


Harrison: Je vais t'arracher la tête.


**********************************************************************************


Eli Manning


6VB: Eli, ta carrière est vraiment sur la bonne voie depuis quelques semaines. Qu'est-ce qui a changé chez toi?


Manning: Papa fait dire que je n'ai pas changé, ce sont les autres joueurs qui se sont ajustés à mon niveau d'excellence.


6VB: On s'en va prendre une bière après les entrevues... Viens donc, on te paie un pichet.


Manning: Papa fait dire que non.


**********************************************************************************


Tom Coughlin


6VB: M. Coughlin on a entendu dire que vous aviez complètement changé de personnalité cette année et que vous faites même des jokes... C'est vrai?


Coughlin: Nous respectons beaucoup les Patriots.


6VB: Oui mais côté farces, êtes-vous de l'école Louis-Paul Allard?


Coughlin: Nous avons beaucoup de respect pour cette équipe qui a accompli de grandes choses.


6VB: Come on, poussez-nous en une p'tite!!!


Coughlin: Équipe Patriots respect grande nous avoir respect beaucoup respect.

Et voilà, on vous jure que presque toutes ces réponses vont sortir pour vrai!

samedi 19 juillet 2008

Rétro 6VB: Les recettes du Super Bowl: les Nachos

Un article souvenir approprié pour le weekend, moment idéal pour se préparer des snacks élaborés. Les recettes de nachos de Senor Pickle sont un des articles les plus populaires de l’histoire du site et en plus, le tout est décoré d’une photo de Belgazou.

Aaah, les nachos. Menoum en osti, n’est-ce pas? Le snack sportif par excellence des patates de canapé de tous les coins du monde, présume-je. Du moins, icitte. De Detroit à Pittsbourgue, en passant par Vinnipeg et Belgazou, la popularité des nachos a propulsé la salsa au premier rang des condiments vendus, devançant le pauvre ketchup qui fait maintenant pâle figure comme "stuff à spreader". Sont rendus à en faire du mauve avec des cossins brillants dedans pour essayer d’en vendre plus aux enfants qui, eux, sont pourtant beaucoup plus intéressés par la meth que le ketchup en cette sombre époque.


Ainsi, les nachos font gouzi-gouzi avec le football depuis plusieurs lurettes. CBS et NBC nous bombardaient déjà d’annonces de Doritos les dimanches après-midi bien avant l’époque où la connasse à Bryn Smith se plaignait de pas pouvoir en trouver à Montréal. Tostitos est le commanditaire principal du Fiesta Bowl depuis 1995 et utilise même « Meet me at the Tostitos » comme slogan, s’inspirant des fameux Purple People Eaters des Vikings de la fin des années 60 qui se disaient « Let’s meet at the quarterback » au lieu de caller un jeu défensif. Priceless!

Peu de monde a du maïs séché et une meule de pierre chez lui, donc pas mal tout le monde achète les tortillas déjà faits. Mais de nombreux cuistots en herbe se risquent à inventer des dips de toutes sortes avec des succès parfois mitigés auprès de leurs invités, surtout quand la recette inclut de la morue crue et du mélange de patates Sheriff. Le département gastronomique de 6VB vous révèle donc ici quelques recettes excessivement secrètes que vous pourrez donner à tous vos amis qui reçoivent chez eux lors du Grand Match.

Guacamole : le secret d’une bonne guac’, c’est d’y mettre des avocats mous. Moins de risques de blessures pendant l’effouerrage dans le bol. Après ça, mettez de l’oignon et de l’ail hachés le plus finement possible. Si vous avez des avocats durs pis vous êtes trop tatas pour hacher finement l'oignon et l’ail, prenez un blender pour mélanger tout ça. Le but est de faire la guac’ la plus onctueuse et peu mottonneuse possible. Le ratio est à peu près deux avocats pour un demi-oignon (pas trop gros) et une gousse d’ail (ou deux). Ajoutez de la salsa, de la crème sûre (la mayo fait si vous en avez pas), du jus de lime et des petits jalapenos marinés finement hachés eux aussi. Les quantités, c’est au goût, mais essayez de garder ça un peu vert-avocat quand même et n’exagérez pas sur la lime, ça couvre les autres ingrédients. Sel et poivre au goût pis si vous êtes crinqués, une bonne cuillérée de sambal oelek pourrait faire réfléchir vos invités (à réserver pour les fans des Pats).

Turbodip gratiné St-Pie style : la recette de cette trempette chunky a quelques variantes mais ça tourne pas mal toujours autour du même concept. Par exemple, la version lasalloise est moins épicée et se sert complètement froide avec du fromage pas fondu. Mais à St-Pie, on gratine pis on épice, câlisse!

Donc, prenez un paquet de fromage à la crème (250g) et mélangez avec une bonne cuillérée de mayo, deux bonnes cuillérées de crème sûre et une cuillérée de sauce Worcestershire. Vous pouvez aussi mettre du tabasco ou du piri-piri au goût. Avec cet appétissant mélange vaseux, couvrez le fond d’un plat en pyrex qui va au four. Mettez un étage de salsa bien chunky par-dessus. Ensuite, émincez un oignon rouge, un poivron jaune, une tomate et quelques oignons verts, aussi connus sous le nom d’échalotes malgré ce que prétend le dictionnaire. Mélangez toutes ces belles couleurs et faites-en un autre étage par-dessus la salsa. Plafonnez ça avec un étage de cheddar fort râpé. Mettez ça à broil pendant à peu près deux minutes pour que le fromage fonde mais que le mélange en-dessous reste tiède/froid. Foi de Pinard, c’est à se rouler par terre. La cuillère est conseillée pour vous aider à en mettre sur vos nachos, surtout si vous mangez ça au-dessus d’une peau de bébé phoque.

Vite, vite, le kickoff est dans 5 minutes : tôle, première couche de nachos, mottes de cheesy salsa et de salsa éparpillées un peu partour, deuxième couche de nachos, encore des mottes, fromage râpé pour couvrir le tout, 5 minutes au four à broil pendant qu’une jeune étoile noire montante d’American Idol chante ‘God bless America’ avec des gallons de trémolo soul dans la voix. Et hop! Juste à temps pour le kickoff… et c’est déjà 7-0 pour les Pats.

Autre recette du Super Bowl : les dattes au bacon.